Banff2014.3-dl_jpg_610x343

Le Comoedia organisait cette année la projection du Banff film festival.

Mais qu’est ce donc ?

banff-film-festival

Ce festival itinérant présente dans plus de 40 pays, sous forme d’une projection, les meilleurs courts-métrages récompensés lors du Banff film festival qui a lieu chaque année dans la ville du même nom au Canada (pour réviser ta géographie c’est ici) depuis 1976 au mois de novembre.

Au programme : Nature, Montagne et Sport extrême.

Créé au départ comme divertissement entre les deux grandes saisons de l’année pour les habitants de Banff, il durait à l’époque une journée seulement. Par son succès il s’étend maintenant sur 9 jours. Après de multiples essais le festival réussi à s’exporter dès le milieu des années 80. Et c’est là tout le charme du festival…

Pour ma part j’ai connu le festival lorsque j’habitais à Toronto en 2010/2011. Un cinéma indépendant proposait alors quelques séances du Banff film festival. Un an après j’étais en road trip en Allemagne entre deux sessions de partiels quand de façon non préméditée, ma couch-surfeuse m’emmena voir ces court métrages de sport extrême (avec son accent allemand j’avais probablement pas compris qu’il s’agissait de Banff). Heureuse surprise et de nouveau une grande claque cinématographique.

En plus quand on est comme moi, une gosse qui a toujours pas foutu les pieds sur des skis, et que le seul sport « extrême » que je peux recenser c’est le skateboard que je pratiquais à 8 ans (tu sais bien maman, les planches que j’avais récupéré des garçons.. oui oui ça vient de là, la balafre que j’ai au menton ), Banff malgré sa sublime sensation, me laisse ce goût amère que ma vie est tristement moins palpitante qu’une seule minute d’un de ces courts métrages.

J’ai quand même pas hésité une seconde pour acheter mes places quand le Comoedia a annoncé en Février, le passage du Banff film festival le 8 et 9 avril dernier. Apparemment cette année Lyon était la seule ville qui avait acheté les droits de diffusion en France… Fou.

La programmation de cette année:

Pour cette soirée nous avons eu droit à 10 courts métrages : du ski, de la rando, du base jump, du freeride, escalade, bmx… bref de quoi vraiment plaire à tout le monde.

Sensationnel le court Split of a second (disponible intégralement ici) sur le saut d’ un mec en wingsuit (oui oui, les mecs chauve souris).

Mais le plus marquant et touchant reste North of the sun, un moyen métrage sur deux norvégiens qui ont quitté la civilisation quelque mois en habitant sur une plage déserte tout au nord de la Norvège..

Comme d’habitude certains courts sont axés sur d’autres aspects, cette année nous avons eu donc droit à un court sur le dernier vendeur de glace (entendre bloc de glace) en Equateur, et un court sur la maitresse de l’Himalaya, qui répertorie toute les personnes ayant gravit son sommet (Keeper of the Mountains).

Bon mais ne me maudissez pas, faites une croix dans votre agenda l’année prochaine !

Ça sera la 5ème éditions française, et vu comme la salle était comble, pas de doute qu’elle se produira.

Le teaser pour vous faire baver…