BP7C0068

Il y a quelques semaines, la saison de sports d’hivers s’ouvrait en grandes pompes aux 2 Alpes. A cette occasion le Rock on Snowboard Tour faisait de la station la première étape de sa tournée hivernale.

Un programme taillé sur mesure pour le rider-fêtard que je suis :

  • glisse sur glacier (Wouhou!)
  • test de nouvelles boards (Yeah!)
  • fêtes dans les bars de la station (Wouhou, Yeah \o/, Blurpps).

Le week-end parfait ! Et même doublement parfait, puisque j’étais convié à la fête par les magasins Twinner (anciennement Techniciens du Sports) afin de découvrir leur offre de location de matérielle V.I.P.

Alors, le ski en octobre, bon plan ou pas ?

Au mois d’octobre (le 23 et 24 exactement), il ne faut pas s’attendre à skier sur de la neige fraîche sur toute la station. Cependant skier sur glacier ne signifie pas forcement déraper sur un iceberg. Ce week-end là, ma board a pu caresser une fine couche de neige et je n’ai pas boudé mon plaisir :)

La plupart des grosses marques de snowboards était dans la place pour présenter leurs nouvelles collections et pour faire tester gratuitement leurs derniers modèles.

pam board nidecker

Certaines planches ont même réchauffé l’ambiance dans la queue des remontées…

Mais le gros plus de ce premier week-end de ski est incontestablement l’ambiance si particulière en station. En effet, cette ouverture précoce avait appâté de nombreux mordus de glisses… et de soif.

Après une journée à envoyer du gros sur le snowpark, la fatigue ne se faisait pas sentir dans la plupart des bars des 2 Alpes. Un joyeux bordel qui débordait parfois dans la rue et autour des nombreuses animations organisées par les établissements de la station ou les marques présentes.

Ultra bonus : j’ai même eu la chance de faire du Air Guitar avec Gunther Love.

Au final, on est très loin de l’ambiance familiale qui prévaut pendant les vacances scolaires. Et ce n’est pas plus mal.

Verdict :

Si vous êtes fan de glisse et d’ambiance survoltée, ce genre de week-end n’est à rater sous aucun prétexte.

Et l’offre V.I.P de Twinner, bon plan ou pas ?

L’offre de location V.I.P. de Twinner vous promet un confort de ski optimal pour une centaine d’euros par semaine. J’ai vérifié tout ça pour vous :

  • Un semelle thermoformée à votre pied. Un des GROS PLUS de l’offre. Enfin une solution pour la chaussure de ski qui fait mal. Même avec des boots de snowboard pourtant déjà assez confortables, l’ajout de la semelle est un vrai bonheur. On pourrait skier en pantoufles qu’on ne serait pas mieux. :-)
  • Du matos de haut niveau. Mes petits camarades qui étaient en ski se sont vus équiper de matériel très performant. Quant à moi, si la planche était plutôt de bonne facture, les fixations étaient plus que limites. :-|
  • Un entretient sans limite. Autre gros plus, la possibilité d’apporter son matériel à tout moment et autant de fois que l’on souhaite pour une séance de fartage ou d’affûtage. Voilà de quoi ravir les hardcore-riders qui ont toujours besoin de l’affutage ou du fartage parfait en fonction de la qualité de la neige sur les pistes. :-)
  • Du Multiglisse. L’offre permet à tout moment de changer d’activité. Vous voulez faire 3 jours de skis, 2 jours de snowboard et une sortie raquettes ? C’est possible et sans sur-cout. Personnellement, je reste à 100% snowboarder et il est très peu probable que vous me voyez un jour sur des skis… ou pire, sur des patinettes ! :-|
  • Des Goodies. Du porte-clés, de l’attache ski et autres babioles logo-typés qui apportent plus une petite touche marketing qu’une véritable valeur ajouté. :-(

Verdict :

Semelle : +2
Matos : +1
Entretient : +2
Multiglisse: +1
Goodies : 0
Note final : 6/10

Un très bon point pour Twinner qui surfe à contre-courant de la tendance qui consiste à proposer des locations de matériel toujours moins cher.  A conseiller fortement à tous ceux qui n’ont pas envie de se retrouver avec des skis en plastique et qui veulent décupler leur plaisir de glisse grâce à un confort optimum.

Seul bémol, la plupart des gens suffisamment exigeants pour préférer du matériel de ski haut de gamme possèdent souvent déjà leurs propres skis ou leur propre planche. Reste à savoir si Twinner arrivera à trouver sa cible.