On continue les participations à des opérations de plus en plus débiles.
Aujourd’hui LeSud et moi même allons répondre à l’excellente chaîne proposée par The (only) Great Mustache, aka Kolia :

Le Bibliochiottes

Le Bibilochiottes, outre son nom rigolo, consiste à décrire la lecture que l’on trouve dans ses propres toilettes, avec si possible photo à l’appui.

Voici donc la photo à l’appui :
bibliochiotte

Comme chez beaucoup de monde, les lectures que l’on trouvent dans les toilettes de LeSud et Qyrool sont faciles, rapides et propices à une bonne défécation :

  • Les deux derniers numéros du magazine WAD, pour rester branché et à la pointe de la mode.
  • Le volume 1 de Kookabura K, une bande-dessinée sous forme de Space Opéra orchéstrée par Crisse et Hicks au scénario et Ramos aux dessins.
  • Le bouquin Apprendre le Japonais grâce aux Mangas aux éditions Glena. Super bien foutu et excellent complément aux cours traditionnels. (Merci à PioupiouM et sa moitié de Marie pour ce cadeau !)
  • Le dernier volume de Death Note, le gros carton manga du moment, racontant l’histoire d’un jeune lycéen qui trouve un livre de la mort lui permettant de noter le nom des personnes qu’il souhaite voir mourir. Une vraie « tuerie » découvert grâce au même Kolia dont il était question au début de l’article.
  • L’Equilibre du Monde de Rohinton Mistry, ce roman tragique raconte les destins croisées de 4 personages dans l’Inde d’aujourd’hui. Vu qu’il a 700 pages et que l’on peut envisager de lire 3 pages par pose de popotin sur cuvette environ 2 fois par jours, le livre devrait être terminé dans 116 jours…
  • Death Joke :La parodie de Death Note évoqué plus haut. Le dieu de la mort ne s’appelle pas Ryuk mais Puduk et on y retrouve des personnages de manga culte tels que Tortue Géniale, Pinako (la grand mère de Full Metal Alchimist) ou encore les Powers Rangers…
  • Un numéro de Tecknikart avec pour dossier principal « Culture Picole » avec l’emblématique Amy « Wino » Winehouse en couverture. L’analyse est juste et amusante comme souvent dans ce magazine et prend une saveur étrange lors ce qu’on se retrouve dans ce lieu, les genoux au sol et la tête dans la cuvette, après une soirée trop arrosée.
  • En bonus sur la caisse des chats : Le dernier Petit Bulletin, l’hebdo gratuit des spectacles à Lyon, un pub pour Castorama, le catalogue IKEA, le magazine Citizen K ainsi qu’une vieille facture.

bibliochiotte
J’espère que cet éclairage sur nos personnalités vous a plu. A vous de trouver qui de nous deux lit quoi !
Pour relancer la machine, j’invite les 3 compères initiateurs de l’apéro blog Lyonnais (ils se reconnaîtront) à nous présenter leur littérature de chiottes.

Si vous n’avez pas de lecture dans vos toilettes, votre vie doit être bien vide ;)