Imaginez… un bistrot Lyonnais sorti tout droit du début du siècle dernier, et qui semble refaire surface après avoir fait un bond dans le temps. J’ai dû passer devant des dizaines de fois sans jamais le remarquer. Et je suis sûre que vous non plus d’ailleurs.

café-du-rhone-2

En décembre dernier, voilà qu’un ami habitant le quartier me parle de ce café hors du temps qui vient de ré-ouvrir ses portes. Les anciens propriétaires partis à la retraite, ont laissé la place à une équipe de jeunes, super motivés et plein d’idées.  Ils dépoussièrent un peu (mais pas trop), travaillent une belle carte de bistrot gourmande et pèchue, s’entourent de bons produits du marché, quelques vins nature, de la bière locale (qui est semble-t-il le passage obligé quand on ouvre un bistrot de nos jours), et de la bonne humeur.

café-du-rhone-4

Certes, un petit lifting a été nécessaire pour faire tomber la cape d’invisibilité qui masquait ce vieux bijou (1902 quand même), mais rien n’a bougé pour autant. Et pour cause : le café est inscrit aux monuments historiques depuis 1984, et a son label “patrimoine du XXème siècle”.

Le cadre :

Le café est séparé en plusieurs espaces bien différents.

La première salle est historique : Boiseries d’époque, tables en marbre, céramiques peintes représentant certains paysages emblématiques lyonnais (l’Île Barbe, la passerelle Saint-Georges, l’ex-pont de la Guillotière…), caisse enregistreuse, et… le summum de la classitude absolue : un petit poêle à bois d’époque en état de marche, posé en plein milieu de la salle… (autant vous prévenir tout de suite : la table à coté, c’est la mienne !)

café-du-rhone-5

Le seconde salle est conviviale :  attenante aux cuisines, elle peut accueillir une quinzaine de personnes autour de sa table d’hôte. Très pratique pour les groupes et plutôt charmante avec ses beaux murs en pierre.

café-du-rhone-6

La troisième salle est intimiste. Un vrai petit salon de dégustation de whisky et vieux rhum, avec son vieux canapé et sa lumière tamisée.

café-du-rhone-7

Au sous-sol : Une immense cave voûtée (franchement, je n’en ai jamais vue d’aussi grande en centre ville), est à réserver pour vos soirées privées.

La cuisine :

Et en plus c’est bon ! C’est une carte courte et vraiment gourmande qu’on nous propose midi et soir. Des veloutés de légumes de saisons bien crémeux, des entrées fraîches et amusantes (comme cette trilogie de betteraves à la truite marinée :  ou comment rendre une betterave sexy), des plats réconfortants (saucisson, lentilles et lard), et quotidiennement, des plats végétariens et du poisson.

café-du-rhone-3

Et puis, il y a la traditionnelle planche apéro qui dépote bien.

J’adore ces lieux polyvalents, où on ne sait pas encore si on est là juste pour boire un verre, ou deux, ou trois puis réclamer une assiette de grignotage à partager, ou si finalement on ne va pas enchaîner le menu entier parce que ça sent trop bon sur les tables voisines et qu’aucun ami ne veut quitter les lieux.

Le Brunch :
Bonne nouvelle, le brunch est à la carte, et sur cette carte on y trouve des trucs assez cool, comme des œufs bénédictines ou à la norvégienne, des blinis saumon ou des burgers. A tester donc !

En résumé ?

Je pense que le café du Rhône peut devenir un des lieux incontournables de Lyon. Parce qu’il est beau, accueillant, simple. Qu’on a envie d’y fêter ses plus belles soirées, d’y convier ses meilleurs amis, ses parents ou n’importe quel touriste qui ne demande qu’à être convaincu. L’histoire, la convivialité, la cuisine de bistrot… Ce café représente Lyon, tout simplement.

 

Prix :  
5€ pour un bon velouté bien chaud, entre 8 et 12€ le pot, 6€ la planche apéro
15 € la formule E P D le midi
20 € la formule E P D le soir

Le café du Rhône
23 quai Augagneur, Lyon 69003
04 78 60 88 04

super chat avis 5sur5