previous arrow
next arrow
Slider

Les 5 commandements pour survivre à la Fête des LumièresÇa y est, la Fête des Lumières va démarrer pour le plus grand bonheur des touristes et le désespoir des lyonnais… Oui, on reconnaît tous que c’est un spectacle unique et féerique qui n’a pas d’égal en France. Mais tout le monde est d’accord sur un point : c’est le souk complet à Lyon pendant 4 jours.

La veille, des tas de questions s’emparent de nous. J’y vais ou je n’y vais pas ? Mais si j’y vais, je fais le jeudi soir ou dimanche soir ? Est-ce que je change de pays ? Dois-je hiberner ? Tant de questions que j’ai cherché à résoudre. Voici donc notre 5 commandements pour survivre à la Fête des Lumières !


Tu n’iras PAS à la Fête des Lumières le vendredi ou le samedi soir

Si tu es claustrophobe, agoraphobe ou que tout simplement, tu ne supportes pas que ton corps soit porté par le mouvement d’une foule en délire, ÉVITE À TOUT PRIX d’y aller le vendredi et samedi soir. En soi, je pense que c’est une question de bon sens, pas toi ?

Ce n’est un secret pour personne, tous les touristes se ruent dans Lyon pour admirer les installations et scénographies, le même jour, à la même heure. Bon d’accord, il y a quand même une minorité de Lyonnais qui prend son courage à deux mains et décide de sortir de chez soi. (Oh god, why?!). Ce qui donne … une masse épaisse et impossible à traverser. Mieux vaut ne pas avoir une envie pressante ! (Surtout si tu engloutis des litres de vin chaud (voir commandement n°5).

Peine encourue si tu ne respectes pas ce commandement :

Tu finiras coincé de longues minutes (heures ?) au milieu d’un groupe de touristes chinois passablement avinés au vin chaud dans la file d’attente pour voir l’installation à Saint Jean.


Tu n’habiteras PAS en  Presqu’île

Cher habitant de la Presqu’île, le temps est venu de t’exiler loin de ta tanière. Prépare-toi mentalement à entendre un bourdonnement constant d’une foule en pleine admiration, en provenance de ta rue et ses alentours. Conditionne-toi également à ce que tu ne puisses pas rentrer chez toi, ou alors en suivant la boucle infernale du sens de circulation imposé. Ne tente pas de jouer le saumon qui remonte la rivière en sens inverse, le courant sera trop fort.

Donc deux solutions s’offrent à toi pour survivre à cette apothéose.
La première ? Faire le plein de chips, chocolats, bières, vins (enfin tout ce que tu kiffes engloutir), trouver une bonne série Netflix (voire deux), te cacher sous ta couette, et ne plus bouger…. de vendredi, à dimanche soir.

La deuxième ? Déménage chez ce pote qui habite « à l’autre bout du monde », euh pardon, le 8ème ou 9ème arrondissement quoi. Oui, tu sais ce même pote que tu renies d’habitude parce qu’il habite loin de tout, pour toi !

Peine encourue si tu ne respectes pas ce commandement

Tu mettras autant de temps pour rentrer chez toi que le mec de banlieue dont tu te moques tout le reste de l’année.

 


Tu n’auras AUCUNE pitié pour tes potes Presqu’iliens qui seront bloqués

Ami non-Presqu’ilien, la Fête des Lumières est TON MOMENT ! Celui où tu vas pouvoir te venger de toutes les brimades des gens du 2ème arrondissement. Lâche-toi et prépare tes meilleures punch lines.  « Ah ! Tu vois ta Presqu’île là, tu la fuis hein! », « Ouais non mais de toute façon la Presqu’île c’est le mieux, et maintenant tu dis pas ça hein ? » ou encore « Et ben alors, on n’est pas bien ici ?? ».

Tu as supporté toute l’année les « non, la flemme de venir, tu habites trop loin, viens toi il y a tout le monde !« , les « et ça va, pas trop chiant de faire 30 minutes de métro pour boire une bière? », « oui mais de toute façon si tu veux sortir, c’est ici que tout se passe » et j’en passe… C’est le moment de les faire payer ! La vengeance est un plat qui se mange froid (ça tombe bien c’est l’hiver).

Peine encourue si tu ne suis pas ce commandement

Tes amis Presqu’iliens risquent de se moquer de toi à nouveau dès lundi prochain…


Tu ne t’habilleras PAS à la légère

La Fashion Week, ce n’est pas pour le 8 décembre. Le look de la Fêtes des Lumières, ça ressemble plus à un inuit ou à un Bibendum. Même si, la chaleur humaine réchauffe, je te conseille vivement de sortir bien couvert pour éviter de geler sur place pendant des heures ! Arme-toi à coups d’écharpes, de gants, de cols roulés et d’un bon gros manteau ! Sors même la combinaison de ski si nécessaire. C’est permis pendant 4 jours !

Peine encourue si tu ne respectes pas se commandement

Tu seras malade pour les fêtes de fin d’année. Et passer un repas en famille avec plus de 39°c de fièvre est quelque chose qu’on ne souhaite à personne…


Tu ne boiras PAS de vin chaud

Si tu veux éviter de te taper un mal de tête monumental, digne d’une soirée bien arrosée entre potes, choisis avec minutie ton vin chaud ! Les vendeurs de vin courent les rues durant la Fête des Lumières. Des jeunes, des retraités, des associations.. Sache que tu trouveras différents profils, avec des arguments très persuasifs. Même si je ne doute pas qu’ils soient tous faits avec amour, certains sont … plutôt pas terribles terribles (pour rester polie).

Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, la meilleure des choses à faire ça reste … de réaliser son vin chaud soi-même ! Pour les plus flemmards, voici mes arguments. Vous n’avez pas à faire la queue, vous pouvez inviter vos potes pour mettre la main à la pâte (après tout la cuisine c’est un moment de partage), vous êtes sûrs (ou presque) qu’il sera meilleur que ceux des vendeurs de rue, et vous pourrez en boire plus en utilisant un max de thermos !

Peine encourue si tu ne respectes pas ce commandement

Un long tête à tête (voire pire) avec tes toilettes t’attendra.

NB : ce commandement est valable aussi pour les kebabs.


Bref, à chacun ses trucs et astuces pour réussir à passer une Fête des Lumières en bonne et due forme. Le mieux qui reste à faire, c’est prendre son mal en patience, garder son sang-froid.

Mais le plus important, c’est de se rappeler qu’en cette période de fêtes, vous avez la chance d’être entourés des ceux qui vous sont chers. Alors pourquoi se prendre la tête alors que tout le monde vient dans le même but : passer du bon temps !

 

3 commentaires

  1. Bonsoir je suis commerçante en centre ville…vu la conjoncture les manifestants vous recommandez donc aux gens de pas venir en ville du vendredi au dimanche soir!! Il faut quand même savoir que la fête des commencent en début de soiree…toutes les rue qui ne sont pas concernées pas les lumières…vu que les organisateurs ingore la rue Victor Hugo…bien à vous

    1. Bonjour Tribollet,

      Merci pour votre commentaire. Comme vous le savez sûrement, la ligne éditoriale de CityCrunch se veut décalée et fun. Cet article fait appel au second degré et à l’humour de nos chers lecteurs, il ne faut donc pas tout prendre au pied de la lettre ! Nous nous excusons sincèrement si vous avez interprété notre premier paragraphe comme tel. Notre message n’est pas d’interdir de venir en centre-ville vendredi et samedi soir, mais simplement d’informer (toujours avec du second degré), que se sont les soirs les plus fréquentés et qu’il vaut donc mieux s’y rendre le jeudi et le dimanche lorsqu’on est lyonnais🙂.

  2. Bonsoir je suis commerçante en centre ville…vu la conjoncture les manifestants vous recommandez donc aux gens de pas venir en ville du vendredi au dimanche soir!! Il faut quand même savoir que la fête des lumières commence en début de soiree…toutes les rues ne sont pas concernées pas cette fête voir les organisateurs par exemple la rue Victor Hugo…bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*