Alors les p’tits bouchons, qu’est-ce que ça a donné cette sélection de concerts dans les petites salles que je vous avais proposée pour novembre ? (D’ailleurs, il y en a encore un ce soir, j’espère que vous y allez). Pour finir l’année en beauté (et oui, c’est bientôt Noël), je vous ai choisi à nouveau 5 concerts vraiment très variés, histoire qu’il y en ait pour tout le monde.

Didier Wampas  le mercredi 7 décembre au Transbordeur

J’ai une tendresse particulière pour Didier Wampas que j’ai vu un bon paquet de fois en concert et bien avant son « tube » Manu Chao (sur le 8ème album, quand même !). Sur scène (voire à côté) il déploie à chaque fois une énergie incroyable et une imagination débordante (Katerine à côté, c’est les petits chanteurs à la croix de bois). Cette fois, Didier Wampas a délaissé un peu son boulot à la RATP (ce n’est pas des blagues, il y bosse vraiment) et surtout son groupe, pour tenter l’expérience en solo, avec un album sorti le mois dernier,  Taisez-moi.

 

Pat Jordache le mercredi 7 décembre au Kraspek Myzik

Pat Jordache est une véritable pépite indé de cette année. Après avoir bricolé son album tout seul sur son pc et s’être autoproduit, le montréalais est maintenant signé sur le label canadien Constellation (Pour ceux à qui cela ne dit rien, c’est le label de Vic Chestnut, Tindersticks, Thee Silver Mount Zion Memorial Orchestra, Godspeed You ! Black Emperor, Colin Stetson, etc…, bref de p***** de bon musicos !). Ça sonne comme du bon TV on the Radio, ça craque un peu, mais qu’est-ce c’est bon ! Même les Inrocks ont adoré. En plus, il ne vous en coutera que 5€ (+2€ d’adhésion à l’association), si ça c’est pas du bon plan !

 Si vous voulez vous faire une idée plus précise, l’album est en écoute sur le site du label Constellation.

Wu Lyf le 9 décembre à l’Epicerie Moderne

WU LYF (prononcer woo life) sont les initiales de World Unite – Lucifer Youth Foundation (oui, je sais, ça ne veut rien dire). Ce groupe assez récent est en fait composé de quatre jeunes (la 20aine) anglais de Manchester qui qualifient leur musique de heavy-pop. Concrètement il s’agit d’un rock énervé sur lequel s’égosille le chanteur de sa voix éraillée. Leur premier album, Go tell fire to the mountain, sorti en juin dernier, était très attendu du fait d’une communication bien rodée (masques, refus de donner des interviews, EP en série limitée, etc…). Encore une fois, le groupe est recommandé par les Inrocks (non je ne suis pas abonné…).

Également au menu de cette 99ème soirée Échos Sonores organisée par Arty Farty (organisateurs des Nuits Sonores), les Marquises (Lost Recordings – Lyon) et Apes & Horses (Paris)

 

AaRON le mardi 13 décembre au Transbordeur

On va peut-être se moquer de moi, mais j’assume, je serai ce soir-là au transbordeur pour aller écouter le duo de frenchies AaRON, révélé au grand public par leur chanson U-turn (Lili) qui a servi de bande originale à l’excellent film Je vais bien ne t’en fais pas. Oui, car pour moi, ce groupe n’est pas qu’un groupe à midinettes. J’ai eu la chance de les voir l’année dernière en concert privé dans le cadre intimiste du Cabaret Sauvage à Paris et j’ai vraiment été bluffé. J’ai été un peu déçu de n’avoir pas pu les voir cet été aux Nuits de Fourvière, je me rattrape donc ici. Pour la petite histoire AaRON signifie Artificial animals Riding On Neverland. Ca claque, hein ?

 

Laurent Garnier le mardi 21 décembre à la Plateforme

Après la soirée Échos Sonores n°99, voici la 100ème et dernière (d’après les organisateurs). Et pour fêter ça, les programmateurs d’Arty Farty se sont assurées la venue d’un habitué des Nuits Sonores, Laurent Garnier, qui mixera dans un lieu emblématique de ces soirées, la Plateforme. Il sera également accompagné d’un régional de l’étape, P. Moore (aperçu notamment aux Nuits Sonores 2010 qu’il a co-organisées).


Bien sûr, comme d’habitude, cette sélection est limitée et complémentent subjective (mais préparée avec amour). Que cela ne vous empêche pas d’aller voir d’autres concerts, et notamment dans les petits salles qui ont bien besoin de vous en ces temps de crise et de réductions budgétaires. Je pense par exemple au Périscope, au Sonic et au Marché Gare dont je vous ai parlé le mois dernier, mais également au Clacson et Grrrnd Zero de plus en plus menacés de fermeture.

N’hésitez pas non plus à partager vos bons plans concerts dans les commentaires.

Crédit Photo : www.b-rob.com