Lyon-Parisiens

Aujourd’hui, on accueille Rebecca, ex-parisienne et lyonnaise depuis 1 an. Elle tenait à donner quelques conseils à ses amis parisiens souhaitant venir s’installer à Lyon.

Depuis Paris, Lyon m’a toujours parue être une ville idéale. Je retrouvais tout ce j’aime dans ma belle capitale (le côté grande ville, l’animation culturelle et festive) sans son aspect bien gonflant (les transports en commun bondés et les loyers à des prix stratosphériques).

Pour moi, Lyon était un petit Paris et les 2 villes, au-delà de la différence d’envergure, se ressemblaient beaucoup.

Sauf qu’en débarquant à Lyon à l’aube de l’été 2012, j’ai découvert qu’il y avait quelques petites différences. Certes très minimes mais suffisamment importantes pour en faire part aux Parisiens candidats à l’exil dans la Capitale des Gaules.

Voici donc 10 différences importantes à savoir sur Lyon et les Lyonnais :

Les escalators dans les transports en commun

L’une des toutes premières fois où j’ai été invitée à une soirée chez des gens, la discussion s’est orientée vers les transports en commun. Je fis part à l’assistance de mon énervement de voir qu’à Lyon, les gens ne se rangaient pas à droite dans les escalators du métro. On m’a alors fusillé du regard. « Merci de ne pas importer ton stress parisien dans notre mode de vie à la cool » me fit-on remarquer.

Après quelques semaines à arpenter les couloirs du métro lyonnais, j’ai compris qu’ils avaient raison. A Lyon, les escalators ne sont jamais bien longs et sont toujours accolés à un escalier classique. Et puis surtout, les trajets sont beaucoup plus courts et les changements ultra-rapides (après être passée par les Halles 2 fois par jour pendant 5 ans c’est appréciable). Du coup, les gens pressés sont plus rares et surtout ils prennent l’escalier. Les escalators, c’est un peu pour flâner.

La froideur de Lyonnais

Les Lyonnais sont froids. C’est vrai. Osons l’avouer (osez l’avouer à vous-même les Lyonnais !). Mais pas froids-méchants, non plutôt froids-discrets. En fait, j’ai surtout l’impression que le Lyonnais parle peu. Et parfois ça fait du bien après avoir vécu au milieu de Parisiens qui se la racontent.

Les discussions sont plus rares, mais plus franches et plus intéressantes. Les gens ne se forcent pas à faire la conversation.
Donc si vous avez parfois l’impression de vous prendre des vents dans les boutiques, dans les soirées ou au boulot, pas de panique, les gens n’ont juste rien à vous dire. Vous êtes inintéressant. (Bon, en fait si, vous pouvez paniquer !)

Le 5 à 7

A Paris, mes soirées se résumaient à rentrer chez moi vers 20h, regarder la fin du Grand Journal et avoir la flemme de re-traverser Paris pour sortir. A Lyon c’est très différent, les trajets étant plus courts, vous avez plus de temps. Et les loyers étant moins chers, vous avez plus d’argent. Du coup apparaît un nouvel espace-temps entre le travail et le moment où vous rentrez chez vous.

Les gens arrivent plus tôt au boulot qu’à Paris (à Lyon, arriver après 9h00, c’est arriver tard) et sortent donc beaucoup plus tôt. S’offrent alors à eux plein d’opportunités avant de rentrer au bercail. Faire du shopping, aller à un vernissage, boire des coups avec des collègues, faire du sport…

Les premières semaines où j’étais à Lyon, je me retrouvais comme une débile toute seule chez moi à 18h et m’ennuyais fermement. J’ai appelé un copain lyonnais qui m’a alors rétorqué : « Mais t’es pas folle de rentrer chez toi directement après le boulot ! »

Il m’a alors expliqué qu’il était de bon ton à Lyon de se prévoir des petits 5 à 7, sportif, festif ou ludique. 

C’est ce que j’ai rapidement fait (j’ai choisi l’option picole avec les collègues).

En plus c’est un très bon moyen de se faire des amis !

La montagne

Lyon est à 2h de la mer et de la montagne. Mais dans le coeur des Lyonnais, la ville est beaucoup plus proche des pistes de ski que des plages de la Grande Motte. Les Lyonnais portent une vraie passion pour les sports d’hiver. Les week-ends en début d’année, c’est la ruée sur les pistes pour la journée ou pour quelques jours.

Alors si vous ne voulez pas vous retrouver sans amis dans une ville désertée, les week-ends de décembre à mars, je vous conseille vivement de vous mettre au ski !

La bouffe

Le nombre de restaurants à Lyon est juste hallucinant (Je pense qu’il y en a plus qu’à Paris, en proportion). Mais surtout ils sont super pas chers et on y mange super bien. Ca vient de la tradition des bouchons m’a expliqué une amie. A Lyon, on aime manger de bons produits simples sans chichi dans une ambiance conviviale. D’ailleurs il n’y a pas beaucoup de restos chicissimes ou étoilés, mais plutôt une myriade de bonnes cantines.

Conséquence : il n’y a aucune excuse pour ne pas manger au resto quasiment tous les jours. C’est d’ailleurs une bonne piste pour nouer des liens avec des Lyonnais. Là où, à Paris, vous proposeriez à de nouvelles connaissances d’aller se faire une expo, une balade dans un parc ou un spectacle, à Lyon, la proposition d’un resto fera mouche à chaque fois !

Il est donc important à Lyon de prendre la bouffe très au sérieux.

Une fille ramenant tous les jours au bureau son tupperware pour son repas du midi passera à coup sûr, à Lyon, pour une rabat-joie (et je parle en connaissance de cause, c’était moi à mes débuts. Mais j’avoue qu’à Paris, les pâtes faites maison était un bon plan pour mon budget). A Lyon, on mange très souvent au resto avec ses collègues, quitte à traverser la moitié de la ville pour aller tester un nouveau bistrot. Avec 2 tickets-resto, vous mangez comme un roi quasiment partout. D’ailleurs, dans mon boulot c’est désormais un resto un midi sur 2.

Chose étonnante et que j’explique pas : je n’ai pas pris un gramme depuis mon arrivée à Lyon, malgré tout ce que je mange.

La Croix-Rousse

Les Parisiens adorent le quartier de la Croix-Rousse. Quand j’ai fait part à mes amis lyonnais de mon souhait de déménager dans la Capitale des Gaules et de m’installer à la Croix-Rousse, j’ai eu droit à une levée de boucliers.
« Ne fais pas ça à la Croix-Rousse », m’a dit l’un d’entre eux.

Je n’ai pas bien compris ce qu’il voulait dire et me suis quand même installé dans ce quartier. J’ai pigé seulement que quelques mois après : la Croix-Rousse est en train de devenir le XXIème arrondissement de Paris. C’est plein d’ex-Parisiens, de boutiques, bars et restos, inspirés d’établissements Parisiens et les loyers commencent à se rapprocher de ceux que j’avais fuis.

Alors certes je me sens très bien dans ce quartier, mais s’il continue de se parisianiser, il faudra peut-être que vous (et moi aussi d’ailleurs) ailliez voir ailleurs.

Le look

On ne s’habille pas à Lyon comme à Paris. Le look ici est plus informel (plus provincial, diront les snobs parisiens). Vivre dans la Capitale de la mode doit influencer les gens sur leur façon de s’habiller, habiter dans la Capitale de la quenelle un peu moins.. A Paris, on est chic. A Lyon, on est… difficile à dire.

Les tenues oscillent entre le no-look et le hipster (mon dieu que les hipsters sont nombreux dans cette ville !) dérapant parfois dans le bling-bling-too-much-en-toc. Les Lyonnais préfèrent globalement les choses confortables aux beaux habits.

Cependant, j’apprécie le coté beaucoup plus cool des tenues au travail. C’est limite Friday wear tous les jours.

Donc en résumé, rangez vos costumes ou tailleurs un peu trop classes, osez le jean même pour un RDV important et ne vous moquez pas des gens avec une veste Quechua dans le métro.

Le langage

Certains mots sont typiquement lyonnais (gache = place de parking, gone = enfants, etc.) et vous les adopterez surement très rapidement.

Plus difficilement compréhensible, il existe une loi tacite à Lyon bannissant toute forme interrogative. Là où n’importe où en France on inverserait le verbe avec le sujet, les Lyonnais s’interdisent d’effectuer cette permutation.

Je n’étais pas prévenue de cette spécificité grammaticale. Je n’ai pas pu m’empêcher de partir dans un fou rire la première fois que j’ai entendu un  « C’est quelle heure ? ». Au moins, vous, vous serez prévenus.

Cette règle de non-inversion à la forme interrogative est à respecter dans tous les cas obligeant parfois les Lyonnais à des contorsions grammaticales improbables comme dans le très inélégant « C’est qui qui fait ça ? »

Certains Lyonnais aiment également ajouter des « y » dans leurs phrases. Je vous laisse découvrir ça pour garder un peu de surprise.

L’anti-parisianisme

Les Lyonnais sont très fiers de leur ville. Alors mon dernier conseil est le suivant : ne dites jamais, ou ne laissez jamais entendre que Paris c’est mieux.
La Ville de Lyon dépense énormément d’énergie en communication pour proclamer que Lyon est le meilleur endroit pour vivre sur Terre (bon ce n’est pas loin d’être vrai) alors forcément les Lyonnais ont fini par en être convaincus au plus profond d’eux.

Affront suprême, parler de Vélib au lieu de Vélo’v (le Vélib lyonnais). Le Lyonnais piqué au vif vous reprochera votre parisianisme et vous expliquera que le Lyon a été la première ville de France à avoir mis en place ce dispositif (c’est faux, mais ne tentez pas de dire le contraire).

La vie est mieux à Lyon

Bon c’est plus un constat qu’un conseil. Après presque un an de vie à Lyon, je ne regrette pas mon choix. La ville est pleine d’énergie positive et je m’y éclate dix fois plus qu’à Paris. J’y ai plus de temps, plus d’argent et plus d’amis. Il m’a juste manqué quelques bons tuyaux au début pour comprendre ces spécificités lyonnaises.

Amis parisiens, vous êtes prévenus  ! Quant à vous, Lyonnais, n’hésitez pas à donner quelques autres conseils dans les commentaires.

 

 

259 commentaires

  1. J’habite à Lyon depuis 6 ans, j’avais jamais pris le métro avant (originaire d’une petite ville Jurassiène) et purée, qu’est ce que ça peut m’énerver de rester immobile sur un escalator ! Je ne suis pourtant jamais pressé (je suis de ceux qui se font lyncher au bureau car j’arrive entre 8h30 et 9h, voir 9h30) !!
    Donc parfois, au moins sur la ligne A entre 8h30 et 9h, svp, restez à droite 😀

  2. Plusieurs erreurs:

    – Bah si, le Velo’v est arrivé à Lyon avant le Velib à Paris
    – Il y’a proportionnellement plus de restos étoilés dans la région lyonnaise que dans la région parisienne.

    Sur le reste je suis entièrement d’accord, bien que moi aussi ça m’énèrve les cons qui restent file de gauche dans les escalators. Mais ça, je ne le remarque que depuis que je suis rentré d’un stage de 6 mois à Paris 😉

    1. le velov est arrivé avant le velib de paris mais c’était pas la première ville à avoir ce service, ce n’est donc pas une erreur, relisez le passage de l’article

  3. Bravo pour ton article Rebecca. J’ai ri, et de bon coeur en plus.

    Et vraiment, je ne m’étais jamais rendu compte de la non inversion interrogative… Et pourtant, je le fais tout le temps…

    1. OMG ! Soit la non inversion grammaticale est vraiment lyonnaise et du coup je viens de me rendre compte que je suis en train de devenir une vrai lyonnaise 🙁 Soit la non inversion est propre au sud et cela signifierait que Lyon est dans le sud !
      Dans les 2 cas, ça ne va pas !

      1. Personne ne dit ça Guilhem. Juste que Lyon n’est pas la première ville de France a avoir eu un tel dispositif.
        Les Lyonnais se réclame à l’origine d’un concept qu’ils n’ont pas inventé.

        1. Si c’est bien la première ville a avoir mis en place le système JC Decaux (Cyclocity – http://fr.wikipedia.org/wiki/Cyclocity), présent aujourd’hui dans 67 villes. On ne parle pas des systèmes concurrents.

          Pour info Lyon est aussi la première ville ou JC Decaux a testé les abribus financés par les support publicitaires dans les années 1960… c’est pour cela qu’il a souhaité remettre ça avec les vélos 40 ans après.

  4. Tiens c’est drôle, je ne savais pas que dire « c’est quelle heure » au lieu de « quelle heure est-il » était une spécificité lyonnaise. (d’ailleurs j’ai mis 5 bonnes minutes avant de trouver la forme grammaticalement correcte de cette phrase)
    Je suis de la région mais vraiment lyonnaise depuis 10 ans, et j’y ai toujours dit ça comme ça moi. J’y dit comme je veux.
    Na !

  5. Le Vélo’V est bel et bien arrivé à Lyon avant Paris et son Véli’B, cependant ce système de vélo en location a été lancé pour la 1ère fois en France à La Rochelle (zone de pré-test au Vélo’V Lyonnays)
    😉

  6. En tant qu’ex-parisienne arrivée à la même période et dans le même quartier (tiens tiens!),je valide tout ce qui a été dit… ou presque! Je souhaite juste apporter un regard un peu différent sur le quartier de X-Rousse, qui, oui!, est un quartier fabuleux à vivre, et est, à mon humble avis, encore bien loin de Paris.
    Ici, c’est super familial. Oui il y a des « expats » parisiens, mais il y a aussi plein de croix-roussiens de naissance et des lyonnais de tous horizons. C’est un quartier ouvert. C’est peut-être parce que j’ai des kids qui vont à l’école mais le mélange a plutôt bien pris.
    Les prix des loyers restent tout de même bien en deçà du marché parisien. Et avec un peu de chance, en tombant sur un canut, on peut doubler sa surface, et linéaire, et verticale!
    Familles et parisiens de tout bord, ne boudez donc pas votre plaisir de venir vous installez ici!
    X-Rousse powaa! Et vive Lyon!!!

      1. Ah oui! Ça, il faut le préciser pour les aspirants croix-roussiens. Ne prends pas un appart autour de la place de la X-Rousse. Avec la vogue, c’est 2 mois de ta tranquillité de fichu!

          1. Si on veut une vogue « tradition », on met des chamboule-tout et pas des manèges de Luna Park… Comment ça je conspue la Vogue? Oui, je conspue la vogue! 🙂 C’est quoi un néo-croix-roussien, d’abord? (nan mé ho)

    1. Bonjour chère ami.
      j’ai aujourd’hui l’opportunité d’aller travailler sur Lyon.
      Je suis parisien de souche,né à Neuilly sur Seine et vivant à la garenne colombes .
      92500.
      cette opportunité me propose beaucoup d’argent.
      peus tu stp me dire si je peux venir m’installer?
      merci d’avance pour tes réponses et lumières.
      crd.

      1. Hello tous,

        Pour avoir moi aussi vécu à Paris, je ne peux m’empêcher de rebondir sur l’idée de la mode et du look.
        Clairement : à Paris, les nanas suivent la mode et les tendances des saisons en masse alors qu’à Lyon, on ne se met pas la pression pour ça.
        Et c’est carrément appréciable !

        J’étais à Paris pile quand la tendance « slim / ballerines » battait son plein.
        Avec mes mollets de sportive et mon 41 fillette, autant vous dire que je n’ai pas adhéré du tout. Le nombre de fois où je me suis sentie quasi « extra-terrestre » dans le métro, au boulot, en soirée… avec mes bootcut Levi’s et mes boots. C’était délirant.
        A Lyon, tu peux bien t’habiller comme tu le souhaites, tout le monde s’en fout. Ouf !

    1. +1 haha

      Sinon attention aux clichés, en général, avec ce genre d’articles…
      Et attention à « Afrond » qui pique les yeux dans l’avant-dernier paragraphe (=> « Affront » !)

  7. Rester à droite dans le métro devrait être normal. C’est pas une question d’être pressé, moi je dis que les gens « se laissent vivre » quand ils restent plantés ^^

  8. Et bien, je ne m’attendais pas à autant de commentaires aussi vite sur mon artcile. Merci à tous, ça fait très plaisir de voir que le sujet vous intéresse.
    Florian : Même à 8h30, l’escalator s’est pour être pépère. Pour les gens pressés, il a l’escalier. On peut faire une exception pour celui de la station Vieux-Lyon.

    Buzz et les fans de vélo’v : je me suis peut-être mal exprimé. Mais beaucoup de Lyonnais pensent que ce système a été inventé à Lyon. Il était déjà très répandu en Europe du Nord. Le premier système de vélos en libre service a été mis en place par la ville de la Rochelle.

    Milie : merci pour ces compliments.
    Kaamiye : oui je trouve ça assez rigolo que les lyonnais ne s’en rendent même pas compte.

    Olive : oui j’ai un peu exagéré pour le Croix-Rousse, mais visiblement ça commencent à en agacer plus d’un cette invasion de Parisiens.

    Nat : tu as bien de la chance, moi à Paris j’avais 50 min de métro à l’aller et au retour contre 15 aujourd’hui. J’ai gagné 70 min de temps libre en plus par jour !

    Fanny : HAHAHAHA. Bravo ! Sauf que depuis que suis à Lyon… OL n’a rien gagné, je ne peux pas comparer. héhéhé.

    1. Enorme de constater ce que tu dis sur le langage du coin 😉 J’en parlais aujourd’hui avec une collègue qui vient d’arriver de Paris. Nous avons eu la même discussion.

      Par contre pas d’accord sur les 5 à 7, j’en ai fait plusieurs fois à Paris. Mais j’habitais à 20 minutes de mon travail donc je me la faisais horaires lyonnaises donc je n’arrivais pas à 10h.

      Et par contre en total désaccord pour les escalators. C’est fait justement pour gagner du temps à l’origine dans les gares et aéroports. Pour les flemmards, il y a des ascenseurs.

      1. Les escalators, c’est pour les feignants, la gauche des escalators, c’est pour les gens TRES pressés, et les ascenseurs, c’est UNIQUEMENT pour les personnes à mobilité réduite et les poussettes.

    2. je ne suis pas lyonnaise mais j’ai une rectification a faire. le « c’est quelle heure ? » ou les « y » un peu de partout ne sont pas Lyonnais, les Savoyards et les Hauts Savoyards le disent autant que les Lyonnais et ça depuis toujours. Pour nous c’est normal, on a toujours parler comme ça et ça continuera. Sur ce bonne soirée a tous

    3. Concernant le langage (pour travailler dans la rédaction de dialogues), la forme inversée (« quelle heure est-il ») est considérée comme une forme de langage soutenu. Quand on rédige dans un langage dit familier, on lui préférera « c’est quelle heure » ou « quelle heure c’est » ou encore « quelle heure il est ».

      Plus d’une fois mes clients m’ont d’ailleurs repris sur ce genre de détails : dès que l’on met une inversion sujet/verbe, on perd l’aspect familier.

      Cette non inversion n’est d’ailleurs pas centrée sur Lyon, mais peut être trouvée partout.

      (par contre, les « y », c’est bien de chez nous).

      ah oui, et une « gache » c’est une place en général, elle ne se limite pas au parking. Si nous allons au restaurant et que, pendant que je vais aux WC, tu t’assieds sur ma chaise, je pourrai te dire que tu m’as piqué ma gache.

    4. Pour la 1000000ème fois le système mis en place à La Rochelle n’est PAS du libre service, c’est sur abonnement avec enregistrement préalable ! rien à voir donc.

  9. 1. Ex du 9-3, que j’aime Lyon !! et Lyon me le rend bien.

    2. La première fois que mon chéri m’a dit « c’est quelle heure ? », je me suis demandé comment un si beau mec pouvait dire une phrase aussi naze !
    Finalement, on s’y fait et on le dit.

    3. Mais pour le velo’v, heu…. t’es sur ??

    Je te pète la miaille 😉

  10. J’ai habité a Lyon comme étudiante étrangère il y a quelques ans et j’ai vraiment aimé cet article ! Je ne me suis jamais rendu compte à quel point le langage lyonnais était intégré dans mon vocabulaire pendant cet année… Moi aussi, je demande « C’est quelle heure? » (je suis californienne, pas lyonnaise) !!

  11. OMG je suis ex-lyonnaise nouvelle parisienne (depuis 2 ans), je n’ai pas eu le choix et quand je lis tout ça: ma ville me manque!! TT
    Pour le langage, les parisiens se moque encore, j’ai toujours dit  » c’est quelle heure? », je savais pas du tout aussi que c’était du lyonnais!!
    Pour le vélov perso, je sais pas faire du vélo mdr

    En tous cas, l’article est cool et marrant ^^

  12. Salut,

    Je suis croix roussien et ton article m’a bien fait rire. Oui, c’est vrai, il est affligeant de voir qu’une partie de la Croix Rousse se « bobo-parisiennise », mais on n’y peut rien.
    Ceci dit, la Croix Rousse reste pour moi un des quartiers des plus sympathiques de Lyon, tout simplement parce que…
    C’est Lyon en plus petit. Proportionnellement, en tout cas. On y trouve tout le monde, du pur bourgeois du Nord de la Croix Rousse aux anars-punk des pentes en passant par toutes sortes de cultures et de communautés (surtout dans les pentes).

    De plus, c’est l’un des quartiers les plus ouvert de Lyon, on y est toujours bien accueilli et on s’y sent vite comme chez soi (Ce qui m’est arrivé quand je m’y suis installé il y a 10 ans).

    De plus (encore), c’est (avec Fourvière et la Mulatière) l’un des endroits avec les plus belles vues sur Lyon (il suffit d’aller boire un coup au Gros Caillou ou qur l’Esplanade pour s’en rendre compte) et on y passe les meilleurs soirées en extérieur.

    Par contre, j’ai toujours fait très attention à la grammaire, ce qui m’a permis d’éviter le « C’est quand qu’on y arrive ? » qu’il m’est arrivé d’entendre, bien qu’il m’arrive à moi aussi de mettre de « y » de temps en temps, je ne m’en rend pas compte le cas échéant, et je vous remercie de les relever si il y en a dans mon commentaire qui ne seraient pas à leur place !

    Bref, je ne rentrerais pas dans la guerre des vélo’v et des fameux métros sans conducteurs (oui oui, celle-ci aussi existe) et je me répète je crois en te remerciant pour cet article qui m’a bien fait rire !

  13. Ancien lyonnais( durant 5 ans), je ne suis pas vraiment d’accord avec les arguments mis en avant. La ville ne fait que deperir. Le milieu festif et artistique pauvre. Point positif la gastronomie et les transports qui sont un peu moins bondés mais un hiver a lyon c’est juste de la depression tellement le soir après le boulot le choix est limité…

    1. La ville ne fait que dépérir ??! On a ne doit pas avoir la même vision que Lyon. Entre les Berges du Rhone (de jour comme de nuits), les nombreux festivals qui ont émergé, les projets urbains, et les flux de nouveaux arrivants, j’ai plutôt l’impression que la Ville se porte bien.

    2. Le milieu festif et artistique est pauvre ? En hiver tu t’ennuies ?
      Mais c’est qu’il faut sortir de ton appart un peu hey !

      Pourquoi ne pas aller apprendre à danser une salsa pour la modique somme d’un verre de Coca ou d’une bière 3 fois par semaine ? Ou peut-être qu’un blind test ou un quizz ciné/culture/musique… dans l’un des nombreux bars qui proposent ce type d’activité te conviendrait mieux ? Et encore je ne parle pas des Rendez-Vous des Lyonnais, qui se déroulent très régulièrement chaque mois…

      Tu préfères la culture ? Pas de soucis ! Un petit tour dans l’une des universités pour chopper les derniers tracts sur les innombrables conférences et tables rondes (gratuites bien évidemment) qui se déroulent tout au long de l’année, ou encore les biennales, festivals en tout genre, randonnées commentées offertes par la ville de Lyon dans chaque arrondissement etc etc.

      Envie de spectacles et de chaleur en hiver ? Pointez-vous à l’Opéra de Lyon une demi-heure avant un spectacle sans avoir rien réservé en semaine et très souvent, pour 5 euros, il reste de la place pour un joli ballet.

      Ces activités se déroulent tout au long de l’année, sans interruption. Franchement, si tu n’y trouves pas ton compte, c’est soit que tu es bien difficile à satisfaire, soit que c’est de la mauvaise foi, soit que tu n’as pas cherché ou n’es pas sorti de chez toi !

      A bon entendeur, je vous salue bien bas !

  14. Pur produit lyonnais:
    La X Rousse j’Y suis né il y a trente et un ans mais j’Y habite que depuis décembre 2011. J’étais sur l’autre colline avant (celle qui prie).
    Et bien que je m’Y sente bien dans ce quartier, habillé en costume cravate tous les jours (raison professionnelle oblige) j’ai l’impression de faire tâche le matin sur le quai du métro.
    C’est vrai que la population du quartier Y est plus que variée !
    Bravo pour ton article en tout cas et bonne continuation dans « notre » plus belle ville du monde (chauvin moi ??) !!

  15. Bravo pour ce super article sur la plus belle ville du monde, même si je ne suis pas d’accord pour dire qu’on est chauvin 😀 (oui, bon, peut-être…)

  16. J’ai habité 30 ans à 70kms de Paris et même à cette courte distance on apprécie pas du tout les Parisiens…moins on en voit mieux on se porte…surtout sur la route…ils sont tellement habitués aux embouteillages, que en province ils font du 2 à l’heure…

    Pour les escalators, leur but premier est d’y rester immobile…sinon autant prendre un escalier classique !

    Et pour la mode/look, Paris représente quand même une minorité de ploucs qui se croient bien habillés….ben oui la mode c’est quand même pas une assurance d’être bien habillé…et la mode c’est plus trop à la mode…à part si on veut passer pour un mouton « has been »…

    1. Bin Dimebag, faut pas être anti-parisien comme ça : y’a même des gens sympas qui ne suivent pas coûte que coûte les diktats modeux, qui roulent normalement sur la route et qui avancent dans les escalators ^^

  17. Cet article m’a vraiment beaucoup fait rire, bravo Rebecca 😀 Et … C’est vrai que je suis très fière de ma ville aha 😉 J’y suis née (tiens, un « y ») et habité là-bas pendant 13 ans, je suis dans une ville avoisinante maintenant mais Lyon me manque.
    Concernant les escalators, je fais partie de ceux qui restent en plein milieu… Bon si je vois quelqu’un derrière moi qui semble pressé j’me décale hein, parce que bon à voir les têtes de certains on croirait une menace de mort (c’est vrai qu’on est peut-être un pt’it peu froids, parfois..)
    Pour le look… On trouve autant d’originaux en sarouel ou avec une veste « Quechua » que de chics en tailleur et tout nan mais oh :O
    Pour le langage, le « c’est qui qui » m’insupporte au plus haut point, merde quoi… Mais j’avoue que pour le « c’est quelle heure » ça m’a étonné, je savais que ce n’était pas la tournure la plus correcte, mais de là à ce que ce soit considéré comme lyonnais…

    Bref très bon article, malgré quelques inexactitudes. Bonne continuation à Lyon, la capitale de la « bouffe » n’est-ce pas. 🙂

  18. Encore une fois : merci pour tous vos commentaires. Ca me touche vraiment de voir que l’article est aussi apprécié et commenté !
    Quelques mises au point :

    Pour les escalators : NON, NON, NON ! Les gens pressés ne prennent pas l’escalator. A Lyon, monter les escaliers 4 à 4 est toujours plus rapide que l’escalator blindé.
    Vouloir doubler par la gauche dans un escalator, ce n’est pas être pressé, c’est juste un bon vieux réflexe. Réfléchissez la prochaine fois que ça vous arrivera : êtes vous vraiment pressé ou cela vous énerve-t-il juste sans raison ?

    Pour les « y » : attention aux confusion. Les Y sont autorisés dans la grammaire française pour remplacer un C.O.I.
    « Je vais y aller » c’est OUI.
    Mais pas pour remplacer un C.O.D.
    « Je vais y manger » c’est NON. On dit « Je vais le/la manger ».

    Pour le look :
    Je suis vraiment désolé, mais je trouve que les Lyonnais s’habillent vraiment moins classe. Je pense juste que c’est une question d’argent et de choix. A Paris, pas mal de gens ont beaucoup d’argent et peuvent se permettre d’acheter des trucs de créateur et/ou tendance. Mais bon la polaire Quechua reste indémodable 😉

  19. Petite rectification : la première ville à avoir installé un système de velo’v c’est aix en Provence!!!!
    Et oui Lyon a eut des velo’v bien avant Paris n’en déplaise à l’auteur qui, même si il clame bien aimé Lyon, fait quand même preuve de parisianisme par rapport au look!

    1. En fait c’est l’échelle de la grande ville et le nombre de vélos mis à disposition que Lyon fut précurseur. Concernant le système exact qui est utilisé par Vélo’v et Vélib’ c’est http://www.cyclocity.com/ développé par JC Decaux et Aix en Provence ne possède pas ce système !
      Donc Lyon a bel et bien été la 1ère ville française (en tout cas) à avoir le système de vélos en libre service de la marque Cyclocity 😀

  20. Lyonnais depuis 3 ans, ancien de la région d’Aix en Provence, je tiens à dire que chez nous aussi on dit : « C’est quelle heure? » Je suis très étonné de voir que cela peut être assimilé à un langage lyonnais. Par contre, le « c’est qui qui », c’est moins courant en effet!

    Escalator, je me suis toujours demandé pourquoi personne ne prenait les escaliers, surtout qu’hormis à Vieux Lyon, ils sont très courts! Puis, manger bouger quoi! 😉

    Je ne suis par contre pas vraiment d’accord avec le point sur la mode. Ok, Paris c’est chic, mais je ne trouve pas qu’à Lyon cela soit si faible non? Les styles se ressemblent assez certes, mais franchement jeans, chemise et blazer pour les femmes, même si ce n’est pas très original, cela change de Marseille par exemple. Si tu veux vraiment être choquée, je t’invite à aller faire un tour là bas =)

    Sinon, entièrement d’accord. J’aime Lyon maintenant, et je pourrais y rester une grande partie de ma vie. Le cadre est très agréable, les transports sont bons (hormis quand TCL fait encore grève), j’aime la mentalité qui est, comme tu le soulignes, faite de rapports plus pondérés mais plus franc!

    Bravo pour ton article, c’est intéressant de partager des points de vue entre « expatriés ». =)

  21. Et que dire des trotinettes ?! J’ai lu dans un forum que des parisiens nouvellement installés à Lyon étaient impressionnés par le nombre de trotinettes en circulation. 😉

  22. la croix rousse, est plutôt une second ville dans une ville. tu est soit croix-roussiens ou lyonnais, et c’est le seul endroit de Lyon ou les bar sont ouvert le dimanche matin avec des huitre, … . c’est une ville d’artiste. Quand on y habite et on ce ballade entre les rues le weekend dans le quartier centrale de la croix-rousse (place de la croix rousse / grande rue / et les rue perpendiculaire direction le Rhône) on ce sentirai presque à la campagne

    1. « c’est le seul endroit de Lyon ou les bar sont ouvert le dimanche matin avec des huitre ».
      Heu…. faudrait sortir un peu de la Croix-Rousse. Le concept bar et huitres le dimanche matin est très répandu.
      C’est une ville d’artistes… qui ont les moyens. La plupart des artistes ont migré dans des quartiers plus popu ou en banlieue pour trouver des locaux ou ateliers à loyer plus abordables.

  23. Bonjour!

    J’anime un blog en chinois et en français sur Lyon http://www.nihaolyon.com/fr. Et justement les chinois pensent souvent que Lyon est un petit Paris, sans grand intérêt. Ils préfèrent donc se rendre à Paris à choisir, puisque Paris a la tour Eiffel.
    J’essaie justement de donner le ton et de montrer que Lyon est une ville (à mon sens) franchement plus agréable à vivre que Paris (et je dis ça pour avoir habité dans les 2 villes).
    Rebecca, serais-tu d’accord pour adapter un peu ton article pour mes lecteurs chinois? Je fais la traduction en chinois ensuite!
    Merci

    1. Quel inculture de la part des Chinois, ça me rend dingue. « Petit » c’est vexant, « Paris » c’est insultant, alors « petit Paris », pfouuu. T’as envie de fracasser des crânes !

  24. Ton article est juste génial … Bravo à toi. Ça fait 5 ans maintenant que je suis à Lyon, j’avais le choix avec Paris et je ne regrette pas du tout d’être venue ici !!!

  25. 2h de la mer…. Faut quand même bien rouler pour y être en 2h (le Grau du Roi « Lyon/Mer ») est à 300 bornes quand même). En revanche, on est à moins de 2h des premières stations de ski (stations du Vercors) et comme on achète nos forfaits à Lyon et/ou sur internet et qu’on a tous notre matos, on a juste à chausser en arrivant !

    Enfin, le VeloV n’est pas le Vélib lyonnais, c’est le Vélib qui est le VéloV parisien. Et effectivement, la Rochelle a eu ce système avant nous, même s’il était de moindre ampleur.

  26. « Froideur » – C’est vrai que nous sommes plus discrets que méchants. Mais nous ne sommes pas plus froids que dans d’autres villes genre Nantes, Strasbourg…

    « Look » – J’ai l’impression que les Lyonnais sont un peu coincés sur la mode vestimentaire. C’est vrai qu’on préfère le confort au luxe et pas uniquement dans le domaine de l’habillement : nous sommes pragmatiques.

    « l’anti-parisiannisme » – Lyon était la Capitale des Gaules, l’ancienne capitale de France. Quand on voit ce qu’est devenu Paris, on éprouve un sentiment d’injustice et de spoliation. C’est normal. Pour le Vélo’v, avant il y eu des villes qui l’ont testé comme Chambéry ou Vienne, mais Lyon est la première ville de France à l’avoir mis en place à une très grande échelle.

    1. « Lyon était la Capitale des Gaules, l’ancienne capitale de France. Quand on voit ce qu’est devenu Paris, on éprouve un sentiment d’injustice et de spoliation. »
      Whaaaaaat ?? 😀
      Et même qu’avant, les femmes n’avaient pas le droit de vote ! ^^

  27. Je suis arrivée à Lyon (de Paris) il y a 15 mois et il y a certaines choses sur lesquelles je ne peux m’empêcher de tiquer sur l’article, qui a d’ailleurs un ton très « ex-parisien » un peu donneur de leçon…

    -Non, arriver après 8h30 au travail, à Lyon, ce n’est pas arriver tard. Tout mon entourage (et moi-même) arrive à 9h00 et ça va, personne ne leur dit qu’ils ont pris leur matinée. Par ailleurs, je connais BEAUCOUP de lyonnais qui terminent à 19h00. Le petit 5 à 7 mentionné dans l’article doit être pour une catégorie de personne à métiers bien spécifiques. Mais certes, il y a moins de pression et l’ambiance est meilleure de façon générale donc ça aide à avoir l’impression de « moins » travailler. En fait c’est que les lyonnais travaillent mieux. En revanche il est vrai que quand on prévient que l’on doit partir plus tôt tel jour pour aller au sport (par exemple), les gens trouvent ça tout à fait normal.

    -Il y a plus de restaurants mais ils sont aussi plus chers. La « faute » à la fameuse gastronomie lyonnaise. Je ne sais pas à combien sont les tickets resto de la personne qui a écrit l’article mais non, avec deux tickets à 5,60€, on ne mange pas « comme un roi » à Lyon…Ou alors ça ne porte de resto que le nom.

    -Je ne fais pas de skis, n’en ai jamais fait et pourtant j’arrive à sortir et à voir du monde le week-end ! Tous les lyonnais ne font pas de skis et la ville ne se « vide » pas par magie les WE de neige.

    -Les lyonnais ne sont PAS froids. Quand je suis arrivée ici après Paris j’ai été étonnée du nombre hallucinant de personnes qui me souriaient dans la rue, qui me renseignaient volontiers et en prenant leur temps quand je me perdais. Je me suis fait des potes dans des bars pendant une soirée. Après 7 ans à Paris à voir des gens faire la gueule tous les jours dans le métro, à se faire bousculer, ça change !

    -Les loyers sont moins chers, mais les salaires sont aussi moins élevés. Encore une fois on a pas « plus » d’argent en venant vivre à Lyon, sauf pour certaines personnes avec un métier bien spécifique encore une fois. En revanche la qualité de vie est meilleure et ça crée effectivement une toute autre forme de richesse…

    Pour le reste, je suis plutôt d’accord même si les fringues space, le langage space et la X-Rousse snob, moi je trouve ça plutôt drôle.

  28. Très sympa cet article 🙂 sauf que 3h de la mer, pas 2
    La croix rousse est le quartier bobo voilà tout
    Et je ne suis pas du tout d’accord sur la tenue vestimentaire des lyonnais
    Tout dépend où on regarde… Quand t es dans le RER à Paris t as l’impression que 80% de la population est SDF…si tu fais les Champs c est différent!
    Et puis je trouve qu’il y à plus de jolis filles, classes, mais sans en faire trop qu à Paris 🙂

  29. J’ai trouvé l’article drôle en majorité.

    Je trouve cependant que dire que Paris et chic et qu’à Lyon on ne trouve que des no*look et des hipsters ? On ne doit pas vivre dans la même ville.
    A paris, les looks sont desordonnés et les gens adorent montrer qu’ils sont capables de se payer des vêtements chers.
    Nous nous habillons avec goût, nous savons mélanger les styles et nous sommes globalement plus classe.
    Dire que nous allons aux rendez vous importants en jean et qu’a Paris les gens ont plus d’argent pour se payer des vêtements? No comment…

    Les pires horreurs vestimentaires sont à Paris et ensuite à Marseille/ Aix.
    Cela reste mon avis mais à Lyon nous n’avons pas besoin de nous montrer , nous sommes juste bien habillés.

  30. Pur produit lyonnais également, je n’ ai jamais pu m’ empéché de remarquer de grandes similitudes entre nos deux villes. On dit souvent d’ ailleurs que Lyon est la capitale de la

  31. Je trouve l’article assez caricatural tout de même sur certains points…

    Déjà pour la mode où les lyonnais seraient vraiment moins classes que les parisiens… Rhône-Alpes est une région riche. Qu’on aille à Lyon ou Annecy, les gens sont souvent stylés. Après, c’est juste que les ploucs se fondent moins dans la masse qu’à Paris très certainement vu que la population est moins importante.
    Donc non, la polaire Quechua n’est pas légion ici…

    Si on faisait une généralité, on pourrait parler dans ce cas du brave parisien sur les pistes de ski avec ses superbes combinaisons de ski des années 80… C’est vrai que ça envoie grave côté look !

    Pour la nourriture, j’aimerais savoir ton ticket moyen le midi pour bien manger en quantité.
    J’ai quelques adresses où, il est vrai, on peut manger un menu entrée/plat/dessert pour 14€ mais ça reste une minorité…
    Et il n’est pas honteux de venir avec ses plats au bureau. Au contraire, ça permet justement de partir plus tôt le soir pour aller au sport 🙂

  32. « C’est plein d’ex-Parisiens, de boutiques, bars et restos, inspirés d’établissements Parisiens et les loyers commencent à se rapprocher de ceux que j’avais fuis. »

    Connaissant plutôt bien le quartier, je suis curieux de savoir quels sont les bars inspirés d’établissements Parisiens ?
    Sur le plateau, on va vite avoir fait le tour… donc merci de m’éclairer !

  33. Moi, je suis partie de Lyon pour aller vivre plus loin, à la campagne. Je suis une Croix-Roussienne (et donc pas une lyonnaise) de naissance et c’est un quartier qui n’est plus le quartier que j’ai connu et que mes parents et grands-parents ont connus. Grâce à vous parisiens et autres
    nouveaux arrivants, j’ai bien vendu mon appartement (acheté une misère il y a + de 20 ans). Alors, je vous dis merci et profitez bien, entre vous, d’un quartier qui a changé d’âme !!!

  34. Je suis vraiment touchée par tous vos commentaires.
    Je ne pensais pas que mon article générerait autant de réactions, bonnes ou mauvaises.

    Voici quelques précisions suite à certains commentaires.

    Cet article est caricatural :
    Oui ! Mille fois Oui ! C’était un peu fait exprès. Les lecteurs du site savent que l’objectivité et l’exactitude ont rarement leur place ici.

    Lyon n’est pas à 2h de la mer.
    En TGV, si : 1h40 de Marseille et de Montpellier

    Les gens arrivent plus tard que 8h30.
    Bien sûr, là encore, j’ai caricaturé. Ce que j’ai voulu dire c’est que les temps de trajet sont beaucoup plus courts à Lyon qu’à Paris, les horaires de bureau se calent souvent sur l’heure du début de l’école + temps de trajets moyen. Ce temps moyen étant plus court à Lyon, le gens sont plus tôt au bureau après avoir posé leurs enfants.

    On ne peux pas manger avec 2 tickets resto à Lyon, le midi
    Bien sûr que si et même si ton ticket ne fait que 5€ (au passage ton employeur est super radin. La moyenne en France est de 7€). J’ai bossé dans plusieurs quartiers de Lyon et ça toujours été super facile de dégotter des endroits supers même s’il fallait marcher un peu.

    Les salaires sont plus bas à Lyon.
    C’est faux. A postes équivalent les salaires sont sensiblement identiques (peut-être un tout petit peu plus bas, mais vu les loyer super abordables, c’est pas très grave).
    Par contre il est vrai qu’à Paris il y a beaucoup plus de postes à responsabilité et donc mieux payés. Mais passé ça vous aurez le même salaire si vous êtes vendeuse à H&M à Lyon ou à Paris.

    Le look
    Aaaaaah, je crois que j’ai touché un point sensible…
    Je n’ai pas dit que les lyonnais s’habillaient comme des ploucs. Je pense juste que les Parisiens font un peu plus attention à la manière dont ils s’habillent que les Lyonnais.
    Et je suis sûre que si on demandait n’importe quel Français dans quelle ville de Lyon et Paris on est le mieux habillé, les gens répondraient Paris.
    Bon et c’est pas un drame non plus, hein. Laissez au moins à Paris le titre de capitale de la mode 🙂

    Les vélo’v
    Oui pas bien Paris de piquer des idées !
    Rendons à César ce qui est à César.
    Parisiens, rendez les Vélo’v aux Lyonnais (qui les rendront à La Rochelle) !
    Rendez les futures berges de Seine !
    Rendez les bateaux mouche !

    L’anti-parisianisme
    Sur ce point, je n’ai pas exagéré. Les commentaires parlent d’eux même !

    Merci encore pour tous vos messages !

  35. Pour avoir passé 6 mois à Paris en stage de fin d’études, il y a une autre différence majeure qui explique la « différence de look » : la proportion de parisiens à se déplacer en transports en communs est largement supérieur à la proportion de lyonnais. A paris on croise régulièrement des hommes en costume et des femmes en tailleur, a lyon c’est assez rare. Personnellement depuis que j’ai une voiture, n’étant pas sur une ligne de metro je ne prend plus les transports en commun sauf quand je vais en centre ville rejoindre des amis.

    D’ailleurs le concept de centre ville (le 2eme arrondissement en gros) n’existe pas trop a paris. Certes il y a Chatelet mais c’est plus un grand carrefour qu’un centre ville. A lyon quand tu veux faire du shopping, que tu dois faire un cadeau, soit tu sais déjà où tu veux aller, soit tu « vas faire un tour en ville » sous entendant le centre-ville.

  36. « Bah si, le Velo’v est arrivé à Lyon avant le Velib à Paris »

    Oui, mais ce n’est pas pour autant la PEMIERE ville de France à avoir eu un equipement de vélos public. A Rennes par exemple, ça date de 1999 🙂

  37. Je pense vraiment qu’on ne vit pas dans le même Lyon et qu’on ne doit pas fréquenter les mêmes catégories de personne.
    Par ailleurs quand on donne son avis, s’entendre répondre « c’est faux », ça élève bien le débat.
    Donc : même à 7€ le ticket, à Lyon, dans certains quartiers tu ne peux pas manger « comme un roi » pour 15€. Pour 15€ tu as un plat et un dessert, ce qui est normal, mais on ne peut pas qualifier ça de royal.
    Pour les salaires : Je travaille dans le recrutement. Je connais les salaires parisiens et les salaires lyonnais. Je n’ai pas dit ça au hasard, comme ça, dans le vent, sans aucune expertise. Désolée, vraiment, mais si, les salaires sont plus bas. D’environ 10% en moyenne en fait. Evidemment, quand tu gagnes le SMIC, tu gagnes la même chose partout en France…

    1. Blandine :
      Bon je vais défendre un peu Rebecca pour le coup car je suis d’accord avec elle.
      – Avec 15€ tu manges super bien partout à Lyon. Je veux bien connaitre le nom des quartier où ce n’est pas possible ?
      – Le salaire sont 10% plus bas OK. Mais les loyers sont 100% plus cher. Et si on se base sur les 30% du salaire pour payer son logement, le rapport salaire/loyer est beaucoup plus favorable à Lyon.

      1. @Qyrool, tout dépend de ce que tu considères comme « bien manger » le midi…
        Si on considère Entrée/Plat/Dessert et très bon, ça ne court pas les rues non plus à Lyon. Le prix est une chose mais la qualité compte aussi beaucoup pour ma part.

        Pour exemple : le restaurant Icéo dans le 7ème, on tourne à + de 19€ le menu ‘E/P/D) le midi et on est pas dans un quartier hype pourtant.
        Pour le B7, dans le même quartier, c’est 16€ le menu et on y mange pas très bien.

        On est évidemment loin de la pizza à + de 22€ à Neuilly sur Seine !

        1. J’avoue que pour le midi, prendre tous les jours entre-plat-dessert, c’est un peu beaucoup.
          Je ne connais pas les établissements que tu nommes mais je trouve les tarifs excessifs.
          Très honnêtement il y a plein de resto à Lyon qui proposent de formules avec un rapport qualité prix incroyable le midi.
          Quand tu vois que la formule (entrée plat dessert) de l’Ourson qui boit (resto encensé par tous les médias) est à 18€ (Bon Ok il faut réserver un mois à l’avance ^^)…
          Mais l’Ourson qui boit est loin d’être une exception.
          Dans le secteur dont il parle il y a le Fleurie avec une petite formule du midi à 16€ (soit 2 tickets resto à 8€ ^^)

          1. Surtout, ne les teste pas ! Ils sont chers et vraiment pas terribles !
            Ca ne vaut pas le grand café des négociants à 24.50€ le menu…

            Finalement, les 2 « cantines » qui comblent mes exigences (qualité, quantité, prix), ça reste l’assiette de Jules avec son menu à 14€ et Okawali avec un menu à 11.50€.
            Je me fais rouler à chaque fois à l’Assiette de Jules, tout donne envie… Produits frais du marché, cuisine simple et efficace, desserts maison à tomber.

            Avec un TR à 10€, je m’en sers pas mal alors ? 🙂

      2. Je bosse dans la restauration et non on ne mange pas super bien pour 15 euros à Lyon, on mange pas mal voir bien mais on mange surtout un assemblage d’ingrédient bas de gammes avec très très peu de produits frais (gros problèmes du coin très peu de resto continue à faire des produits frais et de qualités). Donc on mange un menu complet mais de mon point de vue ça n’a rien de royale la quantité n’est pas le seul critère pour moi, la qualité étant un critère déjà ,bien au dessus.

        1. Si, si je t’assure on mange très bien et des produits frais à Lyon pour 15€ (Bon Ok pas un combo entrée-plat-dessert). J’ai plein d’adresses sous le coude si besoin.

          1. Je suis en tout cas preneur pour les adresses, là je tourne un peu en rond mais attention ! j’ai un palet formé ! lol après je suis aussi pret à mettre plus de 15 euros pour un véritable repas de restaurant (pas d’assemblage, pas d’industriel pas d’utilisation d’arome artificiel et des produits de saisons uniquement).

          1. Je précise c’etait pas pour moisir le truc sinon j’activais le vpn juste que le choix du pseudo c’est rarement mon truc lol 😉

  38. > vous expliquera que le Lyon a été la première ville de France à avoir mis en place ce dispositif (C’est faux

    Effectivement, juin 98 à Rennes, les premiers velos en libre service en France.

  39. Qyrool :

    Alors on ne doit pas avoir la même notion de « manger bien » c’est tout 😉

    Et je n’ai pas dit que le rapport salaire/loyer n’était pas plus agréable, mais personnellement, je n’ai pas l’impression d’avoir plus d’argent à Lyon qu’à Paris ! A Paris je sortais 3 fois par semaine, je payais 80€ d’abonnement RATP, ect…. A Lyon je paie 53€ de TCL, je ne sors qu’une fois grand max par semaine et il me reste le même argent sur mon compte à la fin du mois. Pourtant mon loyer est moins cher qu’à Paris… oui mais… je gagne moins, ma taxe d’habitation est (BEAUCOUP) plus élevée, je fais moins de restos mais de meilleure qualité donc plus chers (je trouve ça parfaitement normal). Au final, ça s’équilibre, c’est seulement que je trouve ça pas très correct de dire qu’on a plus d’argent à Lyon parce que les loyers sont moins chers. C’est une analyse faussée, basée sur une expérience limitée et évidemment, mon expérience est aussi limitée (puisqu’elle n’est que mienne). En fait, la réalité se situe certainement entre nos deux expériences : un tout petit peu plus d’argent mais surtout une SUPER qualité de vie.

    1. ton article est sympa et agréable à lire mais vu que je me rend souvent voire quotidiennement à lyon et que je suis dans la région j’ai bien sur quelques réactions
      et pr conclure je dirais qu’il y a de tout partout que ce soit pour le look ou pour les mentalités, si vous voulez être dépaysé sans allé loin faite une semaine dans la loire^^
      pioute : au moins à lyon les portes se ferment seul 🙂
      je suis ok avec blandine mais tout dépend de son salaire manifestement car je vous rassure quand t’es au smic t’emmène ta boite!
      lol julie c’est vrai qu’on les voies de loin les citadins sur les piste
      c’est vrai alexandra bcp de tic de langage sont plus régional que locaux
      bon maintenant que vous etes à lyon n’hésitez pas à parcourire la région qui a de nombreuseS richesses et tradition à offrir à commencer par l’histoire lyonnaise bien sur
      ps : petites sensibilisation sur la décharge nucléaire au bord du rhone et des permis pour le gaz de schiste en préparation sur des zones qui alimentent les lyonnais
      allé les gones ne soyons pas sauvage^^

    2. ton article est sympa et agréable à lire mais vu que je me rend souvent voire quotidiennement à lyon et que je suis dans la région j’ai bien sur quelques réactions
      et pr conclure je dirais qu’il y a de tout partout que ce soit pour le look ou pour les mentalités, si vous voulez être dépaysé sans allé loin faite une semaine dans la loire^^
      pioute : au moins à lyon les portes se ferment seul 🙂
      je suis ok avec blandine mais tout dépend de son salaire manifestement car je vous rassure quand t’es au smic t’emmène ta boite!
      lol julie c’est vrai qu’on les voies de loin les citadins sur les piste
      c’est vrai alexandra bcp de tic de langage sont plus régional que locaux
      bon maintenant que vous etes à lyon n’hésitez pas à parcourire la région qui a de nombreuseS richesses et tradition à offrir à commencer par l’histoire lyonnaise bien sur
      allé les gones ne soyons pas sauvage^^
      ps : petites sensibilisation sur la décharge nucléaire au bord du rhone et des permis pour le gaz de schiste en préparation sur des zones qui alimentent les lyonnais

  40. Marrant comme article !

    Néanmoins quelques petites fautes !
    2 heures de la mer? avec une Lamborghini peut être !

    Pour le Vélo’v, Lyon est la premiere ville à l’avoir eu et a toujours etre en service car en effet le premier service de vélo à la location est arrivé a Rennes mais a depuis fermé 😉
    On gagne plus d’argent pas forcement dans tous les car car oui les loyers sont moins chères mais les salaires sont meilleurs à Paris (Dans la plupart des cas)

    Bel article en tout cas 🙂

  41. Attention les er/ez et s’/c’ @_@

    Sinon l’inversion n’est absolument pas typique de Lyon (je suis de Seine et Marne).
    Lyon est la meilleure ville que j’ai croisé, et j’ai décidé de m’y installer!! 🙂

  42. Je suis lyonnais pur souche vivant dans le 1e et travaillant même dans 1er c’est pour dire à quel point je suis scarifié lyonnais! Mais ton article m’a tellement fait rire sauf pour la mode étant dans un métier qui représente la mode je suis pas tte a fait d’accord avec ça c’est vrai qu’à Lyon les look les plus improbables sont nombreux si tu les as remarqué c’est qu’il y a moins de monde ici mdr bref bienvenue chez nous en tt cas bises

  43. L’ escalator c’est pas une autoroute. Qd je le prends, je repose mes jambes moi! C’est vrai qu’on y vit bien à Lyon et pour rien j’irai à Panam, ça va pas la tête lol.
    Ville super bien placée, j’ai fait l’Espagne et l’Italie la semaine dernière, c’est pas beau ça!

  44. mdr je suis une vraie lyonnaise et j’ai beaucoup rit en lisant ton article, surtout sur le Vélo’V et le langage! Entièrement vrai il faut le reconnaître… je n’ai d’ailleurs pas pu m’empêcher d’aller vérifier sur Wikipédia…Et je ne comprends tjs pas pourquoi les non lyonnais trouvent bizarre de dire « C’est quel heure? ». Ca me paraît tellement naturel :p

  45. Alors, déjà, merci beaucoup pour cet article sur ma ville ^^.
    Par contre, concernant le velov/velib, il est effectivement apparu à Lyon en premier.
    Il est mis en service en mai 2005 par JCDecaux à Lyon, alors qu’à Paris, il n’est mis en service qu’en juillet 2007.
    Pour info, cette « exclusivité » temporaire du Velov à Lyon était due au fait que JCDecaux lança ses premiers affichages à Lyon dans les années 60-70 ^^.

    Très bon article en tous cas. Merci ^^

  46. J’adore ton article, si j’étais pas lyonnaise je viendrais m’installer à Lyon.

    Petit détail mais je pense que je ne serai pas la seule à le dire en commentaire. Mais Lyon est bien la première ville de France à avoir eu le Vélo’v :).

  47. En tant qu’ex-Stéphannoise, je vit depuis plus de 10 ans à lyon et ce n’est que depuis 5 ans que j’utilise quotidiennement les transport en commun … Ce qui m’horripile le plus c’est que les lyonnais sont toujours pressés … Je prend l’exemple du bus C3 où parfois deux bus arrivent à la suite … Constatation faite, les lyonnais prendront le premier bus qui est déjà blindé, alors que le deuxième bus sera pratiquement vide… C’est n’importe nawak !

  48. Typiquement le discours d’une parisienne qui voit pas plus loin que le bout de la tour Eiffel. Sincèrement, ton discours me fait de la peine, et renseigne-toi sur l’histoire du quartier de la Croix Rousse avant de parler d’une pâle copie d’un arrondissement parisien.

  49. Bonjour

    La vision de Rebecca m’a donner envie d’aller faire un tour à Lyon que je ne connais pas, les commentaires des Lyonnais moins

    Mettre autant d’ardeur à défendre le Velo V ou lib ou peut importe, me sidère à vrai dire.

    Etre moins ou mieux habiller : who cares ?

    Je vis à Paris, je ne suis pas originaire de Paris, je ne défendrais ni n’enfoncerais cette ville, c’est mon choix d’y vivre, il ne corresponds sans doute pas à celui de n’importe qui d’autre, mais je ne suis personne pour juger.

    Je m’attendais à trouver dans les commentaires plein de trucs / astuces / bonnes adresses, pas un combat que le velo/ le look/…

    Bien à vous

    1. C’est que comme dit dans le billet les lyonnais on est chauvin, fière de notre ville.. On peut la dénigrer 364 jours par an pas grave on en a le droit mais qu’un « étranger » se le permette là non , on enfourche notre destryer et on part au combat défendre l’honneur de notre ville. On est hyper chaunvin surtoput les lyonnais de souche 🙂

      En bon plan : resto pas chère et que du frais la guill on dine grande rue de la guillotière, le bar les valseuses, le quais des arts, resto jap très très bon, et traditionnelle : le Takeyama, bouchon lyonnais typique : Le marronier rue des marrioniers, à voir le musé Saint Pierre sculpture et peintures classqiue place des terreaux, le musé d’art contemporain à la cité internationnal et le parc de la tete d’or à tenant. L’alable, un bar « à jeux » mais attention un vrai de vrai bar avec alcool, un magasin et dèrrière des salesprivative pour jouer à ce que bon vous semble. Le marché de la croix rousse tous les dimanches et les « visites d’idée » visite guidées humoristique de lyon par 2 croix roussien de souche. Un tas, des tonnes de ballades à velo, la piste artificielle de la sara durant ses jours d’ouverture, fourevière, le cimetière de Loyass, c’est pas le père Lachaise mais ça vaut le coup… et des tonnes d’autres choses mais là il vous faudra des mois 🙂

  50. …Mes excuses, le comment est parti sans que je le relise, il bourré de fautes d’orthographes !!!

    (…) m’a donné
    (…) peu importe
    (…) mieux habillé
    (…) combat sur

    ca pique les yeux, encore sorry

  51. …Mes excuses, le comment est parti sans que je le relise, il bourré de fautes d’orthographes !!!

    (…) m’a donné
    (…) peu importe
    (…) mieux habillé
    (…) combat sur

    ca pique les yeux, encore sorry
    Peace

  52. Mais pourquoi paraitre ce genre d’articles ???!!!
    On va se faire envahir de parisiens…

    Ils sont bien là-haut. Laissez nous notre ville.

    Et malgré tout ces conseils, même suivis à la lettre. Un parisien se fait repérer en 2 secondes. C’est une question d’attitude.
    Comme on dirait : « Y a rien à y faire »

    1. tout à fait, tout à fait (c’est une lyonnaise pur jus expatriée 10 ans à Paris puis revenue) qui parle Lyon c’est pas bien, gens de Paris, restez là haut, franchement, laissez-nous avec notre look nase, nos étrangetés grammaticales et syntaxiques, et nos vélo’v :p

      (blague à part : Lyon a une vie culturelle florissante, mais qui se cache ; quand, à Paris, elle vous saute à la tronche dans le métro, ici l faut plus aller à sa recherche, au fin fond de l’internet ; mais pour qui s’en donne la peine… je rappelle à tout hasard que de Lyon viennent les Florence Foresti, Alexandre Astier & Kaamelott family… On a des artistes originaires d’ici qui déchirent sa maman, un peu. Mais il faut se donner la peine de la chercher.)

  53. Beau tableau et même s’il se passe plein de choses à Lyon, ça reste très très inférieur à tout ce que Paris propose en terme d’expos, des spectacles, de shopping (dixit la fille qui a vécu autant d’années à Paris qu’à Lyon !;-))

    1. Je crois que personne ne pourra dire le contraire (A part quelques Lyonnais chauvins). Cela étant à titre purement perso, j’ai quand même l’impression d’avoir plus d’énergie à Lyon pour profiter de tous qu’à Paris.
      Le cauchemar absolue : essayer d’aller faire une expo courue, le week-end, à Paris :((

  54. Merci pour ton article, je vois que certains le prenne au 1er degré… ! Je retrouve plein de choses (en tant que vraie Lyonnaise ayant vécu 12 ans à Paris…) ! Il manque juste les magasins fermés entre midi et deux et le lundi ! Et puis Ikéa aussi 😉 Et certains restos qui ne font pas de 2 eme service et ferment à 23 h le samedi ! Mais sinon, j’aime bien Lyon et les Lyonnais 😉

  55. Super article ! Je ne savais pas que gache était lyonnais, je pensais que c’était de l’argot français ! Je précise que je suis lyonnaise (issue de lyonnais… 😉 )
    Et donc je profite de cette spécifité culturelle que j’ai 😉 pour dire qu’on écrit gône avec un ^ mais que ça se prononce gone comme sans le chapeau (ou ouvert). Et aussi qu’on ne dit pas, je cite : « Je vous laisse découvrir ça pour garder un peu de surprise. », on dit « je vous laisse y découvrir etc. » loool !
    Merci, j’ai passé un bon moment à lire ton article !
    Amicalement,
    Cath

  56. Bonjour,

    Pour les parisiens, qui s’installent à Lyon, je sous loue une chambre dans le 7ème à 370€ à partir du 1er juin. N’hésitez pas à m’appeler au 06.13.74.03.17

  57. A Paris on dit « quelle heure est-il? » 0_0 vraiment ??? … personnellement je ne dis ni n’entend l’horrible « c’est qui qui … ». Mais pour les « y » , faut bien y reconnaître , c’est 100% exact 😉

  58. Merci pour ton article, qu’est-ce que j’ai pu rigoler 🙂 Je suis une Seine-et-Marnaise arrivée pas très loin de Lyon il y a presque 3 ans et pour pas mal de choses que tu as écrites, je m’y suis retrouvée.
    et quand tu dis :
    « L’anti-parisianisme
    Sur ce point, je n’ai pas exagéré. Les commentaires parlent d’eux même ! »
    Tu as tout à fait raison et c’est bien dommage que tout ce que tu as écrit ait été pris au pied de la lettre.
    Avant de venir m’installer ici, je me suis inscrite sur plusieurs forums afin d’essayer de faire connaissance avec des gens et je dois dire que sur ces forums, les gens font des monologues : tout le monde raconte sa vie, fait sa pub, mais personne ne répond à personne.;
    Enfin, merci beaucoup 🙂

  59. Merci rebecca pour ton article !

    Cela fait 3 ans que je suis a Lyon maintenant (après avoir passe 2 ans a paris pour mes etudes étant originaire de troyes) et je crois que je ne pourrai plus jamais vivre ailleurs.

    J’ai bcp rit a la lecture de cet article qui me semble assez fidèle de la réalité. Pour avoir testé la vie dans les deux villes je suis irrévocablémet d’accord sur le fait qu’il fait mieux vivre a Lyon. Les loyers sont nettement moins chers (663€ t3 dans le vieux Lyon… ohhhhhh mon beaux vieux Lyon que je t’aimeuuuuu !! Suis je devenue chauvine ?? Heuu ouiiiii !!) Les restau plus qu’abordables (vous pouvez vous faire une entrée plat dessert a moins de 20€ oui oui et pas au détriment de la qualité je cite le momento le comptoir du boeuf, tout le monde a table… et des tas d’autres il faut tester vous serez decus et agremaniement surpris !

    Pour les escalators aie je vais me faire taper mais je suis d’accord sur la règle du « tu stagne tu restes a droite » peut être un reste de paris ! Pour ma défense je vous rappelle que j’habite au vieux lyon… 😉 sinon l’astuce c’est qu’il y en a deux qui montent (enfin quand y n’y a pas de travaux…) donc tjs possible de prendre le moins charge pour les plus presses !!

    Je n’ai pas vraiment de remarques sur la mode mais bien sur le langage c’est d’ailleurs ce qui m’a le plus interpellé ! Gache, vogue (oui chez moi c’est la foire de mars ! Ou bien foire du trône pour paris), y, le fameux c’est quelle heure que j’ai encore du mal a assimiler mais il y a une expression que vous n’avez pas dite (alors peut être que je suis la seule a pas connaître… ) c’est la reponse a cette grande question…  » il est Et 20″ et biiiiim c’est dit ! Je ne l’utilisais pas pour 20 mais uniquement pour et quart…

    Bréf Lyon Lyon et tes quennelles je t’aimeuuuu !

  60. J’ai habité la Croix-Rousse toute ma vie, depuis ma naissance. La vogue des marrons, ca a toujours été. Le seul problème c’est que les manèges qui étaient 10 francs sont maintenant 15€… Et puis tout Lyon et alentours connait la vogue maintenant, du coup il y a plus de monde et ca a perdu de son authenticité.

  61. Article marrant bien que ressort tout de meme le parisianisme (pas péjoratif hein ! mais y a ça et là des petites reflexion comparatives parfois faussent).

    On prend l’escalator quand on est préssé à Lyon aussi ! Et on monte les escaliers de l’escalator 4 à 4. « Quelle heure il est » n’est absolument pas lyonnais c’est français, un français familier mais gramaticalement totalement juste.

    « Mais surtout ils sont super pas chers et on y mange super bien. Ca vient de la tradition des bouchons m’a expliqué une amie. A Lyon on aime manger de bons produits simples sans chichi dans une ambiance conviviale » 80% des restaurants traditionneles de nos jouyrs à lyon n’utilise plus de produits frais donc non on y mange pas hyper bien mais il reste de bonnes adresses, super pas chère a 25 euros un menu en moyenne, c’est le prix moyens des resto français (petite table non étoilé et à la notoriété locale) donc pas moins chère chez nous qu’ailleurs et pa

  62. Et pas meilleur non plus, trouver un véritable bouchon lyonnais de nos jouyrs deviens un parcours du combattant (exit les fédé, la mère cotivet et autres anciens chef lieu de la gastronomie locales), y reste encore la rue des marroniers où on peut.

    Moins bien habillés à Lyon qu’à Paris ? heu mouais c’est une grande ville et comme dans toute sles grandes villes y a pleins de gens différents et selon les quartiers ça changent vachement aussi, va donc dans le 6 ème t’aura le look bcbg parisien, va aux hall ou a Barbes t’auras le look sportif branleur du 3 ème. ça je trouve ça ,assez réducteur pour la FRance que de sous entendre que Paris on sy sape bien mais pas ailleurs, tout dépend des endroits ou tu traine rien de plus (ce que j’entendais pas reflexion parisianiste).

    Et sinon pour la Croix Rousse c’est vrai que la fait que la colline ce soit autant bobohiser ça fait quand meme chier, l’ambiance n’est plus la meme (et oui avant c’etait encore plus ouvert, plus coule et il y faisait encore meilleurs vivre), les loyers ont fortement augmenter, les commerces se sont transformés aussi pour s’adapter à cette nouvelle population.

    En gros paris c’est paris, lyon c’est lyon, rennes c’est rennes, et toulouse c’est toulouse, pas besoin d’avoir de guide pour y vivre rien ne change trop que ça au final suffit juste de se laiser un peu vivre pour y etre bien.

  63. Je crois que j’ai eu le chauvinisme exacerbé voir à la limite agréssif veuillez m’en excuser mais vous savez ce que c’est désormais lyon et les lyonnais, une histoire sacrée lol Je dépose mon bouclier et ma hache, l’honneur de la ville n’ayant point été attaqué je dépose les armes 🙂 Bienvenu chez nous en tout cas !

    PS : en expression on a ponsé qui veut dire fatiguer, chable qui veut dire regarde, pelo qui signifie un mec, fané qui veux aussi dire fatigué et surement d’autre dont je pense qu’elle se disent partout. Au niveau du « caractère » lyonnais il y a aussi le fait qu’on n’est pas lyonnais si facilement, on obtient ce privilège au bout d’un certains nombres d’années fruits d’un investissement et d’un amour pour cette ville, un peu comme à marseuille il ne suffit pas de s’installer à Lyon pour etre lyonnais et on ne connais ni le clignotant et pas toujours la priorité à droite mdr.

  64. M’installant à Lyon l’année prochaine pour mes études et étant parisienne pure souche, cet article m’a forcément interpellé!

    Je trouve cet article assez drôle et plutôt flatteur pour Lyon : personnellement, il m’a plutôt donné envie de m’y installer et découvrir cette ville!!

    Pourtant, les commentaires que j’ai pu lire après m’ont bien refroidie… Je pense qu’on comprend tous très vite le caractère « 2nd degré » de l’article et les quelques clichés qu’il véhicule : non, je ne pense pas que les lyonnais sont tous des ploucs après avoir lu l’article, non je ne pense pas qu’à Lyon tout le monde commence sa journée à 8h30 pile pour la finir à 17h au bistrot, et oui je me fous de savoir qui de velib ou du velo’v est né le premier.

    On taxe souvent les parisiens de snobisme et de parisianisme, mais je trouve vos réactions bien disproportionnées voire, pour certaines d’agressives (du type « espérons que ces petits bobos parisiens restent bien là-haut et ne viennent pas nous pourrir dans notre superbe ville »).

    A Paris comme à Lyon, il y a des gens cool et d’autres moins. Il y a des ploucs partout.

    J’ai du mal à comprendre votre capacité à dénoncer des clichés aussi rapidement (pourtant, des clichés pas bien méchants), pour ensuite en balancer des encore plus grands sur les parisiens!

    A Paris, on dit qu’on ne naît pas parisien, qu’on le devient. J’ai malheureusement l’impression qu’à Lyon, on reste parisien quoiqu’il arrive!!

    J’espère tout de même trouver l’année prochaine des gens sympas, qui ne s’offusqueront pas sur le fait que je demande « Quelle heure est-il? ».

    Les clichés, il faut apprendre à en rire.

  65. Bonjour.
    Très bien, l’article, à part les fautes d’orthographe et les clichés un peu faciles. Mais c’est très intéressant, surtout venant d’une Parisienne installée depuis un an. Suggestion : dans un an reprenez-le et réécrivez-en un nouveau, pour voir…
    J’ajoute un truc sur les Lyonnais (je n’en suis pas un d’origine) : on dit qu’ils sont radins. Ils s’en défendent en disant qu’en fait ils sont « économes ». C’est pas faux sauf qu’à ce niveau c’est « économe obsessionnel », donc on va dire que c’est de la radinerie « de bonne foi ». Cela conduit souvent à des incohérences (être en retard à un rendez-vous important ou rater le début d’un cinoche parce qu’on ne veut surtout pas prendre un taxi ; retarder l’encaissement d’un chèque parce qu’on ne veut pas timbrer en rouge ; faire des kilomètres en brûlant plein d’essence pour aller déposer des invitations dans des boîtes aux lettres plutôt que les envoyer par la poste…).
    Mais bon, ne dites rien à ma femme et mes amis, ils diront que je crache dans la soupe… car c’est vrai qu’à part ce travers qui ne cesse de m’agacer, je me sens quand même bien Lyonnais, et fier de l’être !

    1. Ah, post-scriptum, sur la qualité de vie…
      Géniale dans sa globalité, sauf l’offre de spectacles. Il n’y a quand même qu’à Paris qu’on peut aller voir n’importe quel film à quasi n’importe quelle heure, l’offre de concerts est absolument inouïe, et on peut aller au théâtre dans l’heure qui suit et pas cher, sans avoir eu besoin de camper pour obtenir à grands frais un abonnement six mois avant…
      Et je ne suis pas parisien non plus… J’y ai vécu en jeune marié et c’était génial. Avec des enfants, j’aurais détesté.

  66. En tant qu’ancienne parisienne, lyonnaise depuis 2 ans, je trouve toutes ces petites remarques parfaitement vraies ! Tenez votre droite les amis lyonnais. Tenez votre droite ! 🙂

  67. HAAAAAA !!! :’)

    En lyonnais exilé sur Paris, j’ai envie de dire c’est « cher » vrai !
    Cet article me rappelle combien Lyon me manque !

    J’ajoute qu’à force de déclencher des fou-rires dans les autres départements avec les expressions lyonnaises (pour moi je parlais normalement m’enfin…), certains en ont fait des dictionnaires et qu’il y en a BEAUCOUP plus qu’on ne peut l’imaginer !

    Ce que vous entendrez partout dans la région Rhône-Alpes, et surtout à Lyon :

    1. On ne dit pas  » Bonjour  » ====> On dit  » Wech  »
    2. On ne dit pas  » Mec  » ====> On dit  » Pélo  »
    3. On ne dit pas  » Trop  » ====> On dit  » Cher  »
    4. On ne dit pas  » On se la raconte  » ====> On dit  » On se la racle  »
    5. On ne  » Bouges pas en voiture  » ====> On  » Zone en vago  »
    6. On est pas  » Content  » ====> On est  » tchalé, tchalave, refait  »
    7. On ne  » sengueule pas  » ====> On  » s’embrouille et on se tape  »
    8. On est pas  » venere  » ====> On a  » la mort, on est fané, on se sent roulé  »
    9. On ne dit pas  » qu’une journée était bien  » ====> On dit  » kel etait dans l’âme et que c’etait l’asseu  »
    10. On ne dit pas que  » t’es beau  » ====> mais que  » tu es un pétard  »
    11. On ne  » mange  » pas ====> mais  » On gamelle  »
    12. On ne  » boit  » pas ====> mais  » On piave  »
    13. On ne  » parle  » pas ====> mais  » On jacte  »
    14. On est pas  » fada  » ====> mais des  » tripanés  »
    15. On ne dit pas  » t’es une pince  » ====> mais  » t’es un crevard  »
    16. On ne  » se fait pas chier  » ====> On  » rouille  »
    17. On ne  » regarde  » pas ====> On  » chabe  »
    18. On ne dit pas  » niké  » ====> mais  » benete ou bouyave  »
    19. On ne fait pas les  » magazins  » ====> mais les  » magos  »
    20. On ne passe pas une  » journée de merde  » ====> mais  » une journée balourde  »
    21. On ne dit pas que t’as  » une sale gueule  » ====> mais  » une vieille mouille pourav’  »
    22. On ne se fait pas prendre pour des  » cons  » ====> mais  » on nous l’a fait a l’envers  »
    23. On ne se fait pas  » prendre en flag  » ====> mais  » on se fait tricard ou rodé  »
    24. On ne  » ment  » pas ====> mais on  » banave  »
    25. On ne se  » cache  » pas ====> On  » s’impose ou on passe a trav’  »
    26. On ne va pas en  » soirée  » ====> mais en  » soirav’  »
    27. On ne va pas en  » prison  » ====> mais en  » zonzon ou rate  »
    28. On ne te fait pas  » bouffer  » le sol ====> mais  » poncer  »
    29. On ne fait pas  » rien  » ====> mais  » tchi quand c’est la deche  »
    30. On en  » vole  » pas ====> mais on  » tchourav  »
    31. On met pa des survet’ lacoste mai des survet’ lagdar
    32. On ne  » pense  » pas ====> On  » cogite, camberge  »
    33. On  » cours  » pas ====> On  » cavale ou on chasse  »
    34. On ne dit pas  » une balance  » ====> mais  » une poucave  »
    35. On ne dis pas  » je t’ai enculé  » ====> mais  » jt’ai mis la trik  »
    36. On S’fait pas Chier ====> On Zone
    37. On Va pas En Prison ====> On va A La Rate
    38. On Pense Pas ====> On Gamberge
    39. On Cour Pas ====> On Chasse
    40. On ne dis  » t’es pas géné  » ====> mais t’es sans « S », sans srucpule.
    41. On ne dis pas « je suis fatigué » ====> mais j’suis au bout
    42. O ne dis pas  » quelle heure est-il? » ====> mais c’est quelle heure?
    43. On ne dis pas  » la duchere » ====> mais la duch
    44. On ne dis pas Vénisseux ====> mais Venissdingue
    45. On ne dis pas vaulx-en-velin ====> mais Venv’lin ou Vaulx
    46. On ne dit pas un enfant ===> mais un Gone
    47. On ne dis pas grave ====> mais crapuleux
    48. On ne fait pas à l’arrache =====> mais à la zeub!
    49. On ne dit pas c’est bien mais====> c’est frais
    50. On ne dis pas Givros mais ====> la Giv’
    51. On ne dis pas fais voir mais ===> fais péter
    52. On ne dis pas j’en ai marre mais ===> J’suis au bout du bout!
    53. On ne dis pas c’est bon mais ===> c’est bav
    54. On ne dis pas il y a plus de place mais ===> ya plus d’gache.

    Et il est TRES difficile de se débarrasser de ces acrobaties linguistiques, j’ai beau chasser le naturel… En googleant un peu il y a pas mal de site qui listent nos expressions.

    Pour en revenir à l’aura de la ville de Lyon et à la rivalité futile avec Paris, disons simplement que Paris c’est bien pour faire des études, commencer une carrière, gagner du blé, ou visiter (mais souvent blindé de touristes); Lyon c’est bien pour profiter de la vie, de la montagne et du ski, de la bouffe, de ses gosses.

    Il n’y a pas tout (mode, spectacles…) mais on peut y faire pas mal de choses, géographiquement c’est le top, l’ambiance reste bonne, ya le génial Parc de la Tete d’or…
    Une ville tellement bien, qu’il vaut mieux rester discret à son sujet !

  68. Merci Nax mais Dieu merci Lyon ne se résume pas à Venissieux ou Vaulx en Velin. Donc tes expressions de banlieue de mes 2, tu peux te les garder !!

    Elle oublie de préciser l’accent : le « o », « ai » et « euille » qui sont très marqués

    1. ça s’appel de l’argot, on ne le parle pas qu’en banlieue, pas qu’à Vaulx ou Vénissieux on le parle un peu partout dans la régionen fait.

      Je ne suis pas banlieusard pourtant « pelo » « piave » « jacter » « se taper » « cogiter » »c’est frais » « je suis faner » ou « j’ai cher la mort » sont des mots de mon vocabulaire courrant et je les utilise plus que très régulièrement normal allez vous me dire je suis un lyonnais… Tout simplement.

      Un peu d’ouverture et de tolérance ça ne peut faire que du bien dans la vie 😉

      1. Né à Lyon, ayant vécu à Lyon sans jamais en partir (sauf pour aller faire du tourisme ailleurs), je ne me reconnais pas du tout dans cette liste de vocabulaire.
        Sérieusement, comme les deux autre personnes avant moi l’ont fait remarquer cette liste c’est vraiment du langage « banlieue », à la rigueur « jeune » (je dis ça et pourtant je n’estime pas que du haut de mes 25ans je sois bien vieux).
        Il m’arrive souvent d’entendre des expressions de cette liste mais très rarement dans la bouche de personne de mon âge ou plus âgées.

        Dans tout les cas, ce n’est pas du « parler lyonnais » qu’on pourrait qualifier de « traditionnel » comme le sont les : gône, voque, gache, le mâchon,le bouchon, les bugnes, « être colère », les y un peu partout, le « c’est qu’elle heure ? » ou encore l’accentuation non conforme aux règles française sur les « o » et les « euille »… autant de choses que j’utilise inconsciemment et qui surprennent parfois mes interlocuteurs non-lyonnais.

        Il y a également des choses qui sont purement et simplement française dans cette liste : « gamberger » ou « cogiter » sont des synonymes de « réfléchir » qui sont simplement « populaires » et pas uniquement lyonnais.

        Autant je suis prêt à avouer qu’à Lyon on se fiche peut-être un peu plus de la mode (je suis bien parmi les premier à n’en avoir rien à faire), qu’on est extrêmement chauvin et qu’on cherche surtout et avant tout à tout faire « mieux que la capitale » ou au moins « avant », comme le fait très bien remarquer la créatrice de cette article, autant je ne peut pas associer « Lyonnais » et cette liste de vocabulaire.

    2. Nax a tout a fait raison, ce sont des expressions lyonnaises et pas ‘de banlieue de mes 2’ (on voit l’ouverture d’esprit de Mandipo..)

      Désolé que ces mots choquent la petite bourgeoisie qui boit du champagne.
      Mais en tant que pur lyonnais, j’utilise régulièrement bon nombre de ces expressions, et je ne suis pas de banlieue et je dirais même de bonne famille, j’ai fait des études, tout ça tout ça !

      Certes, peu de personnes en France comprendraient un Lyonnais parler en langage courant mais nous savons nous exprimer correctement en français quand les circonstances l’exige !

  69. Vivant à Lyon depuis 13 ans, j’ai bien conscience de tous les avantages qu’offrent la ville, et c’est vrai que j’hallucine à chaque fois que je vois ces gens pressés dans le métro parisien, qui descendent avant que la rame ne soit complètement arrêtée.
    Et puis, je dirais aussi qu’il y a moins de danger à Lyon. A moins de chercher les ennuis en traînant le soir dans certaines banlieues, ou à Guillotière, honnêtement, je pense qu’il y a moins d’agressions qu’à Paris. Il y a aussi moins de touristes, sauf devant la Basilique de Fourvière où stationnent toujours des groupes de japonais ou de chinois.
    Un autre atout de Lyon, c’est son grand Parc de la tête d’or, qui pourrait être mieux desservi, c’est vrai, mais en tram, on y est facilement.

    Toutefois, à Lyon, les magasins ferment tôt, 19h en centre-ville, et 20h pour les Supermarchés. Les cinémas sont moins nombreux et donc il y a moins de choix, il y a également moins d’emploi qu’à Paris, et c’est moins la classe à l’étranger quand on explique qu’on n’habite pas à Paris mais à Lyon (ils connaissent pas).
    Je rajoute qu’à Lyon, on a toujours un temps de retard sur toutes les modes et nouvelles moeurs de Paris. Combien de fois m’a-t-on dit « Tu ne connais pas ce chanteur ? Mais tout le monde l’écoute à Paris ! » et puis, 2 mois plus tard, c’est la mode à Lyon. (Et 6 mois plus tard, mes amis de la campagne viennent m’en parler, et je me moque à mon tour…)

    En tout cas, ce qui est indéniable, c’est qu’à Lyon, la vie est plus cool. C’est moins stressant, moins dangereux, moins sale, moins pollué (il y a + d’arbres) et moins bruyant.

  70. « en traînant le soir dans certaines banlieues, ou à Guillotière ».
    Non mais faut arreter avec la Guillotière. Ce n’est pas parce qu’il y a des SDF, des dealers ou des gens de couleurs que ça craint pour nos vies.
    Il y a plus d’agressions dans le 6ème. Et oui ! C’est là où sont les gens qui ont du fric et des beaux bijoux sur eux 🙂

    Quand au coup du chanteur, à l’heure d’Internet, cette remarque ne tient pas la route.

    1. Entièrement d’accord avec toi ! j’habite la guill et je ne me sent absolument pas en danger ou quoi que ce soit ici et ce à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Bien au contreaire meme c’est un quartier terriblement vivant ! On est jamais seul dans la rue là bas et on peut meme taper un brin de causette avant de rentrer chez soi.

  71. Bonjour,
    Je souhaite tout d’abord vous félicitez pour cette analyse globalement correcte.
    Cependant il y a du vrai… et du moins vrai..
    Moins vrai par exemple au sujet du vélo’v, je peux vous certifier que c’est bel et bien à lyon qu’il a été mis en service en premier. Mon but n’étant pas de montrer un côté chauvin mais de dire la vérité (à vrai dire je me fou de qui à inventer cela) ! 🙂
    Sinon du vrai: toute votre analyse est réaliste et je conseille aux parisiens de suivre ces conseils avec sérieux.
    Bonne journée et encore bravo!

  72. Bravo à Nax, et j’en rajoute :
    – 19 : on ne dit pas commissariat mais « comico »
    – 41 et 52 ; on ne dit pas « j’en peux plus » mais « je suis au bout de ma vie »
    – 43-44-45 : on ne dit pas « rue de la République » mais « rue de la Ré » (été pas « de la raie » !!!).
    Bravé à Alf aussi car je suis un bourgeois du 6e et confirme que mes enfants, de 27 à 18 ans, ont ce vocabulaire.
    Et pour clemcomlyon, NON ! Le concept velo »v est né à La Rochelle en 1974 et a connu sa première mise à jour XXIe siècle à Rennes. OK pour être chauvin mais pas usurpateur.

  73. Content pour toi, et je suis certain qu’il y a à la Guillotière des gens très bien, mais moi je me suis fait racketter là-bas l’été dernier alors je sais de quoi je parle. Et je ne compte plus mes amis qui se sont fait voler leur sac sur les quais du Rhone.

  74. Ah ben merde alors !

    @ Mandipo : les expressions lyonnaises ne sont pas limitées aux quartiers pauvres, je les tiens moi même d’une zone plutôt riche.
    Quand à la provoc’ et l’agressivité, ça me passe au dessus, heureusement 😉

    @Qyrool : le langage fait partie du patrimoine lyonnais, argot ET accents, quand bien même cela froisse l’idée que les gens aisés veulent avoir de l’image d’une ville pluri-culturelle comme Lyon.

    Il y a bcp d’arabes à Lyon, les expressions lyonnaises s’en trouvent enrichies, à moins de payer des écoles uniquement accessibles aux catégories les plus riches, les élèves des écoles lyonnaises entendront tous ce vocabulaire et choisirons eux mêmes de se l’approprier ou pas !

    Je n’utilisais moi même pas tout le contenu de cette liste, mais une bonne partie; je ne l’invente pas non plus 😉

    Bref keep cool. Lyon est une super ville et qu’on ait du fric ou pas, on s’en fout !

    @Tim & Qyrool : On peut s’y faire agresser comme partout, sans aller dans les extrêmes. Comme tu dis ça craint pas pour nos vies, mais Tim a raison aussi, ça craint pour un portable ou un sac a main comme partout si tu te trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Mais vous serez peut être d’accord pour dire que c’est le cas dans toutes les grandes villes de France ?

    Et les boutiques du vieux lyon ? de bouquins, de savons, de fringues gothiques, les rues pavées, tout ce qui fait le charme de Lyon quoi !

    Et sans dec’, ON S’EN FOUT de qui a déployé le vélo’v en premier ! ;D

  75. Hello,
    lyonnaise de naissance mais vivant depuis qq années ds cette chère capitale européenne qu’est Bruxelles, j’ai bp ri suite à la lecture de ton article, mm si celui ci m’a qq peu piqué les yeux par endroits.
    Je ne sais pas où tu as vu les ploucs que tu décris à plusieurs reprises ds ton article mais en 20 ans de vie lyonnaise, je n’ai jamais vu de « blouson queshua » (je ne sais mm pas l’orthographier) ds le metro. Et les « y », à part au fin fond de la campagne.. euh j’en ai jamais entendu..
    Apres peut etre que les environs du bvd des belges sont ils différents du reste lyonnais (qui sait !)
    Je rajouterais que la froideur lyonnaise est bien atténuée ds ton article ! J’aurai tendance à dire que les lyonnais s’aiment et aiment leur ville (qui est « la meilleure » bougre d’ane…) et te le font savoir. Mais encore faut il rivaliser ac la pastèque que se collent les parisiens ..!
    Enfin la « chaleur, l’amitié et le laissé allé » que tu décris comme irradiant à Lyon, j’aurai employé la mm comparaison pr Lyon-Bxls (en faveur de bxls bien sur).
    Alors peut on dire que, simplement en arrivant ds une nouvelle ville, on laisse tomber notre masque de chauvin et les habits de notre classe sociale, afin de s’intéresser non pas à l’apparence MAIS à l’âme de celle qui va nos accueillir ? Qui sait..

  76. J’habite dans le 92 depuis 5 ans après avoir un peu bougé ( Lons, Lille, clermont). J’ai vécu en proche banlieue de Lyon

    Comme bcp de personnes ici je félicite l’auteur de ce billet, en me permettant d e compléter certains points:

    Qualité de vie : vrai, surtout pour la qualité de l’air

    Escalators: ne pas oublier que beaucoup de gens qui utilisent la RATP doivent se taper plusieurs correspondances avant de rentrer à la maison, les longs couloirs souterrains du métro yen a pas vraiment sur le réseau tcl

    Transports en communs:biens plus bondés, biens plus sales à Paris. Mais réseau plus étendu, horaires d’exploitation plus étendus, fréquences de passage idem et ne sont pas en grève quatre fois par an dont une fois le 8 décembre. Et ils sont dans l’ensemble assez sûrs, même tard dans la nuit.

    Expressions lyonnaises:je plussoie tout ce qui a été déjà dit, exemples plus pertinents que le soit disant parler lyonnais authentique genre les écquevilles, le machon, le brouillard du Rhône…Je rajouterai pour mapart la « flute » pour le pain!

    Et pour tenter de rassurer les gens : mes amis et collègues ont une image positive de Lyon mais n’y sont jamais allés, et pour les citer :  » on peut aller en vacances dans plein d’endroits, mais on ne peut habiter qu’à Paris! » Amen!

  77. Salut à tous,
    J’adore cet article et certains commentaires ! Mais personnellement j’ai eu le mouvement inverse.
    Je vivais à Lyon et je suis parti pour Paris (la ville qui a eu les vélov – vélib après avant bref on s’en fou ^^).
    Je consulte ce site depuis longtemps et il me manque à Paris depuis mon arrivée, quelqu’un connait un/des équivalents ou il va falloir le créer ??!
    Je cherche le même article pour les lyonnais qui débarque à Paris 🙂 . Ce serait génial si quelqu’un me le(s) donne ! Merci !

  78. Euuuuuh…. Oui certes Lyon c’est bien bien cool à vivre, et bien moins cher que Paris, mais comment dire? Au ski de décembre à mars et un resto tous les midis, on est quand même un peu loin de la réalité de tous les lyonnais ^^ (perso dans les boîtes où j’ai bossé c’était tupperware pour tous à midi, et tickets restos pour faire ses courses 🙂 )

    1. Le salaire moyen à Lyon dépasse le 2000€ net, ce qui est bien plus plus élevés que le reste du Pays (hors région Parisienne).
      Alors certes, il y a des gens qui gagnent mois et qui doivent faire leurs courses avec leur ticket resto, mais quand on voit comment les restos sont plein le midi et le nombre de bus qui partent pour les stations les samedis et dimanches d’hiver, à l’aube sur la place Bellecour, je me dis que c’est aussi une réalité.

  79. Lyon est une très belle ville..
    que je connais très bien. Chaque semaine pendant 27 ans, j’y restais deux jours..
    les trois raisons qui me font mettre quelques bémols..
    1) le laboratoire P4 au centre de la ville, dans lequel les animaux sont TORTURÉS.. sans parler de tous les autres ..
    2) les restaurants viandards qui sont l’honneur de cette ville
    3) la pollution extrême venant des usines environnantes..

  80. Aussi tu remarqueras que si t’es maghrébins Marseille et Paris sont de meilleurs options , car Lyon est une ville ou il y a très peu de mixité social , tu ne verras jamais de maghrébins ou très très peu dans les soirées sur invitation , il y auara beaucoup moins d’opportunité de travail quelque soit ton niveau d’éducation, que tu soit plus fort ou pas tu passeras en 3eme position max ( sauf si tu es médecin , Juge , policier , fonctionnaire ). Donc oui ça peut être bien Lyon , si tu es typé Francais .

    1. Aussi les femmes à Lyon sont très jolie mais elle n’aime pas trop les maghrébins, même ceux qui sont beau , je veux dire qu il y a des pays ou des villes comme paris ou tu redeviens séduisant , donc tu fais des ravages , au vu de l’ouverture d’esprit qui s y impose .

      Sans compter les skinhead qui ne se cache de moins en moins à Lyon , la disparitions importante des lieux alternatif , artistique et musicaux .

      Les milieux alternatifs ….qui ont de grosse galère financièrement .
      Lyon est une ville trés difficile .

      C est bien si tu as un bon boulot , une famille car c est calme , et que tu arrives a t’integrer dans un milieux qui te convient .

  81. Coucou Rebecca,
    Merci pour ce petit mode d’emploi. Ancienne Parisienne, je suis venue m’installer à Montpellier pour trouver le soleil. Et j’ai trouvé mon soleil ! Je vis en couple depuis 3 ans et nous avons eu un charmant garçon âgée aujourd’hui de 17 mois. Cependant, nous aimerions nous installer à Lyon pour des raisons professionnelles car ici dans le sud il n’y a rien !!!! Mais j’ai peur, très peur. Je ne connais pas cette ville, je ne connais personne, je ne connais pas le marché de l’emploi…peux-tu me conseiller sur les quartiers et me rassurer.
    Merci à toi
    Céline

    1. Bonjour Céline,
      Je me permets de te répondre car Rebecca était une invitée sur notre blog (je ne suis pas sûr qu’elle lise encore les commentaire) et parce que je connais bien les deux villes de Lyon et Montpellier.
      Effectivement il y a du boulot à Lyon (c’est pas le plein emploi, mais globalement le ville s’en sort bien mieux que le reste de la France).
      Le gros avantage à Lyon par rapport à Montpellier, c’est le dynamisme économique et culturel. Il se passe toujours plein de choses, la ville bouge et se développe. On ne s’ennui pas. Et même avec des enfants ça reste cool, car la ville ne semble pas les oublier (sauf pour les places en crèche… mais ça c’est autre chose).
      Après à Montpellier il y a la mer et une certaine nonchalance qui a ses avantages…

      Le mieux est de venir passer un petit week-end à Lyon pour visiter et voir si la ville vous plait.

      Quand au quartier, ça va en grande partie dépendre de ton budget (les quartiers les plus agréables pour les familles – 6ème et 4ème arrondissement – sont bien sur les plus chers, mais on peut aussi trouver quelques quartiers sympas avec une ambiance village (Monchat – Monplaisir – St Just).
      Voici un article qu’on avait publié sur les quartiers, il pourra t’aider :
      https://lyon.citycrunch.fr/ou-habiter-a-lyon/2011/09/14/
      N’hésite pas à revenir sur le site pour poser tes questions.

  82. J’habite à Lyon depuis maintenant huit ans et je m’y plaît beaucoup. UNE seule chose m’agace vraiment : cette histoire des gens sur les escalators. C’est des veaux ! Sur un escalator on laisse une file pour les gens pressés, c’est la moindre des politesses. Mais bon on conviendra que c’est quand-même mineur!

    Pour le reste je pense que c’est une erreur de comparer Lyon et Paris. Paris est une grande capitale mondiale, qu’on peut comparer avec des villes comme Londres, New-York, Tokyo… Il vaut mieux comparer Lyon avec d’autre grandes métropoles régionales.

    Et c’est là que le bât blesse : par rapport à des villes comme Barcelone, Milan, Manchester, Vancouver, Osaka, Lyon ne fait pas le poids. C’est une grosse ville de province française sans rien d’exceptionnel.
    D’ailleurs même au niveau français on est loin du top :
    -scène musicale inexistante (des petits groupes sympas qui jouent dans des bars il y en a même dans des bleds du Loir & Cher). Quand on compare ce qui vient de Nantes par exemple, y’a pas photo…
    – population peu affable. Bon c’est pas aussi pire que la réputation, et il y a des gens très cool à Lyon, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit 🙂 Mais ce n’est certainement pas pour ça qu’on peut se plaire à Lyon. Si on compare à Lille, y’a pas photo…
    – la vie nocturne est sympa, mais comme dans toutes les grandes villes étudiantes de province. Donc oui c’est bien, mais ce n’est pas pour ça qu’il faut aller à Lyon ;
    – club de foot sans âme. On ne sent pas tout une ville qui pousse derrière son équipe, même quand l’OL étaient bons. Comparé à Saint-Etienne, Marseille ou Nantes y’a pas photo ;
    – on mange très bien, mais pas mieux qu’ailleurs (Lyon capitale de la gastronomie c’est une imposture).

    Pour conclure je dirais que Lyon est une très belle grosse ville de province mais il n’y a pas de quoi se rouler par terre. C’est bien pour une famille ou pour ceux qui veulent avoir toutes les commodités d’une grande ville sans habiter à Paris. Et oui il y a plus de boulot en Rhône-Alpes que dans beaucoup d’autres régions. Mais pour ce qui est d’un supposé dynamisme culturel : non.

    1. Le fait qu’on puisse envisager de comparer Lyon avec Barcelone, Milan, Manchester, Vancouver ou Osaka est déjà la preuve que Lyon a énormément évolué en 10 ans.
      La ville de Lyon qui était chez les petits passe chez les moyens (mais ne ferra jamais partie des grands, tout le monde est d’accord la dessus). Ce qu’aucune autre ville de France n’a réussi à faire.
      En tant que nouveau, chez les moyens, elle a encore de grand pas à faire pour égaler les autres qui possèdent beaucoup plus d’habitants (5 millions pour l’agglo de Barcelone, 7 milions pour Milan, etc.).
      Quand à la scène musicale, elle existe, elle est même très active mais est essentiellement électro, genre qui se fait plutôt discret. Parler de scène musical à Rennes parce que 3 groupes de pop-rock on eu droit à un article dans les Inrocks c’est un peu fort, non ?
      Lyon consacre 20% de son budget à la culture c’est juste énorme. Je ne connais pas beaucoup de ville de province où les festivals et les évènement s’enchainent sans pause tout au long de l’année (Festival Lumière, Nuits Sonores, Nuits de Fourvière, Quai du Polaire, Assise Internationnal du Roman, Woodstower, l’Original, la Fête des Lumière, etc, etc, etc,…)
      Et pour préparer les bons plans du week-end je peux te confirmer qu’il se passe plein de chose et que la vie nocturne est riche… mais encore fait il trouver l’info. En bon Lyonnais, on reste discret !
      Alors certes tout n’est pas parfait mais quand on voit d’où part la ville et où en sont ces voisines (coucou Marseille !), on peut difficilement affirmer qu’il n’y a pas de dynamisme culturel !

      1. D’accord avec toi sauf pour le coup de Rennes (je dirais plutôt les villes du Nord-ouest) mais ça serait intéressant d’en débattre dans un bar Lyonnais en buvant des bières pendant qu’un groupe local joue.

        Oui en France je ne verrais que Lyon pour vraiment émerger (avec Lille peut-être, Marseille c’est foutu). Tous les atouts sont là. Y’a plus qu’à !

        En fait, ce qui me hérisse chez certains lyonnais et m’a fait réagir, c’est une propension (assez parisienne en fait) a se dire qu’ils sont les meilleurs et à regarder les autres villes de haut (je ne dis pas ça pour toi).

        Quand tu veux pour la binouze et la musique !

    2. Lol C’est pas un article pour savoir qui a la plus grosse ……..

      Sort de chez toi les scènes musicale y sont bien présente aberrant de lire un truc pareil …. Apres il est vrais on a pas de Zenit à Lyon .

      population peu affable….. Euh en même temps quand je te lit j’ai pas trop envie de te parler vu ton pessimisme et ton arrogance. (Lille même les gens sont pareil)

      La vie nocturne….. Elle dit pas que Lyon est mieux que paris au niveau des soirées mais qu’il est plus facile de sortir a Lyon que a Paris ….

      Lyon Imposture sur la Gastronomie mais lol …… C’est sur qu’il y a des MC do de partout …..

      Pour Conclure je dirais que tu devrais sortir te renseigner Lyon et la région a un vrai Dynamisme depuis c’est 20 dernières années que se soit culturel sportif festif ….

      1. Tu es bien susceptible ! ça ne donne pas une bonne image des Lyonnais. Heureusement que tout le monde ici n’est pas comme toi.

        Je n’ai jamais dit que Lyon était le trou du cul de la France, loin de là.
        J’ai simplement dit que Lyon était une belle ville mais qui ne rayonne pas trop.

        Aller voir un concert au Zenith ou à la Halle Tony Garnier c’est pas ça une scène musicale ! Quand je parle d’une scène musicale digne de ce nom, je veux dire une ville qui est capable de sortir des trucs qui s’exportent au moins au niveau national. Et à Lyon je n’en voit pas beaucoup c’est tout. Il y a des petits groupes sympas, Il y a des petites scènes sympas (et j’en ai fait un paquet crois-moi), mais je ne vois pas grand chose qui émerge. Mais comme tu dois être un grand (ou grande) connaisseur j’aimerais que tu éclaire ma lanterne 😉 – ou alors est-tu fan d’André Manoukian??

        Pour la vie nocture je n’ai jamais comparé Lyon à Paris, et je ne suis pas parisien (ni stéphanois d’ailleurs). Là encore je n’ai jamais dit que c’était pas bien, j’ai juste dit qu’il y avait la même chose dans toutes les villes étudiantes de France.

        Pour la gastronomie idem (décidément tu as des difficultés de lecture) : où as-tu lu qu’on ne mangeait pas bien à Lyon ?? On y mange TRES bien. Mais on mange aussi très bien dans le sud-ouest et en Alsace vois-tu. Lyon capitale gastronomique vient d’une interprétation erronée de Curnonsky qui n’a jamais pensé qu’on y mangeait mieux qu’ailleurs. D’ailleurs la cité de la gastronomie c’est à Tours, Dijon et Rungis, pas à Lyon !

        Enfin sportivement, si tu es fan de l’OL ou du LOU je respecte, mais c’est pas le top.

        Pour conclure je dirais qu’il faut arrêter d’être de mauvaise fois, regarder ce qu’il y a de bien et de moins bien (c’est comme ça qu’on améliore), et dans ton cas, peut-être sortir un peu et t’informer. ça te rendra plus affable et tu pourras proposer à des types comme moi d’aller boire une bière et d’essayer de me prouver que j’ai tort au lieu de faire des cacas nerveux !

        1. Mais on a pas que Manoukian !
          Lyon a pondu Jean Michel Jarre, Agoria, High Tone, le Peuple de l’Herbe, Etienne de Crecy, Woodkid (bon et Benjamin Biolay aussi :-/)
          Sans parler de l’excitation du moment autour d’Erotic Market et d’Alexis and the Brainbow…

          1. Ouais Biolay & Jarre je les mettais dans le même sac que Manoukian, désolé ! En revanche De Crecy et le Peuple de l’Herbe je savais pas. C’est du bon. Erotic Market à suivre et je ne connais pas Alexis and the Brainbow. Pour les dinosaures il y avait aussi Starshooter et un truc super qui s’appelait Deity Guns qui ont fait un ou deux album et ils ont disparu. A l’époque ils auraient pu signer sur un bon label et ils auraient pu avoir une carrière comme les Thugs. Comme quoi y’a un super potentiel ici, mais il faut transformer ça en vraie scène !
            Mais je crois qu’on s’éloigne du sujet d’origine qui était autrement plus passionnant : les lyonnais sur les escalators :))
            PS tu as oublié l’Affaire Louis Trio 😀

        2. Il n’y a pas de scène à Lyon? Si on parle de scène rock, à la limite, ok. Mais niveau électro (de crecy, agoria, le peuple de l’herbe, jarre, woodkid, Dj Fly…) / reggae/dub (jarring, babylone circus) /hip hop (les gourmets, fowatile, l’Animalerie en général…), ça bouge bien.
          Si on compare à des villes comme Milan, Munich ou Barcelone (Manchester on ne peut pas test), je ne suis pas sur qu’on soit si ridicules que ça.

          Après, le lyonnais est têtu (pas seulement le magasine) et DIY. Les assos et les groupes préféreront souvent garder leur indépendance vis à vis de la mairie et du musique/concert business, donc il faut se donner la peine de chercher un peu ce qui se fait en dehors du transbordeur, de la halle, du Kao et des nuits de fourvière.

  83. Heehee cet article m’a bien fait rire.
    Le ‘c’est quelle heure’ pour moi est tellement normal que je me moquais des posh qui disent ‘Quelle heure est-il’.
    et pour l’inversion dans les formes interrogatives, c’est trop vrai!! je dis souvent ‘On sort ou?’ ‘Tu vas ou?’ (et aussi ‘c’est qui qui a fait ca….j’avoue, mais le plus tordu qui rend ma mere folle (elle est marseillaise…) c’est ‘t’as qu’a pas y faire’.
    Ca m’a fait marrer les gens qui se sont direct chauffer sur le Velo’v! au debut la ville test (je parle grosse ville) devait etre Bordeaux mais on leur a pique le projet, tout comme la statut de la place des Terreaux, mouahaha!
    l’antiparisianisme certes mais je pensais que t’allais parler de cette rivalite avec St-Etienne, qui est qd meme rigolotte. (quant a l’OL qui n’a rien gagne, ils avaient qu’a garder Coupet, sinon regarde les filles, elles gagnent plus que les mecs 😉 )

    Gache c’est aussi un job, une place dans une boite. par contre si tu vas te ‘gacher’ c’est clair que tu veux trouver une place de parking.

    Chauvins a Lyon, je vois pas de quoi tu veux parler, c’est pas notre faute si on a la meilleure gastronomie de tout le pays, qu’on fait les meilleures quenelles de tout les temps, qu’on a les chefs les plus reputes et les plus etoiles (Bocuse), que c’est ici que le cinema est ne, et qu’a la base, c’etait notre ville qui etait la Capitale des Gaules… haha, oui bon OK on est chauvins, mais juste un peu ;0)
    La froideur des Lyonnais, je comprends ce que tu veux dire, mais en fait, c’est pas de la froideur, c’est qu’on aime pas parler pour ne rien dire, ou pour se la raconter. On reste modeste et moins m’as-tu-vu (bon sauf pour la bouffe).

    Merci pour l’article, ca m’a bien fait rigoler :0)

  84. Je suis né à Paris, j’habite à Lyon depuis 5 ans, et je n’ai jamais vu un tel ramassis de conneries sur cette ville.
    Les Parisiens donneurs de leçons…
    Et si au moins la moitié de ce l’auteure dit était vraie. J’ai vomi mon dîner au passage sur la froideur des Lyonnais. Je n’ai jamais autant fait de vraies bonnes soirées qu’à Lyon, à rencontrer des gens qui se fichent pas mal de ton style. Tout ce que je retiens de Paris concernant les gens c’est de l’hypocrisie et du M’as-tu-vu à la pelle.
    « C’est quelle heure » ça te fait marrer? T’es vraiment assez conne pour croire que c’est typiquement Lyonnais? Et ta frange de poney avec ta vodka belvédère, on en parle?

  85. Bon pour tout les clichés, ça reste… des clichés : donc souvent assez approximatifs et pas forcément très réalistes (je reviens juste sur les expressions et la manière de parler, en toute bonne foi je ne les ai jamais entendu alors que je suis lyonnais pur souche ! Ca veut pas dire non plus que ça n’existe pas bien sur)

    Je voulais surtout revenir sur le fait que tu dises que Lyon est à 2h de la montagne et de la mer.
    Les premières stations de ski sont situées a environ une heure et demi de Lyon (Chamrousse par exemple) alors que la mer, je ne vois vraiment pas comment tu fais pour y aller en 2 h !!!! (à part si tu parles du TGV Lyon-Marseille bien sur) Il faut bien minimum 3h de voitures pour aller aux premières stations balnéaires (la Grande-Motte comme tu l’a cité) soit le double des stations de ski donc normal que les Lyonnais se sentent plus proche de la montagne !

  86. Le plupart des choses sont exactes mais comme déjà précisé il y a des erreurs, sur les restaurants, le langage et la façon de s’habiller. On est peut être pas autant à la mode que Paris cependant on sait être classe et pas « beauf » comme la plupart des provinciaux … Par ailleurs le langage est du à une éducation reçue et non aux lyonnais (je prends pour exemple les formulations des questions), ceci dit pour certains tics de langages comme de partout les lyonnais seront d’accord.

    Et enfin tu ferais bien de corriger tes fautes d’orthographes assez énorme avant de critiquer le langage …

    Sinon l’analyse est très bonne 🙂

    COrdialement

  87. Une autre différence: le Lyonnais, quand il rédige un article sur le web ou ailleurs, prend le temps de se relire et évite ainsi les atroces fautes de syntaxe et autres qui ponctuent ce papier.

  88. je suis pas d’accord pour le « Y  » c’est auvergnat non mais de mais ! mais ya beaucoup d’auvergnat à Lyon c’est pour ca !

    ya la poche, la première fois je me suis demandée pourquoi on me proposait une poche pour mettre mes courses, en fait c’est un sac lol
    les gones, les pélots,
    les lulu (et ca c’est incomparable ! )

    bonne continuation à Lyon, moi j’ai préféré Nantes !

  89. Bon, c’est sympa d’apprécier Lyon, mais fais-le en silence et ressort vite un autre article pour dire à quel point cette ville est désagréable. Pourquoi ???
    Parce que, oui, les lyonnais en ont plus que marre de se faire coloniser leur ville (qu’ils adorent tous !) par plein de petits ou gros parigots (têtes de veaux !) qui non seulement apportent du stress, mais en plus font vraiment trop monter les prix des loyers, tellement ils trouvent de beaux apparts à 2h du leur, 3 fois plus grand et 3 fois moins cher…. Sans compter qu’en plus, ils pensent que faire garder leurs enfants sera plus facile qu’à Paris… Et bien non, pas mieux !!! Une étude a montré que trouver une place en crèche à Paris serait plus facile qu’à Lyon. Vous avez voulu vivre à Paris, la GRANDE et BELLE capitale, vous avez traité tous les autres français de provinciaux, comme si, en dehors de Paris, rien n’avait de saveur et qu’on était tous des « bouseux » (alors que franchement, toute la France, autour de Paris n’est pas qu’une vaste campagne…)
    Croix-Roussienne de naissance, franchement, les invasions parisiennes m’ont toujours dérangées !!! Vous habitez Paris, surtout ne changez rien: RESTEZ Y !!!
    Merci

    1. Alors toi t’es vraiment une championne … T’as vraiment du te faire piquer ton gouter par un parisien quand t’étais petite.
      Il est tard, prends tes cachets … merci

  90. Je trouve que vous êtes bien énervés. Moi je suis née à Lyon et j’habite depuis dans un village pas bien loin, avec accès à Lyon et tout et tout … Du coup j’ai pas tout à fait le même regard que les Lyonnais pur souche, mais je suis quand même très fière de cette ville; d’autant plus qu’en ce moment, je suis à l’étranger, et que le « c’est où Lyon ? » est devenu commun pour moi, qui croyais que le reste du monde connaissait la deuxième/troisième (Marseille, tu nous fait de l’ombre) ville de France.
    Il faut être un peu objectif, mais un peu chauvin quand même hein ! 😉
    (D’ailleurs, Qyrool, t’es plutôt pas mal dans ce rôle ! )
    Pour ce qui est du langage, C’est vrai que je me suis fait reprendre par une fille du nord pour le « c’est quelle heure », et ça nous a bien fait rire (même si c’est surement régional, et pas que Lyonnais, car une amie Ardéchoise le dit aussi) , et c’est vrai aussi qu’on a un accent plus prononcé qu’à Paris (quand j’entend mon grand-père parler, je peux vous assurer qu’il y a bien un patois lyonnais avec un pur accent de ouuuuf !!! Hahaha )
    Pour les expressions qui ont été listées, j’ai un peu tiqué, parce que du haut de mes 20 ans, moi je ne les utilise pas toutes, et c’est vrai qu’elles sont quand même vachement liées aux racailles, mais il y en a quand même beaucoup de la liste qu’on utilise sans se rendre compte. (ou qu’on a eu utilisé)
    Sinon j’adore Lyon, j’adore flâner dans les rues, vers ma fac, j’adore vraiment y aller pour faire la fête, et maintenant que je suis partie, je me rend encore plus compte que Lyon est vraiment une belle ville, même si bien sûr elle a quelques défauts. Et c’est vrai qu’on aime pas trop les Parisiens (comme dirait mon grand-père: « parisiens, têtes de chiens, parigots, têtes de veaux ! ») mais pourtant je ne pense pas qu’ils soient moins bien traités que dans n’importe quelle autre ville de France.
    Je ne suis pas trop d’accord concernant le fait qu’on n’ait pas beaucoup de cultures représentées ici, j’ai connu à Lyon des gens venant de partout en France, et des Algériens, Marocains, Tunisiens, Américains, Espagnols, Portugais, Italiens, Bosniaque etc etc… donc pour moi on est bien niveau mixité culturelle.
    Donc à mon avis, on a une douceur de vivre comparé à Paris (mais est-ce comparable ?) , et une vie moins stressante ici, avec de belles rencontres à faire et de beaux monuments et endroits à visiter ! 🙂
    I ♥ Lyon! 🙂

  91. Ahah, que ton article est sympathique à lire 🙂
    Pour la petite précision, je n’ai pas l’impression qu’il n’y ait que « certains » lyonnais qui rajoutent des « y » partout ^^
    Je fais partie de cette immense secte et notre lobbying est si puissant que pendant mes années de Lettres à Lyon II certains profs avaient renoncé à nous reprendre….!
    Et tous les parisiens sont les bienvenus ! 😀

  92. Dommage pour les quelques fautes de français qui traînent par-ci, par là.

    Personnellement je m’interroge sur certaines choses, comme le langage : Je n’ai jamais entendu aucun de ces deux mots après 4 ans de vie à Lyon (originaire de Montpellier). En revanche, cela arrive d’entendre des « poches » au lieu de « sacs plastique » ou « pélo » au lieu de « gars/mec/type ».

    Néanmoins, le plus grand mystère reste cette histoire de « y » dans les phrases. Quelqu’un pourrait m’expliquer ?
    Ces derniers temps j’ai rencontré 2 ou 3 personnes, en plus de cet article, parler de ce phénomène, que je n’ai encore jamais constaté malgré ma vie ici…

  93. Et bien moi j’ai fait l’inverse … Croix rousse => Paris et je ne regrette pas.

    Pour le travail c’est juste pas comparable, à paris dans une boite attractive, sans réelle équivalent à lyon. les opportunités sont mois limitées.

    En 2 ans de lyon, j’avais fait le tour.

    Juste, pour aller ski depuis paris c’est plus long, et encore j’arrive a faire les allés retours dans le we

  94. Perso j’ai grandi à Lyon et je vis à Paris depuis quelques années.

    J’ai pas souvenir de gens mal habillés à Lyon, du moins pas dans leur globalité. Moins de métrosexuels et de bobos certes (moins de clodos aussi) mais sinon ça me semble assez similaire. Enfin à Paris je fréquente pas les coins les plus huppés, et je vais moi-même au boulot en jean.

    « C’est quelle heure ? » : pour moi, c’est juste une phrase mal formulée, ça me choquerait pas de l’entendre à Paris, enfin pas plus qu’à Lyon. Perso je me contente de dire « Il est quelle heure ? » et personne ne m’a jamais repris à Paris. L’inversion systématique pour les formules interrogatives, je trouve ça assez… précieux 🙂 (‘voyez…)

    J’aurais plutôt évoqué l’utilisation du « y » qui là pour le coup doit vraiment troubler des non-lyonnais.
    « J’y mets où ?
    – Poses-y là. »
    J’ai beau être lyonnais de naissance, j’ai toujours trouvé ça sympathique mais ultra-moche 🙂 Mais bon c’est une spécificité de langage qui tend à disparaître, dans 1-2 générations ce sera fini…

    @Bleh
    « poche » c’est plutôt le sud-ouest, j’ai jamais entendu ça à Lyon. Par contre « pélo » ouais, un classique 🙂 tout comme « gache ». Dans les deux cas ça reste assez populaire comme vocabulaire, c’est plutôt l’apanage des catégories sociales relativement modestes. Ou alors des ados/jeunes adultes. Mais j’imagine mal un 40+ de classe moyenne/aisée dire ça.

    Enfin bref, pour ma part Lyon est un bon compromis de plein de trucs, pour fonder une famille c’est beaucoup plus agréable et sain que Paris, par contre quand on en est à construire sa vie (personnelle et professionnelle), Paris présente quand même plus d’opportunités (comme mentionné plus haut). Mais bon même à ce niveau, Lyon reste une solution viable, très nettement au-dessus de la moyenne nationale. Et pour créer sa boîte, Lyon présente pas mal d’avantages, sans doute plus que la capitale (qui n’est qu’à 2h de TGV pour les impératifs).

  95. L « y » je suis de bourgogne et pourtant je le mettais partout avant d’arriver à Lyon donc je ne pense pas que ce soit propre aux lyonnais et j’ai toujours dit aussi « c’est quelle heure ? » lol
    Article très drôle et très sympathique en tout cas !

  96. Bonjour,

    Moi je suis une lyonnaise qui habite à Paris depuis 12 ans et…..je n’ai qu’une envie : REVENIR A LYONNNNNNN

    J’aime cette ville belle , agréable, douce et dont les habitants ne sont vraiment pas plus froids que les parisiens.

  97. petit point oublié concernant les transports en commun, (l’un de mes amis en a fait les frais en mangeant un bus :'( ). ,Les Bus à Lyon roulent souvent dans des allées à contre-sens, donc quand on traverse une rue, il faut regarder des deux côtés.
    Pour les spécificités grammaticales, c’est le reste de la France qui ne parle pas correctement ! :p
    Pour le métro automatique, d’abord construit à Lille en version légère, puis ne version lourde à Lyon (en service en 1992, encore en construction à Paris en 1996).
    Sinon le Véli’b de Paris s’est servit de l’expérience Lyonnaise lors de leur lancement pour éviter les mêmes problèmes cqfd.

  98. Lyon a été la première ville de France à créer un système de vélo libre service.
    S’il existait des système de locations auparavant (comme à La Rochelle où Rennes par exemple), ceux-ci ne fonctionnaient que sur abonnement et il était impossible d’y souscrire en arrivant directement sur une station.

  99. « A Lyon, tu peux bien t’habiller comme tu le souhaites, tout le monde s’en fout.  »

    Je suis ex Lyonnais et Parisien depuis 3 ans et c’est l’inverse que j’ai constaté. À Paris il y a de tout, du no-look absolu à l’excentrique extrême, et tout le monde s’en fout. À Lyon, dès qu’on sort un peu du « classique », c’est regards et remarques régulièrement.

    1. Je suis d’accord avec Thomas pour la mode: à Lyon, tout ce qui sort du « classique » fera l’objet de regards et commentaires. Mais c’est simplement par manque d’habitude de voir des looks pointus qu’on retrouve plutôt dans les capitales (en plus on n’a pas les magasins…). Allez dans n’importe quelle ville moyenne d’Angleterre ou du Japon avec un look hyper branché, on vous regardera pareil… les sacs à main pour homme par exemple, j’en ai surtout vu à Tokyo. Même pour Paris c’est déjà trop… Portez ce qui vous plaît et pis c’est tout! 🙂

  100. J’ai vraiment besoin d’une explication pour ce passage :
    « Plus difficilement compréhensible, il existe une loi tacite à Lyon bannissant toute forme interrogative. Là où n’importe où en France on inverserait le verbe avec le sujet, les Lyonnais s’interdisent d’effectuer cette permutation.

    Je n’étais pas prévenue de cette spécificité grammaticale. Je n’ai pas pu m’empêcher de partir dans un fou rire la première fois que j’ai entendu un »C’est quelle heure ? ». Au moins, vous, vous serez prévenus. »

    Hum… pardon ? Mais c’est partout pareil en France… C’est très rare aujourd’hui de trouver des gens qui inversent le verbe avec le sujet lors des phrases interrogatives, et ce, PARTOUT en France, même à Paris.
    Ne jamais avoir entendu « C’est quelle heure ? » au lieu de « Quelle heure est-il ? », et croire que c’est une spécificité de Lyon, c’est vraiment vivre dans un monde parallèle…

    Cela doit faire maintenant plus de 20 ans que je n’entends presque plus personne prononcer correctement l’interrogative, à part au Québec (et encore)…

  101. Super article qui m a bien fait sourire !!

    Tout comme Rebecca je suis un ex-parisien « lyonnisé » depuis moins d’un an , et j ‘ai pu remarquer toutes ces petites spécificité qui font le charme de la ville et de ses habitants.
    Tout comme elle , je ne regrette vraiment pas mon choix d’être venu vivre ici !!
    Il est effectivement amusant de voir comme les lyonnais sont très chatouilleux quand à la primauté du vélov’ sur le vélib’… les parisiens , eux , n ‘en ont juste absolument rien à faire !… 😀 !!
    Et d’ailleurs pour mettre tout le monde d’accord , c ‘est bel et bien à La Rochelle que les systèmes de libre service des vélos et des voitures électriques a été mis en place pour la première fois dans l’hexagone il y a très très longtemps…

  102. Bonjour,
    Merci pour ton article qui m’a comme beaucoup fait sourire!
    Je suis arrivée à Lyon la semaine dernière et je me demandais si vous n’aviez pas des bonnes adresses, bons plans, pour rencontrer, découvrir Lyon ?
    Je vais m’inscrire dans un club de sport prochainement, mais je ne sais pas trop par où commencer sinon.
    Pour l’instant j’apprécie la ville, je pense m’y sentir bien, et je ne trouve pas que les gens y soient moins bien habillés qu’à Paris. Pour le reste, il va encore falloir que je découvre;-)
    J’attends vos pistes!

  103. Coucou les Lyonnais!!

    Pour rebondir sur l’article! je suis née à Annecy puis je suis montée sur Paris.j’ai vécu à Montmartre ,le quartier des artistes et des jeunes créateurs (lieu de la branchouille…….). je peux vous dire qu’ici à Lyon il fait bon vivre,la gastronomie est au top . je suis quelqu’un de simple mais je peux vous affirmer que tu as plus de chance de réussir su la capitale qu’en province.l’effervéscence culturelle et intellectuelle est très riche!. Croix-rousse est mon quartier préféré surtout pour l’accueil! sinon au niveau de l’accueil et du sens du commerce pour certains(nes), il y a du boulot!!!! c’est vrai aussi que dans le métro et les escalators ,faut se bouger un peu plus!! svp!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  104. Sans me lancer dans le débat Paris/Lyon, une précision linguistique sur le « y » : c’est une caractéristique passionnante de la zone linguistique du francoprovençal, qui s’étend de Roanne à la Suisse francophone et que je vous laisse découvrir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Francoproven%C3%A7al
    C’était la minute linguistique du jour, ne me remerciez pas 🙂

    D’ailleurs, la non inversion grammaticale en fait peut-être partie également, et la découvrir dans cet article m’a beaucoup fait rire !

  105. Mais ce n’est pas possible ! Que ce soit dans ton article ou quand tu commente il faut en permanence que tu te trompe entre « c’est » et « s’est ». Il faut sérieusement que tu t’auto corrige sur ce point, ce n’est vraiment pas joli. Si ce n’est ceci, merci de m’avoir rassurée. Je compte emménager à Lyon en septembre et j’avoue que je flippe à l’idée de quitter Paris. De plus, tout le monde me répète et répète que les lyonnais sont froid et snob (un peu comme à Paris, mais au moins je connais déjà des gens donc je n’ai pas spécialement besoin de me faire de nouveau amis.) donc voilà …

  106. Grosse actualité en ce moment sur le net, depuis l’article de CNN sur les 8 raisons de préférer Lyon à Paris. Cela exhacerbe le chauvinisme Lyonnais, mais je ne pense pas que cela soit négatif. Par contre, vivant maintenant avec les Londoniens, tout autant fiers que les Lyonnais, je me rends compte qu’il manque encore une petite ouverture d’esprit et une ouverture sur le monde exterieur en général. Quand je vois les commentaires de certains ne souhaitant pas être envahis par les parisiens, je pense qu’il y a encore un petit chemin à faire avant que la ville ait vraiment acquis un esprit, une stature internationale. Soyons fiers de notre belle ville de Lyon, faisons la connaitre à tous!

    1. La faire connaître, oui, mais pas avec des articles bidons comme ceux de CNN ou du Huf´ qui sont des ramassis de clichés destinés à attirer ceux qui attendent la suite du Fabuleux Destin d´Amélie Poulain…

      Et je ne veux pas qu´ils viennent faire regrimper le prix de l´immobilier.

  107. Bon je vais aller à contre courant de bcp de monde je sens, car bpc de témoignages sont vraiment le reflet de la mentalité lyonnaise, à savoir penser que Lyon est la meilleure ville du monde (sachant que la majorité des intervenants n’ont probablement jamais vécu ailleurs, c’est assez marrant à Lire :-). )

    J’ai vécu 15 ans à Lyon puis 6 ans à PAris et de retour à LYon depuis 1 an..et bien je peux vous dire que Paris me manque… Alors oui certes à Paris les loyers sont exorbitants, les transports souvent saturés, c’est cher et plus stressant.., mais si vous avez de l’argent et pas d’enfant Paris peut être bien plus sympa

    – Rien qu’au niveau travail, l’offre n’a rien à voir , la majorité des sièges sociaux sont en région parisienne.
    – les vrais lyonnais sont froids, traditionnels et peu ouverts. Ils restent avec leur bande d’amis qu’ils se sont faits au collège et lycée du coin ( type martinière, maristes, Jean Perrin,..) et intègrent très peu les gens de l’extérieur ( si si je vous assure, je le vois tous les jours..
    – les dimanches à Lyon sont déprimants….rien n’est ouvert, personne dans les rues,y a 3 musée ouverts, et 2 bus qui trainent ….au mieux on va a confluence ou se balader au parc de la tête d’or..
    -coté style..heu comment dire… c’est le jour et la nuit..:-) effectivement on retrouve plus de vestes Queshua dans le métro que de personnes qui ont de l’allure (après chacun y est sensible ou non..
    -Paris est bcp plus international et les gens viennent des 4 coins de la FRance, voire de la planète..On peut y parler anglais fréquemment. et les gens sont plus abordables finalement…
    – d’un point de vue culturel… pareil… si vous voulez voir les meilleurs dj electro vous n’êtes pas obligés d’attendre les nuits sonores, si vous voulez voir Beyoncé et J-ay Z (je lis déja des « hé mais moi jes les aimes pas »….), un match de l’équipe de france de rugby ?..allez au stade de france,
    Concernant les expos, c’est encore pire…

    Beef..Il y a encore bcp d’argument à donner mais je vais m’arrêter là car je vois déja les pro lyonnais intervenir en expliquant que c’est faux.. qu’a lyon on peut aussi faire si et ca,. Qu’il y a une grosse offre culturelle, etc.. tout est relatif !!, et puis le débat sur les vélib et vélov…mon dieu que c’est important !
    MAis je vous rassure, Lyon reste une ville agréable à vivre avec une réelle qualité de vie, du taff, des endroits pour sortir et s’amuser, … avec de vrais atouts (mer et montagne pas trop loin…( arrêtez d’ailleurs avec vos deux heures de trajet…. vous avez vu la mer à Avignon ou quoi???!!).

    Sur ce.. bonne soirée !

    Eric.

  108. Le débat comparatif entre Paris/Lyon ou l’inverse n’existe pas à Paris. A Lyon, il est un sujet récurrent depuis que je connais des lyonnais (j’ai travaillé 20 ans dans une entreprise lyonnaise à Paris) je constate que rien ne change dans ce comparatif, et la vision par les lyonnais des parisiens ‘tête de chien » et de Paris reste toujours aussi négative. Ne demandez pas à un parisien à Paris ce qu’il pense de Lyon et des lyonnais ? Il s’en fout car Lyon est une ville parmi d’autres, mais il sait que « Paris est incomparable », ce que tous les étrangers rencontrés m’ont dit lors de mes voyages. Au début, on prend ça pour de la flatterie, et puis, on s’y habitue… Paris fait partie des « villes monde » comme New York, Londres, Hong Kong, Shangai, etc… pas Lyon, ni Marseille ou Lille. Les Lyonnais connaissent les parisiens de Lyon, pas ceux de Paris… La « vie parisienne » n’appartient pas ceux qui s’épuisent dans les transports qui les emmènent au fond des banlieues surpeuplées. La plupart des lyonnais ne rencontreront jamais les vrais parisiens… Ni leurs codes. Mon patron connu du tout Lyon me disait avec fierté, il y a quelques décennies : « dépêchez vous de prendre votre train, car maintenant nous avons les mêmes embouteillages de circulation qu’à Paris. Lyonnais ! vous êtes merveilleux, mais comment comparer la bière et le champagne, et pourtant ces deux boissons sont délicieuses.

  109. Pour y vivre je dirai ni l’un ni l’autre.
    Vivre à Paris à condition d’etre aisé sinon ça vaut pas le coup, loyer trop chèr, nombreux bouchons, les déplacements sont difficiles donc finalement certains qui habitent en proche banlieue parisienne ne vont plus beaucoup sur Paris et n’en profite pas, car les déplacements sont pénibles pour s’y rendre.
    Par contre pas besoin d’être aisé pour bien vivre à Lyon, l’aire urbaine s’étend beaucoup moins donc les déplacements sont mois difficiles mais pénibles quand même à certaines heures de la journée.
    Je trouve personnellement que Lyon est beaucoup moins jolie que Paris, elle ressemble à une grande ville de province sans l’architecture et les musées parisiens mais avec les bouchons parisiens aux heures de pointe. Par contre après 19h, la ville est calme pour ne pas dire morte, peu de monde dans les rues. Lyon est juste intéressante si on veut vivre dans une grande ville avec des services comparables à ce qu’on peut trouver à Paris mais il lui manque la dimension internationnale et les immeubles n’ont aucune cohérence, à part certains coins à la presqu’ile ou vers les quais ou dans le 6 erme arrondissement, le reste c’est de l’architecture totalement désordonnée.
    Lyon peut être comparée à Bordeaux ou Toulouse mais à Paris je ne pense pas. Les fins de semaine à Lyon sont plutôt déprimants, 1/3 des habitants la déserte et très peu de touristes ou de gens de passage sont intéressés pour y venir le week end, il y’a peu de grands et jolis espaces verts. A Paris aussi les habitants la déserte le week end ou pendant les vacances mais il y’a toujours du passage et du monde dans plusieurs endroits le week end.

    1. « Les fins de semaine à Lyon sont plutôt déprimants, 1/3 des habitants la déserte et très peu de touristes ou de gens de passage sont intéressés pour y venir le week end, il y’a peu de grands et jolis espaces verts ».
      A te lire j’ai pas l’impression de vivre dans la même ville. Pour préparer tous les vendredis l’article des Bons Plans du week-end, il y a pléthore d’événements et je pense que tu n’as pas beaucoup du te balader dans Lyon en fin de semaine pour dire que la ville est désertée. Les touristes sont nombreux le week-end, il suffit de tendre l’oreille pour entendre parler anglais, espagnol, etc… (Lyon est la deuxième ville la plus visitée de France avec 6 millions de visiteurs par an… certes c’est moins que Paris). Quant au manque d’espaces verts, j’espère que c’est une blague : Tête d’Or, Gerland, Blandan, Parc des hauteurs, etc.. sans oublier les parcs en périphérie : Parilly, Miribel…

  110. Je n’habite plus à Lyon et c’est justement en voyageant dans d’autres grandes villes que j’ai fait ce constat.
    Pour le parc Blandan je le connaissais pas car apparemment il est récent et à l’époque où j’habitais Lyon c’était un terrain paumé défrichi d’une ancienne caserne je crois.
    Malgré ce nouveau parc c’est pas suffisant selon moi, même si je note que la ville commence à prendre conscience de développer les espaces verts. Mais il manque toujours quelques jolis parcs dans des lieux qui ne sont pas excentrés comme par exemple vers le 3 ème arrdt.
    Mise à part le parc de la tête d’or je trouve que les parcs ne sont pas assez jolis à Lyon. Ils ont privilégié le coté sauvage. Pour ce qui est du parc de Miribel Jonage il se trouve à 15km de Lyon et la parc de Parilly se trouve à Bron Saint Priest.
    6 millions de touristes mais pour la plupart des touristes d’affaires. Lyon est une ville puissante économiquement mais il lui manque une dimension internationale.

  111. Salut ! J’adore tes articles, je suis parisienne qui veut aussi partir sur Lyon très prochainement.
    J’aimerai te demander comment s’est passé ton déménagement ? As-tu trouvé un emploi avant de partir ou as-tu déménagé d’abord puis cherché du travail sur place ?

  112. Oui, franchement ton article est bien, malheureusement il tire un peu sur le stéréotype provincial… Je suis là pour rajouter une chose : la conduite. Elle est différente qu’à Paris bien qu’il Y a le Code en vigueur. Les Lyonnais ont une sorte d’accord tacite ; la première conduite à Lyon peut choquer !

  113. Je ne critiquerai pas gratuitement l’article qui est globalement très réussi, bienveillant et plutôt juste, de l’avis d’un lyonnais qui ai vécu deux années étudiantes à Paris. J’ai bien bourlingué dans les deux villes, même si je n’ai vu qu’une infime partie de Paris (c’est tellement grand ! (+10 points en provincialisme)) étant donné que quand on y vit on tombe vite dans sa routine propre, paramétrée par un triangle lieu d’étude-appart (nain)-lieu de sortie favoris de vos cercles d’amis.

    Par contre deux points à souligner :

    Concernant l’habillement… Autant au niveau des gens extrêmement « bien fringués (de la BCBG « pouf sans goût » j’en ai vu passer des tonnes à Paris au passage, j’ai habité dans le septième 😉 ) , ce qui veut sans doute dire avoir la classe ET avoir une tenue qui coûte plus de 2000 euros, alors oui dans ces cas là Paris est la championne. Mais les Parisiens sont mécaniquement plus riches et ont accès à plus de magasins de luxe donc rien d’anormal.

    Par contre au niveau du style, soit l’inventivité des tenues, sans tenir compte du prix (l’effet visuel de la plupart des habits est de toute à peu près équivalent entre des marques haut de gamme (Ralph Lauren dirons nous) et de luxe (type Hugo boss, sans aller jusqu’aux RL purple label & co)), et sans tomber dans le Berlinois de base (croisement bâtard d’un fluokid et d’un punk dans les cas extrêmes), franchement je sens pas de différence notable.
    C’est sûrement du au fait que Lyon est une ville très bourgeoise (une bourgeoisie catholique traditionnelle est très présente), par rapport à Marseille par exemple. Je fais un raccourci scabreux présence de bourgeoisie-style vestimentaire (enfin surtout un style en particulier) que j’ai la flemme d’expliquer, par rapport à Marseille notamment.
    Alors ok y a sûrement moins de millionaires en full Vuitton, mais est ce qu’ils participent vraiment au style d’une ville ? Sinon on a des bourges, des « hipsters », des no looks, des weshs, des technokids, etc. bref un peu ce qu’il y a à Paris.

    Je t’invite à relire ta phrase sur le look, si elle était adressée aux parisiens, honnêtement, ça passerait à trav’. Le métro de paname niveau attentats rétiniens vestimentaires c’est gratiné aussi. Après Lyon étant plus petite, les catégories sociales, ce qui influence beaucoup le vestimentaire, sont moins cloisonnées. A Paname tu pars des champs de Mars, tu marche tout droit vers l’Est et jusqu’à Panthéon (soit un bonne marche de 40 minutes) c’est full bourges tout le long… Quand je vivais dans le èème et que j’étudiais dans le 6ème je vivais dans une bulle bourgeoise, forcément t’as l’impression que le style moyen est super classe, mais t’oublie bien vite d’aller faire un tour dans le vingtième voir les polaires quechua 😉 A Lyon tu pars de place croix rousse (bobo, pour simplfier), tu marches en passant par la presqu’ile (assez varié, bourgeois détendu ?), tu traverses pour aller dans le 6ème (bourgeois tradi), tu vas jusqu’à Guillotière (qui correspond au XIXème XXeme à Paris en gros), en 40 minutes de marche, t’as vu passer une dizaine de styles vestimentaire (à hôtel t’as les skateurs et les breakdanceurs par exemple).
    L’uniformité locale parisienne fausse l’analyse je pense.

    Sur les restaurants étoilés, pas de chance… Même la ville Lumière ne peut pas tester la « capitale de la quenelle » sur la gastronomie, et pourtant être la capitale et dix fois plus grande devrait aider. Dans un article sur la ville de Paul Bocuse (cuisinier du siècledu Gault & Millau), un peu de respect quand même !

    Que ça soit dans la ville, de Têtedoie un une étoile « seulement » mais perchée à Fourvière et offrant par une baie vitrée ce qui doit être un des plus beaux panoramas urbains disponibles dans un restaurant d’Europe (disponible ici, mais avec la nourriture et la café en terrasse à la fin c’est mieux, ça vaut le détour malgré le prix) à la Mère Brazier (du nom de la chef qui a formé Bocuse, entre autre), un deux étoiles calé dans un quartier qui ne paie pas de mine et craint même un peu, dans un batiment quelconque, mais qui se révèle être un écrin soyeux où la nourriture est à la fois généreuse et raffinée (deux étoiles, je l’ai déjà dit ?). S’ajoute à cela bien d’autres étoilés (bon j’avoue c’est les deux seuls où j’ai mangé 😉 ), en ville, et aussi en campagne : plus ou moins éloigné de Lyon, une foule d’étoilés champêtres sont accesibles rapidement, font voir du pays et ravissent les papilles. Sans oublier le maître Bocuse et son trois étoiles, qui est un peu le saint Graal du 3 étoiles. Fuck le Noma à Copenhague et la dérive des restaurants huppés aux plats anorexiques, la vraie cuisine, elle est ici.

    A vérifier en proportions pour les plus pointilleux mais clairement Lyon et toute les régions autour sont connues pour offrir l’un des ensembles gastronomique les plus complets et les plus cohérents (volailles de Bresse, des vignobles à foison, des rivières poissonneuses (Loire, et puis la mer n’est pas loin), la charcuterie lyonnaise… Sans rien enlever au reste de la France (je ne jetterai pas Bordelais, le Périgord, la Bourgogne avec l’eau du bain), Lyon semble être née pour la gastronomie. Curnonsky, critique culinaire d’origine angevine, disait en 1935 déjà, que Lyon était la capitale de la gastronomie mondiale.

    Donc objectivement, la phrase « il n’y a pas beaucoup de restos chicissimes ou étoilés » est tout simplement absurde. A la limite sur le chicissime je suis d’accord. Bah oui, à Lyon si t’a bouffe n’est pas au niveau tu ne cherches pas à passer pour un grand restaurant. Les brasseries parisiennes aux menus à 25 euros (15 balles suffisent pour un très bon bouchon) qui te servent des ratatouilles surgelées et savent tout juste réaliser un bon tartare (ce qui est quand même le degré zéro de la cuisine, même si l’équilibre des saveurs doit être précis) ne tiennent même pas la comparaison. Je vais pas aller chercher les histoire de paraître, c’est juste une question de ne pas se faire enculer par le restaurateur.

    Sans compter que, si les bouchons ne font pas dans le chic, tu donnes limite l’impression qu’on te sert sur des tables en plastique, avec des verres de cantine. Un bouchon est sobre, mais qualitatif et chaleureux. Juste ce qu’il faut pour que le budget puisse passer dans la qualité des aliments. J’ai déjà mangé une andouillette AAAAA (association dont le nom prête à rire mais qui garantit la qualité de celle-ci) dans un bouchon à 17 euros le menu.

    Bref la gastronomie (l’étoilé) ET la bonne bouffe (la qualité sans prétention à un prix honnête), ça cohabite, c’est dans notre sang et notre culture à Lyon. Donc c’est pas seulement une question de fierté lyonnaise ou je ne sais quoi, mais surtout de simple vérité factuelle. On y marie parfaitement les deux aspects, comme on marie vins et mets à merveille.
    Pour résumer, à Lyon le chic apparait dans les étoilés, mais sait se faire discret dans les restaurants classiques. Ce qui évite l’écueil du restaurant chic de loin mais qui fait plutôt toc une fois les couverts en mains.

    1. Le lien pour le panorama de Têtedoie : http://www.bricegenevois.com/vue_panoramique/christian_tetedoie_2014/

      Et sinon bougez-vous un peu les parisiens on commence même à vous piquer la techno 😉 Un parisien (banlieusard, ça compte ?) m’a fait l’éloge des Nuits Sonores (13 ans de qualité) par rapport au Weather par exemple (2 bonnes années et depuis pschiit, de ce que de bons amateurs de techno m’ont dit).
      bon là c’est une attaque gratuite mais à force de trop compter sur le parisianisme français…

  114. Les restaurants pas cher à Lyon et on peux y manger tous les jours ? Mais vous gagnée combien par mois ? Parce déjà, c’est très cher et c’est rarement bon ! Le pire étant les restaurants à la Croix-Rousse dit populaire et pas cher, alors que ce n’est pas en dessous de 39 Euros et que c’est juste infeste ! Même un bar-restaurant à 15 Euros tous les jours le menu, ça revient déjà 450 Euros par mois ! Les loyers de même sont chers à l’extrême à Lyon ! Les loyers de même sont chers à l’extrême à Lyon !

    Justement, un exemple d’un Studio à la Croix-Rousse de 20m² pourtant qui appartient à la ville de Lyon : 480 Euros ! En plus, l’immeuble vient à peine d’être refait, alors que pendant des années les locataires ont vécu dans un immeuble pourri et rien n’était aux normes ! A ce prix-là, on a un joli F1 à La Ciotat, et même au Lavandou !

    La ville de Lyon est bien trop pollué, elle est de plus en plus sale, de la pisse partout par terre, c’est horrible ! Même Marseille aujourd’hui et bien plus propre et tranquille ! Et justement un été à Lyon avec la pollution et le manque d’air, c’est juste un enfer ! Et que dire de l’agression psychologique que l’on se prend en arrivant à la gare de Lyon-Part-Dieu, trop de monde qui se marche dessus, la chaleur étouffante, sans parler du lieu ma famé par différence populations qui rackets et deal librement, dedans et devant la gare, sans être inquiétés par la police ! Et puis à Lyon tous les lieux intéressants de concert ont disparu, les salles de répétition pour les groupes, il doit en rester deux à Villeurbanne loué à prix d’or ! Après chacun voient midi à ça porte bien sûr !

    Lyon est la première ville au monde pour Métro Automatique à grand gabarit (MAGALY ->- Métro Linge D).

    @ Le sud : Le parlé Lyonnais à l’origine viens d’un début d’occitan au moyen-âge ! Aujourd’hui encore des mots et expressions comme « gache ou ont va se caler quelque part », son communs avec le Sud pour cette raison.

    1. Oulà Frédéric, tu t’es levé du mauvais pied ?

      Pour les restos, oui on peut trouver des plats du jour à 8-9€ avec des produits frais et du fait maison. Soit l’équivalent d’un ticket resto (avec peut-être 1€ ou 2€ à rajouter si votre employeur est radin). Lyon est pleine d’adresses pas trop cher, il suffit de consulter la rubrique resto de notre site.

      Pour les loyers, le prix moyen est de 11€ le m2. Donc le studio de 20m2 à la Croix-Rousse pour 400€ c’est une arnaque. Quoi qu’il en soit Lyon reste une ville chère mais beaucoup moins chère que Paris.

      Pour la saleté et la comparaison avec Marseille : HA HA HA HA HA HA !

      Pour la pollution : oui c’est pollué mais si on compare au ville de taille comparable on s’en sort pas si mal.

  115. Ha non mois ça va j’ai la forme ! Je dis juste ce que je pense !

    Mais les trucs à 8 ou 9 Euros c’est dégeux, moi je peux pas, je sais pas comment les gens font … Mais c’est vrai que j’ai oublié que els salariés on des tikets restaurant, moi je suis à mon compte. ^^

    Le loyer est de 480 Euros et c’est loué par le grand Lyon et des comme ça il y en a pleins malheusement.

    Ha bas je suis allé à Marseille encore il y a 2 jours et le constat et flagrant, Marseille ce n’est pas que les quartiers nord etc, je parle donc de la ville même de marseille et même tout le long du bord de mer, à part les plages pas top.

    En été la pollution multipli par 1000 la sensation désagrable d’un air chaud, lourd et qui sent mauvais, voir le quartier de la Part-Dieu.

  116. Bonsoir a tous
    voila j’habite en seine saint dénis (93) et je travaille sur Paris et je voudrai m’installer sur la ville de Lyon et travailler la bas.Pourquoi? tout simplement parce que au mois de juillet 2015 je suis partir 1 semaine avec des amies et je suis tomber amoureuse de cette ville. Le hic j’ai envie de repartir 1 semaine cette année pour faire des repérage de ville t pourquoi pas chercher du travail directement la bas en sachant que j envoi pas mal de mail a des entreprise des restaurateur baser sur la ville de Lyon donc si vous avez des petit conseille sur comment chercher vite du travail la bas ou des petit endroit sympa a Lyon ou je peu mi rentre vous serez très gentille de votre part.

  117. Article très sympa à lire avec des observations très pertinentes. Pour la forme interrogative je n’avais jamais remarqué… C’est clair qu’à Paris les heures de transports quotidiennes peuvent fatiguer, ensuite je trouve qu’il y a plus d’évènements importants sur le capitale. Pas trop bavards les lyonnais je confirme, moins stylés qu’à Paris aussi, pour les restos ça reste à voir, la croix rousse se « boboifie » c’est vrai aussi.
    Bon dans tous les cas, 2h de TGV dans un sens ou l’autre et on change de ville 🙂

  118. Bonjour à tous,

    J’habite à Paris et depuis quelques semaine j’ai cette volonté de venir à Lyon pour fuir la capitale et trouver une meilleure qualité de vie. Quelques conseils à me donner ? 🙂
    – Est ce qu’il est facile de trouver un emploi avant de déménager à Lyon ?
    – Est-il possible d’avoir un logement plus facilement qu’à Paris ?

    Merci à tous pour vos réponses !!

  119. Lyon es une ville très chère pour se quelle propose. les bouchons lyonnais sont sale et les touriste bouffent de la m….. pour ce qui est des commerçant très peux accueillants et malhonnêtete …. le look reste très campagnard . de dire que les gens peuvent s habiller comme ils le veulent c est faux pour un rien ils vous dévisagent de bas en haut …. pour les parisiens très peux viennent a Lyon sauf les lyonnais de souche qui on fuie a la capitale et qui se font passer pour des parisiens…. de grand falsificateurs mes amis lyonnais au sujet de leur ville sans ambiance et chaleur humaine d ou il règne la culture de l entre sois…. en bref tout derrière les fenêtres et rien dans la rue. dommage dans la troisième plus grande ville de France . gros bisous a paris ma ville de cœur et la plus belle de France et d ailleurs….. c est pas moi qui le dit , mais les statistiques.

  120. il faudrait vous calmer les gens de Lyon avec paris . vos haines et jalousie sont pathétique . Lyon ne te compare pas a paris tu es ridicule. une pierre ne deviendra jamais un diamant . la plupart des parisiens se fiche pas mal de Lyon a la mentalité bourgeoise fauchée de province . paris a rien a prouvée a Lyon qui n as pas l autonomie de paris . les lyonnais on la rage au cœur depuis très loin de ne pas avoir était la capital de la France et ils le transmettent a leur rejetons . les lyonnais sont indécrottable de grand jaloux de tout et de rien.Lyon me fait pensée a la confiture moins tu en as plus tu tartine….ce que j ai aimais a Lyon en 15ans dans cette ville de constiper c est les gens qui était pas de la ville et je les remercie du bonheur qu ils mon donnaient . les lyonnais ne savent pas faire la fête . je me suis jamais fait a cette ville de sainte ni touche et leur accent sois je suis morte de rire ou je les frapperais . non franchement Lyon la sinistrose tu te sent plus pétée . aller les lyonnais de cette page continuer bien de faire la pub de cette ville , mais ne rêver pas trop vous passaient pour des guignole . désolée pour les fautes, fâchée avec mon clavier. longue vie tout de mème a tous et bon vent les bad gones comme vous aimaient vous nommer sur ce coup vous dite vrais.

    1. Oulà. IL faut se détendre un peu. Cet article étant avant tout là pour faire sourire. Le Paris-Bashing est une activité très lyonnaise mais qui est faite avec beaucoup d’affection en fait 🙂

      1. dans la vie de tout les jour a Lyon la haine des parisiens ai pas une légende chez les lyonnais de souche bien que certain ne partage pas cette ridicule haine et jalousie . la ville de Lyon souffrent d un grand manque de reconnaissance et sont mal être es palpable . pour info Lyon et la troisième ville de France et pas la deuxième et Lyon a pas deux fleuve mais un le Rhône et la Saône un affluent ………….

  121. méfie toi des régies , pour le travail tu peu trouver du boulot .. il vas falloir du courage beaucoup de patience et surtout beaucoup de persévérance .dans certains clans si tu rentre évite de dire que tu viens de paris si, tu peu et fait profile bas . tu aura beaucoup plus de chance avec les gens de l extérieur et certains lyonnais. tu les invitera ils viendrons en courant pour faire l économie d un repas ,mais compte souvent dessus pour ne pas être invitée en retour . dit toi que si tu réussie dans cette ville sans être gones ou pistonner alors tu aurai pu faire mieux, dix fois mieux ailleurs. beaucoup sont de gros mytho et se font passais pour qui ils veulent pour vous faire mieux avaler des couleuvres .si ca peux te rassuré ils sont pareil entre eux . c est la ville des clans depuis maternelle et ils pratiquent dans cette ville le système du verrouillage et ceux dans beaucoup de choses . c est une ville mafieuse comme d autre ville mais c est très opaque genre sainte ni touche . dans cette ville il se surveillent mais il font tout…… bienvenu chez les quenelles…..les lyonnais sont des quenelles. bonne chance du fond du cœur….

  122. Bien que les deux commentaires précédents soient carréments violents j’y vois malheureusement du vrai. Beaucoup de lyonnais sont très hostiles envers Paris et les gens qui y vivent ou y ont vécu… Rappelez-vous que beaucoup de parisiens subissent un quotidien compliqué (appartements microscopiques et hors de prix, transports bondés, stress…) et n’ont pas besoin de se faire taper dessus à longueur de temps. Chers lyonnais, votre ville est sublime, pleine d’histoire, d’énergie et d’atouts en tout genre personne ne dit le contraire ! Alors détendez-vous avec Paris, ouvrez un peu vos chakras et vos esprits et tout le monde sera content !!

    1. merci « Paris-Lyon » pour ce commentaire plein de paix en fait.
      J’ai lu presque tous les commentaires car je souhaite partir de paris depuis longtemps (je n’ai volontairement pas mis de majuscule à paris = ça c’est mon humour perso) 🙂 « paris est tout petit pour les gens qui s’aiment comme nous d’un aussi grand amour » 😉 (hotel du nord/marcel carné, pour la référence).
      Pourquoi envie de partir de paris ? et bien pour une raison très simple car j’ai besoin d’un cadre de vie plus cool et plus proche de la nature.
      J’aime paris pour ses grandes qualités, il y en a beaucoup, c’est une ville très ouverte d’esprit, les gens sont peu jugeant et se la pète moins qu’ont croit, il y a beaucoup d’activités. Il y a beaucoup d’entraide et de respect aussi. Il y a aussi un arrogance mais pour moi l’arrogance est palpable partout, surtout après lecture de ce forum. L’arrogance justement est un gros problème chez l’être humain, l’égo est souvent un entrave au développement personnel.
      C’est sûr paris est une ville assez grande, donc speed, non en fait, je rectifie, je trouve les parisiens assez cool mais c’est le rythme de la ville qui rend speed, effectivement comme l’a dit « Paris-Lyon », les parisiens subissent beaucoup de pressions en tous genres et je trouve qu’ils restent assez cool malgré tout, on ne peut pas leur en vouloir parfois, si on a deux euros de psychologie. Les gens sont les mêmes partout, prenez un lyonnais, mettez-le à paris et vous aurez une personne qui lutte contre le stress mais qui n’en est pas moins formidable.

      Je n’ai pas choisi de naître près de paris, je m’y suis accomodée, j’ai cherché à en partir, sans succès. Aujourd’hui je suis plus mature, plus déterminée donc je cherche plus activement et concrètement.

      Je n’ai pas bcp de restriction si ce n’est le climat, j’aime la chaleur (pour moi 30 degrés c’est génial) donc je regarde bcp de commentaires sur pleins d’endroits, c’est pour ça que je suis tombée içi, et je vois beaucoup de choses pessimistes et surtout pas très tolérantes. Je suis très étonnée, moi qui aime tant les différences, qu’elles soient de langage ou vestimentaires, c’est ce que je trouve justement génial en ce monde, c’est la différence.

      Il y a aussi beaucoup de provinciaux à paris et je n’ai jamais entendu de mauvais commentaires sur les provinciaux, en tout cas pas dans mon entourage. Je me répète, j’aime bcp la différence et la province, partout où je vais, je me sens bien, et j’adore découvrir ce que je ne connais pas et les gens me le rendent bien car je prends soin de leur patrimoine et je l’apprécie.
      Pour moi les gens, d’où qu’il viennent sont à prendre au cas par cas et en aucun cas je me reconnais dans vos commentaires sur les parisiens.

      Je me permets de sortir de france, pour aller un peu plus loin (mais pas tant que ça quand on aime les gens), on peut vraiment s’adapter partout tant qu’on reste à l’écoute et qu’on a du coeur.

      Je n’essaie pas de faire de la morale ou quoi, je suis comme ça, c’est ma nature, j’aimerais que tout le monde soit content comme le dit si bien « Paris-Lyon » dans sa dernière phrase, ça m’a touché cette jolie phrase.

      On peut dire que je suis parisienne si on veut mais je suis avant tout une belle personne qui est née près de paris et qui aime la nature, la nature des gens et leur différences, donc j’ai un choix illimité, c’est pour ça que je suis dans la cagade (et oui à paris, c’est l’avantage d’avoir plein de provinciaux, on connait des expressions venant du sud, du nord et par delà…) hihihi où partir ? pourvu qu’il fasse chaud et qu’il Y ai de la tolérance (un minimum) 😉

      Après, bien sûr il y a le problème du travail, mais j’y réfléchi bcp, pourquoi ne pas tenter quelque chose avec les gens du coin… j’ai l’air utopiste mais l’utopie n’est pas impossible, le peu de fois que j’ai tenté qque chose en ce sens, tout le monde était content et ça a été possible, donc c’est possible de faire des choses ensemble et non les un opposés aux autres…

      Pour conclure chers lyonnais, j’irai visiter votre ville un jour et peut-être irais-je m’y installer car je suis sûre d’une chose, c’est de pouvoir faire en sorte de briser les codes qui nous polluent et nous formatent. En vérité, la terre n’appartient qu’à elle-même, nous ne somment que des invité-ées.

      Bonne route à toutes et à tous et vive la terre !

      😉

  123. pardon pour les fautes (nombreuses) nous sommes avec un « s » – en tout genre (au singulier…) y’en a d’autres mais je passe haaaa désolée, ça pique oui je sais et en plus un gros bisou parisien ! haha

  124. Salut les petits parisiens d amour, je martele que le grand Lyon de rien du tout es une ville à fuir. Ville morte depuis loin ou on fait vite le tour. Les lyonnais sont des sauvages imbus de leur petits personnes nombrilisme et chauvin de leur ville qui est pas plus différente que une autre ville de province. A Lyon ne soyez pas original ou différents sinon vous etes morts.

  125. Ancienne parisienne et l assumant encore pleinement.. je suis à Lyon depuis 37 ans un bail!! Je suis devenue lyonnaise sans renier ma vielle patrie. Tu vas voir..si tu restes tu comprendras qu avec l âge le confort de vie que tu as ici c est trop génial au quotidien et comme tu l as déjà constatée un gain de temps incroyable..donc plus de choses à exploiter à vivre et non survivre!!
    Et!! Pour certaines choses: c’est bien Lyon la prem s!
    Bonne continuation même sans droite en escalator!!!

  126. Parisien qui êtes si fiers de votre ville, restez-y ! Bien que le nombre de vrais natifs de Paris est surement très faible.
    Nous souhaitons rester une ville « de province » comme vous le « crachez » volontiers, notre confort de vie est essentiel et nous convient parfaitement.
    Paris en France représente une chiure de mouche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*