bouchon lyonnais

Aaah les bouchons lyonnais… Symboles de la gastronomie lyonnaise et passages obligés du touriste visitant la Capitale de Gaules, ces petits établissements servant une bonne et goutue cuisine lyonnaise, ne seraient-ils pas le plus grand mythe du way of life lyonnais ?

En effet, j’ai une info pour vous chers touristes et autres gens de passage : les Lyonnais ne mangent pas dans les bouchons.

La plupart des lyonnais boude ce type de restaurants au quotidien. Certes, il arrive que certains aillent déguster un bon et gras tablier de sapeur, soit par véritable amour du cochon (ils sont peu nombreux) soit par accident (une grand-tante de passage qui veut absolument déguster un boudin aux pommes).

Un peu comme les Parisiens ne vont jamais visiter la Tour Eiffel, les lyonnais ne mangent jamais dans les bouchons. Plusieurs explications à cette grande supercherie :

Les bouchons ont mauvaise réputation.

A quelques rares exceptions prêt, les bouchons de la Presqu’Ile et du Vieux Lyon sont des attrape-touristes qui cherchent avant tout à faire du volume auprès de gens de passage qui, satisfaits ou non, ne reviendront de toutes façons pas.

Les vrais bouchons à Lyon sont rares et la plupart ne sont pas dans le centre ville.
Bien que certains d’entre eux se soit regroupés autour de l’appellation Authentiques Bouchons Lyonnais pour tenter à leur façon de lutter contre les usurpateurs, les Lyonnais assimilent les bouchons moins à la tradition et à la bonne cuisine qu’à une bouffe grasse et quelconque.

Ce n’est pas du tout diététique

A force de propagande santé sur les bienfaits de manger 5 fruits et légumes par jour, on commence à avoir du mal à trouver de l’enthousiasme à ingurgiter un saucisson chaud et sa sauce au vin  (suivi d’un gâteau de fois et sa sauce béchamel, d’un demi Saint-Marcelin, pour conclure par une tarte à la praline).

Alors, en attendant l’ouverture d’un bouchon végétarien et sain, la plupart des Lyonnais préfèrera un restaurant servant de la nourriture plus diététique.

Lyon se globalise.

La globalisation a tendance à homogénéiser les gouts de toute la planète. Et en ce moment la mode n’est pas à la cuisine de papy Paul Bocuse, mais à celle d’inspiration japonaise. Lyon n’échappe pas au phénomène. Il suffit de voir le nombre hallucinant de bars à sushi ouverts récemment et qui attirent une foule de Lyonnais avides de nourriture saine et exotique (moi le premier).

Voilà, vous connaissez maintenant la vérité sur les bouchons et les relations qu’ils entretiennent avec les Lyonnais.
Cependant rien de vous empêche d’aller gouter une quenelle de brochet sauce Nantua lors de votre passage chez nous. Je suis d’ailleurs sûr que nos gentils lecteurs ne manqueront pas de vous conseiller quelques bonnes adresses (Oui, il en existe encore !) dans les commentaires.

29 commentaires

  1. Et bien si, moi j’aime les bouchons lyonnais !

    Certes, je n’y vais pas tous les jours, mais une fois de temps en temps avec des potes, c’est une excellente soirée.

    Mes préférés : le Morgon, le café des fédérations, et chez Mounier.

    Bonne digestion !

  2. D’habitude, je commente pas trop les articles sur ce blog, je les trouve plutôt sympas… Mais alors là, je tombe des nues !
    Moi qui suis lyonnaise, lorsque je sors avec des amis ou que je sors manger avec mes parents/grands parents, on finit très très souvent dans un bon bouchon. Et sûrement pas par dépit !

  3. Mais oui, moi aussi j’aime manger de temps en temps dans un bouchon !
    Dans mon listing, je mets avant tout Hugon et Mounier, mais il existe deux adresses pas mal dans le Vieux-Lyon [le Tire-Bouchon et les 24 Colonnes], et en presqu’île le Galyon est assez chouette [d’excellents souvenir de leurs desserts].

  4. Je compte carrément sur les lecteurs pour m’orienter dans un BON et AUTHENTIQUE bouchon Lyonnais. J’ai été trop souvent déçue.
    Recouvrir une andouillette de crème fraiche moutardée, ce n’est pas de la cuisine.

  5. Moi cet été j’ai été mangé dans un bouchon on a trouvé ça pas mal mais le nom m’échappe là…au moins ils nous avaient accepté car on s’était fait jeté de plusieurs parce qu’on était 8 et qu’il était 14h…

  6. Tout à fait d’accord Qyrool. Je suis lyonnaise et je ne vais dans de vrais bouchons qu’à de très rares occasions. Par contre, j’aime beaucoup les restaurants qui mixent tradition lyonnaise et renouveau. Ça me permet de manger certes une quenelle, mais d’avoir une entrée et un dessert différents. J’ai d’ailleurs une bonne adresse: l’auberge le Baladin, 8 rue juiverie dans le 5ème.

  7. Article intéressant… C’est clair que la cuisine lyonnaise vaut bien mieux que ces « fameux » bouchons!
    Mais ce qui me fait réagir ici, c’est la qualité de la rédaction. Parce que c’est gavé de fautes! Burp!

  8. En gros, les seuls bouchons valables sont ceux où il faut réserver parce que sinon t’as pas de place. C’est assez efficace comme règle de sélection.

    J’y suis allé quelques fois, (avec de la famille de passage!) et uniquement en hiver, parce que j’imagine même pas l’effet quand du sors d’un repas si léger et que la température extérieure dépasse les 15° !

    1. D’accord avec toi, Pierre, l’adresse que je vous recommande, il faut effectivement réserver. Il s’agit de « Notre maison », rue Gadagne, juste derrière la place du Change. Trop bon !

  9. Un excellent bouchon et authentique : Le musée rue des forces derrière l’église St Nizier dans le 2éme !
    Un à fuir à tout prix : le St Joseph rue Mercière, à ce point là c’est de l’escroquerie !

  10. Chabert… et une bonne table au Point du Jour sur réservation (je réviendrai avec le nom si nécessaire).
    La salade lyonnaise, le jésus, le saucisson à cuire à la pistache, aux truffes, la tarte aux pralines… Par contre, la cochonaille (abats….aime pas)

  11. Depuis la disparition de la « Grande Marcelle » dans le 6ème, je ne fréquente plus trop mais les deux bons bouchons que je connais ne sont effectivement pas dans la Presqu’île : Daniel et Denise et le Val d’isère, tout deux dans le quartier de la rue de Bonnel (3eme, palais de justice)

  12. C’est clair que ça fait réagir cet article, dire que les bons bouchons lyonnais sont rares et hors de la presqu’ile c’est du sacrilège! (ce qui ne veut pas dire qu’il y en a pas des bons ailleurs, attention)

    La plus part d’ailleurs sont concentrés dans le « proche » Lyon. Mounier, Mère Jean (tout deux rue des marroniers). Un bon rapport qualité/prix!

    Même un tout petit sans prétention, comme la Traboulerie (rue Mercière pourtant) vaut le coup d’être visité.

    Alors ça beau ne pas être diététique, c’est clair, je pense bien que les bouchons ont un bon avenir devant eux. En tout cas je croise les doigts!

  13. Si lyon est la capitale de la gastronomie c’est aussi parce qu’elle ce renouvelle !! Le bouchons c’est bien mais il ne faut pas rester sur ses acquis et je trouve que lyon s’en sort bien 😉
    Même si il ne faut pas les voir disparaître !!

  14. Je recommande Le bouchon des filles pour une cuisine lyonnaise mais un peu revisité à la façon fille ! Il y a tous les avantages du bouchon sans les inconvénients !
    C’est rue du Sergent Blandant, Lyon 1er

  15. Cet article est calomnieux! Jamais je n’ai vu un lyonnais fuir ou bouder les bouchons (sauf peut-être pour des raisons financières, temps de crise oblige). La gastronomie lyonnaise est un chef d’œuvre mondial que l’on retrouve dans les bouchons. C’est sur il y a des usurpateurs qui s’improvisent lyonnais et cuisinier comme tout un chacun pourrait le faire mais ceux-ci ne font que dégrader l’image de la cuisine lyonnaise et sont loin de faire la majorité.
    Les adresses recommandés précédemment sont pour la plupart de très bonnes adresses que je recommande aussi.
    Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lyon je vous recommande de venir visiter cette ville pendant la fête de la lumière, pendant les nuits sonores ou encore pendant les nuits de fourvières! Si vous ne savez pas ou vous loger il existe un site lyonnais qui s’y connait assez bien en hôtellerie : http://www.hotel-lyon-express.fr
    Pour en revenir sur l’article les lyonnais aiment les bouchons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*