Voilà un truc qu’on ne sait pas trop en général : la formation au secourisme, c’est quoi ? C’est pour qui ? C’est où que ça se passe ? C’est généralement proposé dans les offres de formation des entreprises, ou dans les écoles, mais quand on n’y a pas accès et qu’on veut se former, on fait comment ?

Lyon City Crunch, toujours à l’affût de bonnes idées pour les lyonnais – et souhaitant par la même occasion garder un maximum de lecteurs en vie en cas de malaise cardiaque lié à la lecture de magnifiques papiers qui envoient grave du pâté – vous propose aujourd’hui un reportage de l’extrême en immersion chez les pompiers du Rhône, un spot qu’il est bien pour faire du bouche-à-bouche.

C’est Grégory Teyssier, Sergent Chef, pompier depuis 1996 et formateur depuis 10 ans, qui m’a reçue, moi la reporter de l’extrême, à la caserne du 4ème arrondissement. Il organise des formations à la caserne pour des candidats libres mais se déplace aussi en entreprise ou dans les écoles.

greg

Et comme il est super sympa, j’ai eu le droit de tester le mât ! Et c’est un bon gros kif !! (sauf que comme je suis une reporter du débile de l’extrême, j’avais eu la bonne idée de mettre une robe et c’était juste une idée de merde. Mais bon, passons.)

Moment de solitude.

Moment de solitude

La formation au secourisme, ou PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) est accessible à tous (pour les enfants, à partir de 10 ans). Elle dure 7 heures et coûte 60 euros. Les pompiers organisent des sessions de formation à la demande pour des groupes de 10 personnes maximum environ une fois par mois. D’autres organismes et associations proposent aussi des formations (voir infos en bas).

Et pendant 7 heures, on fait quoi ? On y révise (ou apprend) les numéros d’urgence, la différence entre les pompiers, le SAMU et le SMUR, comment prévenir les secours, comment poser son triangle en cas d’accident de la route, mais aussi les bons réflexes à avoir en cas de blessure, d’étouffement, de perte de connaissance, de brûlure, ainsi que des rudiments concernant le massage cardiaque et l’utilisation d’un défibrillateur. La formation comprend plusieurs modules qui permettent d’avoir une approche théorique et, surtout, de mettre en pratique. Et c’est pas toujours évident !

Rhaaaaargg...

Rhaaaaargg…

Le programme est plutôt dense mais on ressort content au bout de la grosse demie-journée de formation qui passe très rapidement en fait ! En plus de tout ça, on y apprend que la France est le pays d’Europe où le taux de personnes formées aux premiers secours par rapport à la population totale est le plus faible. Raison de plus pour se bouger et aller se former !

Respiiiire Jean-Kévin, respiiire !!

Respiiiire Jean-Kévin, respiiire !!

Plus d’infos :

http://www.sdis69.fr/faq.htm

http://www.formationpsc1.com/psc1-lyon/

http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Catalogue-national-de-formation-au-PSC1