eqwalizer walibi 1

J’avoue.

Ca me fera peut-être passer pour un gros beauf, mais je suis un fan des parcs d’attractions et plus particulièrement des montagnes russes. J’ai attrapé le virus en bossant dans un énorme parc en Californie. Cette « Thrill Capital of the World » ne propose pas moins d’une centaine d’attractions dont plus de 15 montagnes russes classées dans le Livre des Records (avec des trucs de fou comme des montagnes russes debout, suspendues ou  avec sièges rotatifs).

Mon gros problème, c’est que les parcs à sensations ne sont pas trop dans la culture française et depuis mon retour au pays, je suis un peu frustré (et ne me parlez pas de Disneyland, le Space Mountain est aussi excitant qu’une balade en poussette…).

C’est pourquoi quand j’ai reçu un petit mail de Walibi m’annonçant l’ouverture prochaine de leur nouvelle montagne russe, j’ai bondi de joie pendant au moins 5 minutes… avant de vérifier ce dont il s’agissait.

Déception ! L’EqWalizer – c’est son nom – n’est pas vraiment une nouveauté, il s’agit juste du bon vieux Boomerang remis au goût du jour avec de nouveaux sièges et une sonorisation embarquée.

Un peu frustré, j’acceptais tout de même l’invitation pour venir tester la bête relookée. Il faut dire que les occasions de se prendre des shoots d’adrénaline dans la région ne sont pas légion.

Petite histoire du Boomerang

Le Boomerang est un classique des parcs d’attractions. Le train est d’abord tracté en arrière avant de faire un aller puis un retour (d’où son nom) dans un enchaînement de boucles. Installée une première fois en 1982 en Belgique par le constructeur Vekoma, cette attraction s’est rapidement multipliée à travers la planète. La promesse d’offrir 2 types de sensations (en marche avant puis en marche arrière) pour un coût moindre a convaincu un grand nombre de parcs d’acquérir ce modèle. On compte actuellement plus d’un cinquantaine de Boomerangs dans le monde. Celui de Walibi Rhône-Alpes a été construit en 1988 (oui, oui, certains d’entres vous, chers lecteurs, sont plus jeunes que ce truc !).

Alors comment Walibi a réussi à faire du neuf avec du très vieux ?

Premièrement, les wagons ont été changés et la grosse nouveauté c’est que vous n’êtes plus harnachés. Fini le truc qui vous compresse les épaules et dans lequel votre tête se cogne à chaque virage un peu brusque. Les nouveaux wagons ne vous tiennent que par les cuisses.

Deuxièmement, les sièges disposent de haut-parleurs permettant de vous plonger dans l’univers musical du fameux kangourou (qui, je vous le rappelle, a troqué son costume de kangourou jovial pour celui de rock star en 2011).

Waaaaaaaaaaaaaahhh !

Le jour venu, je retrouve Cranemou la comparse idéale pour faire les 400 coups dans un parc comme Walibi. Après avoir fait quelques attractions plus pépères, on se dirige vers le fameux monstre d’acier.

eqwalizer walibi 2

On embarque, on nous tracte en arrière, on trouve qu’on est un peu haut quand même, on nous lâche, on hurle, on laisse l’adrénaline s’infuser dans nos veines tandis que nous tournons, tournons et retournons, on se re-tracte, on se recoiffe, on nous lâche cette fois en arrière, on hurle, on sait plus trop où on est, ah si on est retournés à la case départ.

On descend de la bête et on file au stand de photo pour voir nos tronches :

walibi qyrool cranemou

Voilà, voilà.

Verdict

J’ai beaucoup aimé : les nouveaux sièges. Le fait qu’il n’y est pas de harnais et que les wagons soient ouverts offre un grand confort et un sentiment de légèreté lors du parcours assez plaisant. Ça rajoute un peu de stress aussi car on a vraiment l’impression de ne pas être retenu, certaines boucles prises au ralenti (si vous êtes tout à l’avant ou à l’arrière du train) vous donneront le sentiment de tomber. Génial !

J’ai moins aimé : la sonorisation. Certes, le morceau choisi sur le parcours est cool (avec le petit effet rembobinage quand le wagon est tracté une seconde fois pour le passage retour), mais quand le train est lancé à pleine vitesse, on entend rien du tout. Entre le bruit des wagons et les cris des gens, difficile de percevoir le moindre son. On est vraiment loin de ce qui peut se faire en la matière, notamment sur le Rock’N Roll Coster du Disney Studio. Déception !

En résumé, certes Walibi n’innove pas vraiment et on aimerait bien que le parc investisse dans une vraie bonne grosse montagne russe, mais à défaut, ce nouveau EqWalizer permet de redonner un peu de peps au parc. Alors en attendant de casser sa tirelire pour aller à Port Aventura ou à Europa Park, Walibi Rhône-Alpes reste une bonne alternative à 1h de Lyon. Le parc est assez varié en terme d’attractions et il y a encore peu de monde en ce moins de juin (nous n’avons jamais fait la queue plus de 5 min).

Walibi Rhône-Alpes
1380 Route de la Corneille, 38630 Les Avenières
www.walibi.com/rhone-alpes/fr-fr
Ouvert tous les jours de 10h à 18h en juin – navette les samedis depuis la place Bellecour.