– Hey t’as vu ?  Y’a un nouveau resto de burger qui a ouvert à Confluence.
– Mmmh-mmh…
– C’est une chaîne américaine qui cartonne et qui débarque à Lyon ! 
– Mouais… 
– Ils font aussi des milkshakes à tomber par terre. 
– Quoi !? Excuse-moi ! Pardon ! C’est où ?

En temps normal il m’en faut beaucoup pour aller manger dans un restaurant de chaîne mais il suffit parfois d’un petit mot magique pour que je fasse une entorse à mes principes. Et le mot magique en l’occurence s’appelle « Milkshake ». Et le lieu en question c’est Steak’n Shake.

Quand mon pote m’a proposé d’aller tester ce nouveau mastodonte du steak haché, j’étais moyennement emballé mais à la promesse d’un très bon milkshake j’ai décidé de l’accompagner. Je ne sais pas à quand remonte ma passion pour cette boisson lactée mais je sais que depuis mon arrivé à Lyon, je n’en ai jamais gouté qui arrivait à la cheville de ceux dont je raffolais lors de mon ancienne vie aux USA.

C’est moche mais c’est bon

Arrivés sur place, on découvre un lieu un peu froid. Je m’attendais à un resto du type dinner américian, mais c’est loin d’être le cas. On se croirait davantage dans la cafétéria d’une boite que sur le bord de la route 66. L’espace cuisine ouvert sur la salle et où l’on passe commande sauve cependant le lieu de la sinistrose.

On passe commande : ce sera burger guacamole et bien sûr milkshake (à la vanille, pour tester le plus classique) avant de trouver une place dans la salle.

Depuis notre table, on voit les cuisiniers s’activer. Premier bon point : les burgers sont fabriqués à la demande et pas préparés à l’avance.

Notre commande arrive. Mes yeux et papilles sont immédiatement attirés par le milkshake mais je décide de faire les choses dans l’ordre en attaquant par le burger.

La première bouchée est assez déconcertante : le pain est mou et les 2 steaks sont très raplapla (pas classe) mais les légumes et accompagnements sont frais et craquants (classe). A la deuxième bouchée, ce petit burger commence à me plaire. Certes on est loin de ce que nous ont habitué les spots à burgers gourmets, mais c’est clairement au dessus des autres chaines du genre (Oui, Mac Do et Burger King, c’est de vous qu’on parle !).

Je goûte les frites, que j’ai commandées avec un supplément cheddar fondu (oui car quitte à faire quelque chose de mal autant le faire bien #mourirgros). Elles sont fines et bien croustillantes.

Tout en avalant mon burger je regarde l’écran au fond de salle. Sur ce dernier j’apprends que le guacamole est fait maison chaque matin avec des avocats frais, pareil pour les frites (mais avec des patates, car les frites à l’avocat ça n’existe pas). Ceci explique la fraîcheur perçue dans ce que j’ai avalé.

Mon comparse quant à lui se régale d’un Western BBQ’N Bacon. « C’est gras, mais c’est bon » seront les seuls mots qu’il prononcera, trop occupé à engloutir son burger.

Milkshake mon amour

Je suis calé, mais pour rien au monde je ne ferai d’impasse sur la suite. 

J’ai commandé un petit milkshake mais celui-ci me parait déjà immense. J’attaque par la petite cerise confite au sommet. Elle est parfaite, douce et sucrée comme il se doit. Je ne comprends pas les établissements qui font l’impasse sur cette petite touche finale certes kitsch, mais tellement indispensable.

J’avale ma première gorgée d’un sluuuurp gourmand. Le milkshake arrive dans mon gosier et -OMG- il est exactement comme je l’aime : crémeux, épais et subtilement sucré. Ça n’a rien à voir avoir les milkshakes beaucoup trop liquides qu’on mange habituellement, le milkshake de Steak’n Shake est compact (il faut presque forcer pour faire remonter le lait dans la paille) et la glace à la vanille (j’apprends aussi sur l’écran qu’il s’agit de glace artisanale) qui le compose s’avère très bonne.

C’est un vrai shot d’Amérique que je m’envoie par le biais de ma paille, aspirant la moindre trace pour laisser un verre complètement vide.

Pas cher du tout

J’ai beaucoup trop mangé mais j’ai le smile et ce d’autant plus que cette expérience ne m’a pas couté trop cher. 7,95€ le burger-frites et 3,95€ le milkshake, rien à redire.

Bon Ok j’ai pris du coca et un supplément cheddar ce qui fait un peu grimper la note. Mais le rapport qualité-prix reste top.

Verdict

♥ On a aimé 
– Les produits frais utilisés pour le burger, assez rare dans ce genre de chaine
– Les milkshakes (bave…)
– Les prix

☁ On a moins aimé 
– la déco
– Le pain un peu trop industriel à notre goût

Au final, Steak n’ Shake est plutôt une bonne surprise (Mon dieu, je n’aurais jamais pensé dire ça un jour d’une chaine de burgers, je me sens un peu sale… ). Certes ne traversez pas toute la ville pour venir y manger, leurs burgers restent quelconques, mais si vous êtes dans le secteur, c’est une excellente alternative aux Mac Do. Par contre si vous êtes fan de milkshake, foncez !


Steak’n Shake
🏠 Centre Commercial Confluence, 112 Cours Charlemagne, Lyon 2
🚇Tram 1 – Arrêt Montrocher / Hôtel de Région
⏰ Ouvert du tous les jours de 11h à 23h du dimanche au jeudi, jusqu’ à minuit le vendredi et samedi.
💻 Suivre Steak’n Shake sur Facebook

NB : Un Steak’n Shake a aussi ouvert à la Part-Dieu, il y a quelques jours.