sansChiotte

Ça ne vous aura pas échappé les chatons mais l’équipe de Lyon CityCrunch est composée d’obsédés de la bouffe : entre les Top 50 divers et variés (du burger au mojito) et les tests nombreux des nouveaux hot spots lyonnais, l’allusion à la bonne chère est quasi quotidienne dans nos articles.

Manger c’est bien, mais il faut éliminer. Les plus courageux d’entre nous font du sport, les plus feignants d’entre nous pensent plutôt (attention, scatophilie en vue !) aux toilettes. Non, je ne parle pas de 2 doigts dans la bouche la tête au dessus du lavabo. Je parle juste ici des besoins primaires : pipi et caca.

1828105655_small_1 I want to pee !

Et dans ce domaine, on a découvert un restaurant qui oublie ces fondamentaux humains (je ne vous ferais pas le plaisir de nommer le restaurant en question parce que vous êtes assez grands pour le trouver vous-même).

On a eu vent (un relent scatophile) il y a quelques mois du succès d’un resto lyonnais sans toilettes. Au début, on a cru à une blague. Un resto sans toilettes ? Et pourquoi pas un ciné sans sièges, Paris Hilton sans chihuahua ou un oiseau sans ailes (Charlélie si tu nous écoutes) ?? Ok, on n’a jamais dit que l’expérience gustative dans l’assiette se prolongeait nécessairement dans les toilettes (oups, I did it again), mais ça paraît un peu archaïque un truc comme ça. Et on parle autant de toilettes que de lavabo pour se laver les mains avant ou après le repas.

La raison évoquée par le restaurateur ? Un manque de place. Moi je comprends surtout que le restaurateur a délibérément choisi de se passer de sanitaires. Au mépris du confort de sa clientèle. J’ose espérer qu’il y a au moins un bloc sanitaire pour l’équipe. Pour l’hygiène….

Pourtant la loi réglementant l’hygiène des aliments remis directement au consommateur indique clairement (art. 21) pour les lieux de restauration (liste des établissements spécifiée en art.1) l’obligation de disposer de « cabinets d’aisance » (amis de la poésie rétro bonjour) pour les employés et les clients dans les lieux de restauration. Une faille dans l’article de loi aurait-elle permis à cet établissement de voir le jour ? Comment peut-on laisser la grosse commission tomber dans le vide juridique ? Et sans papier qui plus est ?

pipiSaurez-vous reconnaître les chroniqueurs de Lyon CityCrunch ?

Bien sûr, quelques bars ou vieux bouchons des quartiers touristiques lyonnais n’ont pas de toilettes sur place mais plutôt en fond de cour. Et quand on pose la question, la réponse peut faire rire « c’est au fond de la cour, la 3ème à gauche après la porte en verre mais avant la cabane à chats ». Parfois même on vous donnera une clé (et la lampe de poche si vous êtes gentils) pour y aller… mais il y a toujours de quoi se soulager. Merde, on parle de vessie ! Et d’anus aussi, oui.

D’après les retours de copains qui sont allés déjeuner ou dîner dans ce restaurant (hors la qualité de la cuisine, de l’accueil et du service), la question de l’absence de toilettes crispe le restaurateur quand on l’évoque. Sa réponse varie alors comme la météo : dans les bons jours, il vous sera proposé d’aller utiliser les toilettes du restaurant voisin (et là, à vous la honte de rentrer dans le resto d’à côté et d’expliquer devant tout le monde que vous venez de chez le voisin pour…). Dans les mauvais jours, il vous sera expliqué que c’est comme ça et pas autrement ou que vous n’avez qu’à vous retenir en attendant de trouver un toilette sur votre chemin du retour (public ou dans un autre établissement). Bref, pour plus de sûreté, checkez l’appli Météo France « Va-t-il pleuvoir dans mon pantalon dans l’heure ? » avant d’aller manger dans ce restaurant.

À vrai dire, je ne connais que l’exemple de ce restaurant lyonnais. J’ai eu beau chercher sur internet, je n’ai pas trouvé de café ou restaurant sans sanitaires sur Lyon ou même sur Paris. Cette exclusivité serait-elle réservée à Lyon ?

Vous en pensez quoi ?

Vous pensez que cet article c’est beaucoup de bruit (suspect) pour rien. Ou, au contraire, vous estimez que nous avons raison d’être un peu incommodés par l’absence de lieu d’aisance dans les restaurants. Choisissez votre camp en répondant au sondage suivant :

101 commentaires

  1. Je vois bien le restaurant dont on parle dont la specialité est la mozzarella!
    Autant dire qu’après mon repas, je me suis retenu jusqu’à chez moi. Je me voyais mal aller taper à la porte des restaurateurs voisins pour l’usage d’un wc!
    Le restaurant est petit c’est sur mais moi non plus, je ne comprends pas comment celà est possible au vu de la reglementation de ne pas avoir de wc….

  2. Sauf erreur de ma part, Mozzato – pour ne pas le citer – a eu une dérogation. Pas de faille ou de blanc dans la loi, juste une demande écrite à faire lors de l’ouverture du restaurant 🙂

  3. Perso je ne vois pas de quoi faire un scandale.
    Une fois qu’on le sait on prend ses précautions avant au pire !
    C’est certes inédit mais je ne vais pas au resto pour visiter les toilettes. Déjà bien manger est un bon début 😊. L’espace WC est un plus. Si y’a pas, tant pis il reste mcdo et Cie…

    1. Je ne dis pas que je vais aux toilettes à chaque fois que je vais au restaurant mais parfois, on a envie de se laver les mains, d’enlever une feuille de salade coincée entre deux dents, remettre son soutif qui tombe (true story) et autres trucs bien classes.
      Et sinon, quel rapport avec Mcdo ? Ils ont TOUS des toilettes, eux.

  4. Dans le genre invraisemblable, à Austin, j’ai été dans un resto où il n’y avait pas de porte pour les chiottes. Juste des… rideaux de douche. Je me suis retenue

    1. Hippie style ce resto Isa ! 🙂
      J’ai découvert qu’à Paris, un resto proposait des toilettes l’une en face de l’autre parce que dixit le restaurateur « les femmes sont tellement bavardes qu’elles adorent discuter même aux toilettes ». Amis du sexisme, de la misogynie et de la connerie, GRAND BONJOUR !

  5. Mozzato… En plus ils n’ont même plus leurs pizza mais ça c’est un autre sujet!
    Essayé à 8 mois de grossesse, vous imaginez ma tête lorsqu’on m’a dit qu’il n’y avait pas de toilettes. Trop pressée et occupée à chercher un plan B pour gueuler. Mais honnêtement je trouve que c’est assez scandaleux.

  6. Pour se laver les mains avant et après – ben oui j’aime bien personnellement… On peut peut-être aller dans la cuisine ?

    Sinon j’aime beaucoup le traiteur-épicier japonais qui permet de manger sur place (pareil à vous de trouver le nom) mais sans toilettes également, donc désormais je ne prends qu’à emporter et ne mange plus sur place le midi. Et j’y vais donc moins souvent.

  7. Je trouve problématique que ça ne soit pas clairement affiché avant de consommer. Ils ont peut être eu une dérogation mais le client ne le sait pas.
    Je suis enceinte et un repas entier sans pause pipi c’est impossible. Et pour l’hygiène je passe souvent aux wc juste pour me laver les mains avant de manger, surtout si j’ai pris les tcl avant.
    Trop facile de gratter des tables en + au détriment de la loi !

  8. La solution ultime ou le pouvoir du consommateur :
    Utiliser les toilettes du restaurant voisin. Quand ce dernier en aura marre de payer l’eau pour des clients qui n’ont pas laissé un rond chez lui, il refacturera ses frais à son cher établissement voisin. 🙂
    Enfin dernière arme : les commentaires internet à laisser sur les sites d’avis de restau .

  9. Ah alors il y a 2 restos sans toilettes à Lyon :p
    celui que je connais est dans le 3ème. On y mange d’excellents banh bao mais pour le moment, pas de toilettes 😀 du coup j’ai pas bu trop de thé sur place !

  10. Bonjour à tous,

    WAHOUUU! quel choc un charmant petit article débordant de poésie et de bêtises.
    Posons les bases: quel est son but?? Lyncher un restaurant jusqu’à sa fermeture pour que 6 personnes en CDI se retrouve dehors parce que Mme Lyoncitycrunch n’a pas pu faire son popo d’avant repas? Alors non ça n’arrivera PAS. Pourquoi ? Car nous avons une dérogation en date du 10/06/2013, qui ne permet pas au public d’accéder à nos toilettes du sous-sol ( parce que oui nous avons des toilettes pour le personnel Mme la juge!).

    Pourquoi une dérogation? Evidemment pour avoir plus de places et gagner beaucoup d’argent et un jour contrôler l’économie mondiale avec nos 22 couverts…JE RIGOLE. C’est juste que nos toilettes étant en sous sol une personne handicapé ne peut s’y rendre… L’éthique et l’égalité vous connaissez?
    Vous me direz chacun son problème ( bien que à la lecture de votre article on réalise que l’handicap n’est pas que physique);

    On a pas de toilettes, on ne s’en cache pas puisque on l’annonce systématiquement au téléphone lors des réservations, nous avons également un mot visible sur la façade qui indique que nous n’avons pas de toilettes.

    Maintenant nous essayons d’être compréhensif surtout avec les enfants, les femmes ENCEINTES et les personnes agées en leur proposant de les ACCOMPAGNER chez nos voisins restaurateur et leur demander de bien vouloir nous dépanner de leurs toilettes.

    Maintenant jugez le travail d’une vie et d’une équipe sur l’absence de toilettes STOP! Vous venez pour régaler vos papilles ou pour régaler votre BIIIIIP??
    Si ça ne vous convient pas ne revenez plus, malheureusement nous n’avions pas les moyens d’acheter plus grand.

    Alors je vous rassure nous avons déjà eu plusieurs « dénonciations » auprès de la mairie, des services d’hygiène, etc…Je vous demande donc ce que vous voulez de nous???? Que l’on ferme notre restaurant??
    Alors ayez du courage et venez l’annoncer à nos serveurs qui, vous avez oublié de le préciser surement trop concentrée à éviter de gâcher un slip neuf, vous accueillent comme dans une grande maison et font en sorte de vous chouchouter. Ou encore le talent de nos cuisiniers et artisans qui font en sorte de travailler uniquement des produits frais ( et oui petit restaurant = pas de congélateur ni de micro ondes)
    Mais la encore rien, pas de commentaires….

    Vous dites que « la mairie donne des dérogations à des restaurants et que la loi ne sert à rien à part aux idiots qui la suivent » : je vous suggère un petit article sur la mairie de Lyon…il ne suffit pas de copier coller un article de loi sur google pour la maîtriser.

    Sentant chez vous ( sans mauvais jeu de mots..) un vrai caractère d’investigation et au vu de votre article, je devine le calibre du blogger que vous êtes je serai ravi de vous rencontrer pour rentrer plus en détail sur le sujet.
    On se verra au restaurant: faites pipi,caca et serrez bien votre soutien gorge avant.

    1. Bonjour Mozzato,
      je vois que vous vous êtes mis au niveau de notre humour, voire que vous l’avez même surpassé avec beaucoup moins de classe.

      Cet article, c’était surtout un étonnement scandalisé. Il n’a pas vocation à lyncher sur la place publique quelconque restaurant (non nommé, je vous ferai remarquer, d’ailleurs plusieurs lecteurs y ont vu d’autres restaurants ciblés, c’est dire que vous n’êtes pas les seuls sans toilettes). D’abord parce que pour lyncher, un simple courrier à la mairie suffirait pour déclencher la venue d’un inspecteur de l’hygiène. Et ça, ce n’est pas notre genre.

      Si votre restaurant marche bien sans toilettes, ce n’est pas cet article sur un « petit blog » qui mettrait un arrêt à votre succès et c’est tant mieux pour vous. Je dis juste dans cet article que cette absence de toilettes en rebute plus d’un.
      Le choix d’ouvrir sciemment un restaurant sans toilettes « parce que l’espace était trop petit » est un non-argument. Je pourrais vous citer une dizaine de resto-cafés-cantines et autres établissements de restauration qui ont ouvert à Lyon ces 5 dernières années dans des petits espaces et qui ont quand même trouvé la place pour installer des toilettes. Si votre petite entreprise se porte si bien, nous avons bon espoir que vous saurez investir à l’avenir dans un nouveau lieu avec des toilettes rutilants.

      Quand à mon soutien-gorge, il salue bien haut le niveau de la misogynie dont vous faites preuve à chaque fois qu’une critique est émise sur votre établissement, qu’il s’agisse de cet article ou des avis sur internet sur les commerces.

  11. Bon alors déjà vu que le nom du restau était pas initialement donné on ne pouvait pas savoir si il y en avait plusieurs vu qu’on connait tous le même et unique (perso j’y suis allée une fois et quand j’ai voulu aller me laver les mains et qu’on m’a dit que c était pas possible j’ai embarqué ma table de 4 ailleurs. Je ne manqe pas sans m etre lavé les mains!!!)
    Ensuite si tu veux en avoir 2 tu vas chez Athina (miam miam et le vin grec…. ah oui mais c’est pas le sujet…) : il y a le modèle adulte ET enfant.

  12. a confluence, les resto n’ont pas de cabinets de toilettes pour les clients et je trouve cela déplorable. (en plus il y fait froid). Il faut aller dans les toilettes du centre commercial.
    Meme au mac do (hors celui confluence) et au sub way qui sont parmi les meilleurs endroits pour foutre sa santé en l’air et bouffer de la …, il y a toujours des toilettes et un lavabo.
    J’espere que cette pratique mesquine du Mozatto ne va pas se généraliser à d’autres restos.

  13. Je rajoute après avoir lu le commentaire de totale mauvaise foi de Mozatto qui se retranche derriere une pseudo étique égalitaire, qu’on ne demande pas a la fermeture de ce restaurant mais qu’il ait des toilettes pour ses clients quitte a perdre une table à 2 couverts…

  14. Je suis déjà allée dans ce resto, en sachant très bien qu’il n’y avait pas de toilettes. Cela ne m’a pas empêchée de m’y régaler et d’en garder un très bon souvenir tant du fait de la qualité des produits, des goûts, de la qualité du service, de la sympathie des serveurs… Je n’attends qu’une chose: y retourner!

  15. Luciana, le fait qu’il n’y ait pas de toilettes est clairement indiqué sur la devanture. Le personnel indique aussi cela à toute personne ayant pris une réservation au téléphone mais également lorsqu’elle se présente au restaurant avant de s’asseoir à une table.
    Le mot « dérogation » veut dire, je cite, « la révocation partielle d’une loi, par opposition à l’abrogation ou abolition totale de cette loi ». La loi ne sert pas qu’aux « idiots qui la suivent », c’est juste qu’il existe dans certains cas des révocations concernant cette loi. Je ne pense pas que cet établissement public soit le seul à avoir reçu une dérogation dans l’histoire de la restauration, et donc je ne pense pas que tous les restaurants ayant reçu une dérogation pour telle ou telle raison ne doivent faire l’objet d’un article comme cela sinon bonjour la liste des articles inutiles.
    J’aime bien lyoncitycrunch d’habitude mais je ne trouve pas de grand intérêt à cet article à part jeter des pierres à un restaurant qui monte en grade depuis quelques temps à Lyon en ce qui concerne la qualité des mets, l’originalité du concept mais aussi et surtout la qualité du service irréprochable qu’offre Mozzato.
    Je suis un peu déçue par votre vision sur ce coup là !

    1. En cherchant un espace qui peut accueillir un restaurant.beaucoup de violence dans les commentaires. Je pense que chacun est libre de parler et les insultes ne sont pas nécessaires. Bravo aux rédacteurs de Lyon city crunch. Les gens sont vraiment ingrats…
      En ce qui concerne le restau je n y suis jamais allée. Je ne dis pas que c est rédhibitoire mais presque. Beaucoup de restaurant n ont pas pu avoir l emplacement souhaité a cause des règles a respecter et pour ce restau (apparemment il a des chiottes) sinon il n’aurait pas pu ouvrir son commerce de restauration et finalement il ne les utilise pas. Il a peur de devoir les nettoyer??
      L excuse du non accès handicape n est pas valable. Car encore beaucoup d établissements ne sont pas aux normes handicapés et ne le seront probablement jamais..
      En tout cas je regrette les commentaires insultants que j ai pu lire en réaction a l article de l équipe Lyon city Crunch se sont surtout eux qui étaient inutiles et non pas l article en lui même.

  16. Article à charge complètement contradictoire !
    Lorsque l’on fait une enquête et article sans parti prit (déontologie de journalistes) on prend le soin justement de donner une version objective.
    Avant d’écrire ce type d’article (la critique facile) on prend le soin de bien se renseigner par à la loi et les dérogations. Celui qui a écrit cela doit vraiment être frustré. Je lui souhaite d’être constipé à vie pour tout le mal qu’il cause à des restaurateurs qui ont du mérité et des plats forts délicieux pour susciter ce genre de jalousie ! Allez manger de la merde et passer votre vie aux toilettes !

    1. Un chroniqueur a pour rôle de donner son avis sur un sujet qui a retenu son attention très cher. Cet article est donc bien une chronique et elle est tout à fait réussie.
      Alors je vous invite à réviser ou à apprendre certains termes avant de donner des leçons.
      De plus l écrivain est resté poli ce qui n est pas votre cas. Et j aimerai connaitre la raison de tous ces gens qui s emportent pour un article que vous dites être sans intérêt. Avez vous investi dans ce restau ou le patron est il votre ami proche? ???
      Lyon city crunch informe et nous demande si l absence de wc est intolérable, pas besoin de s’emporter de telle manière.
      Cela reste un article léger et satirique mais il ne s’agit pas de faire une révolution ou de s insurger contre les rédacteurs…

  17. J’aimais bien Lyon City Crunch mais alors la … Je ne risque plus de faire partie de vos lecteurs! Quel article de merde … Et ca se dit blogger!!! La honte …

    Bravo mozzato, je suis venu un nombre incalculable de fois et j’ai meme oublié qu’il n’y avait pas de toilette!

  18. Je n’ai pas compris le pourquoi du comment de cet article ?? C’est la stagiaire qui a écrit le sujet??un article à la hauteur du sujet et de l’auteur :MERDIQUE! Vous allez au ciné vous vous retenez le temps du film? Vous allez au théâtre pareil ? Vous faites les boutiques pareil? Alors c’est quoi le problème vous sortez pour chier ou bouffer?
    Au revoir Lyoncitycrunch!
    J’arrive MOZZATO 😘

  19. Sacré article de haineux , veux tu que l’on t’offre des toilettes ? Pourquoi ne parles tu pas de la fraîcheur des produits ou de la qualité du service ? Bien sûr parce qu’on est en France le pays qui cherche des problèmes là où il y en a pas. Vraiment un article de merde pour le coup.

  20. Ahhhh là là…. Quelle désolation de voir autant de méchanceté gratuite et non constructive sur un sujet qui ne devrait même pas en être un.
    Je pense que les gens n’ont même pas idée des contraintes que rencontre un chef d’entreprise de PME en France! Ah ben oui mais non je suis bête: on est en France, donc par définition, le méchant Patron se fout des règles et des lois, exploite les salariés et gagne un gros paquet de pognon sur le dos de ses clients qu’il ne respecte même pas en les empêchant d’aller au toilettes!
    Mais quand est-ce que les gens vont enfin utiliser un quart de leur cerveau pour apprendre à réfléchir et tenter de s’auto-censurer surtout quand on n’a pas d’arguments, d’éléments qui permettent d’être sûr de ce que l’on avance?! » Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler  » est une expression qui sied bien à la plupart des détracteurs de ce restaurant!
    On résume:
    – Un restaurant qui semble  » gustativement  » parlant au top.
    – En règle aux yeux de la loi puisqu’il semble y avoir une dérogation.
    – Des toilettes pour le personnel donc plutôt rassurant en terme d’hygiène
    – Des toilettes impossibles d’accès pour les handicapés, (donc pour éviter de créer des inégalités et se mettre à dos les associations défendants les personnes à mobilité réduite), le gérant en interdit l’accès à toute la clientèle: une décision plutôt honorable de ça part je trouve…

    Tiens, je viens de me relire, et franchement, je ne vois vraiment pas où est le problème….

    Et pour l’argument: « oui ben faut faire sauter 1 table et mettre des toilettes! » Euhhhh cette personne s’est elle bien renseignée sur la taille d’un toilette handicapé? (Une mise aux normes des toilettes obligerait sans doute la fermeture de ce commerce par manque d’espace semble t il)
    Ah ben non, c’est vrai, puisqu’on parle, on dénigre, on crache son venin avant même de réfléchir un minimum!
    Pas de toilettes? Ça ne vous convient pas? Vous avez donc la liberté de choisir un autre établissement mais par pitié cessez cette mélasse « pseudo intellectuelle » rédigée « courageusement » derrière son petit écran d’ordinateur et qui tue à petit feu les artisans/commerçants qui, pour la plupart, avant de faire du « fric » cherchent avant tout à vous faire plaisir!

    Un chef d’entreprise qui vous veut du bien.

    1. Euuuh, juste une petite précision à notre tour :
      – Nombre des chroniqueurs de l’équipe sont eux même freelances ou entrepreneurs donc bon, je pense que si, si, ils ont tout à fait une idée des contraintes que rencontrent les chefs d’entreprise…
      – Encore une fois, la qualité de ce restaurant n’est pas abordée dans cet article qui ne cite pas son nom, puisque là n’est pas le sujet.
      – La « mélasse pseudo-intellectuelle rédigée courageusement derrière son petit écran » : c’est un peu le principe même du webzine…
      Webzine qui n’a absolument pas l’habitude de « démonter » des restaurants (vous pouvez chercher dans les archives).
      Pourtant l’équipe en a dépensé de l’argent à manger des trucs franchement pas terribles dans certains rades dont on a… jamais parlé 😉

  21. Très mauvais article. C’est clairement indiqué et je ne trouve aucune mauvaise foi de leurs part, la mauvaise foi vient uniquement des « journalistes » qui ont écrit cet article. J’adore manger là bas, plutôt que cet article haineux pourquoi ne pas évoquer la qualité des produits et du service. En tout cas ça fait un lecteur de moins…

  22. Je soutiens la direction de ce restaurant pour leur choix stratégique/ privilégier 4 tables (car Cest ce que demande les normes handicapés) à un toilette/ on va dans un restaurant pour y diner et non pour faire ses besoins- je peux concevoir que se soit un bémol mais en aucun cas nous ne devons leur en tenir rigueur au vu de la qualité du service et des produits- le Mozzato ne mérite pas ce pseudo article issus d’une réflexion non aboutie!!!

  23. N’importe quoi , votre humeur est merdique . Merci mon dieu j’ai lu votre article chez moi et non dans ce restaurant sinon j’aurais eu l’envie de vomir ou de chier et j’aurais galèré pour tout évacuer.

  24. Article inintéressant et sans valeur. Ca m’a donné envie d’aller chez Mozzato! Cher gérant du restaurant, ne vous inquiétez pas, on lit les articles de ce site aux chiottes, justement, et au moins, on ne les lira pas chez vous! Au revoir Lyon city prout!

  25. Mais quelle mauvaise foi !
    – le nom du restaurant n’est pas cité dans l’article mais dans quelques commentaires.
    – Il est possible de demander des dérogations pour l’accès aux handicapés lorsque le coût de mise aux normes est trop important ou l’impossibilité en pratique de faire les aménagements nécessaires. Cela n’empêche pas de mettre des toilettes et un petit lavabo pour les clients.
    – Peut-être qu’installer un restaurant de mozzarella (même bon) dans 25 m2 sans cabinet de toilettes ni même un lavabo pour se rincer les mains , (!) n’est pas l’idée la plus intelligente (pour ne pas plus…).
    – si le restaurant fonctionne bien, il peut louer ou investir dans des locaux adaptés à une activité de restaurant.

  26. Je suis un habitué et j’adore.
    J’adore la deco, on est toujours très bien recu et le plus important, on mange divinement bien.
    Et vu les commentaires et la fréquentation du restaurant, j’ai comme l’impression que les gens ne partage pas votre avis et s’attachent bien plus à ce qu’il y a dans l’assiette que de savoir s’il y a des toilettes !
    Ce qui en l’occurrence est le cas puisque son voisin restaurateur laisse les clients accéder à ses toilettes.
    Bref beaucoup de bruit pour pas grand chose !

  27. Et bien Monsieur Lyon City Crunch? On a ses ranioufs pour être d’aussi mauvaise humeur et de charger gratuitement un très bon établissement? Ils n’ont pas voulu te donner un jouet avec ton menu enfant et tu fais ton caprice? Ou on essaie de causer du tort à un resto pour que mieux mettre en avant le copain d’à-côté? Allonge-toi sur le divan et raconte nous tout!
    Si on va au Mozzato sans savoir qu’il y a de toilettes, c’est qu’on l’a fait exprès, ou alors qu’on le savait mais que pour la passion de « faire chier son monde » (sans jeu de mots) on l’a omis et on y est allés juste pour le plaisir de se plaindre.
    Avant même d’appeler pour réserver, quand je me renseignais sur le resto, j’ai lu PARTOUT qu’il n’y avait pas de toilettes! La personne au téléphone me l’a encore annoncé au moment de la réservation et j’ai répondu « pas de problème, on prendra nos dispositions ». ça s’appelle la communication, la courtoisie, le savoir vivre… tout ce qui échappe à tous ceux qui gueulent sans raison.
    Je m’en tape totalement de me retenir, si ce que j’ai dans l’assiette est excellent comme au Mozzato. Pas de fausse note, tout était divin. Cerise sur le gâteau, l’équipe est d’une amabilité rare, presque choquante tellement on a l’habitude d’être mal reçus à Lyon! Souriant, patient même avec les chieuses (sans jeux de mots, encore une fois) comme moi qui pose 1000 questions avant de se décider, agréable… Nous avons toutes été soufflées! Je suis tellement difficile qu’il est rare qu’un restaurant me marque, et celui-ci a parfait!
    Alors si vous n’envisagez pas d’aller au resto sans vous soulager allez ailleurs! Des restos rue Mercière, il y en a des tonnes… Dont beaucoup qualité 0 et le caca ce n’est pas dans les toilettes mais dans l’assiette, alors régalez-vous! Laissez le Mozzato aux nombreuses personnes qui s’y connaissent en gastronomie, qui ont un palais et qui sont prêts à faire l’impasse sur l’infime détail que sont les toilettes, pour se régaler!

  28. C’est fou comme un article un peu humoristique, qui traite d’un sujet vie quotidienne :  » un restau sans toilette c’est quand même bizarre et pas très pratique », sous un angle second degrés et SANS JAMAIS CITER le restaurant en question se retrouve vite monté en épingle.
    – L’idée initiale n’était pas d’écrire une thèse sur le sujet ou de démonter un restau (qui n’est pas cité, rappelons le…) mais d’amener un questionnement…
    – C’est quand même bizarre, ce défilé de commentaires entre minuit et une heure du matin alors que d’habitude c’est plutôt calme à cette heure ci…

    1. Article un peu humoristique ?! En mettant une pauvre petite phrase sortie d’un paragraphe critique sans connaitre les tenants et les aboutissants de ce restaurant que tout le monde connait dans Lyon ouvert il y a presque 2ans ???
      Pourquoi maintenant après son succès ? Par contre ce n’est pas la co-rédactrice de ce site CLEMENTINE qui va faire croire aux gens que c’est du second degré !!! Surtout pour les lecteurs qui n’ont jamais mit les pieds dans ce resto… Eux le perçoivent pas du tout comme du 2nd degré… A minuit, 1h même 9h du mat il y aura des commentaires sur cet article racoleur au plus haut point qui cherche uniquement à aller à la pêche au trafic sur le site et aux likes sur les réseaux sociaux ! C’est vraiment pathétique…

  29. D’habitude je lie attentivement vos articles , vos idées , et bien là je suis déçue. J’adore cette adresse et le fait qu’il n’y ait pas de toilettes ce n’est pas très important à partir du moment on est prévenu par le restaurateur.
    Article inutile selon moi ..!

  30. Il semble urgent de tester ce restaurant avant de rédiger un article si peu documenté, et qui pourrait pourtant causer un tord certain à un établissement qui est malgré tout, selon mon modeste avis de « testeuse de restaurants lyonnais » compulsive, une des meilleures adresses de Lyon.
    En effet, il serait impossible d’y ajouter des sanitaires sans priver la salle, déjà d’une capacité très restreinte (NB: il faut du mérite pour commencer ainsi son activité de restaurateur!) d’un tiers de ses couverts. Ce qui – sans avoir besoin d’avoir suivi un cursus Math Sup/Math Spé pour le comprendre – ne permettrait certainement pas de rentabiliser l’établissement. Il ne s’agit pas de devenir une des 15 premières fortunes mondiales; mais à ce niveau, plutôt de tout juste vivre de son activité!
    La dérogation existe bien, comme pour beaucoup d’autres établissements qui ont du faire des choix d’aménagements en contradiction avec la loi. Et l’annonce sur la devanture est existante elle aussi…
    Les sanitaires destinés aux salariés de l’établissement sont très difficilement accessibles (une trappe et un escalier escarpé, derrière un comptoir), même pour une personne sans handicap. Ce serait le meilleur moyen de générer des accidents…
    Sachant qu’il faut quand même une bonne dose de mauvaise foi pour prétendre ignorer que l’établissement n’est pas équipé de sanitaire, le choix du consommateur n’est en aucun cas tronqué…
    Il est bien dommage de devoir épiloguer sur ce sujet si peu représentatif de la valeur de ce restaurant, tant la qualité des produits, la sympathie des gérants et des salariés surpassent très largement ce petit désagrément.
    Je recommande vivement cette adresse, la question ne se pose même pas!

    1. Princess Charly, je comprends ton agacement. D’abord, sache que ledit restaurant auquel tu es tant attachée (jolie marque de soutien modifiée sur leur page fb, et oui, pas bien malin de nous dénigrer et changer ensuite ta version, fb l’indique par « modifié » ^^) a été testé à plusieurs reprises par plusieurs membres de l’équipe. Ce qui n’empêche absolument pas de se poser la question des toilettes, tu en conviendras ? Un peu de sens critique est toujours apprécié dans la vie.

      La réponse de Mozzato et la tienne sur le fait qu’il y ait bien des toilettes pour le personnel est tout de même rassurante dans un sens. Dans l’autre, les toilettes clients dans la cave façon Les Misérables sont une vaste plaisanterie. J’ai du manquer d’humour…

      1. Rocka,

        Il me semble bon de garder une saine distance dans nos échanges, tant je m’en voudrais que l’on puisse penser que l’on se côtoie d’un peu trop prêt. Le vouvoiement me semble donc être la règle lorsque l’on se connait pas et que nous avons, de toute évidence, un avis très distinct de ce qu’est un sens critique.

        Tout d’abord, et pour clarifier la situation:
        – Je n’ai pas d’action dans ce restaurant
        – Je ne fait pas partie de la famille des gérants, ni même de leur proches, de prêt ou de loin
        Je sais qui ils sont uniquement par leur charmante présence et leur dévouement dans leur petite entreprise…

        En ce qui concerne le statut « modifié » de mon commentaire sur leur page facebook, j’ai en effet choisi d’ajouter ultérieurement une invitation à déjeuner à une amie. Merci d’ailleurs, car votre article n’a fait que susciter chez nous l’envie pressante d’y retourner!
        Cependant, je me permet de vous suggérer d’approfondir vos connaissances au sujet de ce très bel outil de communication qu’est facebook; cela peut s’avérer utile pour un blogueur averti. En effet, cette modification n’a rien de « pas malin », car même une simple correction de faute d’orthographe ou de syntaxe génèrerait ce statut « modifié »…
        J’assume et ne change strictement rien à mon avis sur votre article, ni hier ni aujourd’hui. Mon commentaire et mon avis au sujet de cet article demeurent inchangé.

        Et pour cause, lorsque l’on se targue d’avoir un « sens critique », on a en général la loyauté intellectuelle d’apprécier un établissement dans sa globalité, et pas uniquement sur un point de détail. Puisque cet établissement a été testé « à plusieurs reprises » (étonnant d’ailleurs quand on apprécie peu l’adresse), il aurait été judicieux de confronter les aspects positifs et négatifs, plutôt que de faire un article uniquement à charge. Car c’est bien cela le sens critique, savoir être juste et proportionné dans son travail d’analyse.
        De plus, sans mener un travail exhaustif d’investigation, on apprend très vite que d’autres adresses ne sont pas dotées de sanitaire dans notre chère ville et ailleurs je l’imagine ( un restaurant de bagels en plein centre ville, un autre restaurant dans le 6ème,etc). La prise à partie de ce restaurant en devient donc presque douteuse quant à ses réelles motivations.

        J’ai, je crois, dépensé assez d’énergie, au sujet d’un article qui ne mérite pas tous les égards qui lui sont portés. Je préfère de loin aller apprécier une bonne table… Bon appétit!

    2. Cet article ne porte pas sur ce restaurant en particulier et sa cuisine mais sur certains restaurants en général qui n’ont pas de cabinets de toilettes et qui considèrent que ne pas se laver les mains avant de manger ne pose aucun problème d’hygiène… (moi si, ça me pose un problème).
      Ensuite, rien n’empeche ces restaurants (et pas uniquement le M…) de prendre des locaux adaptés à leurs activités comme rien n’empeche les clients informés d’y aller aussi.
      Enfin, je vois que la plupart des commentaires vulgaires et sexistes proviennent des internautes (sasa pipi..) qui ont lu en diagonale l’article ou l’ont pas lu.

    3. juste un point : l’inspection du travail, elle fait quoi, pour les salariés, qui d’après un commentaire ( sous reserve donc), risquent la chute pour aller aux toilettes ?
      Et un avis de plus sur le coeur du sujet : le restau dont il est question, j y ai déjeuné il y a quelques années : ok niveau nourriture, par contre, clairement l’absence de toilettes m a empêché de le faire découvrir à d autres personnes, et si l’envie m’en reprenait toutefois, je me souviendrai que je digère plutôt mal la mysoginie, et autres arguments peu valeureux utilisés …

  31. Mais justement, l’article ne parle absolument pas de la qualité de la nourriture, du service, de la sympathie du patron, de la fraîcheur des produits ou de décoration….. puisque ce n’est pas le sujet de l’article !

  32. Non mais on rêve !
    CityCrunch n’a que le malheur de s’interroger sur la non présence de toilettes dans un restaurant et se fait lyncher…
    Regardez le résultat du questionnaire, à l’heure où j’écris ces lignes 66% « c’est pas possible » ….
    Le restaurateur peut se défendre, mais le fait très mal, je ne comprend même pas qu’il ose prétexter l’égalité handicap sur cette question, c’est une honte…

    Alors on peut être d’accord ou non avec l’article, juger la présence de toilettes nécessaire ou non…
    Mais cela doit restez une interrogation, l’article n’est peut être pas des plus subtile, mais il pose quand même qu’une QUESTION : restauration – 2015 – centre ville de Lyon – pas de toilettes …

    Gardez votre calme

  33. Bonjour,

    Je trouve très limite cet article… Pourquoi axer celui ci sur l’absence de toilettes? Alors que dans un restaurant nous cherchons avant tout à bien manger, de bons plats et de bons produits, avec un service de qualité: c’est le cas de Mozzato!!!
    La prochaine fois n’hésitez pas, pour d’autres articles, à parler des fourchettes qui ne sont pas assez recourbées, de la nappe de table qui a des petites fleurs alors que vous n’aimez pas ça…
    Enfin plus sérieusement, votre article n’est pas justifié!
    Vous y faites un procès, en citant des articles de loi etc… mais pensez vous que cet établissement ouvert depuis 2-3 ans, si je ne dis pas de bêtises, le serait si toute la réglementation liée aux restaurateurs n’étaient pas respectée?
    Alors oui ce n’est pas commun de ne pas avoir de toilettes, mais les clients sont prévenus dès le Depart!

    J’y ai mangé à plusieurs reprises, et j’en suis toujours sorti avec la joie d’avoir « sacrément bien mangé »!! Et mes amis également… Les plats sont travaillés, très bons, avec des produits (les différentes mozzas) que j’ai redecouvert… non, réellement découverts chez Mozzato!!!! Avec un service parfait, avec le sourire et heureux de s’occuper des clients!

    Alors Mozzato, ne changez rien, STRICTEMENT RIEN! Votre cuisine est un bonheur pour les papilles, votre service avec le sourire: un régal…
    J’y retournerai encore et encore, seul ou accompagné!

    Mozzato je t aime!!!!

  34. Alors à quand les articles sur tous ces restaurants qui ne sont pas équipés de toilettes handicapés ? Car je ne sais pas si vous êtes bien au courant mais la loi de l’accès handicapé dans les établissements recevant du public l’oblige ! Donc je ne vois pas en quoi c’est une « honte » ou encore un « argument infaillible de bêtise » de se poser la question de l’égalité face à ce problème. Car il est autant illégal de ne pas prévoir l’accès aux toilettes à une personne à mobilité réduite que de ne pas prévoir de toilettes du tout. Les toilettes à l’étage c’est bien mignon mais lorsqu’on est dans l’incapacité de se servir de ses jambes on fait comment ? On vole ?
    Mozzato a fait le choix de mettre tout le monde à égalité, chose que beaucoup d’établissements n’ont pas fait en permettant uniquement aux personnes valides de pouvoir se soulager ou même se laver les mains. Et je ne sais pas ce qui est le pire.
    Vous êtes définitivement mal renseigné sur le sujet et c’est bien dommage.

    1. Ce restaurateur n’a pas fait le choix de « mettre tout le monde à égalité » et de s’engager dans la voie de la défense des droits des handicapés.
      Il a juste fait le choix de ne pas mettre aux normes son restaurant et d’économiser la mise en place de toilettes pour tous ses clients ! Puis il se sert pitoyablement du défaut général d’accès aux handicapés pour se justifier.
      Je constate que plus les PRST, les partisans des restaurants sans toilettes tentent de défendre ce restaurateur indélicat et de mauvaise foi (mais bon cuisinier a priori), plus ils l’enfoncent (… dans la cuvette…hihi)

      1. Nom, j’appuie juste le fait la plupart des personnes qui commentent ici parle au nom de la loi sur l’obligation pour un établissement public d’être équipé de toilettes. Cependant personne ne parle de la loi des accès handicapés qui est primordiale de nos jours concernant les ERP. Alors que pourtant, je le rappelle, il est autant illégal de ne pas avoir de toilettes pour les personnes à mobilité réduite que de ne pas avoir de toilettes du tout. Si vous voulez continuer à vous en prendre à Mozzato concernant ce suiet allez-y. Mais soyez franc jeu et dénoncez aussi tous les établissements qui ne sont pas aux normes concernant l’accès aux toilettes pour les personnes à mobilité réduite.

        1. Merci Marilyn de ton commentaire. Je ne vais pas te mentir, je n’ai pas immédiatement pensé au problème d’accès pour les handicapés, c’est vrai. C’est vrai aussi que bon nombre de restaurateurs ne sont pas en règle dans la mise aux normes de leurs toilettes pour cette clientèle et ce n’est pas normal.
          Toutefois, gardons espoir : tout nouvel établissement est dans l’obligation de construire des toilettes aux normes. Des amis restaurateurs ont du sacrifier 1/4 de la surface de leur salle pour ce genre de toilettes. 1/4 ! Mais la loi est la loi.
          Sauf si dérogation il y a bien sûr. Je ne sais pas quels sont les arguments pour obtenir cette dérogation et je les connaîtrais que je me garderais bien de les donner ici pour éviter d’autres cas malheureux.

    1. « Alors UNE BONNE FOIS POUR TOUTE »
      […]  » Non il pose la question de l’absence de toilettes dans certains restaurants lyonnais. » FAUX !
      Cet article cible clairement le restaurant Mozzato… Rockamachinchose l’écrit noir sur blanc dans son article :
      « Et dans ce domaine, on a découvert un restaurant qui oublie ces fondamentaux humains (je ne vous ferais pas le plaisir de nommer le restaurant en question parce que vous êtes assez grands pour le trouver vous-même). »

      L’expérience client dans ce restaurant est SUPER selon beaucoup d’avis sur d’autres sites (Yelp, PetitPaume…) !
      Et arrêtez de nuancer la chose en disant « c’est pas un petit article de rien du tout qui va nuire à Mozzato » ! C’est encore FAUX !
      Le bad buzz sur internet peut vraiment être néfaste à une petite PME surtout avec une audience comme la votre qui cible essentiellement les lyonnais donc les potentiels clients de Mozzato !
      Par contre je trouve cela quand même bien de ta part Qyrool de reconnaître que ce resto n’est pas à éviter ABSOLUMENT ! Je trouve cela très honnête de ta part!
      Je n’en dirai pas autant de Rocka qui s’entête et c’est bien dommage…

      Red, un client (séduit et régulier) de Mozzato et non un ami détenteur de part dans la société (comme dit plus haut dans un commentaire par une tierce personne

      1. Tu as bien lu qu’on ne parlait que des toilettes et qu’on ne remettait aucunement en cause leur cuisine Red. Donc, merci d’évacuer cet argument (et pas de jeu de mot pipi caca pour cette fois).
        Leur succès restera, je ne me fais pas de bile là-dessus. Je ne crois pas que mes petits camarades de LCC auraient autorisé la publication d’un article diffamatoire ou gratuitement méchant.

        Avant la publication de cet article, nous n’avions connaissance que d’un restaurant sans toilettes sur Lyon. (désolée, il semble que c’était celui dont tu es client régulier). Depuis la publication de cet article, des lecteurs nous ont cité d’autres exemples (dans ces commentaires comme sur facebook).
        Alors si tu veux, je peux tout à fait reprendre mon article et le titre en « Des restaurantS à Lyon sans wc ». Pas de problème sur la forme. Sur le fond, par contre le problème reste le même. On boit et on mange dans un restaurant et quand, en plus, les serveurs font qu’on vous remplit votre verre façon grand restaurant avec grand plaisir, je vois dans leur amabilité une once de perversion à l’idée des vessies gonflantes des clients. Mais là, je chipote, j’affabule, bref je m’amuse. Désolée.

        Quant à l’expérience client « SUPER », tu voudras bien lire les avis de tous les Yelpeurs, même ceux à 1étoile qui semblent eux aussi agacés par cette absence de toilettes. Tu ne manqueras pas non plus d’aller lire les commentaires tout en finesse de ton cher restaurateur suite à la moindre critique sur son établissement. Ça frôle autant la grossièreté que mon article.

  35. Quelle drôle d’idée d’ouvrir un établissement dans toilettes pour le public o_O » genre il ne restait que ce local sur Lyon?

    Quand je pense que certains se cassent la tête avec les normes pour les ERP…

  36. Moi je connais un restaurant sans toilettes, il y en a un sous mon appartement, dans le sixième à Lyon, tout près du parc de la tête d’or, il se nomme « Elys et moi » , le restaurant en lui même esdt très bon, la restauratrice est très sympa mais voilà pas de toilettes.

  37. C’est toujours précisé lors de la réservation, et lors de l’installation en salle, alors pour les incontinents, il suffit de prendre à emporter !
    Et puis sérieusement, quand on voit la superficie du resto, je comprends pas trop où vous imaginez pouvoir mettre des toilettes ? On pourrait imaginer un nouveau concept : on les met au centre de la pièce… apparemment, comme c’est primordial pour beaucoup, ça pourrait faire un carton !
    Enfin, entre le « pas de toilettes » et le « toilettes over dégueux qu’on préfère attendre d’aller ailleurs », finalement, je préfère largement le pas de toilettes !
    Donc pour moi : il n’y a pas de quoi fouetter un chat ! Pas la peine de monter créneau en parlant de scandale / profits honteux / restaurateurs hors la loi… que de violence dans tous ces commentaires.
    Disons que c’est un endroit pour les amateurs de bons produits qui ont du savon hydroalcoolique et une vessie normalement constituée.

    1. L’arrêté du 9 mai 1995 à l’article 21 stipule que dans tous les établissements de restauration [où les aliments sont préparés en vue de leur remise directe au consommateur*], doivent être prévues des toilettes comprenant des cabinets d’aisances et des lavabos à l’usage exclusif de la clientèle.

      1. C’est bien pour ca qu il a été précisé au moins 10 fois dans les commentaires que ce resto bénéficiait d une dérogation! Soit le droit de ne pas se conformer à cette loi, que ca plaise ou non.
        Perso je ne connais pas ce resto, resto sans toilettes ca m inspire moyen mais je ne trouve pas ca scandaleux pour autant, en revanche lire tous les coms avant de participer ca me semble le minimum..

  38. Votre article est un torchon.
    Je ne comprend même pas comment vous pouvez imaginer être crédible puisque vous n’avez même jamais mangé dans ce restaurant.
    Avez vous seulement pris la peine de les contacter et de leur demander la raison de l’absence de sanitaires dans l’établissement?
    En ce qui me concerne je mange là-bas depuis l’ouverture très régulièrement, j’ai toujours été prévenue à la réservation de l’absence de toilettes, on me le redis avant de m’assoir, c’est écrit sur la devanture… Et comme la majorité des humains normaux je peux me retenir une heure de faire mes besoins. Pour les autres, puisqu’ils sont prévenus, ils prennent leur dispositions avant ou portent des Ténas!
    Vous essayez vainement et de façon grotesque de porter préjudice à un excellent petit restaurant.

    Allez donc manger du surgelé et vous gaver de salmonelles dans des établissements pourvus de WC douteux.

    Je vous encourage aussi à reprendre vos études.
    Et à faire une école de journalisme…

  39. Ou la la pas autre chose à foutre que de parler du pipi caca contentez vous de nous parler des bons restos ou on mange bien ! J y vais régulièrement c est juste un délice, les proprio supers cools souriants, et on est prévenu qu il n y a pas de toilettes donc si ça ne plait pas on mange ailleurs c tt !! Moi mozzato je suis une grande fan et vivement que ça dure !

  40. Et bien me concernant, mon choix est fait, j’irai pas essayer ce restaurant, malgré les bonnes critiques presentes, notamment sur CE site, après avoir lu les commentaires du restaurateur de mauvaise foi et un peu grossier qui se sert des handicapés pour trouver une excuse bidon, et les commentaires sexistes et/ou vulgaires des internautes qui le soutiennent.
    …En plus… apparemment dans ce resto, il semblerait qu’il n’y ait pas de cabinet de toilette et de lavabo….

  41. L’utilité de cet article ?
    Un manque d’inspiration ?
    Je suis cliente depuis 4 fois maintenant et ce restaurant est juste PARFAIT.
    L’amabilité des serveurs/euses, la qualités des produits, l’ambiance, et le petit cuisinier blond (coucou toi), me font oubliée le fait qu’il n’y ai pas de toilettes.

    JE REVIENDRAI MOZZATOOOOOOOOOO <3

  42. Mais n’importe quoi ! Tous les amis et famille de ce resto se sont donnés le mot pour soutenir des propos insensés et misogynes, qui parlent de soufif et « gâcher un slip neuf »? La réponse de Mozzato est abjecte, et si une absence de wc pouvait être un frein à venir, ce commentaire déplorable en est une pour faire passer le mot de ne pas aller là bas.
    De toute façon cet emplacement n’est pas fait pour être un resto. Pour habiter depuis des années le quartier il a été un temps un barbier, puis une boutique de bijoux, une confiserie… Tous ont fermé. Bref vous avez juste vu la bonne affaire d’un fond de commerce bien situé. Et oui oui je réitère, tout ça pour gratter des couverts. Il y a des bars et restos bien + petits que Mozzato dans le quartier, qui disposent de wc ( La Traboulerie, Toute une histoire, L’arbre à thé, L’ange Divin….).
    Tôt ou tard ce resto fermera, c’est qu’une question de temps et c’est pas avec une attitude pareille qu’on pousse les gens à dépenser vingt balles pour de la mozza. Et faire censurer les avis négatifs sur le net n’y changera rien.

    1. Ben disons que c’est l auteure de l article elle meme qui a parlé du caractere indispensable des toilettes pour aller remettre d aplomb son soutif au resto. Ca me laisse dubitative comme argument, en 20 ans de soutifs ca ne m est jamais arrivé mais une perche comme ca et l humour pipi caca de l article un peu lourd a la longue ne peuvent qu attirer une réponse misogyne et sexiste de la part du resto.
      A priori dans leur bon droit, ils se defendent, ils n y vont pas de main morte mais elle non plus..

  43. Pff misogyne et scato je voulais ecrire…l article est qd même bien centré pipi caca et donne en effet l impression qu on va se salir le slip si on n a pas de toiletres a dispo le temps d un repas. Mouais..

  44. Je pourrais à la limite croire qu’il puisse s’agir d’un article général sur un problème donné, si le ton et la rédaction du texte ne m’évoquait pas un blog tenu par un ado.
    Dérogation légale (et il en existe pour d’autres restos, dans tous les domaines), donc pas de souci.
    Absence de toilette mentionnée en toute transparence par tel et sur place, tout le monde à l’info, tout le monde choisi d’y aller ou non.
    Solution de secours en cas d’urgence, done.
    Cuisine de qualité, done.
    Equipe de qualité, done.

    Donc soit il s’agit juste de faire de l’humour d’un goût douteux (ce qui ne sert pas le propos, si ce n’est de faire le buzz… Et j’aime autant dire que je m’en veux de venir contribuer au nombre de visite de la page), soit il s’agit d’ouvrir un débat objectif.

    Sauf erreur, on est plus proche de la première option que de la dernière. Il n’y a pas de tromperie, il n’y a pas d’inégalité, il n’y a pas d’illégalité : vous avez un vrai message du coup à faire passer là ? Je connais peu le site, mais si la ligne éditoriale est à l’image de cet article, tant sur le fond que sur la forme, je connais des blogs amateurs plus sympathique, mieux renseignés, et surtout mieux intentionnés.

  45. Si cet article semble si stupide aux gérants de Mozzato, plutôt que s’enfoncer dans un débat glauque et vulgaire, ils auraient mieux fait de prendre de la hauteur et répondre avec intelligence et finesse. Leur réponse n’a rien de professionnel, et est limite menaçante. Le « Venez me voir » faut l’entendre comment ? A en lire le ton de son commentaire ça sera pas pour discuter poliment. C’est facile de pleurnicher sur son Facebook « Ouuuuin on dit du mal de mon resto, y sont méchants, bouhouhou venez me défendre » et après venir jouer les gros durs avec un commentaire agressif.
    Pour ce qui est des commentaires positifs sur Yelp etc, la grosse blague, vous avez vu le nb de commentaires négatifs qui ont été censurés? Et les réponses affreuses de Mozzato dès qu’il est critiqué ? Idem sur les pages jaunes et d’autres sites, les avis négatifs sont supprimés, tout ça n’a aucune valeur.
    Tous comme les faux avis de gens qui « comme par hasard » ont créé un compte Yelp juste pour poster un seul avis… positif pour Mozzato. Grillé à 10 000.
    Il a voulu payer moins cher un local commercial pas fait pour être un resto, et faire des économies sur l’installation de wc, juste qu’il assume !
    Changez de métier ou restez planqué en cuisine, la relation client c’est pas pour vous.

    1. Bonjour Luciana, je vois que tu mentionnes Yelp alors je te réponds en tant que CM de Yelp à Lyon pour une petite précision simplement, les avis que tu évoques ne sont pas « censurés » mais signalés comme « non recommandés » par notre filtre automatique, mais toujours visibles pour autant si tu cliques sur le lien en bas de page, comme tu l’as fait. Il y en a d’ailleurs des positifs et des négatifs comme tu as pu le voir. Quant au ton des réponses faites à certains avis… c’est un autre débat ! 😉

  46. @CamilleYELP : Bonjour,
    Oui je sais bien mais tout le monde n’a pas le réflexe d’aller regarder les avis non recommandés, faut le savoir et aller chercher. Quand on veut juste faire une recherche rapido sur son portable avant de choisir 1 resto, on les voit pas au 1er coup d’oeil.
    D’autre part tant qu’on y est, le descriptif du resto sur Yelp est erroné:
    – Adapté aux enfants : non, sans wc c’est pas adapté, que ce soit pour une envie pressée, se laver les mains/débarbouiller, changer une couche. Ou alors faut prendre en compte le fait d’aller faire pipi chez le voisin ( ça me fait penser au sketch des Nuls!) et indiquer » pas de wc mais chez les voisins oui! »
    – Idem pour « adapté aux personnes à mobilité réduite: avez vous vérifié qu’un handicapé peut aller faire pipi chez les voisins?
    Et n’en déplaise à Monsieur Mozza, oui y a des gens qui souffrent d’incontinence, c’est pas marqué sur leur tronche, et les traiter avec RESPECT, c’est un minimum quand on utilise hypocritement l’argument de l’égalité avec les personnes à mobilité réduite. Parce que c’est clairement discriminant et humiliant la plupart des commentaires pour ces personnes genre  » han ils peuvent pas se retenir le temps d’1 repas! ». Bah non y a des gens qui peuvent pas donc le coup des escaliers par respect pour le handicap moteur quand on se fout de la gueule d’un autre genre de handicap, grosse blague.

  47. Bon … si on résume,

    1° On peut déjà tous se féliciter que les commentaires n’aient pas virés scatologiques avec un sujet pareil ! Vous êtes tous bien élevés.
    2° LCC vient d’offrir gratos un pas si mauvais buzZz à MozZzato
    3° Pouvoir se laver les mains avant de manger n’est pas une option (http://www.restoconcept.com/lave-mains-avec-dosseret-et-robinet-automatique/p7499.aspx)
    4° Je connais aussi un restau rue St Jean où on ne peut pas se laver les mains
    5° On va pouvoir passer à autre chose
    6° Souriez 🙂

  48. Mais que de mauvaise foi de ce restaurateur, on retrouve le même ton hautin que quand il répond aux quelques avis négatifs qui, oh mon dieu, osent dire que le service n’est pas si top Que ca, que l’absence de toilettes est intolérable et anti hygiénique, et que oui, désolé, à part poser dans des assiettes de la mozzarelle certes très bonne, mis à part le choix des fournisseurs, on ne peut pas vraiment parler de recherche culinaire dans ce restau… Enfin bon la réponse dudit restaurant (qui n’était pas le seul visé mais doit se sentir au centre du monde lyonnais) a confirmé mon idée de ce lieu 😉

  49. Article plein d’humour et de bon sens, dans une ère où on nous rabache l’hygiène à toutes les sauces et non le contaminons-nous les uns les autres, les toilettes sont une commodité plus qu’appréciable. Fallait oser en parler, merci LyonCityCrunch ! En ce qui concerne Mozzato, chacun fait ce qui lui plait bien sûr, tant qu’il y aura des clients, pas de raison pour eux de revoir l’équipement de leur restaurant. Le Doma n’a pas de toilettes non plus mais il a pour excuse d’être plutôt tourné vers la vente à emporter et que les tables sont mises à disposition sans obligation. Par contre, je me demande comment les propriétaires et les employés font pour se soulager ? 🙂

  50. Je ne suis plus Citycrunch depuis bien longtemps et cet article confirme mon choix. Ce genre de site censé mettre en avant les atouts d’une ville à des consommateurs, touristes & co devient juge méprisant et incapable de se rendre compte des répercussions, bloggeurs à deux balles.

    Rocka change de taff

  51. A mon avis, sur la base de mes quelques connaissances juridiques, cet établissement devrait être fermé. La dérogation, c’est possible, mais ça tient du copinage (puisque c’est la commission de sécurité de la commune qui donne l’accord d’ouverture), et pas de la loi (qui pourrait être appliquée par le service départemental d’hygiène).
    Merci à Serena de citer le nom de l’enseigne. On évitera !

  52. Je viens de m’inscrire et sur quel article je tombe ? Sur celui qui parle popo et pipi !
    Il m’a bien fait rire celui là, et je n’y ai pas vu une once de méchanceté. Juste un article qui crie au scandale avec beaucoup d’humour. Je connais un autre resto à Thonon qui ne dispose pas de toilettes. C’est vrai, c’est gênant pour ceux qui voudraient se laver les mimines, ou ceux qui -comme moi- on une vessie aussi large qu’une tomate qui aurait poussé à flanc de montagne des Alpes. Bon, et maintenant qu’on est prévenus, qu’est-ce qu’on fait ? Le resto est propre (je parle de celui de Thonon que je connais) et sert de délicieux sushis fusion avec un délicate attention pour sa clientèle, la serviette nettoyante parfumée. Ce serait dommage de bouder son plaisir ! Que ceux qui ne peuvent pas concevoir un resto passent leur chemin, c’est tout. Il y a suffisamment de restos sur Lyon pour contenter tout le mondre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*