Résumé du week-end du 14 et 15 juillet

Vendredi 15h30
Tout le monde est prêt, la voiture est chargée, direction Aix-les-bains pour le festival Musilac. Et oui le week-end commence tôt.

Vendredi 17h
Apple Jelly
, un petit groupe Lyonnais qui avait d’ailleurs assuré la première partie de Katerine la veille vient de finir son set. Un mélange rock éléctro très efficace dont je commence à être bien fan. (http://www.myspace.com/applejellyy )

Vendredi 18h
Ultra Orange et Emmanuelle Segnier
montent sur scène et démontre en moins de deux chansons que avoir un nom et un beau visage ne permet pas d’accéder au titre de chanteuse.

Vendredi 19h
C’est au tour de Da Silva de prendre le relais pour une heure de musique fraîche et entraînante malgré de paroles assez pessimistes (mais que ce ciel est gris…). Stupéfaction à la fin du concert quand l’artiste vient saluer avec ses musiciens : Da Silva mesure 1m20

Vendredi 20h 
Frank Black, le légendaire leader des Pixies montent sur scène avec ses lunettes noires et son ventre bedonnant. Ca hurle pas mal et ça a mal vieillit, on attend désespérément un « Where is My Mind » qui ne vient jamais.

Vendredi 21h
Ayo conquit le public en 30 secondes avec son sourire incroyable et ses mélodies apaisantes. Une vrai découverte pour moi qui ne m’était pas donné la peine de m’arrêter sur cet artiste.

Vendredi 22h 
Razorlight entre à leur tour sur la scène coté Lac et enchaîne quelques tubes enflammant un public déjà bien chaud et rempli de bière. Cependant le décor qui s’assemble sur la scène coté Port semble détourner une partie du public du show du groupe de Johnny Borrel. Il faut dire que ce qui suit après c’est du gros. La tension monte…

Vendredi 23h 
De la musique classique (Montagues and Capulets de Prokofiev Sergei ) retenti sur la scène coté Port, de la fumée et de la lumière verte envahissent tout l’espace. Les 25 000 personnes présentes sur l’esplanade du Lac retiennent leur souffle puis lâchent un gros cris commun de satisfaction au première note de Take a bow. Le groupe chargé de clôturer en beauté la première journée de ce festival, entre enfin sur scène alors que nombreux écrans géants diffusent des images 3 CD complètements hypnotiques.  La voix de Matthiew Bellamy vient s’ajouter au processus de mise en Trance du public, ce que Muse arrive à faire en quelques minutes. 
 

1h50 de concert complètement hallucinante, une foule surexcitée, un groupe au sommet de son art et un dispositif son et lumière a décoiffer un chauve. On ne peut plus nier, en ayant vu ce concert, que Muse est vraiment le groupe rock du moment ! On en était déjà pas revenus il y quelques mois après leur passage à la Halle à Lyon, mais là c’était encore plus énorme.

Samedi 1h 
Le groupe M-mra finit de convaincre les gens qui n’avaient pas encore quitter les lieux de le faire.

 

Samedi 1h30
On retrouve enfin où on a garé la voiture !

Samedi 2h20
Putain de bouchons de merdre !!! On veut rentrer !!

Samedi 2h50
On manque de foncer dans le décors suite à un moment de somnolence du conducteur…

Samedi 3h35
On est enfin dans notre chère bonne vieille ville !

Samedi 4h 
Putain de ville de merde où y’a jamais de place pour se garer !

Samedi 4h20
Ouf on est rentré. On refait la soirée et le monde en buvant une tisane (et oui je revendique fièrement notre coté mamy !)

Samedi 4h45 
Sleep !

Samedi 14h 
Comme de bon gros touristes, on monte à la Cathédrale de Fourvière, à la vue imprenable s’ajoute en ce jour de beau temps (il était temps) un panorama sur les Alpes et le Mont Blanc.

Samedi 16h
Après avoir traboulé dans le vieux Lyon, on s’offre une glace chez Nardonne, réputé pour la qualité de ses glaces et ses prix élevés. Mon Sun Dae Marron avec Chantilly maison et marrons glacée me régale les papilles et l’estomac malgré ces 7euros50.

Samedi 18h
Course à Monoprix qui a eu la bonne idée de rester ouvert un 14 juillet

Samedi 20h
Début de la traditionnelle July 14th Party dans l’appartement de Sister Pink avec vu imprenable sur Fourvière et sur le feu d’artifice qui retenti de façon parfaitement synchro avec les bouchons de bouteilles de champagne… Trop VIP…

Dimanche 1h30
Retour dans notre rue où se tient un bal latino, l’alcool ingurgité nous permet de tenter quelques pas de salsa de façon totalement désinhibée

Dimanche 3h
Sleep !

Dimanche 12h30
Direction marché quai Augagneur pour récupérer pain, saucisson jambon et fromage

Dimanche 13h
Recherche désespérée de 4 Velo’vs

Dimanche 13h30
Ouf ! Finalement c’est pas si nul que ça les Vélo’vs (malgré ce qu’on a pu écrire) et coucou aux Parisiens et leur tout nouveau Vélib’

Dimanche 13h35
Ballade sur 2 roues le long des Berges du Rhône. Il n’a pas plu depuis 48h c’est inespéré !


 

Dimanche 14h
Arrivée au Parc de la tête d’Or et squattage de pelouse pour dégustation de produits du marché

Dimanche 15h
Gaufre à la confiture de figues pour moi, chocolat pour les autres
Dimanche 15h30 
Girafes, Zèbres, Lémuriens et Eléphants

Dimanche17h00
Retour at home. Petit goûter dans le salon d’été situé dans la cour de notre immeuble.

Dimanche 18h20 
Rapide discussion vers le Skate Bowl avec Yeah Man ( Keep it real, man !)

Dimanche 18h40 
Plongeon dans la Piscine du Rhône, qui malgré son coté vieillot et une propreté des vestiaires douteuse reste plutôt agréable.

Dimanche 23h30

On vient de mater Shrek 3, c’est pas drôle, moralisateur et ennuyeux… Beurk. 

Dimanche 00h30
Sleep