rhone express

Samedi dernier, nous étions quelques éminents membres de Lyon69.net (easyJet seters dans l’âme) à devoir nous rendre à l’aéroport St Exupery pour un petit week-end prolongé à Mardrid.

Nous étions donc pour la première fois confronté à la problématique RhônExpress…

La RhonExpress, ce tram-train tout aussi ultra moderne qu’ultra cher, nous en avions dit beaucoup de mal. On a d’ailleurs pas été les seuls, aucun journal local (même le très consensuel Progrès) n’a oublié de souligné l’absurdité des tarifs et le mécontentement des premiers utilisateurs (pas de place pour les bagages, affreusement cher, trop loin des terminaux, etc.)

Alors que nous nous apprétions à partir la question se posait pleinement. Étions-nous prets à payer 13€ pour nous rendre à l’aéroport alors que le trajet en avions Lyon-Madrid avait été acheté 11€ sur easyJet.com ?

Quelles alternatives au RhonExpress ?

Le bus ?

Pas de bol! L’arrivé du RhonExpress a sonné le glas du ringard Satobus qui assurait les liasons en autocar depuis le centre-ville.

Et même si certains usagers déçus tentent des appels du pieds (à l’aide de groupe Facebook et de pétitions) à easyJet et Terravision pour l’implantation d’une nouvelle navette, rien ne semble gagné. Les concessionnaires du RhonExpress auraient négocié qu’aucune aide ne soit accordée pour ce genre d’alternative.

Sa propre voiture ?

Avec un tram proposant de tels tarifs, la voiture personnelle redevient une option rentable surtout si vous êtes plusieurs. Seul problème le coût exorbitant des parkings de l’aéroport.

Heureusement, en cherchant sur quelques forums, on trouve pas mal de petites astuces pour se garer gratos à proximité des terminaux.

Un voiture partagée ?

C’est le grand gagnant de l’arrivée du tram. Le coivoiturage s’organise efficacement pour les trajets Lyon centre – aéroport. Il suffit de se rendre sur le site Covoiturage.fr et de voir le nombre important d’offres proposées pour constater que cette alternative à le vent en poupe.

Les taxis

Les taxis restant relativement très cher à Lyon, il faudra être sûr de voyager en nombre pour rentabiliser le trajet. A moins de contacter les quelques particuliers de plus en plus nombreux qui proposent de jouer les taxis officieux en vous emmenant à l’aéroport pour quelques euros.

Verdict ?

Au final, nous sommes allé à l’aéroport en voiture (une personnelle + 1 proche qui a bien voulu faire le taxi), alors qu’en temps normal nous aurions tous très certainement pris le Satobus.

D’ailleurs, il semblerait que nous ne soyons pas les seuls à bouder le RhonExpress, les chiffres de fréquentation sont actuellement en dessous des attentes.

A suivre…