J’espère que vous êtes bien accrochés à votre souris, car je m’apprête à démonter une des idée reçue en matière de nourriture parmi les plus tenace de ces derniers années.

La mode de sushis a déferlé sur la planète entière en quelques années au plus grand plaisir de gourmets amateurs de raffinement mais aussi des obsédés de la balance.

Les sushis semblaient résoudre un axiome qu’on penser impossible. Oui, un plat peut être bon à manger tout en étant bon pour la santé. Et très clairement les pizzas, les plats en sauces et autres burgers ont commencé à faire la gueule…

Mais si on nous avait menti. Et si les sushis n’était pas ce plat minceur qu’on nous a tant vendu.

Les sushis ça rend gros ?

C’est la question que je me suis posé l’autre soir en commandant via Internet ma dose hebdomadaire de poisson cru. Le site de mon dealer japonais, indiquait pour chaque plat le nombre de calories et les chiffres me paraissaient assez importants.

A la fin de ma commande, j’ai fait la somme :

2 petites brochettes au saumon : 310 kcal
6 californiens au thon : 250 kcal
6 sushis saumon : 240 kcal
1 soupe miso : 100 kcal
TOTAL : 900 kcal.

Mince, c’est énorme ! A force d’entendre que les sushis c’est light, j’avais fini par me convaincre que manger des sushis revenaient à ne quasiment rien manger. En réalité, ça s’apparente à un bon gavage.

Pour pouvoir comparer avec un concurrent situé de l’autre coté de l’échelle de la gastronomie, je suis allé sur le site web d’informations nutritionnelles de Mac Donalds. J’ai calculé l’apport calorique d’un des repas que je prends régulièrement (oui le Mac Do est un autre de mes addictions…).

1 Big Mac : 500 kcal
1 petite frite : 250 kcal
1 Coca Zero : 0 kcal (OK, c’est ridicule de prendre du Coca Zéro quand on s’envoie du gras…)
1 boite de chicken nuggets : 170 kcal (Parce qu’un simple menu Best Of c’est jamais assez)
TOTAL :  920 kcal

Seulement 20 petites calories séparent ma livraison de sushis et une virée chez Ronald. Les baguettes m’en tombent !

Déjà qu’on commence à prendre conscience que la consommation de sushis n’est pas très bon pour la planète, voilà qu’on découvre que ce n’est pas non plus super bon pour nos petits bourrelets…

C’est un grand mythe qui tombe et j’en suis navré. Heureusement, il doit me rester un pot de Nutella dans le placard pour noyer mon chagrin…