10847818_10155172101455495_6906659508565842793_n

Nos vies de jeunes urbains actifs ne sont pas toujours faciles-faciles.

Afin de rendre les choses plus simples, nous avons décidé de lancer une rubrique sobrement intitulée Suggestion d’amélioration. Son principe est simple : détecter des dysfonctionnements dans notre quotidien et proposer des solutions.

Vu l’influence de notre humble blog, nous ne doutons pas que les autorités compétentes feront le nécessaire pour rendre concrètes nos propositions.

En ce début d’année, j’avais envie de vous parler de la soirée du réveillon. Parce que les soirées nazes du nouvel an font chaque année de nouvelles victimes sur l’autel de l’ennui, nous demandons à la municipalité d’agir : il nous faut une grande fête populaire pour les 12 coups de minuit.

Ce 31 décembre, en fin d’après-midi, j’étais dans le train en direction de notre chère bonne ville. A coté de moi une bande de jeunes particulièrement excités avaient décidé de quitter leur campagne bourguignonne pour passer la soirée à Lyon et profiter des nombreuses festivités qu’une grande ville offre un soir de fête. L’un d’eux me demanda :

– Vous êtes de Lyon ?
– Oui.
– Vous savez où il faut aller pour faire la fête pour les 12 coups de minuit ?
– Ben il y a quelques soirées sympas, mais beaucoup sont déjà complètes.
– Non mais je veux dire, est-ce qu’il y a une place ou une rue où les gens font le décompte ?
– Heu… non, je ne crois pas
– Y’a pas de feu d’artifice de tiré pour l’occasion ?
– Non, il n’y a rien du tout.
– Ah…

Du coup, la bande de jeunes s’est retrouvée un peu calmée et ça a commencé à s’agiter dans mon cerveau.

Pas de vraie fête populaire pour le jour de l’an

Il est vrai qu’à Lyon, comme dans la plupart des villes, les gens restent plutôt entre eux dans des apparts ou des soirées privées mais ne descendent jamais dans la rue.

Et c’est bien dommage car, en y repensant, les meilleurs réveillons que j’ai passés se sont déroulés dans la rue au milieu d’une foule compacte et heureuse. J’ai assisté à New Years Eve sur Times Square à New-York avec la fameuse Ball qui descend au cri de la foule, c’était absolument génial. J’ai fait la fête sur la plaça de Cataluna sous une pluie de mousseux bon marché que les gens avaient acheté à la va-vite dans la rue dans le but de le faire jaillir des bouteilles aux 12 coups de minuit, c’était absolument génial aussi. J’ai hurlé le décompte sur les rives de la Yara River à Melbourne avant de terminer la nuit dans une fête gigantesque donnée sur la plage, c’était encore absolument génial.

Bref, pour moi c’est bien plus excitant de célébrer le jour de l’an en plein air au milieu de plein d’inconnus que de claquer une cinquantaine d’euros pour une soirée dans une boite de nuit où tous les gens s’efforcent de s’amuser.

Et pourtant ailleurs…

On ne compte plus les villes qui sortent le grand jeu pour le réveillon. De Sydney et son feu d’artifice géant sur le Harbour Bridge à Dubaï et la titanesque Burj Khalifa en passant par Rio qui a vu plus de 2 millions de personnes affluer sur la plage de Copacabana, tout le monde y va de son grand show son et lumière.

Cette année même Paris s’est prêté au jeu en enflammant les Champs Élysées et l’Art de Triomphe.

Alors pourquoi pas à Lyon ?

Parce qu’on est déjà sorti dehors pour la Fête de Lumières 3 semaines avant ? Et alors, il n’y a jamais trop de liesse populaire. Je n’aurais pas été contre qu’ils ressortent la boule disco pour le 31 décembre.

Parce que ça coûterait super cher ? Oui ça coûterait très certainement une jolie somme à la ville, mais l’équipe municipale rappelle souvent que chaque euro investi dans la culture et les événements en génère beaucoup plus en retombées économiques. Si un tel événement avait lieu, cela ferait certainement venir du monde sur Lyon ce soir là.

Parce que les Lyonnais sont froids et resteraient chez eux ? Quelle blague ! Déjà des vrais Lyonnais il y en a de moins en moins. Ensuite parce que je suis sûr que ce genre d’événement plairait au plus grand nombre. D’ailleurs on peut faire un test dans les commentaires, si cette idée vous plait, faites du bruit !

Parce qu’on ne fera jamais aussi bien que Sydney ou Hong Kong ? Oui, c’est vrai, mais ça restera sans équivalent dans la région. Certes les vidéos du show ne tourneront pas sur tous les médias du monde, mais ça peut avoir son petit effet à une échelle plus petite (le quart sud est de la France). Ça serait super positif pour l’image de la Ville et inciterait peut-être encore plus de monde à venir visiter Lyon à cette période de l’année (et une belle séance de rattrapage pour ceux qui n’ont pas réussi à avoir un hôtel pour la Fête des Lumières).

Et puis ce n’est pas comme si on n’avait pas eu de bonnes raisons de faire la fête pour cette nouvelle année 2015 : création de la Métropole, inauguration du Musée des Confluences…

montageconfluence

Montage grossier réalisé en 2 minutes sous Paint

 

Bref, vous l’aurez compris face aux soirées du nouvel an insipides on veut nous aussi notre show sur la place Bellecour, sur les Berges du Rhône ou sur le Pont Raymond Barre !

16 commentaires

  1. Mais CARREMENT !
    Personnellement, je commence à être une blasée du Nouvel an.
    C’est sur cet évènement que j’ai fait les meilleures fêtes, les plus folles, de ma vie avec une bande de copains d’enfance tous aussi cinglés les uns que les autres dans une maison géniale au Touquet, et avec bain de minuit le 1er janvier dans la Mer du Nord.
    Depuis, tout le monde s’est un peu éloigné / perdus de vue et on aura plus jamais les clés de cette maison du bonheur cause séparation….
    Tous les ans l’approche du Nouvel an me rend nostalgique de cette époque et le côté « Allez, t’es OBLIGÉ de faire la fête et de t’amuser et de poster une photo de toi vraiment en train de t’amuser sur Facebook pour montrer à quel point ta vie sociale est géniale » me saoule carrément.
    Alors qu’un début de soirée en amoureux ou à un apéro entre amis pour terminer finit tout nus dans la Fontaine des Terreaux au milieu d’une foule en liesse, ça, ce serait de la soirée vraiment cool !

  2. Très bonne idée. Cela fait clairement partie des quelques trucs qui manquent à Lyon pour en faire la métropole que ses élus fantasmes.

    Autre suggestion d’amélioration : revoir la communication multilingue (au minimum en anglais, ensuite selon le % des nationalités de nos touristes) et le guidage (écrit : panneau, audio : annonces vocales) dans Lyon et spécialement dans les TCL.

  3. Mais tellement tellement d’accord!Marre des soirées à rester enfermés le soir du 31! 🙂
    On croise les doigts pr que ça parvienne jusqu’aux oreilles de certains élus et autreq organisateurs d’événements! 😉

  4. « L’équipe municipale rappelle souvent que chaque euro investi dans la culture et les événements en génère beaucoup plus en retombées économiques. »
    >>> Juste une petit commentaire pour signaler que ceci est totalement faux… C’est bien pour cela que la culture est un choix politique. Si elle a des retombées évidentes, elle a cependant un coût qui en est largement déconnecté (sauf exceptions type fête des lumières).

    1. On est bien d’accord Franck. N’empêche que Gégé Collomb répète souvent qu’investir dans la culture est un bon investissement. Dans le cas d’un show du réveillon, je reste convaincu que l’opé serait rentable à tout point de vue (économique, en terme d’image, en tant que moment partagé entre Lyonnais.)

  5. Plus que mega pour!
    Avec le nombre d’étrangers venant sur Lyon et les folies rencontrées lors des festivals lyonnais ça serait top!
    Imaginez bellecour avec le décompte sur la grande roue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*