fourviere

Encore un article sur les Nuits de Fourvières (le 15ème au moins !). Il faut dire qu’a par ça, y’a pas grand chose à faire en ce moment sur Lyon, sauf si vous aimez regarder le macadam fondre.

C’est donc avec une grande jubilation que je vais vous parler du concert de The Strokes qui a eu lieu lundi soir.

The Strokes, d’après la legende, ont ressucité le rock’n roll et lancer la vague garage rock actuelle, pas moins que ça ! On comprend vite pourquoi en les voyant sur scène.

Après une première partie assuré par Adam Green sans grande conviction, Julian Casablancas et son groupe sont entré sur scène, 2h après ils avaient retourné l’ampithéatre.

Ce n’est pas avec leur jeu de scène (minimalise), ni même la mise en scène (aucune) mais bien avec leur musique à la fois dure et mélodieuse, que le groupe à enflammer le public. Les gradins étaients en furie, la fosse en transe et surmonentée d’une dixaine de slammeurs excités et la sécurité complétement dépassée laissant même à plusieurs repirses des fans escalader la scène.

En bref, un pure concert, du vrai rock’n roll ! Yeah babe !