Quand j’en entends certains, que ce soit dans mon entourage proche, ou encore sur les forums où j’ai l’habitude d’aller, ça me semble tellement simple de gagner de l’argent en ligne. S’ils le disent, c’est que ça doit être vrai. Par la révolution du numérique et d’internet, c’est sûr qu’il y a un peu de pognon à se faire avec cet ordinateur de malheur, s’il ne plante pas au moment opportun. J’ai alors résolument essayé les méthodes que l’on m’a préconisées. À travers quelques petits succès, mais aussi des déconvenues, j’en suis arrivé à une conclusion des plus simples : ma place est bien d’être blogueur.

Les Paris En Ligne

La fortune promise à chaque recoin d’une page internet, les casinos en ligne n’en démordent pas de vous faire miroiter l’Eldorado, la vie de jet-set, et de surcroît, de vous aider dans vos chances de gagner. J’ai deux oncles qui sont convaincus par les prouesses de ces sites variés à vous promettre le jackpot en quelques secondes. Je les nommerai Oncle Sam et Oncle Picsou pour ne pas ternir leur image. Ils m’ont révélé quelques belles réussites diverses, le premier sur les machines à sous, mais aussi tables de jeux des casinos en ligne. Pour le second, c’est davantage les paris sportifs. En fidèle amateur de football, dans son fauteuil fétiche, il n’en démord pas, il parie chaque week-end, et peste les trois quarts du temps sur des joueurs. Sur cette lancée, je me suis essayé à ces deux formules. Voici le résultat de ce pacte avec le diable.

    Le Test Des Casinos En Ligne …

Avant de me lancer dans ma recherche des casinos en ligne, je me suis mis au casque un classique d’Elvis, Viva Las Vegas. Avec cette musique en fond, c’est sûr, rien de mal ne pouvait m’arriver. Et puisque la Sin City se déplace jusqu’à moi avec les différentes marques du jeu en ligne, je me suis plongé dessus en roue libre, et de toute manière, tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. J’ai consulté mon Oncle Sam pour qu’il me donne quelques dernières recommandations, et me voilà élancé sur le site du casino Partouche de Lille. Avec les guides à l’appui, j’avais toutes les certitudes que la plateforme est fiable, légale, et qu’elle ne cherchera pas à m’escroquer. Car qu’on se le dise, avant de s’aventurer sur un casino pour gagner, il faut s’assurer qu’on ne va pas tout y perdre. En consultant les références et caractéristiques de fiabilité, je démarre mon inscription, je rentre mon pseudo « CSpinOsa » et j’envoie par mail les documents justificatifs demandés, comme la carte d’identité ou encore le RIB. Quitte à jouer, autant s’assurer que je pourrais retirer ce que je vais gagner. Je suis vraiment parti ambitieux sur le site, et voilà qu’on me propose tout un tas de bonus. Je décline volontairement, ne souhaitant pas non plus m’éterniser sur la plateforme.

Je trouve quelques jeux interactifs, à commencer par les machines à sous. On m’avait dit que l’éditeur IGT était une référence et qu’il proposait même depuis quelque temps la VR. Pour la réalité virtuelle, je préfère très largement les jeux vidéo, mais ce n’est qu’un choix personnel. Quand je vois le titre Black Widow, forcément, j’ai pensé à Scarlett Johansson qui interprète la Veuve Noire dans Avengers, et j’ai chargé le jeu en quelques secondes. Je mets quelques pièces pour démarrer, mais pas évident de savoir combien je mise sur chaque tour. J’avais prévu un budget de 5€. En ne touchant à aucune des configurations, j’ai vu partir mes crédits en 30 secondes. Je n’ai jamais perdu d’argent aussi vite, sauf peut-être en prenant un uberPool une fois. Une histoire atroce que je vous raconterai peut-être un jour si j’en ai le temps. La prochaine fois j’essaierai un bonus types free spins sur les machines à sous.

Bon, après cette déconvenue, je me suis ressaisi au poker. Là, j’étais assuré d’être un peu plus dans la maîtrise qu’en lançant simplement des tours sur une boîte de conserve dématérialisée. Le poker est une science, et comme l’un de mes films favoris n’est autre que Les Joueurs avec Matt Damon et John Malkovich, j’avais toutes les cartes en main pour réussir. Je prends place à une table live sur le casino en ligne, je me retrouve assis à côté d’un certain « JawadImmobilier » et « PartoucheMesJetons ». Des grands en somme. Le dealer distribue, je relève mes cartes, et le temps d’une seconde, je me rappelle la citation de Patrick Burel : « Au poker, le plus important, ce ne sont pas les cartes, mais ce que tu en fais ». Déterminé comme jamais, à en finir maintenant et tout de suite, dès la première donne, je mets tapis, en espérant simplement ramasser les blinds, et pour imposer mon style. Jawad me suit. Merde ! Le dealer demande de présenter les cartes, le marchand de sommeil part avec un As et un Roi. De mon côté, j’ai un 10 et un 2. Et vous savez quoi, ce n’est pas une main si mauvaise que cela, puisque le grand Doyl Brunson a remporté une table finale avec ces deux cartes. Et banco, ça n’a pas raté. Je gagne avec la River qui me donne un full aux 10 par les 2, face à la double paire de mon adversaire du soir. Remboursant ma perte aux machines à sous, je me retire, et après de bonnes sensations, je n’ai pas recédé à la tentation d’y regoûter. Les machines à sous comme les jeux de table en live sont captivants, trop peut-être même, et je tiens à rappeler que l’addiction est un véritable fléau.

    … Et Des Paris Sportifs

Mon Oncle Picsou quand à lui est un fervent supporteur de football, et sa grande passion, ce sont surtout les paris sur le sport d’équipe. J’avais à coeur de m’y essayer, et j’ai trouvé quelques plateformes en ligne pour y jouer. Là encore, l’inscription est très facile et rapide, comme pour les casinos en ligne. En discutant des systèmes de cotes sur les forums, il m’a surtout souvent été rappelé qu’ évidemment « les plus forts, c’était les verts ». Mais à Lyon et dans les endroits qu’on a pu visiter, ce n’était pas du tout la même chanson. Au cours d’une journée de Ligue 1 traditionnelle, j’ai parié sur mon combiné que je garderai secret, il y a des experts plus hauts placés, et champions du monde qui plus est, pour vous conseiller. À ma grande surprise, j’ai gagné un joli petit pactole, et très vite, les opérateurs du site m’ont proposé des bonus et autres belles offres promotionnelles. Malheureusement, j’ai pu le prouver déjà sur les casinos en ligne, je suis du genre pessimiste, et je sais qu’un loup se cache derrière ce type de machination. J’ai préféré ne pas m’y aventurer, j’ai demandé le retrait quelques jours plus tard, la transaction s’est bien déroulée, et il m’arrive de retourner une fois ou deux sur le site pour retenter dans le mois mon combiné magique. J’ai essayé aussi d’autres sports, comme le rugby ou même la Formule 1, étant un grand partisan de Denis Brogniart. Il m’est une nouvelle fois arrivé d’avoir quelques belles surprises en découvrant ma cagnotte. L’eSport fait depuis peu son apparition dans ce système de paris en ligne, je n’ai pas encore pu tester la plateforme de la FDJ dans ce registre, mais nul doute que lorsque de véritables gains réels seront décernés, ça se bousculera au portillon.

Un Peu D’Argent De Poche En Vidant Mes Tiroirs

Un autre test que j’ai tenu à réaliser pour gagner rapidement de l’argent sur la toile m’est venu de ma copine. Lorsqu’elle m’a rencontré pour la première fois, elle m’a trouvé mignon, pour sûr, mais en revanche, en ce qui concerne mes fringues, ce n’était pas trop ça. En quelques mois seulement, elle m’a proposé de nouveaux habits, je faisais bêtement du shopping avec elle, l’occasion toujours d’une petite sortie à deux et de connaître un peu mieux les goûts de chacun. Et en voyant ces affaires déjà neuves, et surtout sentant bon sur moi, mes vieux vêtements, il fallait que je m’en débarrasse. Elle m’a recommandé Vinted et c’est elle qui s’est chargée de mettre en ligne ce dont je voulais me débarrasser. En prenant son téléphone, elle a pris des photos de l’article, désigné un prix de vente, et attendu des réponses. En quelques jours, j’ai pu récupérer une cinquantaine d’euros, on s’est payé un bon restaurant avec ma nouvelle chemise que j’ai aussi achetée sur le site à un montpelliérain.

J’ai Essayé De Vendre Mon Bouquin Sur Amazon

Bon, ce n’est pas le test dont je suis le plus fier, mais je me suis dit que ça pouvait donner quelques idées à des lecteurs de CityCrunch, et sait-on jamais, vous avez certainement un meilleur talent pour l’écriture que moi. Sur la plateforme d’Amazon, il est proposé sur Kindle d’éditer ses oeuvres sans passer par une maison d’édition, qui disons-le très franchement, nous donne la main mais nous mange le bras, si ce n’est les trois quarts du bénéf. Alors, j’ai commencé à écrire quelques lignes sur un thème propre, et après un mois à peaufiner mon livre, à supprimer les dernières coquilles et fautes, je suis pas peu fier de mon rendu. Je l’ai même fait lire à mes deux oncles et à ma copine, qui ont fait la moue, mais qui ont été jusqu’au bout malgré tout. Je poste le livre sur Amazon, je fixe un prix de base d’1€ pour qui voudra s’adjuger mon oeuvre, je suggère un titre « Une Horizon Perdue » et je poste les 20 pages que j’ai pu écrire. Ne voyant aucune vente après quelques semaines, je perds espoir, jusqu’au jour où un exemplaire a été téléchargé et payé. Quelques minutes passent et un coup de téléphone retentit. J’ai pensé tout de suite à un éditeur qui voulait me passer commande. Je prends ma voix chaude et roque, et voilà que j’entends à l’autre bout de la ligne : « Mon poussin, c’est formidable, j’ai enfin pu télécharger un livre avec la Kindle que tu m’as offerte à Noël. Par contre le livre n’est vraiment pas terrible. Une Horizon Perdue. Tu connais ? » Qu’est-ce que l’on dit dans ces cas-là ? VDM.

Conclusion : Blogueur C’est Beaucoup Plus Rentable

En testant ces quelques manières de gagner de l’argent en ligne, je me suis rendu compte d’une chose : être blogueur est beaucoup plus profitable pour moi et pour tout le monde. Il y a d’autres domaines possibles que j’aurais pu étudier, comme la bourse en ligne et le trading, mais il faut sacrément s’y connaître. Investir dans les bitcoins, mais en entendant tout et son contraire, j’hésite pas mal à me lancer. Ou même quelques lectures mails, voire influenceur sur YouTube. Mais finalement, la seule chose pour laquelle je me sens véritablement doué, c’est la recherche de quelques bonnes nouvelles avec City Crunch et vous concocter vos programmes du week-end à Montréal, Grenoble ou encore Lyon. Et vous, à quoi êtes-vous destiné ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*