Madrid Hors de Sentiers Battus

« Il y a encore des gens qui trouvent ça cool d’aller faire un week-end à Barcelone ? » C’est par cette phrase un peu provoc que l’histoire de ce week-end à Madrid a commencé.

Elle m’avait été tenue par un autochtone lors de mon séjour à Alicante (vous pouvez voir le résumé de cette autre aventure ICI), ville sympathique de la Costa Blanca Espagnole. Pour mon interlocuteur, la ville cool d’Espagne était Madrid.

J’avais bien conscience que ses propos étaient en partie le fruit des mois de guerre de clocher avec les Catalans, mais son discours me titilla suffisamment pour que je propose à ma chérie d’aller passer un week-end à Madrid.

Voici le résumé de notre périple riche en bière, tapas, rooftop et street art.

Vendredi : la tournée des classiques et des bars

Résumé de la journée

Midi : arrivée à Madrid
Aprem : Plaza Major, Plaza del Sol, Gran Via
Soirée : Bars dans Chueca

11h00
Nous sommes dans l’avion. J’adore les vols de 11h. Ca te permet de te lever à la même heure que d’habitude et si le vol n’est pas très long, ça te permet de profiter un peu de ta journée une fois sur place. On est partie avec la compagnie Iberia qui relie Lyon à Madrid avec jusqu’à 4 vols par jour.

13h00
Nous voilà, à l’aéroport de Madrid, véritable bijoux d’architecture. On se perd un peu pour prendre le métro, mais on finit par trouver notre chemin et 30 minutes plus tard, nous voilà en plein coeur de Madrid.

14h30
Nous avons posé nos valises à l’hôtel (un hôtel vraiment top, au passage, voir notre page où loger à Madrid) et partons découvrir la ville. L’idée étant de profiter de l’après midi pour voir les places et lieux les plus iconiques de Madrid avant de consacrer le reste du séjour à des visites hors des sentiers battus. Dehors le ciel est gris et le sol est encore mouillé des averses du matin. Week-end a MadridWeek-end a Madrid

15h00
La première étape de notre promenade sera pour la chocolaterie la plus mythique de la ville : San Guines. Celle-ci est ouvert 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Après avoir un peu fait la queue pour obtenir une table on commande la spécialité de la maison : les churros con chocolate. Miam !

Week-end a MadridWeek-end a Madrid

16h00
Rassasiés, on se rend sur la Plaza Major, une des plus grandes places de Madrid. Cette place piétonne entièrement fermée est très impressionnante. Elle possède 9 accès et de nombreuses terrasses de bar bordent ses arcades. Les touristes, les perches à selfies et les artistes de rue sont un peu trop nombreux à notre goût. On décide de poursuivre notre chemin.

Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid

17h00
Notre estomac nous conduit au Mercado San Miguel, le principal marché couvert de la ville. A l’intérieur nos yeux n’en reviennent pas. Une vingtaine de stands plus alléchants les uns que les autres proposent différentes préparations sous forme de tapas. Ca tombe bien c’est l’heure du goûter.

Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid

18h00
Après quelques olives, poissons frits et autres cañas, nous reprenons notre chemin pour déboucher sur la Plaza del Sol. Il s’agit de la place centrale de Madrid (là d’où part le kilomètre 0 des routes espagnoles), la place a été le théâtre de nombreuses manifestations. Sur cette place trône également une des statues les plus connues de Madrid : l’ours et l’arbousier.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

19h00
On prend ensuite le chemin de Gran Via, l’équivalent des Champs Elysées à Madrid. Sur notre route on tombe sur le premier rooftop de notre séjour (ce sera loin d’être le seul, comme vous le verrez si vous avez le courage d’aller au bout de l’article !). Le Jardin de Salvador Bachiller est un bar-resto posé en haut d’une boutique de mode du même nom et envahi par les plantes vertes. C’est bucolique à souhait et avec toute cette verdure on ne peut résister : on commande des mojitos.

Week-end a Madrid

20h00
On redescend sur terre et arrivons sur Gran Via. La fameuse « Grande Voie » est impressionnante ! L’avenue est si large, les immeubles si haut et la pub Calvin Klein avec les soeurs Kardashian si gigantesque qu’on se croirait sur la 5ème avenue à New-York. D’ailleurs c’est tout comme, la rue n’est qu’une enfilade d’enseignes internationales.

Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid

20h30
Par un heureux (ou malheureux, chacun en jugera) hasard, on rentre dans une boutique et on tombe nez à corne avec un masque de licorne. Ma chérie jamais avare d’un acte débile et irréfléchi décide d’acquérir l’objet et de le porter pour le reste de la soirée (nos abonnés Instagram ont pu voir en Story les aventures de LeSud La Licorne dans les rues de Madrid…)

Week-end a MadridWeek-end a Madrid

21h00
Ma licorne et moi sommes filons ensuite dans le quartier de Chueca, le secteur branché et gay de la ville. Parce qu’on a pas mangé depuis au moins 2h, on rentre dans le Mercado San Anton, un halle sur plusieurs niveaux avec une offre de tapas et de restauration assez variées. Après avoir gravi quelques étages on arrive sur le rooftop du marché et on commande quelques bières.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid

22h00
C’est l’heure officielle du dîner en Espagne. Et même si on a attaqué les hostilités depuis le début de l’après-midi on compte bien encore tester plein d’établissements. C’est le gros avantage des tapas, c’est qu’on peut passer d’un bar à l’autre en picorant (et buvant) un peu à chaque fois. On part donc à la recherche d’un bar cool et on tombe sur un resto asiat (oui ça n’a rien à voir), le Chan Street. Comme le lieu à l’air chouette on pousse la porte. La carte bien qu’asiatique s’est adaptée aux moeurs espagnoles en proposant les plats en petites portions ou à partager (comme des tapas donc, l’honneur est sauf !).

Week-end a Madrid

23h00
Après ce petit encas, on passe aux choses sérieuses : direction El Tigre del Norte, un bar low-cost comme il en existe pas mal à Madrid. La formule bière et tapas est à 2,50€. Le lieu est déjà blindé de jeunes en état d’ébriété. Je vous laisse imaginer le résultat du combo : clients excités, bières par chères et tête de licorne.

00h30
On s’échappe du lieu avant qu’on perdre le contrôle de la situation. Sur le chemin du retour on apperçoit un rooftop donnant sur la Plaza del Sol. On décide de monter boire un dernier verre. La vue depuis la terrasse de La Taberna Puertasol est assez dingue et on passe un très bon moment malgré la froideur de la serveuse (qui devait avoir très envie de rentrer chez elle mais qui ne pouvait pas à cause de ses deux abrutis de touristes qui se sont pointés juste avant la fermeture) et un vent à décorner les licornes.

Week-end a Madrid

1h30

Retour à l’hôtel. Sleep.

Samedi

Résumé de la journée

Matin : shopping dans Chueca
Midi : Platea
Aprèm : Matadero, Madrid Rio, Tabacarela
Soir : Sortie dans Santa Ana

10h00
On se lève pas franchement tôt mais on est quand même sur pied avant le fin de la matinée pour continuer d’explorer la ville. On décide de retourner vers Chueca pour voir le quartier de jour (et en étant sobre).

Week-end a MadridWeek-end a Madrid

11h00
Après un petit déj au Vivares, un café-resto symapthique, on fait un peu de shopping dans les boutiques branchées du secteur. Je craque pour un T-Shirt motif banane chez Mumy Room tandis que mon amoureuse craque pour une paire de chaussures un cornet au bar à popcorn Fol Gourmet Popcorn.

Week-end a Madrid
Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

12h00
Après avoir fait un paquet de boutiques dans la rue Calle de Fuencarral, l’une des rues les plus commerçantes de Madrid, on se fait une pause poulpe et bière au Mercado de San Ildefonso. Comme son nom l’indique, ce marché, il défonce, avec ses nombreuses petites échoppes food et sa déco ultra branchée. On aimerait bien y faire notre pause déjeuner mais quelque chose d’encore plus dingue nous attend. On décide de passer à la suite.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid

13h00
La suite s’appelle Platea. Un lieu qu’on nous avait maintes fois recommandé. Après avoir un peu galéré à le trouver (Le lieu est planqué dans ce qui ressemble être un centre commercial) on tombe enfin sur ce que les madrilènes qualifient de plus grand lieu de plaisirs gastronomiques d’Europe. Imaginez un peu le tableau : un ancien cinéma reconverti en immense food court sur plusieurs niveaux. Au sous-sol, la world food, au RDC, les bars à tapas, au premier balcon une brasserie, au deuxième balcon un restaurant étoilé. Le tout donnant sur une immense salle avec une scène où se produisent musiciens et artistes. Nos yeux sont restés écarquillés 10 bonnes minutes avant que nos papilles ne se ressaisissent et qu’on commande quelque chose à manger. Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid

13h30
On est en train de déguster des moules et des beignets de gambas tandis que des musiciens reprennent en version flamenco des vieux tubes. Plein de gens dans la salle chantent (nous on le fait pas, parce qu’on connait pas bien les paroles en espagnol et que c’est pas poli de parler, et encore moins de chanter, la bouche pleine).

14h30
On quitte le Platea pour passer à la suite de notre journée. Manger c’est bien, se cultiver c’est mieux. On prend la direction de Matadero, un immense centre culturel installé dans les anciens abattoirs de la ville. Sur place on découvre un véritable petit village où chaque bâtiment est dédié à un art différent (Design, Littérature, Art Scénique, etc.). Le lieu fait aussi office de résidence d’artistes et accueille des étudiants.

Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid

15h30
On a déjà passé un bon moment à Matadero est on pourrait y rester encore davantage, mais il nous reste encore beaucoup de choses à voir. Après avoir traversé un marché qui se tient sur la place centrale on s’engage le long du fleuve pour une petite promenade sur Madrid Rio. Cette voix verte et sinueuse est ponctuée de zones ludiques et sportives et de ponts plus surprenants les uns que les autres. Les premiers rayons de soleil de la journée apportent à ce moment de la journée un réconfort indéniable.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid

17h00
On quite le parc au niveau de la Puerta de Toledo pour se rendre à Tabacalera, une sorte de friche artistique plus ou moins officielle. On rentre dans le bâtiment, celui-ci est dans un état de délabrement avancé. Dans la salle principale un DJ passe de la Dub devant un public inexistant. On pousse une porte pour se retrouver dans un jardin en friche. Quelques pas plus loin, un cours de Salsa est donné. On finit pas trouver une porte nous menant dans un véritable musée sous-terrain du street art. Tous les sous sols du bâtiment sont joliment tagués formant un véritable labyrinthe artistique souterrain. On a adoré se perdre dans ce dédale tout en prenant tout en photo !

Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid

18h30
Après cette plongée dans le Madrid underground (dans les deux sens du terme) on décide de passer à un peu plus classique. J’ai lu quelque part que le Musée de la Reine Sofia était gratuit de 19h à 21h et que dans ce musée il y a un des tableaux les plus célébres du monde : Guernica de Picasso.

19h00
Un coup de métro plus tard nous voilà devant l’imposant musée. La queue pour l’entée est déjà grande. Pendant qu’on attend on admire l’architecture impressionnante du lieu.

Week-end a MadridWeek-end a Madrid

19h30
Finalement on aura pas attendu plus d’un quart d’heure pour rentrer. On passe rapidement les salles pour aller voir le clou du spectacle. L’oeuvre de Picaso est à la hauteur de sa renommée : totalement saisissante !

Week-end a Madrid

21h00
Après une pause à l’hôtel, on repart pour un nouveau tapasthon (l’équivalent du marathon mais version tapas). Pour cette soirée on a jeté notre dévolu sur le quartier de Santa Ana qui nous est apparu prometteur. La première étape de notre virée s’appelle La Taberno del Chato, un bar à tapas moderne mais décontracté avec une carte de tapas à prix sympa. Parfait pour se chauffer.

Week-end a Madrid

22h00
On enchaine ensuite avec quelques guilas et tranches de jamon à l’improbable Fragua de Vulcano, une vieille taverne avec des gargouilles au plafond, une cuisine super tradi et du rock en fond sonore. L’ambiance y est vraiment cool.

Week-end a Madrid

23h00
On monte ensuite en gamme, au Brutal Bar, le bar à tapas le plus branché de la ville. Il y a une longue queue dehors pour rentrer mais comme j’ai eu la bonne idée de réserver on grille tout le monde (Mouahahahahaha!). La déco du lieu est vraiment cool et le service sympa malgré le rush. On passe commande de 4 tapas avec des bières et ça s’avère une véritable tuerie. Mention spéciale pour le poulpe sur purée au jambon truffé et le tataki de thon.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid

00h30
On rencontre un obstacle sur notre tournée des bars à tapas : un bar musical d’où sort du bon son rock. On pousse la porte du Blackbird et on découvre effectivement un concert de rock et un public joyeux. A ce stade là de la nuit, la bonne musique s’avère plus digeste que la bonne bouffe, on décide d’oublier les tapas pour trinquer et danser jusqu’à tard.

??h??
Duerme, duerme, negrito...

Dimanche

Résumé de la journée :

Matin : Marché du Rastro et Campo de la Cebada
Midi : Lavapies
Aprem : Parc du Retiro (bon en fait Parc de l’Ouest)
Soir : Retour à Lyon

11h00
Si le dimanche à Bamaco, c’est le jour de mariage, à Madrid, c’est le jour du Rastro, le plus grand marché aux puces de la ville.
Comme des milliers de Madrilène et de touristes on se presse dans le quartier de La Latina pour ne pas manquer ça. Avant de partir à la recherche d’une vieillerie cool dans les ruelles, on se fait un petit déj chez Martina Cocina, un petit bistrot bien sympa.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

12h00
La foule est déjà nombreuse. Les rues sont pleines de stands plus au moins intéressants. Sur chaque place (voire même de recoin de place) on tombe sur des musiciens ou artistes de rues.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

13h00
On quitte le marché pour aller au Campo de la Cebada, un autre lieu alternatif de Madrid. Malheureusement c’est fermé, on se rabat sur la petite rue Calle Ruda où on déniche quelques boutiques et un café sympa.

Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid

14h00
On avale quelques tapas et une bière sur le rooftop du Viajero un restaurant donnant juste à coté du Campo de la Cebada. Le soleil est de la partie, la vue sur la ville est belle et les gens ont le smile. Voilà ce qui s’appelle un bon dimanche.

Week-end a Madrid

15h00
On décide de se promener dans Lavapies, un quartier populaire de Madrid qui n’est pas sans nous rappeler Les Pentes de la Croix-Rousse à Lyon. On tombe sur un petit happening, puis sur un jardin partagé pour finir dans un petit café bio (Les Pentes qu’on vous dit !).

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a Madrid

16h00
On termine notre promenade à l’impressionnante gare d’Atocha. La gare principale de Madrid abrite une véritable jungle avec paliers, plante grimpantes et même colonie de tortue…

Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

17h00
Nous avions décidé de terminer notre séjour au Parc du Retiro, un immense parc avec des jardins, des pelouses, un bassin d’eau et deux palais, mais les intempéries des derniers jours ont causé pas mal de dégâts (ainsi qu’un triste accident) et le parc est donc fermé. On ne verra le parc que de l’extérieur comme les nombreuses personnes se cassant le nez sur la grille ce jour là…

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

18h00
Heureusement j’avais repéré un plan B. On se pose finalement sur les pelouses du Parc de l’Ouest. Bien moins grand que Le Retiro, le lieu n’en demeure pas moins charmant avec ses jardins, sa roseraie et sa vue sur la ville. En son centre trône un temple Nubien du 2ème siècle avant JC. Il s’agit d’un cadeau de l’Égypte. Le temple a été entièrement démonté pour permettre la construction d’un barrage avec d’être remonté tel quel en plein coeur de Madrid.

Week-end a MadridWeek-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a MadridWeek-end a Madrid

19h00
On est claqué. On s’autorise une micro-sieste sur les pelouses du parc avant de repartir chercher nos sacs à l’hôtel. Sur le chemin du retour on passe devant le Palais Royal s’en s’attarder vraiment. On a passé tout le week-end à bouder les trucs touristiques, c’est pas maintenant qu’on va s’y intéresser.

Week-end a Madrid Week-end a Madrid Week-end a MadridWeek-end a Madrid

22h30
Notre avion pour Lyon vient de décoller. Le retour au boulot demain risque de piquer un peu mais on a le sourire aux lèvres. Madrid est vraiment la ville parfaite pour un city break détendu. A l’inverse d’un grand nombre de capitales qui vous plongent rapidement dans un effervescence vite fatiguante, Madrid vous met tout de suite à l’aise avec son ambiance cool. Son bouillonnement culturel, ses rooftops à tous les coins de rues et ses lieux culinaires de folie en font une destination géniale. Alors si vous aimez les tapas, le street-art et la bière (et que vous aussi vous commencer à en avoir marre de Barcelone) vous s’avez ce qu’il vous reste à faire.

Comme d’habitude je vous ai préparé, en plus de cet article un City Guide complet avec tous les adresses que l’on a testées et appréciées. Les trucs qui pour moi sont incontournables et ceux qui sortent des sentiers battus. Je vous ai mis également une sélection de rooftops et des bons plans gratuits pour visiter la ville. Tout ça c’est juste en dessous !

Comment y aller ?

avionLCCEn avion, Iberia et easyJet desservent Madrid. Il y a plus de 30 vols par semaine. Nous sommes partis avec Iberia car à tarif comparable les horaires convenaient mieux pour un week-end (départ vendredi à 11h, retour le dimanche à 22h).

Informations et réservations sur www.LyonAeroports.com.

Payez moins cher votre parking à l’aéroport : le code promo BONPLANCITYCRUNCH vous donne droit à une réduction supplémentaire de 10% sur votre parking lors de sa réservation en ligne. Limité aux 200 premières utilisations, utilisable 1 fois par client.

Informations et réservations sur www.store.lyonaeroports.com

Billet d'avion pas cher pour madrid

Week-end MadridIncontournables Madrid Insolites Madrid Madrid GratuitWeek-end Madrid hotel pas cher madrid

 

 


Quoi?! Vous ne suivez pas encore Lyon CityCrunch sur Instagram? Oh lala ! C'est par ICI.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*