Montage

Chez Lyon CityCrunch, notre équipe est aussi éclectique que dévouée !

Le foot ce n’est absolument pas du tout mon truc ; donc pour l’Euro, ça m’allait plutôt pas mal que ce soit Carrie qui teste la Fan Zone de Bellecour…

En revanche, quand on m’a proposé d’aller suivre (ou plutôt « précéder » pour être plus exacte…) une étape complète du tour de France dans une 2 CV siglée « Cochonou » sur les routes de la région, je vous avoue que j’ai sauté sur place en poussant des petits cris de joie !
LA CONSÉCRATION DE MA VIE DE BLOGUEUSE-CHRONIQUEUSE ÉTAIT ENFIN ARRIVÉE !!!!!!!!!

Montage4

Le Tour de France : un événement mythique !

Le Tour de France : cet événement mythique, populaire, historique et vintage au possible !

Le Tour de France : que mon papa « suivait » tous les après-midis de vacances (la vérité c’est qu’il s’endormait à tous les coups, la télécommande bien en main…) ; et il fallait attendre l’arrivée pour pouvoir enfin partir nous baigner !

D’ailleurs, je pense qu’on a tous des souvenirs liés au Tour de France : de ceux qui, gamins, allaient sur le bord des routes pour tenter de choper du cadeau Bonux, ou de ceux dont le papa cycliste programmait les vacances en fonction des étapes à reproduire sur son vélo (« Les enfants, cette année Papa va tenter le col du Tourmalet à vélo pendant qu’on fera le plein de Pastis à Andorre ! »).

Montage6

Et chez Lyon CityCrunch, on est assez amoureux de la petite reine : on y a consacré de nombreux articles !
Personnellement, je cultive mon bronzage cycliste au gré de mes entraînements (j’ai même monté Fourvière plusieurs fois, ma plus grande fierté !) et de mes balades du week-end.
Bref, le vélo je kiffe !

Rendez-vous est donc pris avec Thibault, Community Manager et blogueur pour Cochonou (#jobderêve).

Montage3

Dans les préparatifs de la Caravane…

Même si le week-end-pont-du-14-juillet a permis de prendre un peu d’avance sur les grasse-mat’ du week-end, le réveil à 5h50 est une véritable souffrance.

Souffrance qui vire au martyr lorsque j’arrive à 6h45 à la Gare Part-Dieu et… que mon train est annoncé avec 25 minutes de retard !
En plus d’être très frustrant, cela devient problématique car nous sommes serrés sur le timing…

Arrivée à Montélimar – ville du départ de l’étape du jour –  Thibault m’accueille et nous faisons un petit tour très rapide du parking où tous les véhicules-chars-publicitaires de la caravane sont stationnés. Certains sont immenses !  Cet ensemble d’énormes véhicules joyeux et colorés est assez impressionnant.

A quelques minutes du départ, c’est une véritable fourmilière qui s’active : les derniers éléments des chars sont mis en place, et les hôtes et hôtesses ajustent leurs costumes et leurs stocks de goodies à distribuer dans les véhicules ; une petite animation collective permet à toutes les personnes travaillant sur la caravane de « s’échauffer » en musique quelques minutes avant que l’alarme signalant le départ du convoi ne retentisse.

Montage2

Ambiance colonie de vacances pour adultes : Thibault m’explique que beaucoup des gens qui travaillent sur la caravane du Tour de France reviennent chaque année : certains posent même des congés sans solde dans leur entreprise-du-reste-de l’année pour pouvoir en être en juillet. Et du coup, tout le monde – ou presque – se connaît !

On m’attache à un harnais, lui-même attaché à la deudeuche et là je me dis que ça s’annonce plus sport que prévu. Pas grave, j’ai fait Walibi il y a quelques semaines, je suis au taquet pour 208 kilomètres de lancer de saucisson depuis le toit de la deudeuche !

La « Deudeuche », mignonne et rétro à souhait…

Thibault me donne quelques chiffres : la caravane publicitaire Cochonou est présente sur le Tour de France depuis 1997, et la « flotte » de véhicules compte 7 Citroën Deux-Chevaux dont une « limousine » (modèle « rallongé », très très rare, dans lequel j’aurai le privilège de passer la journée) et quelques anciennes Deux-Chevaux type « utilitaires ».

Montage7

Là aussi, on est en plein revival. La deudeuche ça parle à tout le monde ! Ça rappelle plein de souvenirs ! C’est la voiture du papa de Boule & Bill, des Dupond & Dupont !
On connait tous quelqu’un qui a roulé en « Deuch » !
(et accessoirement mes parents en ont eu deux) (une bleue et une rouge) (dont une que mon père avait intégralement démontée sur le trottoir devant la maison avant de la remonter ; ce qui a un peu participé à sa légende dans le village) (le Nord, le tuning, tout ça…).

Les deudeuches Cochonou sont magnifiques ! Ok, leurs décalcomanies à carreaux Vichy font vraiment franchouillard apéro-saucisson-et-Gilou-avec-mon-ptit-accordéon mais tout comme nous, la marque cultive un humour potache huitième degré et une culture populaire. On est pas si loin du mouvement hipster… mais on est surtout là pour s’amuser !

Les rond-points pris à l’envers (l’avantage d’une route fermée à la circulation) à 40 km/h me donnent l’impression d’être de nouveau dans le Timber : le charme des routes de France dans une voiture d’époque…
Car une deudeuche c’est mignon mais la tenue de route est assez aléatoire et le freinage approximatif ; heureusement, Damien – notre pilote – maîtrise parfaitement.

Foule en délire, bobs et lancer de saucissons !

Par respect pour les victimes de l’attentat du 14 juillet, la caravane est « silencieuse » depuis la veille : pas de sono, pas de slogans répétés en boucle et pas de speaker.
Mais « the show must go on », le Tour est une épreuve sportive historique de notre pays et la caravane en fait partie…

Malgré les évènements dramatique récents, l’ambiance est optimiste. Il y a quelque chose d’émouvant dans cette foule massée au bord des routes. Certains sont déguisés, d’autres ont préparé des pancartes avec des messages de soutien pour nos amis Niçois…

Montage5

Les enfants font d’incroyables sourires en voyant passer ces véhicules improbables : énorme madeleine sur roue, frites tournantes, immense bouteille de sirop lumineuse, rasoir jetable géant… Cela fait plaisir à voir !

Les deux-chevaux sont les préférées du public. Sur notre passage, les gens deviennent dingues ! La plupart espèrent pouvoir attraper un petit cadeau lancé par les hôtesses depuis les deux-chevaux « classiques ». Il y a bien sur les petits sachets de saucissons mais le must-have reste le fameux bob imprimé à carreaux rouges et blancs de la marque…

Je m’essaye moi aussi au lancer de saucissons ! Il faut être très vigilant à la sécurité des personnes au bord de la route ; aussi, afin d’éviter tout écart intempestif d’un spectateur un peu trop gourmand, il faut tenter de lancer le petit sachet façon frisbee : plutôt derrière la voiture et le plus loin possible de la route. Je me débrouille plutôt pas mal mais quelques uns de mes saucissons finiront… dans le fossé !
J’ai presque de la peine de voir les gens déçus qui n’ont rien pu attraper…

Une expérience inoubliable !

Après 5 heures de route, nous arrivons au lac du Parc des Oiseaux  et me voilà lâchée au bord de la route près de la ligne d’arrivée par mes covoitureurs pour que je puisse assister à l’arrivée de l’étape pendant que les deudeuches vont rejoindre le parking de la caravane.

C’était vraiment une chouette expérience. Je n’aurais jamais cru que ça me plairait autant d’être dans un véhicule publicitaire, moi qui milite pour le producteur du coin… Mais n’oublions pas que Cochonou est aussi une entreprise régionale !

Je me suis vraiment bien amusée avec l’équipe de la 2 CV limousine, j’ai vu des paysages magnifiques et plein de gens souriants dans cette ambiance optimiste et festive du Tour de France ; dans les circonstances qui précédaient cette étape, c’était très réconfortant.

Je n’ai qu’une envie : retourner dans la deudeuche balancer des saucissons par le toit décapotable !

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine… mais j’ai comme l’impression que certains de mes petits camarades de Lyon CityCrunch ont bien envie de prendre ma place… ;-).

Montage8

Toi aussi tu veux ton bob Cochonou ?

L’accessoire ultime de cet été en édition limité ! Le bob Cochonou assurera la bonne ambiance de vos apéros, pique-niques et parties de pétanque en faisant parler de lui…

Vous le voulez ? Laissez-moi un commentaire sur la thématique du Tour de France avant vendredi midi, j’enverrai un bob 2016 de ma collection personnelle au meilleur d’entre vous (n’oubliez pas de renseigner votre adresse mail dans le formulaire commentaire…).

Vive les vacances et vive le Tour de France ;-).