Une fois n’est pas coutume, on va parler politique sur ce blog. Pas de DSK, ne vous en faites pas, à l’heure où sera publié ce billet, vous en aurez certainement tous déjà fait une overdose. Non, parlons de Gérard Collomb, sénateur-Maire de Lyon, qui présentait la semaine dernière son livre ‘Et si la France s’éveillait’ à un public de « blogueurs » (en tout cas, sur le papier).

J’avoue que le titre de l’invitation, « Gérard Collomb face aux blogs », m’avait fait sourire. Certes, Lyon regorge de nombreux blogs, mais des blogs politiques ou sensibles à la politique, pas tant que ça, au final. Je m’attendais donc à un très petit comité. Ce qui me faisait un peu peur, rapport à l’obligation de poser des questions, mais me plaisait bien quand même. Puis l’invitation a circulé sur Kweeper, sur Twitter, sur Facebook, sur le blog de Gérard Collomb, et de « Gérard Collomb face aux blogs », on est passé à « Gérard Collomb face aux acteurs du web lyonnais au sens large, très large ».

Cela n’était pas plus mal, cela dit, car cela a permis de faire venir beaucoup de monde, avec des profils très variés. Le souci de tout cela, finalement, c’est qu’à vouloir ouvrir l’événement, plus de participants se sont retrouvés sur le trottoir qu’à l’intérieur, à écouter le Maire. Il régnait donc mercredi dernier au Voxx une ambiance assez particulière. Un Maire, dans un bar plein à craquer, où certains étaient venus l’écouter, d’autres boire un verre, d’autres encore regarder le foot.

J’avoue que je dois être un peu vieux-jeu, politiquement parlant, mais Gérard Collomb m’a fait un peu de la peine, au début. Présenter son livre, dans une ambiance réchauffée et peu attentive, ce n’est pas ce que l’on imaginerait du Maire d’une des principales villes de France. Mais cela confortait l’idée d’un Maire accessible, ce qui était plaisant. Et puis sont venues les questions : aucune en rapport direct avec son livre. Une question de la startup Tumbup sur les aides à l’entreprenariat à Lyon et notamment un projet de « Cantine » à la Lyonnaise, une question sur le Salon des Entrepreneurs, des questions sur les locaux pour l’Atelier des Médias, et une question sur l’avenir de la Halle de la Martinière.

Des questions qui finalement n’avaient plus rien à voir avec un « Gérard Collomb face aux blogueurs ». Gérard Collomb était face à ses citoyens, tout simplement. Des entrepreneurs, des acteurs du Web, et puis d’autres, commerçants, salariés, curieux… Au final, le jeu des questions-réponses s’est fait dans un léger chaos. Un Maire un peu moqueur dans ses réponses aux questions, peut-être surpris de se faire interroger sur la disponibilité en locaux de la ville alors qu’il s’imaginait s’adresser à des blogueurs venus discuter de son livre. Je ne sais pas.

En réalité, on a peu parlé du livre. On a peu parlé de la politique de M. Collomb. Et peu parlé de blogs (mais c’est tant mieux, malgré les injonctions de Charles Ele de Kweeper à faire parler les « blogueuses mode » ^^). Mais Gérard Collomb a fait quelques annonces intéressantes, listées chez Romain Blachier :

- une future spécialisation de la Part-Dieu comme quartier high-tech, sur 600 000 m²

- un espace de co-working potentiel dans la caserne Sergent-Blandan (en réponse à la question de l’Atelier des Médias et de Tumbup sur le sujet)

- ou encore des rencontres régulières entre acteurs du web et « gros » entrepreneurs lyonnais, pour échanger sur l’entreprenariat, partager des bonnes pratiques, etc.

Des promesses à suivre, donc, même si à ce stade, difficile de dire s’il s’agit de promesses « faciles » ou de dossiers réels du Maire.

Ce que j’ai pensé de tout cela, en conclusion ? Que c’était un peu brouillon, que c’était un exercice assez particulier et bizarrement cadré, mais qu’au final, voir toutes ces personnes se déplacer pour rencontrer leur Maire, cela faisait assez plaisir à voir ! Et qu’il faudra donc rester attentifs aux prochains événements du genre, car je ne doute pas qu’il y aura d’autres !

Vous pouvez lire quelques avis sur cette soirée également chez Urban girl, Romain Blachier ou encore Manoz. Et si j’ai beaucoup apprécié cette soirée, c’est aussi parce que j’ai pu y voir ou revoir de nombreuses têtes connues, que je ne listerai pas ici, mais qui se reconnaîtront !