La tradition se perd.

Certains lyonnais ont tendance à l’oublier, la Fête de Lumières c’est avant tout mettre des lumignons sur les bords de ses fenêtres le soir du 8 décembre, officiellement pour remercier la Vierge Marie, officieusement pour soutenir le tourisme local.

D’ailleurs, la mairie, soucieuse de voir cette coutume plus que centenaire se perdre, a fait placarder sur les abris-bus des affiches incitant la population à jouer le jeu.

Pour les non-Lyonnais, rappelons qu’un lumignon est une sorte de lanterne improvisée à base de petite bougie glissée dans un récipient en verre (Cf la photo).

Pour les Lyonnais qui refusent toujours de placer quelques lumignons à leurs fenêtres, voici 8 bonnes raisons qui ne manqueront pas de vous convaincre de le faire.

1 – Ça coûte pas cher

Enfin une fête où on ne dépense pas des centaines d’euros ! Pas de Wii à acheter à votre petit neveu, pas de lapin en chocolat ni autres pâtisseries trop sucrées à dégotter dans une boulangerie hors de prix, ni aucun Picard à dévaliser dans le but de préparer un repas pour toute votre famille, cousins éloignés compris. Le 8 décembre c’est une fête budget-friendly.

Faisons un rapide calcul :
– Sachet de lumignons : 3€
– vieux verres recyclées en bougeoir : gratuit
– vin chaud pour la route : 2€
Cout des festivités : 5€*

*Ce prix n’inclut pas les impots locaux qui financent la Fête des Lumières à hauteur de 1 millions d’euros.

2 – C’est l’occasion d’aérer chez vous

C’est surtout à toi, cher étudiant à la vie décousue, que je m’adresse. Ok, entre 2 soirées très arrosées et un cours en amphi tu n’es jamais suffisamment longtemps chez toi pour penser à ouvrir tes volets. Mettre des bougies sur le rebords de ta fenêtre provoquera quelque brassage d’air très bénéfique pour la santé de ton habitat.

(Cette bonne raison s’applique également à notre chroniqueur Silphi.)

3 – Ca rend ton quartier pourri plus joli

Tous les quartiers de Lyon ne peuvent pas s’appeler La Presqu’Ile, il faut aussi des coins moins classes. On ne va pas nommer les arrondissements moches à Lyon mais ils sont quelques uns et tu vis peut-être dans l’un d’entre eux (d’ailleurs tu t’es reconnu dès le titre de ce paragraphe, n’est ce pas ?) Si c’est le cas, pourquoi ne pas permettre à ton quartier, le temps d’un soir, de toucher du doigt ce que vit tous les jours le Vieux Lyon ? Les lumignons c’est tout petit mais ça possède le pouvoir de rendre les immeubles jolis. Alors si tu ne le fais pas pour toi, fais-le au moins pour ton chez-toi.

4 – C’est simple

Mais je suis un nouveau lyonnais, je sais pas comment on fait ?

Pas de panique c’est pas compliqué ! Voici la recette.

Ingrédients :
Une dizaine de lumignons.
A défaut, sortez quelques bougies et cierges entamés et coupez les à l’extrémité coté mèche afin d’obtenir une petite bougie de 2cm de haut. (D’ailleurs le terme lumignon signifie à la base bout de bougie.)

Des pots de yaourt en verre (type La Laitière).
Les plus motivés les décoreront avec de la peinture.
A défaut, utilisez des verres que vous n’utilisez pas trop. La cire s’enlève facilement après coup avec de l’eau très chaude.
Attention : les verres et pots de yaourt en plastique ne conviennent pas !

Préparation :
Placez les récipients sur une grande table à proximité des fenêtres.
Placez-y les bougies et allumez-les à l’aide d’une longue allumette ou d’une bougie d’anniversaire.
Ouvrez les fenêtres et placez les lumignons ainsi constitués sur les rebords en les espaçant de 20cm.
Si vous en avez sous la main saupoudrez de quelques rires d’enfants émerveillés.
Fermez les fenêtres.

Cuisson :
Les Lyonnais mettent généralement les lumignons aux fenêtres en rentrant de leur travail, aux alentours de 19h.
Laissez les bougies mijoter toute la soirée jusqu’à ce qu’elles s’éteignent.
Vous pouvez sortir de chez vous pendant ce temps, ça ne craint rien (sauf si vous avez utilisez des verres en plastique)

5 – C’est bon pour choper

Tu es une fille. Tu n’as pas bien compris cette histoire de lumignons. Tu es blonde. Tu as utilisé des verres en plastiques. La cire, le plastique et le bois de tes fenêtres sont entrés en fusion. Tu appelles les pompiers. Bruce, 25 ans, célibataire, capitaine des sapeurs pompiers te sauve la vie et t’appelle ma p’tite dame. Vous tombez amoureux, vous vous mariez et vous eûres beaucoup d’enfants (et une maison à crédit à Vaulx-en-Velin, retour au point numéro 3).

Tu es un mec. Tu as tout bien compris cette histoire de lumignons. Tu es brun. Alors que tu déposes tes bougies sur la fenêtre, dans l’immeuble d’en face, au même étage, une jolie fille fait la même chose que toi. Elle te fait un clin d’oeil. Tu lui fais un clin d’œil. Vous tombez amoureux, vous vous mariez et vous eûres beaucoup d’enfants (et une maison à crédit à Vaulx-en-Velin, idem).

6 – Ca donne un peu d’espoir

Oublions un peu cette histoire de Marie, de peste et de remerciements. Allumer des bougies est une tradition qu’on retrouve dans de nombreuses croyances et coutumes. Pourquoi ne pas lui donner la signification qui vous plaira ? A chaque bougie, faites un voeu, pensez à un être qui vous est cher (ou que vous souhaitez voir bruler dans les flammes de l’enfer, HAHAHA ! ), buvez un shot de vodka ou dites vous tout simplement que demain ça ira mieux.

7 – C’est l’occasion de remercier le dieu du foot

Vous souhaitez remercier la Vierge Marie pour la victoire miraculeuse de l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions, mais vous avez la flemme de monter jusqu’à Fourvière pour allumer un cierge ? Les lumignons sont LA solution. Ou comment dire merci tout en restant peinard au chaud.

8 – C’est magique !

Parce qu’allumer des bougies c’est magique ! Et si tu ne comprends pas ça, on ne peut plus rien pour toi.

Et vous ? Quelles sont les raisons qui vous poussent à allumer des lumignons le 8 décembre ?