C’est l’automne, il commence à faire froid, à faire nuit quand vous partez / à faire nuit quand vous revenez, et le spleen n’est pas loin ?
Alors le moment est venu de partir au soleil un soir par semaine… pour danser la samba. Sans les plumes et les paillettes, mais avec des rythmes qui sentent bon le sable chaud et le carnaval.

Nous avons testé pour vous deux cours radicalement différents, mais aussi chouettes l’un que l’autre.

Central Do Brasil, le mercredi à Croix-Rousse, de 19h30 à 21h.

Un cours festif et énergique !
Ecouter Soraya, c’est déjà un petit voyage : son accent qui ondule nous met directement dans le bain.
On s’échauffe en mode steptouch & co pour se dérouiller un peu, et on entre directement dans le vif du sujet : en un cours, on enchaîne une quantité incroyable de danses. Samba, forro, funk, axe-bahia… tout y passe !
On alterne les phases où on reproduit simplement ce que fait la prof, quand les pas restent intuitifs, et celles où on décompose lentement avant de frétiller comme des gardons brésiliens.
C’est jovial, c’est sensuel et c’est drôlement physique ! Et à voir la silhouette  – filiforme – de la prof, on imagine bien les bénéfices d’un an de cours.
Sans compter que si vous êtes motivées, pour pouvez embrayer sur le cours de Samba-Fitness, avec abdo-fessiers « dans une atmosphère de carnaval ».
Les cours de Soraya sont dynamiques et surtout très imagés, ce qui est idéal pour bien comprendre les mouvements  (… allez les filles, on remue une grosse cuillère dans chaudron, et on accompagne la cuillère avec hanches !).
Et ce n’est pas tout : boire un verre toutes ensemble après le cours n’est pas exclu ; et comme l’association Central Do Brasil travaille à la diffusion de la culture brésilienne, des fêtes (avec musiciens & danseurs) sont régulièrement organisées : l’occasion de mettre en pratique les pas fraîchement appris !

Comptez 250 euros l’année pour le cours de Samba, + 30 euros avec le cours de Samba-Fitness.
Possibilité de s’inscrire en cours d’année, au trimestre, ou au mois.
Les cours ont lieu à la Maison des Associations, 28 rue Denfert Rochereau, LYON 4.
http://centraldobrasil.free.fr

MJC Perrache, le jeudi de 18h30 à 19h45

Un cours libérateur et à haut pouvoir euphorisant !
Carolina, la prof, est multicarte : elle est brésilienne (la samba fait donc partie de son patrimoine génétique), elle a un cursus de danseuse classique et contemporaine, et une spécialité en psycho-motricité… ce qui rend son cours incroyablement complet et original.
Etape n°1, on s’échauffe, on se relâche et c’est l’occasion de prendre conscience de son corps. On fait des mouvements d’échauffement traditionnels, mais pas seulement : on court dans tous les sens, on marche à quatre pattes, on fait des pas chassés, on joue au chef d’orchestre en marchant à la queue leu-leu (chacune improvise un mouvement et tout le monde fait pareil, vous voyez?). Un moment où on retombe en enfance, où on glousse franchement, où on se laisse aller, et ça fait du bien !!
Etape n°2, on danse par terre. Allongées. On tend une jambe, on attrape son pied, on roule, on tourne… C’est relaxant et – contre toute attente – c’est plutôt très harmonieux !
Etape n°3, on fait des diagonales en chaloupant sur des rythmes brésiliens, et on rigole parce qu’on se mélange les pinceaux.
Etape n°4, on fait notre chorégraphie, qui nous initie petit à petit à la samba. On est synchrones au début, puis on échange nos places, on danse en miroir… La prof est toujours ultra-enthousiaste et on se suprend à s’applaudir – sincèrement – à chaque fois que la chanson se termine. Et comme on travaille dessus plusieurs fois par cours, hé bien on s’applaudit pas mal de fois. Et c’est chouette !

Les cours se passent à la MJC Perrache, au Centre d’échanges (salle au-dessus de la gare, à côté des jardins suspendus)
Comptez de 180 à 210 euros l’année.
http://mjc-perrache.com

Et parce que je n’y résiste pas, voici la musique de la choré en question. Et si vous la chantonnez toute la journée, c’est normal, c’est irrépressible !

Et merci à Poop’s pour sa photo qui nous vient tout droit d’une plage de Salvador de Bahia !!