composteur2

Oui, je sais, encore une asso écolo-babos. Désolée, c’est mon grand truc en ce moment et ça devrait le devenir pour tout le monde ! Green terrorista is speaking.

Sur LCC, on a beau être plus carnivores que végétaliens, on n’en oublie pas pour autant la planète. Vous avez du le percevoir à travers plusieurs articles (voir nos articles sur le lombricompostage, les jardins partagés et l’initiative des Incroyables Comestibles), on a une forte accointance pour les 5 fruits et légumes par jour mais c’est comme tout, ça produit des déchets. Personnellement, je suis sensible à mon impact écologique : j’adore trier et j’essaie de réduire comme je peux mes déchets ; ça allège ma poubelle et m’évite de la sortir toutes les semaines. Green terrorista, je veux bien, mais surtout grosse feignasse assumée.

Latchetch vous avait parlé de ses nouveaux colocs, les lombrics avec son article sur le lombricompostage. Je n’étais pas encore prête à un tel degré d’intimité, genre « je partage mon petit déj et mon espace de vie avec des asticots » pour plusieurs raisons pratico-pratiques (manque de place dans mon appart et peur de mal faire après avoir lu quelques articles). Il m’a donc fallu trouver une alternative pour mes déchets organiques : je l’ai trouvé avec le composteur collectif.

L’avaleur de biodéchets

J’ai découvert sur internet une association Les Compostiers. Cette association créée en 2009 milite pour l’installation et l’usage de composteurs. En tout, plus d’une cinquantaine de composteurs ont déjà été installés sur Lyon et sa grande couronne, qu’il s’agisse de composteurs de quartiers dans des jardins publics ou sur les quais du Rhône, de composteurs privatifs en bas d’immeuble ou même de composteurs d’entreprise. Vous avez certainement aperçu l’un de ces gros cubes en bois blond sur les berges du Rhône ou dans un square.

composteur-1 composteur-2

L’idée, c’est de réduire nos déchets et pouvoir proposer ensuite du compost pour les plantations sur balcons ou en intérieur. Mais c’est aussi, et c’est certainement la première valeur revendiquée, l’idée de développer du lien social entre les gens. Discuter, échanger des astuces, monter des projets, tout ça peut naître de plusieurs matières grises devant un tas de matière organique.

En pratique, 1,5 m3 de boite à compost peut servir pour 70 foyers. L’association accompagne les projets d’installation de composteur auprès de la Métropole de Lyon et propose la formation de jardiniers-composteurs pour permettre par la suite une complète autonomie du collectif. Des permanences avec des jardiniers-compostiers formés sont ensuite régulièrement ouvertes pour venir déposer vos déchets et récupérer ensuite du bon compost pour vos plantes.

Mon rituel biodéchet

J’ai récupéré un petit seau où j’entasse chaque jour mes déchets organiques (épluchures de légumes et pelures de fruits, coquilles d’oeufs, feuilles séchées de mes plantes, thé en vrac, marc de café, etc.). Une fois par semaine, je vais vider mon seau dans le composteur le plus proche de chez moi (entre Voltaire et Chaponnay, en attendant qu’un composteur plus proche soit monté) où deux permanences sont organisées dans la semaine.

composteur-collectif

L’avantage pour moi ?

> Des poubelles qui se remplissent moins vite

> Du terreau d’excellente qualité, naturel et gratuit (économie en vue sur l’engrais) à venir récolter au bout de quelques mois (entre 4 et 6 mois) qui fera ensuite le bonheur de mes plantes

> Je rencontre plein de gens super sympas (c’est bon pour le réseau personnel)

Compost Wants You

rcc2016-banniere-693x290px

Si vous êtes intéressé(e), ça tombe bien, cette semaine, c’est la semaine nationale du compostage de proximité du 1er au 10 avril (plus d’infos sur les événements proposés sur Lyon sur le site semaineducompostage.fr).

Ou bien, allez repérer le composteur collectif le plus proche de chez vous sur le site des compostiers, rendez-vous sur place et faites-vous connaître. Après ça, un petit mail pour vous faire « recenser » comme donateur et à vous les déchets verts.

Pas de composteur dans votre quartier ? Faites comme moi, lancez-vous dans l’aventure de la création d’un composteur collectif. Tout ce que vous aurez à faire, c’est de constituer un groupe de gens motivés, cibler un lieu pour l’installation de votre composteur et prendre contact avec l’association. Ils vous épauleront dans le montage de votre projet : choix du lieu, démarche administrative auprès du Grand Lyon, formation des jardiniers-compostiers.

Alors, libérez les lombrics ?!

Les Compostiers
🏠 10 rue du Gazomètre – 69003 Lyon
💻 www.lescompostiers.org

9 commentaires

  1. Super, merci Rocka pour ce complément d’infos… et pour nous rassurer sur le fait que les fans des vers sont bien de plus en plus nombreux ! Alors pour info et pour ceux que ça intéressent, ça fait maintenant 2 ans que je cohabite avec des lombrics dans ma cuisine, et je confirme que ça ne sent toujours pas mauvais et que les plantes sont en super forme avec le caca de ver. Attention aux moucherons par contre, ils squattent un peu ces jours-ci. Donc, pour le coup, la version collective est une très bonne alternative.

    1. Haaan trop merci Latchetch de ton commentaire !
      Je suis à fond avec cette histoire de composteur. C’est vachement cool et franchement, ça allège les poubelles.
      On est en train d’en monter un sur la placette à côté de chez moi, trop hâte.

  2. Merci pour cet article !
    Il y a un composteur en projet près de chez moi : il suffit d’envoyer un mail à l’adresse indiquée pour se faire connaître et…? Ça sert à quoi au final ?

    1. Hello Isa,
      cool pour le projet près de chez toi !
      Oui, l’idée c’est de te faire connaître pour que les “porteurs” du projet (en gros, le collectif de voisins accompagné des Compostiers) puissent évaluer le nombre de foyers intéressés. Et puis aussi pour être tenue au courant de l’état d’avancement du projet, pour donner ton avis si tu veux t’impliquer plus activement dans le montage du projet.
      Bref, oui, manifeste-toi haut et fort 😉

      1. Ok, alors c’est fait ! Merci encore pour cet article, ca fait plusieurs mois que je déplorais le manque de volonté municipale, mais j’avais jamais pensé à rechercher les actions d’une asso (le boulet)

        1. Hé hé, mais non tu n’es pas un boulet ! C’est juste qu’on n’a pas toujours le réflexe “associatif”. Parce que cette démarche de tri des déchets organiques devrait être aussi prise en charge par les collectivités, au même titre que le ramassage des ordures poubelles vertes, jaune, grises etc. C’est une question qui devra dépasser le cadre des “gens conscients”. C’est urgent.
          On a la chance que Lyon commence à s’y intéresser mais il va falloir que la ville passe à la vitesse supérieure. Toujours mieux !! 💪🏻💪🏻

    2. Bonjour, je suis locataire chez ALLIADE, notre association de locataire a demandé à notre bailleur l installation d un compositeur ,
      Je suis chargée de vous contacter afin que vous nous aidiez
      Pourriez vous me donner la marche à suivre et quelle est l aide que vous pouvez apporter
      D avance je vous remercie,
      ANNE TAVEL 06 13 38 36 31 à Tassin la demi lune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*