Il y a des restos, qui, à peine débarqués dans le paysage lyonnais, s’offrent une place assurée dans nos cœurs. C’est le cas du Bistrot du Potager. Pour tout vous dire, je ne connaissais pas l’ancien bistrot à côté des Halles de la Martinière et je n’avais jamais osé pousser les portes de celui du 6ème. Mais voilà qu’en fin d’année 2017, le Bistrot s’implante à côté de mon bureau, à Gerland. Heureux hasard…

Je résiste quelques semaines à la tentation et, j’avoue, quelques centaines de photos Instagram plus tard, je craque. Oui, je n’en pouvais plus de voir sur les murs virtuels de mes amis ces plats succulents, ces desserts grandioses et ces entrées qui ont l’air d’envoyer du pâté. Le rendez-vous est pris au Bistrot en Potager Gerland pour en découdre avec la légende… Est-il aussi bon qu’on le dit ? Que mettent-ils dans leurs assiettes pour que les éloges pleuvent autant ?

Le Bistrot du Vieux Pote…

Comme dirait mon Jules, le bistrot du Potager c’est vraiment le bistrot du Vieux pote. #2018onfanfaronne ! Bon les plus avertis à mes blagues pourries auront noté la référence, mais sans mauvais jeu de mots, le Bistrot du Potager c’est vraiment un coin sympa à partager avant tout entre potes. Certes le midi la clientèle est plutôt à la détente entre collègues, mais je trouve que c’est tout l’ambiance d’un bistrot où j’aime emmener mes amis. Cosy, chaleureux, lumineux, branché… Il n’en fallait pas moins pour me séduire en ayant à peine franchi les deux premières marches.

L’étage avec sa cuisine ouverte invite à la gourmandise. On zieute les cuistots qui s’activent aux fourneaux, on s’enivre des bonnes odeurs et quand le serveur arrive tout sourire avec le plat, on comprend pourquoi tant d’enthousiasme autour de cette cuisine. L’immense bar qui trône fièrement au milieu de l’étage apporte vraiment une touche conviviale au lieu. On a envie de passer la soirée avec une copine, toutes les deux accoudées nonchalamment à savourer un bon verre de vin.

Cuisine originale et toute en finesse

Au Bistrot du Potager, la cuisine éveille les sens et réveille les papilles ! Sincèrement c’est juste à tomber de sa chaise.

Les saveurs sont là, les assaisonnements justes, la pointe d’originalité (et de piment d’Espelette) de la cuisine du Chef nous émoustillent. C’est parfois osé comme avec ce potage de potiron et sa quenelle froide pour un double effet kiss-cool, ou encore avec la purée de choux-fleur du plat, qui n’a rien d’une bête purée de chou-fleur. Ce qui est certain, c’est que c’est toujours un régal, les plats sont dressés sans chichi mais avec goût et envie, ils sont colorés et révèlent le produit.

C’est une cuisine faite maison qui sublime les produits locaux et les saveurs exotiques ou basques.

Le midi, la formule entrée + Plat + dessert 19,50€ est parfaite pour découvrir le lieu. À ce prix, on peut déguster une grosse assiette de coquillage en entrée, suivie d’un beau morceau de Picanha de bœuf en plat. C’est copieux !
Le soir, on se partagera des tapas à base de poulpe, de croque-monsieur truffé, de boudin au lard noir de Bigorre ou de Gnocchi maison (entre autres, la carte est longue comme le bras et tout, absolument tout, donne envie). Attention quand même à la note qui grimpe vite.

Verdict

❤ On a aimé :
– parce qu’on est dans le 7ème les gars !
– les prix tranquilles du midi pour la qualité et le talent du Chef (19,50€ pour E + P + D)
– le lieu et sa décoration chaleureuse
– je vous ai parlé du bar ? … de la cave ? … heu des toilettes ? Ah, ouais… tout est cool

☁ On a moins aimé :
– pour se garer le midi c’est pas le top… fallait bien trouver un petit point négatif


Bistrot du Potager Gerland
🏠 83, rue de Gerland, 69007 Lyon
🚇 Métro Jean Jaures
⏰ Du lundi au vendredi midi et soir
04 37 70 36 95
Voir le site du Bistrot du Potager

3 commentaires

  1. Métro B Jean Jaurès , voire même Tram T1 Debourg. Sans oublier stations Vlov et bluely… bref c pas difficile d’y aller. 🙂
    Et dans le quartier Gerland, profitez en aussi pour tester la crêperie Praline et Fleur de sel qui n’a rien d’une crêperie bretonne banale, ou bien encore La Muse en Bouche qui se défend bien.

    1. On plaisante, on sait bien que c’est facile d’y aller, c’est pour dissuader les gens et que j’ai encore de la place le midi ahahaha 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*