salsa

Cette année, j’ai poussé les portes d’une salle de danse latino.

Sur un coup de tête ? Non, avouons-le, mes parents n’ont jamais compris pourquoi au lieu de marcher normalement quand j’étais petite je sautillais dans la maison en faisant pied-pointes et en tournoyant sur moi-même. Sans prétendre avoir le sex-appeal de Shakira, jai vécu dans les îles alors les déhanchés ça me connaît…
Et puis j’étais seule et j’avais du temps (je ne sais pas pourquoi j’écris tout au passé, je suis juste occupée). Et il y avait cette amie d’une amie qui avait rencontré son nouveau mec à une soirée salsa « si si je t’assure. Nathan et Samantha ? Soirée Hey Pepito ». « Géraldine et Samuel mais voyons à baila baila balayer ».

Bref les cours estivaux et gratuits de salsa sur la place des Terreaux ont achevé de me convaincre.

Sur un air latino oh oh oh!

Je m’inscris pour attaquer la rentrée en grande forme. 2 cours par semaine. Vu le prix croyez-moi je ne loupe aucune séance. Ambiance conviviale, on rencontre de nouvelles têtes. Car c’est aussi cela la salsa, une équipe prête à se mettre dans une ambiance « caliente » et faire monter la température en plein hiver.
Terminées mes interminables soirées sur le canap’. J’y prends goût. Je danse salsa, je dors salsa, je mange salsa (ay ay ay Caramba !), bref je vis salsa.

Un soir où Modération avait quitté le navire-rhumerie un peu trop tôt et après 4-5 mojitos (qui me semble être une consommation appropriée à mon déhanché) nous nous rendons dans un bar latin où j’ai pris mes quartiers d’hiver. Ni une ni deux mon corps fût comme envoûté sur la piste de danse. Une sacala, une Vuelta, deux-trois pas Cubains. Me voilà rayonnante, explosive, passionnée. EL FUEGO ! Shakira n’a qu’à bien se tenir.

salsa2

Sur la piste de danse, pas de Swayze à l’horizon j’ai dû me contenter de Patrick (tout court), 35 ans, chemise ouverte (chaîne en or qui brille), une légère calvitie.
La démarche mal assurée, Patrick m’invite à danser. Allons-y !
2:31 de danse…c’est long. Et parfois plus c’est long et … C’est pas forcément bon.
Patrick esquisse un clin d’œil à se décoller la rétine, visiblement ravi de notre performance. Je ne suis pas sûr que mes voisins de danse aient apprécié l’intermède musicale en mode Gypsy King de mon partenaire. Après tout on est là pour s’amuser, alors rions et dansons.

Accoudé au bar, il est là. LUI. Marc, pratiquant assidu de cet art latin depuis 3 ans, le matador de la rythmique latino, grand brun ténébreux, regard de braise, sourire colgate. Je fonds. Bilan : de belle passes réussies (si, je vous assure c’est bien un terme de salsa). Je lui laisserai un souvenir indélébile : l’empreinte de mon talon taille 40 sur son joli soulier. Pas sûr qu’il ait vraiment retenu de tête les 6 derniers numéros de mon téléphone en fait… Adios la soirée caliente. Sans sombrero, je resombre dans le célibat. Heureusement je vais suivre les bons plans de Carrie Brotteaux, olé!

Que ce soit pour draguer, se faire de nouveaux amis, améliorer sa raid-attitude la salsa c’est joyeux et on trouve forcément son compte.
Enfin si vous n’avez pas froid aux yeux la plupart des soirées dans les bars latins sont gratuites, franchissez la porte et laissez-vous inviter. Les gens sont généralement très accueillants et toujours prêt à donner quelques techniques de danse. Pas besoin d’avoir du déhanché, un peu de rythme, quelques minutes d’attention et surtout une bonne dose de bonne humeur vous propulseront rapidement sur la piste de danse
Et rien ne vous empêche d’aller déguster un (Virgin) mojito pour reprendre du poil de la bête entre deux chorégraphies endiablées.

Où s’inscrire ?

A Lyon il existe plusieurs écoles de danse qui proposent une variété de danses latines : salsa, bachata, merengue…dont
baila conmigo
multiFaskool
scènes attitude ou  club 48
Attention dans beaucoup d’écoles, les cours ont déjà bien commencé et il n’est plus toujours possible de vous inscrire. Tentez votre chance si vous êtes motivés avec un beau sourire il doit rester quelques places ;)

Si les cours sont déjà bookés, des lieux proposent des initiations gratuites, souvent les mercredis et dimanches. Une bonne idée pour tester des danses avant une première inscription ou apprendre à son rythme.

Où sortir danser ?

Voici mon petit listing mais les chatons je vous laisse compléter.

Le Bario Club
Les mercredis bachata on adore!
🏠 13 B Place Jules Ferry, 69006 Lyon.
🚇 Metro Brotteaux
💻 barrioclub.com

Le Blogg
Les Vendredis Oula lah lah latina, les dimanches Kizumba
(N’ayez pas peur de son côté hangar à l’extérieur, c’est plein à l’intérieur et la nouveauté c’est la salle spéciale kizomba ;)
🏠 14 rue Crepet 69007 Lyon.
🚇 Metro Jean Jaurès
💻 www.blogg-cafe.com

Le Ninkasi Gerland
Les lundis. L’occasion de boire une bière tout en dansant le pied !
🏠 267 rue Marcel Merieux 69007 Lyon
🚇 Métro Gerland
💻 www.ninkasi.fr

Le Cabana Café
Ideal pour le côté centre ville mais lieu très petit.
🏠 30 rue Annonciades 69001 Lyon.
🚇 Métro Hôtel de Ville
💻 www.cabana-cafe.com

salsa

Quel coût ?

Pour les cours de danse en école de danse : 220 et 250€ à l’année pour 1 cours
De nombreux bars proposent des cours gratuits ou à prix très modiques 5 à 10€/ cours une bonne solution pour tester les danses qui vous plaisent sur le prochain semestre.
Les écoles de danse proposent également régulièrement des soirées spéciales débutants ouvertes à tous : entre 10 à 15€/ soirée et aussi des stages journée ou week-end allant de 10 à 35€ / stage.
Je terminerai avec le bon plan 2016, du 4 au 16 janvier c’est à nouveau les portes ouvertes à Baila Conmigo et c’est 2€ / cours seulement.

Allez les chatons on se retrouve sur la piste de danse ;)