Sauna libertain Lyon

Quelques mois plus tôt, nous étions entre copines autour d’une table, à vider gentiment nos verres tout en bitchant sur le quotidien, le serveur, le boulot … je me souviens que cette fois ci la soirée filles dégageait plus une ambiance de loose que de rigolade. Rien de grave, quelques verres bien choisis auraient suffi à nous détendre, si l’une de nous n’avait pas marqué le moment d’un réflexion plus solennelle que le ton habituel de nos soirées :

« Est ce que vous vous rendez compte, les filles, qu’on aura plus jamais de premières fois? »

Et BAM ! On y avait jamais pensé en fait !
C’est la réflexion qui te fout instantanément une loose incroyable et dessine sur le front des rides en moins de 20 secondes.

« Le premier rendez vous, le premier voyage, le premier baiser…» la liste peut être longue finalement, n’essayez pas de l’écrire elle est sans fin. La bombe était lâchée, le diagnostic posé, nous étions bien en pleine soirée loose de copines quadra-précoces en mal de sensations fortes.

Depuis, cette soirée n’a fait qu’attiser une curiosité déjà bien marquée dans ma personnalité. Défi, prise de conscience ou juste besoin de s’étonner… cette réflexion me revient souvent en tête et offre parfois un excellent prétexte pour aller un peu plus loin que ce qui était prévu.

L’envie de découvrir, de ressentir encore cette excitation si précieuse des premières fois, ce mix parfait de surprise, d’émotion et de trouille qui te fait légèrement vaciller, hésiter un peu puis y aller franchement face à une nouvelle expérience. Et voilà ce que j’ai ressenti en arrivant devant les portes du «Sun».

Y aller… la première fois

Oui, le Sun est un sauna libertin ; pas de burger vegan ni de smoothies bio à l’intérieur, on vient bien y chercher autre chose… Pour ceux qui ont comme moi passé de très nombreuses nuits à écumer les bars de la rue Sainte Catherine, et bien sachez que vous étiez tout près de ce lieu incroyable !

Avant tout, il est préférable de se rendre sur le site du Sun, pour étudier minutieusement le planning afin de choisir la soirée la plus adaptée à vos envies et à celles de votre Jules. Nous avons choisi le jeudi.

Une entrée discrète surplombée de deux statues hindoues, et un vigile (très poli, c’est déjà rassurant), rien d’alarmant pour l’instant. Il fait si chaud dès le pas de porte, que l’envie de se déshabiller est instantanée. Ensuite, la jeune femme à l’entrée nous accueille et nous demande si nous venons pour la première fois, et nous décrit le dress code et les lieux. Jusque là ça ressemble assez au petit guichet à l’entrée des boîtes.

Sous-sol : Observation et Interrogations

Pour le dress code c’est vite vu : un paréo pour les femmes, une serviette de bain pour les hommes, et un bracelet avec le ticket pour la conso. D’entrée ça peut paraître un peu léger, si comme moi tu n’es pas familier avec le milieu naturiste, plus tard dans la soirée j’arriverai au constat que c’est bien superflu finalement (mais chacun choisi de garder son paréo ou pas). L’accueil est agréable et courtois.

Nous descendons tranquillement – ou prudemment ? – vers les vestiaires au sous sol. Le lieu semble déjà très grand, des casiers à perte de vue, un espace avec des appareils de musculation ; pour l’instant nous sommes toujours dans la phase d’approche que je nommerai Observation et Interrogations.

Vêtus de cet encombrant costume nous partons enfin à la découverte du lieu…

Sauna sexe Lyon

Autour de l’espace vestiaire se dessinent des couloirs plongés dans une lumière rouge, qui desservent des petites pièces sombres, pas grand monde pour l’instant… tout est calme. J’ai un peu l’impression de m’aventurer à la découverte d’une cave à l’architecture tentaculaire et dont on ne sait pas vraiment comment trouver l’issue, ou le Graal, tout dépend de ton état d’esprit. On ne va pas non plus retourner demander un plan à la dame de l’accueil, alors on s’avance doucement, presque timidement dans ce dédale de couloirs sous-terrains. Amateurs d’escape game, vous pourriez y trouver votre compte…

Retour au niveau 0 – Jacuzzi et détente

Je finis par retrouver l’escalier par lequel j’étais arrivée, monte et découvre l’immense salle aux lumières colorées, où il fait vraiment chaud. Ca pourrait être anodin si nous n’étions pas en plein mois de décembre, mais se promener en tenue d’Adam et Eve en ayant si chaud à cette période, c’est déjà un vrai bonheur. Passage aux douches, puis je découvre la piscine centrale, le bar avec ses ornements en bois d’inspiration indienne, les gros fauteuils en cuir qui jouxtent la piscine, les statues (faussement) hindoues, et je me sens aussitôt très bien. Loin, très loin de la sensation de malaise que mon esprit avait vaguement imaginé pendant un (court) moment d’hésitation. Nous posons serviette et paréo pour aller se lover dans le jacuzzi et profiter pleinement de ce moment de déconnexion avec le quotidien. Le décor bollywoodien est surprenant, la taille du lieu encore plus. Certains y verront un décor kitchouille surchargé, d’autres, comme moi, une immense et spectaculaire caverne colorée, mais quand je suis dans un bon mood j’ai tendance à être «bon public». Impossible d’imaginer qu’à deux pas de la place des Terreaux que nous connaissons tant, se cache un lieu si inattendu. Je crois qu’à partir de là, l’objectif «surprise» est déjà rempli!

Sauna Echangiste Lyon

Niveau 0 et 1 – Exploration

Autour de cette piscine, on devine l’entrée pour accéder au sauna, une porte vers le hammam puis une autre, un coin fumoir… j’ai comme l’impression qu’il faudra plus d’une soirée pour faire le tour du lieu. L’esprit aventurier reprend le dessus sur le moment détente et nous voilà repartis pour la suite de l’exploration. Les salles toutes différentes se succèdent tout autour de cette piscine, je découvre la barre de pole-dance, mais personne ne joue avec ce soir là, une autre salle avec un écran sur lequel est projeté un documentaire «humaniste», des recoins, des chambres avec des lits à baldaquins…
La visite promet d’être longue.

Club Echangiste Lyon

A l’abri du tumulte extérieur, avec une musique qui replonge un peu dans l’ambiance smooth des siestes sonores, nous allons de découvertes en découvertes. Reste encore à découvrir les coins cachés à l’étage, des couloirs sombres, des cachettes, un soupir… la description pourrait être plus exhaustive mais au risque de vous priver de l’effet de surprise, celui si précieux dont je vous parlais au début. Loin de moi l’idée de vous gâcher ce délicieux plaisir. Alors bien sûr la curiosité étant un élément prédominant de la nature humaine, à la lecture de cet article vous aurez peut être envie de me poser de questions, aborder franchement le sujet sur ce qu’il se passe ensuite, et mille autres interrogations…

je crois que la meilleure façon de satisfaire votre curiosité sera de vous y rendre, ou pas du tout, mais l’intimité de chacun est préservée dans ce lieu et il me semble convenable de ne pas en dévoiler plus ici, ni plus tard. Au Sun, le temps vous appartient, vos limites et vos fantasmes aussi les petits chatons.

Verdict

❤ Ce que j’ai aimé
– l’accueil simple et décomplexé
– le contact respectueux des autres couples
– la taille du lieu et son décor
– se retrouver en amoureux en dehors du temps
– venir les mains dans les poches ( moins prise de tête que d’aller à la piscine )
– l’espace labyrinthesque

– l’hygiène parfaitement respecté

☁ Ce que j’ai moins aimé
– le Crémant au bar un peu moyen

Infos

Jeudi soir : soirée couples (54 € pour deux), de 13h à 3h
Tous les derniers vendredis de chaque mois / soirée jeunes (moins de 29 ans) / bien pour les débutants
Prochain événement : 9 mars, les 7 ans du Sun


Le Sun Libertin (SunCity)
🏠 3, rue Ste-Marie des Terreaux Lyon 69001
🚇 métro Hôtel de ville
⏰ ouvert mercredi de 13h à 2h, jeudi de 13h à 3h, vendredi de 13h à 3h, samedi de 14h à 5h
☎ 04 72 10 02 21
💻 Aller sur le site du Sun

12 commentaires

  1. Bon ! D’abord bravo pour l’audace et l’humour 🙂 Sinon le Sun existe depuis des années à Paris comme sauna gay (exactement même déco et même patron ayant déjà à 50 mètres le plus grand bar « cruising » gay de Paris), comprendre lieu de plaisir et de consommation, juste à coté du commissariat de Paris 3 (pour la blague). Puis, en manque d’argent je suppose, ils ont coupé en 2 le sauna d’origine à Paris : une partie gay, une autre hétéro (mais avec les mêmes buts finaux : l’échange de fluides corporels). Puis ils ont décidé d’ouvrir une « filiale » à Lyon, que gay à l’origine. Mais cela a pris un retard de fou : des mois (années ?). Et comme à Lyon, la clientèle gay n’étant pas suffisante, ils ont décidé de faire des soirs (jours) hétéros et d’autres gays. Bref, il ne faut pas se mentir, c’est une boîte à sexe chauffée, je ne juge pas du tout, ça peut être très agréable en hiver lol

  2. Super article, drôle et respectueux. Le Sun offre vraiment un moment hors du temps 🙂
    Pour les jeunes couples le dernier jeudi de chaque mois c’est -50%, ça vaut le coup quand on est étudiant 😉

  3. Plutôt déplorable, clientes prétentieuses voire disgracieuses, à quelques exceptions prêt, faux clients exhib/prostits probablement dissimulés, accueil parano inéduqué et agressif, parfait pour introduire une atmosphère basse gamme, genre méchant animateur de camping… Masos bienvenus.

  4. Bonjour, hier soir nous nous sommes rendu au Sun alors que dans l’après midi nous avions repéré les lieux. Dans le porche écrit à gauche, club libertin pour les couples le samedi…. On arrive à 23h et on apprend que c’est un sauna… Et on accepte tout le monde. ? . On nous propose pas de tongs (alors que l’ambiance est chauffée et humide, pas de pédiluve … Et surtout beaucoup de monde qui baise dans le soit disant plus grand spa d’Europe. Ou sont les bulles ? On lit sur la présentation que l’ihygiene est reine. … On a vu personne nettoyer. Les serviettes à volonté ok. Mais le reste?!!!!!! On conseille ce lieu à personne Sinon vous faites pas partie de nos recherches… Désolant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*