Pour ce mois de décembre, je suis retournée faire le plein de BD Lyonnaises (mais pas que) à la librairie Expérience, et me voilà avec une sélection qui pourrait peut-être bien vous sauver la vie pour les derniers jours de course aux cadeaux.
Ou alors pour vous faire un petit plaisir comme ça, bien perso, pour les vacances. (j’ai choisi mon camp).

Le joueur d’échecs (coup de cœur !)

David Sala aux éditions Casterman 

Une sublime adaptation de la nouvelle de Stefan Sweig.
1941, à bord d’un luxueux paquebot, le champion du monde d’échec est défié par un étrange inconnu. Schizophrénie, tyrannie et récits poignants viennent s’ajouter à la tension palpable de cette ultime partie. 

Le dessin est splendide. audacieux, aquatique, parfaitement servi par le traitement à l’aquarelle complètement fou, à la fois libre et précis. Les décors art déco sont somptueux et vibrants de motifs.
Un livre qui se contemple, et qui se vit.


Tamara de Lempicka

Virginie Greiner et Daphné Collignon chez Glénat

1920, Paris, les cabarets et les artistes. Qui n’a pas rêvé de faire partie du beau monde des années folles ? Cet ouvrage nous ouvre les portes de l’atelier (et des nuits) de l’artiste peintre Tamara de Lempicka.

Bourgeoise Bohême talentueuse, à la sexualité plus qu’assumée, elle va à sa façon contribuer à la naissance d’une forme de féminisme. Amante, garçonne, mère et épouse, en constante recherche de liberté à travers les modèles qu’elle dessine.

Le dessin peut sembler froid au premier abord, mais plus la lecture avance, plus on se perd dans les rondeurs et la sensualité des formes et des regards.

A la fin, une post face bien documentée vient compléter le livre.


La terre des fils

Gipi chez Futuropolis

On ne sait pas grand chose, ni du contexte, ni de l’époque. Un futur pas si lointain, où la civilisation telle qu’on la connait aujourd’hui aurait disparu. Deux adolescents sont en colère contre leur père qui les élèvent à la dure pour les aider à survivre. Celui-ci a connu la vie d’avant et conserve ses secrets dans un journal qu’il est le seul à pouvoir encore lire.

C’est un récit noir, poignant, triste. Beau et tendre aussi.

Le traitement graphique, griffonné, vibrant (plume ?  stylo bille ?) est hyper expressif. L’onde frémissante, les joncs du lac, la pluie et le vent… la nature omniprésente semblent bouger sur les pages.


En bonus (c’est Noël ! on se lâche)

Les Enquêtes gastronomique de Guillaume Long.
Plusieurs articles de resto présents sur ce site ont été rédigés suite aux recommandations de l’auteur, publiées mensuellement pour Lyon Capitale depuis 2 ans. Un livre drôle, plein de références Lyonnaises et qui donne très faim.

Venenum de Fabien Toulmé, coédité par Lyon BD et le Musée des Confluences.
Pour qui a aimé l’expo Venenum à la Confluence (moi, moi !), on retrouve dans cette BD mignonne et didactique tout un tas d’anecdotes fascinantes sur l’histoire du poison. (A retrouver entre autre à la boutique du musée).

Anouk Ricard et ses « faits divers 2 » (mais prenez le tome 1 avec, tant qu’à faire, il est pas cher).
Toujours décalé, toujours hilarant et donc toujours indispensable.

**groupie**

J’espère que cette sélection vous plaira. J’attends vos recommandations et vos coups de cœurs.

Retrouvez tous nos coups de coeur BD ici

Tout plein de merci à la Librairie Expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*