Mirage

Si vous êtes fan de graphisme, peut-être avez-vous aperçu sur un abribus les superbes affiches du Mirage Festival. Si vous êtes un petit peu curieux vous vous êtes peut-être demandé ce que c’était, mais je suis sûr que vous n’avez pas été assez curieux pour aller vraiment chercher. Et bien laissez-moi vous expliquer.

Le Mirage Festival c’est quoi ?

Le Mirage festival, c’est d’abord deux passionnés de musique électronique et d’art numérique (projections, vidéos, etc…) qui veulent mettre ces disciplines en visibilité, d’abord avec leur assoc Dolus & Dolus, puis avec un festival. Naturellement, ils se sont rapprochés de l’association AADN, très active dans ce domaine. Créée il ya une dizaine d’années pour aider les artistes à développer leurs projets, elle regroupe des artistes, des ingénieurs, des informaticiens de tous poils et organise notamment de nombreuses résidences à Lyon.

Bref, on ne dirait peut-être pas mais il y a pas mal de personnes qui bossent dans ce secteur à Lyon. Pour parler concret, ca donne parfois des choses comme des projections pour la fête des Lumières (Les Terreaux cette année, ou la Fresque des lyonnais l’année dernière, par exemple) ou encore des scénographies de théâtre ou d’opéras.

On y voit quoi à ce festival ?

Le Mirage Festival, c’est donc 5 jours de concerts, de performances, d’installations ou d’explorations numériques. Avec des artistes aussi bien issus de la scène locale que des grosses pointures internationales (dans leur domaine, hein, on est d’accord).

Je vais être honnête avec vous, les 2 soirées vendredi et samedi au Sucre, il parait que ça envoie du lourd, mais perso je ne suis pas assez pointu en musique électronique. Le vendredi c’est une soirée dédiée au label berlinois 50 Weapons (le label de Modeselektor, avec des artistes comme Bambounou, Benjamin Damage et Peev), et le samedi on célébrera les 15 ans de Creme Organization (DJ TLR, Innsershades, Marquis Hawkes et The Pilotwings).

Non, moi ce que je vous conseille, ce sont les performances. Elles auront lieu à la salle Garcin (juste à côté du Lavoir Public) le jeudi 26, et aux Subsistances le vendredi 27 et le samedi 28. Alors bien sûr, là aussi je vais être honnête, je ne connais pas les artistes qui sont proposés, mais en épluchant le site internet, ça (me) donne super envie.

Bien sûr, je vous voir venir, vous trouvez ça tout chelou, n’est-ce pas ? Certes, c’est possible, mais dès le début je vous ai parlé d’art, non ? Et là, on est clairement aux frontières de la musique / vidéos et de l’art contemporain. Et j’ai envie de vous faire découvrir de nouveaux trucs qui sortent un peu de l’ordinaire.

Si vous êtes plutôt installations ou explorations numériques, rendez-vous plutôt au lavoir Public ou aux Galeries Terremer, Sunset Résidence et l’Abat-Jour, ou encore au Musée des Beaux Arts mercredi pour l’inauguration du festival.

Le Mirage Festival, c’est donc du 25 février au 1er mars, et vous trouvez toutes les infos sur leur site internet ou sur leur page facebook. Et pour finir, regardez le petit compte-rendu de l’édition de l’année dernière, ça devrait vous rassurer un peu.

Alors je vous ai convaincu ? (dites oui, siouplait…)