On a tous des bâtiments que l’on aime particulièrement ou que l’on déteste à Lyon. C’est souvent l’occasion de discutions animées en soirée.

Personnellement je n’avais aucune affinité avec le béton qui m’a longtemps rappelé les blockaus des plages de ma région.
J’ai donc souvent trouvé qu’une bonne partie de la Part-Dieu – dont notamment son fameux auditorium –  était vraiment « très moche et très triste ».
Le crayon aussi m’a longtemps semblé une « abomination » du paysage lyonnais – jusqu’à ce que je m’y habitue et l’apprivoise – alors que la Cité Internationale – avec ses formes douces et ses façades céramiques couleur briques – m’a tout de suite beaucoup plu.

A Confluence, il y a « du bon et du mauvais » : j’adore l’immeuble où j’habite – pourtant tout en béton – , à chaque jogging je vénère Odile-Decq pour son magnifique parallélépipède gothique noir et rouge mais je reste très perplexe devant les fameux cubes orange et vert de Jakob+Macfarlane.

Bref, comme pour la musique ou pour n’importe quel art, l’architecture est souvent question de goût…

Il y a actuellement et pour très peu de temps une chouette expo à la Sucrière.
Attention, cette exposition n’a lieu que du 19 au 28 septembre !

10524637_1451510471797600_3142439512876370906_n

« L’Architecture dans l’Objectif » regroupe 4 photographes autour de 4 visions de l’architecture.

– « Mémoire » pour Gilles Aymard qui photographie le plus beau du béton lyonnais en noir et blanc superbement contrasté.

Lyon-vertical-brut-2013-04-0054

 

– « Vibrances » pour Régan Mathieu dont le travail est centré sur les reflets et les couleurs, graphique et parfois quasi-futuriste.

VIBRANCES01

 

– « Traversées » d’Aline Périer, visiblement inspirée par les nombreux ponts, passages, et passerelles de notre ville.

Passerelle-de-lHomme-de-la-Roche1

 

– « Nocturnes » de Gilles Framinet, parce que les bâtiments montrent souvent un tout autre visage la nuit venue, et particulièrement dans la ville des lumières !

2extrait-nuit-113-Voute-Perrache-Lyon-2-3

Cette exposition met à l’honneur nos plus beaux bâtiments et permet de redécouvrir notre paysage urbain sous un œil différent et souvent inspiré – celui des photographes.

Personnellement, les photos de Gilles Aymard m’ont vraiment touchée et permis d’appréhender le béton de la Part-Dieu vraiment différemment. J’ai presque hâte d’y retourner pour essayer de revoir ces bâtiments avec cette nouvelle vision.

 
« L’Architecture dans l’Objectif »
Du 19 au 28 septembre de 11h à 18h (fermeture billetterie à 17h30) sauf le lundi et le mardi.
La Sucrière
49/50 quai Rambaud
Lyon 2ème
www.larchitecturedanslobjectif.com
Tarif : Adulte : 8 € (5€ en tarif réduit).