radin-01

Aujourd’hui, une petite introduction au merveilleux monde de la terminologie, ou l’étude des mots, ou encore l’art délicat de se servir d’un dictionnaire autrement que comme cale porte.
On va y aller tranquille, avec un mot bien connu : CRUNCH.

D’une : ça se prononce /krʌntʃ/ – et ceci n’est pas du klingon mais l’Alphabet Phonétique International, un truc barbare de linguistes. Donc, “petit k”, “petit r”, “chapeau chinois”, “petit n”, “petit t” et “serpent qui fait comme une parenthèse toute chelou”, ça se dit “creuntche”. Fin de la partie intello sans intérêt.

De deux, et là on se rapproche du vif du sujet : CRUNCH, c’est le son du craquement familier d’une célèbre tablette de chocolat, synonyme de bonheur calorique assumé pour toi qui croques la vie – comme nous, les Citycruncheurs. CRUNCH, c’est aussi les abdos que tu dois faire (ou pas), quand tu as abusé de la première définition.

Mais CRUNCH, c’est aussi… la crise (sérieusement, coller un lien vers un dictionnaire et trouver ça amusant, c’est vraiment de l’humour de grammar nazi…).

Bref. Quand l’ironie de la terminologie rencontre de manière aussi fort à propos notre déprimante conjoncture, j’ai envie de dire que ça méritait bien une petite intro à rallonge pour ce papier consacré à quelques idées shopping (ou cadeaux de Noël en retard) pour tous les plus ou moins précaires que nous sommes.

Ami créatif sans le sou ou vrai crevard dans l’âme, c’est pour toi.

Niveau 1 : l’Acheteur Responsable

Un objet qui n’a pas fait 10 000 bornes en avion fera plaisir à ta conscience écolo ou à ta coloc hippie locavore. Et en optant pour de la production locale, non seulement tu fais vivre le petit commerce, mais en plus tu es certain d’avoir un cadeau ultra original. Et en plus ça fait la promo de notre belle région, l’air de rien.

Exemple : une BD de la Librairie Lapin, dessinée (souvent) à Villeurbanne et imprimée (parfois) à Saint Etienne.
La Librairie Lapin, c’est de la BD et des goodies pour tous les goûts, mais surtout les plus déjantés : les aventures d’Ultimex, le connard classieux, ou les récits scatométaphysiques de Grim à la montagne raviront ton petit frère ado (plus ou moins attardé). Tes amis scientifiques et/ou geeks apprécieront Pour la Science , tandis que les tribulations absurdes des lapins de Phiip (qui « dessine des lapins débiles et édite des livres idiots », sic) raviront ton beau-frère fonctionnaire, mais pas que. Il y a même des livres pour enfants ! Sinon tu peux aussi investir dans quelques opus pour ta pomme et ainsi faire briller de mille feux ton étagère Billy.

Et j’ajouterai enfin, parce que je suis pas à une digression près et que je veux crier au monde que les BD, c’est le bien : hier, (s’)offrir une BD était un acte culturel, aujourd’hui c’est en plus devenu militant. Alors, qu’est-ce que tu attends pour soutenir un dessinateur près de chez toi ?

Crédit image : http://librairie.lapin.org/

Crédit image : http://librairie.lapin.org/

 

Moins pointu mais sûrement aussi efficace, tu peux aussi offrir un petit souvenir de chez Kioske in Lyon, qui est quand même la seule boutique au monde où on trouve nos posters collectors [mode corporate OFF], mais aussi plein d’idées cadeaux 100 % made in Lyon (et pas forcément hors de prix). Difficile de faire plus local.

Niveau 2 : le Pingre Assumé

Comme tu as une famille éparpillée façon puzzle aux quatre coins du pays, il aura été théoriquement impossible de voir tout le monde le 25 décembre. Tu vas donc fêter Noël en décalé, ce qui te permettra de réaliser ce superbe combo : billets de TGV moins chers que pendant les fêtes + achat d’un pourcentage non négligeable de tes cadeaux de Noël pendant les soldes d’hiver. Argument choc pour ta soeur fashion-victim : un sac à main sera toujours plus beau s’il est acheté à moins 50 %. Et bim.

Niveau 3 : le Créatif Fauché

Plus un sou en poche mais tu veux quand même faire plaisir à tes amis ? Concocte-leur une playlist personnalisée sur Whyd, le réseau social qui permet de compiler ses morceaux préférés à partir d’autres plateformes (YouTube, Vimeo, SoundCloud…). La Team dispose d’une page avec ses premières playlists à la fois chic et de bon goût (hum…), dont tu peux clairement t’inspirer !

Niveau 4 : l’Ultimate Crevard (boss final)

Le niveau 4, c’est comme le niveau 2 en deux fois pire. (Sans déconner…)
Non seulement tu fêtes Noël en décalé, mais en plus tu vas oser refiler à une personne que tu n’aimes pas un cadeau à chier qu’on vient de t’offrir le 25 décembre : fontaine à chocolat, double compil des hits disco 70’s mais réorchestrés, Encyclopédie de la pâte à crêpes préfacée par Bernard Menez, ou tout autre fond de bac de solderie à moins de 4 euros.
Ou tu l’offres à une personne que tu aimes justement pour son sens aigu du 10ème degré et qui saura apprécier à sa juste valeur un cadeau merdico-cryptique. Sois bien certain de ton coup quand même…

Locavore psychopathe ou radin à l’imagination débordante, te voilà maintenant plein de bonnes idées pour te faire plaisir ou gâter tes amis à moindre frais !