Chaque semaine Lyon69.net, partenaire du lieu éphèmere Le Sucre vous fait découvrir un des artistes locaux invités à se produire sur le toit de la Sucrière.

Ce samedi, Le Sucre s’associe avec le Pop Up Market pour une soirée We ♥ Vintage placée sous le signe du retro, du old-scool et de la mode.

Comme à chaque fois, Lyon69 vous permet de sucrer la fil d’attente en participant à un Grain de Sel (Filez voir ici pour en savoir plus) et de bénéficiez d’un accès au Sucre par une fil d’attente rapide.

Parmi les invités à venir poser leurs platines au cours de la soirée , on retrouve Incontrol et son univers musical qui sent bon les années 20. Son set devrait mettre une ambiance électrique dans le ciel de la Confluence. On vous propose de le découvrir au cours de cette interview.

Salut Julien peux-tu te présenter rapidement au lecteur de Lyon69 ?

J’ai quitté Paris pour Lyon il y a 3 ans et c’est précisément la période à laquelle j’ai commencé à mixer sous le nom de Incontrol. J’ai monté avec un ami qui vit à Toulouse le collectif Bebop Swing avec lequel nous avons diverses activités (principalement la production de soirées, de spectacles et le site electro-swing.com. Nous travaillons à destination du grand public ou de clients privés.)

J’aime produire de la musique, le soleil, cuisiner et voyager …

Comment as tu découvert l’électro swing ? Qu’est ce qui t’a attiré vers ce courant rétro ?

Surement car je suis ouvert à toutes les musiques (Jazz, Chanson Française, musiques Africaines, Northern Soul, Rare Grooves, Jackin House …)

Concrètement ça a commencé quand j’ai entendu Caravan Palace pour la 1ère fois il y a 4 ou 5 ans (Ils avaient 50 amis sur Myspace). A la 1ère écoute, j’ai trouvé ça horrible (rires), mais j’y suis revenu sans m’expliquer pourquoi et j’ai commencer à ressentir une énergie puissante dans cette musique. C’est la musique populaire de grand père (Swing, Gospel, Boogie Woogie …) avec celle des kids d’aujourd’hui (Dance, Electro …) C’est une musique qui fédère. J’aime cette idée et tu peux vraiment rendre dingue toute la famille. Il y a beaucoup à inventer, imaginer. Ca m’a décidé à passer derrière les platines. Avec le recul j’ai le sentiment d’avoir toujours vécu avec cette musique. L’idée majeur c’est aussi Happy People, tu sais cette petite tête qui sourit dans un rond jaune. L’emblème de la House a ses débuts … ouvert à tous, tous ensemble pour faire la fête. Je crois qu’on revit ça avec l’Electro Swing.

Ca fait quoi de se produire à la Sucrière ? Qu’évoque pour toi ce lieu ?

Heureux de retrouver la clique Des Gens, honoré de l’invitation, ravi que cette musique plaise …

On parle beaucoup de la Sucrière avec la Biennale. Ce lieu, je ne le connais que de l’extérieur mais il m’évoque une autre dimension, un espace temps parallèle.

J’ai hâte d’être sur le toit pour voir cela sous un nouvel angle. Pouvoir jouer de la musique là haut c’est littéralement le top … un grand merci à ceux et celles qui se bougent pour que ça se passe.

Quel est ton rapport au sucre ? Y vois-tu un plaisir régressif et nostalgique à l’image de l’électro swing ou es-tu plutôt salé ?

Jamais dans mon café, je l’assimile par le chocolat, les pastas, les fruits ou le vin. Plaisir régressif et nostalgique oui certainement …

En dehors du live de samedi, quel est ton actu et celle de bebop swing ?

Je me suis lancé dans beaucoup de choses depuis 2 ans (animation du site electro-swing.com, gigs en Europe, montage d’un studio de mixage à Croix Rousse, organisation de soirées Extra! aux Nuits Sonores, Electro Swing Cabaret à la Marquise, au Ninkasi Kafé et à Toulouse, soirées privées à droite à gauche …) Besoin d’un peu de recul. Au programme : apprendre à mieux m’organiser et m’entourer, passer plus de temps dans mon studio pour produire des tracks, un projet de groupe Electro Swing pour 2012.

Avec Bebop Swing ça bouge aussi. Mon collègue toulousain, vient vivre sur Lyon. On va aller plus loin dans nos concepts de soirées, ajouter diverses animations et relever la qualité de l’ensemble. On espère que le public serra au rendez-vous !

Un petit morceau de sucre musical en guise de conclusion ?

Il est tiré du dernier album que j’ai pris le temps d’écouter tranquillement du début à la fin : « Cécile ma fille » de Claude Nougaro.

Le morceau s’appelle « Ma fleur » … j’adore !

Retrouvez Incontrol, samedi au Sucre ou sur SoundClound.

http://soundcloud.com/incontrol

http://electro-swing.com/

http://bebop-swing.com/