Trouver un bon bar à vin pour une soirée entre amis ou en amoureux, ce n’est pas toujours si simple. Un jour, promis, on fera un top 5 des bars à vin, alors lâchez vos bonnes adresses dans les commentaires. En attendant, il est l’heure de rédiger un premier article sur le Ballon, ayant testé plusieurs fois ce lieu (je l’avoue c’est un peu mon spot quand mes amis sudistes montent à Lyon). Récemment j’ai aussi fait Le Daughter Wine et le Muraato dont je vous parlerai très prochainement dans d’autres articles.

Soirée les yeux dans les yeux, en amoureux

Un bar à vin c’est net et efficace pour un rendez-vous galant. Au moins, on sait de suite si Jules est plutôt vin rouge ou blanc, sec ou fruité, Bourgogne ou Bordeaux. Et le vin, c’est toujours plus classe qu’un mojito pour en savoir plus sur lui.

le ballon

J’ai rendez-vous avec Jules, c’est notre premier vrai rencard et pas question de faire un faux pas si je veux rester la fille cool et sympa qui l’a séduite. Je prends les devants et propose d’aller boire un verre au Ballon.

Pas de bol, pas de réservation, pas de place, mais le serveur, aux petits soins avec nous, me sauve la mise en nous installant au bar le temps d’attendre qu’une place se libère (+1 pour le serveur). De suite, on s’accorde avec Jules, on commande deux verres de vin rouge (+1 pour Jules). Cependant ce gentil serveur et son « vous savez qu’elle a des goûts de luxe, la demoiselle? » ont failli me renvoyer directo à la case célibat-chat-nutella (-1 pour le serveur). Ce soir-là j’ai cru que le Ballon m’en voulait, car la planche servie n’étaient pas des plus goûtues (ou alors on discutait tellement avec Jules, que le fromage a commencé à transpirer et à souffrir du chaud, en mode mangez-moi, mangez-moi !). Du coup -1 pour la planche de fromages qui n’a pas été cool avec nous.
Enfin pour vous rassurer (ou pas), plusieurs verres et heures passées dans le bar ont permis de commencer cette histoire en beauté.

Vous l’aurez compris Le Ballon c’est sympa en amoureux, mais peut-être pas au premier rendez-vous galant. Point positif, c’est ouvert le lundi, et peut donc vous sauver de l’éternelle question épineuse des rendez-vous en début de semaine. Le lieu est assez grand mais souvent bondé et assez bruyant quand même, dans ces conditions, difficile de chuchoter des mots d’amours à votre dulcinée. Le risque de se retrouver sans table et de finir au PMU des Terreaux n’est pas loin. Hahahaha, je plaisante, par pitié, si Jules vous amène au PMU, fuyyezzzzz le !

Dionysos s’invite à table, dégustation de vin

la ballon vin

Attaquons le vif du sujet, car dans bar à vin, il y a le mot « vin ». Les serveurs avec leur beau tablier de sommelier ont une bonne connaissance de leur carte et des produits.  Ces passionnés savent nous aiguiller sur des vins en fonction de notre goût, nos plats, notre souhait. Et surtout ils nous font voyager avec une belle carte des vins français ou étrangers, renouvelée régulièrement, variée mais ciblée.

Plutôt arôme de vanille et sucré ? Je vous conseille le Bugey chardonnay Bonnard. Plus rond en bouche et aux notes de pomme ? Assurément il faut partir sur la Chouette blanche de St-Guilhem-le-désert. Les tarifs restent assez abordables pour un bar à vin de qualité, de 4,50€ à 7,50€ Le verre. Une petite bouteille de Tariquet m’a par ailleurs ravie les papilles plus d’une fois. Ici on déguste, alors pas de raison de … finir rond comme un ballon.

Amateurs comme fins connaisseurs seront séduits par l’ambiance qui reste bon enfant. La petite terrasse aux beaux jours ravira tout le monde, véritable havre de plaisir au cœur du centre-ville.

On y grignote quoi de bon ?

Chez CityCrunch, vous le savez, nos palais sont toujours à l’affût de bonnes adresses et on a voulu tester la dernière fois ce lieu avec une partie de l’équipe. On y grignote quoi alors au Ballon ?

plat ballon

Les premiers arrivés ont d’abord testé la tortilla & pata negra (mention spéciale !) avec ses petites tomates séchées et sa roquette. Puis la faim nous gagnant, on a sauté sur la poêlée de poulpe, bien assaisonnée avec sa salade thaïe aux fruits de la passion, légèrement croquante bref juste divine en bouche ! Pour seulement 9,50€ chaque plat on se régale les papilles avec une belle mise en bouche.

Cependant notre estomac de fameux chroniqueur et notre table accueillant de nouveaux rédacteurs affamés, on enchaîne avec une planche mixte de charcuteries d’ici ou d’ailleurs et de fromages affinés de la crèmerie de Charlie. Elles sont plutôt copieuses si vous êtes 2/3 personnes mais pas tellement données, comme toutes les planches (14,50€). Certes la planche de fromages avec Jules manquait de saveurs (mais bon je devais le dévorer des yeux alors au final le goût de la planche…). La saveur des planches est peut-être variable car sur tous mes autres tests apéros dont celui avec l’équipe LCC, les planches du Ballon étaient bonnes.

On poursuit avec une nouvelle tournée de tapas à partager. Au programme des réjouissances : mozzarella burratina et jambon truffé d’été (14,50€), plutôt pas mal même si cela ne vaudra jamais l’excellente burrata du Muraato. On conclu la partie salée avec un hamburger Taleggio et sa compotée de poivrons (13,50€).

la ballon

Bien entendu vous nous connaissez, on ne se laisse pas abattre et donc on termine pour les plus vaillants avec une bonne note sucrée et des petits desserts savoureux (on a adoré le fondant maison et le crumble).

On ressort souvent du Ballon avec une note assez salée : 40€ par exemple avec Jules pour une planches et des verres de vin. Les tapas sont bonnes et la cuisine fait maison sont de qualité mais les petites bouchées et les quantités nous poussent souvent à commander plusieurs tapas.

avis-coup-de-coeurambiance-decontractetarifs-pas-donne

Le Ballon
🏠 14 rue du Palais Grillet 69002 Lyon
⏰ du lundi au samedi de 12h30 à 14h00 et 18h00 à minuit
🚇 Métro A – Cordeliers
☎ 04 72 77 62 51