LieuxIncontournableOk, ok, ok.

Si vous vivez à Lyon ou si vous y êtes venu plusieurs fois cet article ne vous sera d’aucune utilité et il vous paraitra sûrement simpliste. Mais vu que c’est la rentrée et que pas mal de gens débarquent à Lyon sans rien connaitre de la ville, je me suis dis qu’il serait pertinent de dresser une liste des lieux incontournables.

Ces lieux ultra-connus de Lyon, vous les fréquenterez des dizaines de fois par an, voire par mois (et pourquoi pas tous le jours, tiens !). Alors suivez le guide, vous vous apprêtez à faire vos premiers pas dans Lyon.

La Part-Dieu

Personne n’aime aller au centre commercial de la Part-Dieu. Mais on finit tous par s’y rendre plusieurs fois par an. Parce que la concentration extrême d’enseignes (267 boutiques au compteur), son immense Carrefour (le seul supermarché de cette taille dans le Lyon intra-muros) et son BHV (pratique quand on a besoin d’un tournevis… hors de prix) en font un bon plan pour un shopping express mais intensif. Les samedis d’hiver, si vous êtes en manque de chaleur humaine, n’hésitez pas à aller vous frotter à la centaine de milliers de badauds qui arpentent ses étages.

Les Berges du Rhône

Les Berges du Rhône (mais si le Rhône, c’est le plus gros et le plus limpide des 2 cours d’eau) sont une longue promenade à plusieurs visages, au bord de l’eau, traversant la quasi totalité de la ville. Fréquentées par les joggeurs, les familles et les fêtards, les Berges sont surtout connues pour leurs apéros endiablés le long du Quai Augagneur (dans le 3ème arrondissement). Bars-péniches, pique-niques sur l’herbe et cuites sur les marches de la Guillotière… les possibilités sont nombreuses (au grand désarrois des riverains) sur les Quais de la Soif.

La Presqu’Ile

New-York a son Manhattan, Lyon a sa Presqu’Ile. Habiter en Presqu’île, c’est faire partie d’une sorte de classe dominante (ou snob pour certains). Vous êtes dans le cœur battant de la ville et vous vous gargarisez de ne jamais traverser un pont pour rejoindre la plèbe. Fort heureusement, la Presqu’Ile appartient à tout le monde et de nombreux Lyonnais s’y baladent à tout heure de la journée. C’est là qu’on trouve la plus grosse concentration de boutiques, de bars et de restos de la ville.

Le Parc de la Tête d’Or

Quand les Lyonnais parlent du Parc sans préciser lequel, il s’agit forcément du Parc de la Tête d’Or. C’est le parc le plus fantastique de la ville (voire même de France, assumons notre chauvinisme). De la végétation partout, un grand lac, des grandes pelouses, des serres, des roseraies, un zoo… voici ce qui attire les Lyonnais en masse les jours de beau temps. Même si c’est carrément bondé les week-ends on arrive toujours à trouver un petit coin d’herbe pour se prélasser.

La Rue de la République

C’est la grande artère piétonne de la Presqu’ile. On reconnait un Lyonnais d’un touriste à la façon d’appeler cette rue. Les locaux disent rue de la Ré et vous passerez encore pour un petit nouveau si vous rigolez en faisant des jeux de mots en rapport avec les fesses. La rue ne présente pas de grand intérêt en terme de shopping puisqu’on retrouve les même enseignes que dans toutes les villes du monde (H&M, Zara, Starbucks, Foot Lockers…).

La Confluence

Bien que géré par la même entité, le centre commercial (pardon, il faut dire pôle de loisirs) de la Confluence est un peu l’anti-Part-Dieu. On y retrouve les mêmes enseignes (Decitre, Zara, C&A, Monoprix, etc.) mais le lieu est beaucoup plus aéré, il y a beaucoup moins de monde et les alentours sont plutôt sympas avec la marina et les bords de Saône. Si vous n’allez pas à la Confluence pour son centre commercial vous y mettrez surement les pieds pour ses nombreux lieux culturels comme la Sucrière, le Sucre et bientôt le nouveau Musée des Confluences.

Le Vieux-Lyon

On a l’habitude de dire que les quartiers touristiques ne sont fréquentés que par les touristes et boudés par les locaux. Mais pas à Lyon. Le Vieux-Lyon c’est certes son lot de groupes de touristes en file indienne, mais c’est aussi un grand nombre de pubs et des marchands de glaces à se damner.

L’échangeur de Perrache

Surnommée la verrue, l’échangeur de Perrache est certainement l’un des trucs les plus moches de Lyon, mais c’est aussi un des lieux par lequel transitent un grand nombre de Lyonnais. Que ce soit à pied (sous les voutes qui sentent la pisse), en tramway, en métro ou en voiture (Difficile ne pas se tromper la première fois qu’on roule sous ce labyrinthe routier), vous l’emprunterez très souvent.

La Place Bellecour

C’est LA place lyonnaise ! Bien qu’elle soit immense (les Lyonnais ont l’habitude de dire que c’est la plus grande place d’Europe, mais c’est faux), elle n’est souvent qu’un lieu de passage qu’on emprunte pour passer d’un quartier à l’autre. Avant l’avènement des téléphones portables, les Lyonnais avaient l’habitude de se donner RDV sous la queue du cheval de la statue de Louis XIV.

Fourvière (et pas que le tunnel)

Vous connaissez probablement Fourvière pour avoir déjà été coincé dans des embouteillages interminables en empruntant le tunnel du même nom. Mais Fourvière c’est bien plus qu’un tunnel routier, c’est surtout une colline surmontée d’une basilique, de nombreux parcs et d’un théâtre antique qui sert de lieu de concerts durant l’été. L’esplanade de Fourvière est l’endroit où les Lyonnais aiment emmener leurs proches de passage dans la ville, pour leur faire découvrir l’époustouflant panorama sur la ville. C’est d’ailleurs un des tous premiers trucs à faire si vous venez de débarquer en ville.

Alors certes cette liste est vraiment subjective et je me suis volontairement limité à 10 lieux (j’aurais pu parler de la place des Terreaux, des Pentes, de la Guill’, du plateau de la Croix-Rousse, ….), mais il me semble que ce sont des lieux qu’ils faut connaitre quand on débarque à Lyon, parce qu’ils vont rapidement faire partie de votre quotidien.

J’invite bien sûr les Lyonnais de longue date à compléter.