Les Arcs, c’est d’abord un énorme domaine skiable dans la vallée de la Tarentaise : 425 km de pistes, 132 remontées mécaniques. C’est aussi un site olympique : les épreuves de ski de vitesse des JO d’Albertville (1992) ont eu lieues aux Arcs 2000. C’est pas rien quand même. C’est aussi et surtout un groupe de quatre stations exposées sud-est, donc super bien ensoleillées et situées à peu près à 3 heures de Lyon avec quelques lacets sur la fin du parcours (un critère décisif pour tous ceux qui sont malades à l’arrière… sinon, il y a le funiculaire direct depuis Bourg-Saint-Maurice).montage-les-arcs-montagne

Nous avons eu la possibilité de découvrir (ou de redécouvrir) le domaine des Arcs et avons mené, comme à notre habitude, une enquête de terrain totalement objective, basée notamment sur la qualité du vin chaud puis celle des pistes. Attention, nous n’avons pas peur d’avancer des théories audacieuses au risque de nous attirer des ennemis dans les milieux autorisés. Nous soupçonnons par exemple l’utilisation de Pulco pour la préparation des Mojitos dans certains bars d’altitude (hérésie !), ainsi que l’existence d’un complot des DJ de stations, qui veulent remixer absolument TOUS les titres (même les déjà remixés).

Effets secondaires liés à l’altitude ou véritable art de vivre ? Voici ce qu’il faut savoir, station par station. Attention dossiers !

arcs

ARCS 1600 : La première station

A la fois première station historique et première station accessible depuis la gare TGV de Bourg-Saint-Maurice, Arcs 1600 est le point de départ du vaste domaine skiable. Ancien village avec une gare de funiculaire et situé au pied d’une (grosse) colline, c’est un peu l’équivalent local du Vieux Lyon (sans les traboules ni les pavés)…

On y croise qui ?
Des membres de l’UCPA qui bronzent en terrasse.

Où boire un vin chaud ?
Au Sanglier qui fume, le resto de piste qui envoie de la dameuse avec sa déco rustico-délire, ses planches charcuterie-fromage à tomber et ses frites soufflées.

Le petit bémol :
En fin de saison, il y a davantage de terre que de neige en bas des pistes. Mais le Sanglier fume toujours, c’est bien le principal.

Le sanglier qui fume
On y était !

ARCS 1800 : Activités à gogo !

Ici, impossible de s’ennuyer, hiver comme été. On trouve de nombreux commerces, bars et restaurants, activités pour les petits et les grands : piste de luge (4 min de descente) accessible by night, un centre aqualudique tout récent avec sauna, hammam et toboggan qui déboîte ou encore des visites architecturales pour les malades du tourisme culturel. C’est la station où tout le monde se retrouve et où il y a toujours quelque chose à faire, un peu comme la Guill’ chez nous !

montage-arc-boissons
Boissons traditionnelles : Bière artisanale et vin chaud

On y croise qui ?
Tout le monde ! Familles, ados, jeunes…

Où boire un vin chaud ?
Partout en fait : le choix des bars est tellement vaste !

Le petit bémol :
L’accès aux stations 1950 et 2000 est long (1 heure avec 2 navettes, ou un bon moment également en remontées mécaniques)

ARCS 1950 : La Reine des Neiges

Sortie de terre il y a une dizaine d’années, la petite station est à mi-chemin entre le village tyrolien et Disneyland. Entièrement accessible aux skieurs et aux piétons (car construite sur un immense parking souterrain), c’est la petite station chic, avec résidences haut de gamme, boutiques de luxe et restos gourmets (il y a aussi des pubs, pas de panique !). Le bistro gastronomique est pris d’assaut ? Allez dîner dans une yourte (50€ le kir + la fondue = outch). Le spa avec piscine chauffée de l’hôtel quatre étoiles est full ? Faites une promenade en chiens de traîneaux (autour de 300€ l’heure pour 2 adultes = reoutch) ou un tour en hélicoptère.
À la fois hype et un peu galvaudé, c’est l’équivalent de notre Croix-Rousse.

montage-arcs-1950
On y croise qui ?
Des hipsters, des CSP+, des Russes…

Où boire un vin chaud ?
Ici on ne boit pas de vin chaud, on s’installe au George’s Wine Bar et on déguste un petit cru bourgeois sur les conseils avisés du barman.

Le petit bémol :
Libérez, délivrez la CB…

Pour les riche le chien de traîneau, pour les pauvres, la rando !
Pour les riches, les chiens de traîneaux, pour les pauvres, la rando !

ARCS 2000 : Le ski, rien que le ski !

Aux Arcs 2000, tout est fait pour ceux qui veulent être efficaces : ski de 9h à 16h, après-ski tranquillou à la salle commune de l’hôtel, dodo, et zou ! on repart sur les pistes le lendemain !
Location de matériel à l’intérieur des résidences, couloirs aménagés pour traverser la station chaussures de ski aux pieds… Il est également possible pour les piétons d’accéder au point culminant de la station, à  l’Aiguille Rouge, pour mater comment que la montagne elle est belle (7€ pour les remontées mécaniques et 3€ pour une paire de chaussure de randonnée à la journée). Efficacité, on vous dit !
Pratique mais pas très esthétique (barres d’immeubles sans végétation) : c’est un peu l’équivalent de Charpennes.

montage-arc-2000

On y croise qui ?
Des familles nombreuses, des comités d’entreprises, des Anglais (en groupe)… et des animateurs de village vacances.

Où boire un vin chaud ?
– Au Schuss, bar-resto sur la place Olympique, avec mention spéciale pour le vin blanc chaud (qui réchauffe bien après une journée entière passée à se prendre des vautres dans la poudreuse).
– Au Café du Bois de l’Ours, le repaire des saisonniers, également situé sur la place Olympique.

Le petit bémol :
La station manque d’animation le soir, les nombreux hôtels-clubs disposant déjà de leurs propres bars. Il faut prendre le “Cabriolet” pour descendre à Arcs 1950 (attention, dernière remontée à 23h !). Comme on disait, ça manque aussi un peu de végétation, mais à 2000 mètres d’altitude c’est un peu normal…

Alors, quelle station est faite pour vous ?

*EN BONUS : en repartant, faites une halte à la Fruitière à Bourg-Saint-Maurice pour faire le plein de saucissons et de fromages, parce que c’est surtout ça l’esprit de la montagne, non ?

Mini Guide Les Arcs

Nous n’avons pas que fait du ski durant cette semaine, on a aussi enquêté, testé un max de vins chauds et trouvé quelques bonnes adresses… Retrouvez tout ça dans :

> Notre Mini Guide des Arcs <

illustration : Poulpi / photos : équipe LCC


Quoi?! Vous ne suivez pas encore Lyon CityCrunch sur Instagram? Oh lala ! C'est par ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*