previous arrow
next arrow
Slider

Mes biens chers chatons, nous avons décidé qu’il était grand temps de vous raconter davantage les coulisses de ce petit média local qu’est CityCrunch. Pour cela nous lançons une nouvelle rubrique avec l’intention de publier un article par mois sur le sujet (oui, il faut être ambitieux dans la vie).

Si vous suivez CityCrunch depuis quelques temps, vous savez qu’on vous raconte régulièrement comment fonctionne CityCrunch. Généralement nous faisons ça 2 fois dans l’année lors du dernier article avant notre trêve hivernale et estivale. Il est grand temps de vous en dire beaucoup plus.

Et si vous suivez CityCrunch depuis très très longtemps (à l’époque où on s’appelait par encore CityCrunch et où ce webzine était juste un petit délire entre potes) vous vous souvenez peut-être de ce faux personne de psychiatre qui interviewait les chroniqueurs de l’époque. On a donc décidé de reprendre ce format qui nous permet de vous raconter des choses de façon un peu plus fun (oui, vous avez bien lu, vous vous apprêtez à parcourir l’article d’un mec qui s’auto-interviewe, mais on est sur notre site, on fait CE QU’ON VEUT !).

Allez, go c’est parti !

Bonjour Monsieur Qyrool, vous avez l’air un peu fatigué, non ?

Oui, je dois bien avouer que cette fin d’année est très chargée. Vous ne le savez peut-être pas, mais dernière CityCrunch, le média, il y a aussi CityCrunch, l’agence. De plus en plus de marques nous demandent de les accompagner dans leur création de contenus que ce soit sur le web, sur les réseaux sociaux ou même dans la vraie vie avec des événements. C’est par exemple ce qu’on fait pour easyJet il y a quelques jours avec l’organisation d’une chasse aux billets d’avion dans Lyon à l’occasion de leur 10 ans sur Lyon. C’était un super projet mais qui nous a demandé beaucoup d’énergie. S’ajoute à ça le départ en congé maternité de Bérangère qui est un peu notre super couteau suisse (on lui doit notamment pas mal de visuels pour le site ainsi que toute la production des Pochettes Surprises). Comme nous ne l’avons pas (encore) remplacée, ça donne plus de boulot à tout le monde.

Happy Birthday easyJet, c’était chouette de bosser avec vous !

Attendez ! Vous êtes en train de nous dire que la personne qui s’occupe de la Pochette Surprise n’est plus là !!! Et moi qui voulait en offrir à toute ma famille pour Noël !

Rassurez-vous, Bérangère, a eu la gentillesse de boucler la Pochette d’hiver avant de partir se reposer et couver tranquillement son petit. La Pochette sortira d’ici quelques jours.

Ah ouf ! Me voilà rassuré. Sur quoi d’autre bossez-vous en ce moment ?

On a signé quelques nouveaux partenariats sympa. On ne peut pas encore vous en dire plus pour le moment, mais vous risquez de voir débouler quelques trucs sympas d’ici les prochaines semaines.

J’avais lu quelque part que vous vous apprêtiez à lancer un Paris CityCrunch. Qu’en est-il ?

C’est effectivement un projet dans les cartons. On s’était toujours dit que Paris serait la ville où on irait en dernier, une fois qu’on aurait conquis toutes les grosses villes de Province. En théorie ça avait de la gueule, mais en pratique c’est plus compliqué que ça. Lancer une ville représente un investissement en temps et en énergie conséquent et gérer plein de villes s’avère compliqué pour nos frêles épaules. Du coup quitte à consacrer de longues heures et pas mal de $$$ à une ville autant que ce soit pour une très grosse.


Les tests pour la Mascotte de Paris CityCrunch

Mais il y a pas déjà plein de sites comme le votre à Paris ?

Oui, bien sûr, les sites de bons plans et bonnes adresses sont très nombreux à Paris. Mais on sait aussi que CityCrunch est attendu dans la capitale (si on en croit les messages qu’on reçoit) et qu’on a peut-être quelque chose de différent à apporter. Donc on va y aller.

Et c’est prévu pour quand ?

Ca prend pas mal de temps car c’est un projet qu’on ne veut pas lancer en mode système D comme on l’a fait jusqu’à présent. Il a donc fallu trouver des financements, bien réfléchir à la ligne éditoriale et trouver un fonctionnement adéquat. Il nous reste encore à trouver LA personne qui prendra les commandes de ce nouveau site. On a bon espoir de l’ouvrir avant l’été 2019.

Cette envie – je dirais même ce besoin – de vouloir toujours plus de lecteurs et de villes, ne cache pas un certain complexe d’infériorité ?

Je ne sais pas. Je dirais qu’on est avant tout ambitieux. On aimerait bien qu’à terme, CityCrunch soit présent dans les principales villes de France et soit reconnu comme un média local à l’échelle nationale. Je ne sais pas si on y arrivera mais on va tout faire pour.

Vous semblez aussi super déterminé à conquérir Instagram ? Se mettre sur un réseau social parce que tout le monde s’y met.. vous ne seriez pas du genre un peu moutonnier ?

C’est vrai qu’on a tardé à ouvrir un compte Instagram pour Lyon CityCrunch. Ce n’est pas tant que le média ne nous plaisait pas mais juste qu’on avait pas assez de temps pour faire un truc sympa dessus. Même si on est présent aujourd’hui et qu’on commence à avoir pas mal d’abonnés, on n’est pas pleinement satisfait de ce qu’on fait. On publie un peu n’importe quand et n’importe comment sans vraie ligne éditoriale alors qu’on pourrait faire des trucs super canons dessus. J’espère qu’on y arrivera.

Allez, je vous pose une dernière question car j’ai bien compris que vous avez autre chose à faire. Qu’aimeriez vous demander au Père Noël ?

Du temps ! Notre agenda semble en total décalage avec toutes les chouettes idées qu’on peut avoir au quotidien. J’espère qu’on arrivera à être suffisamment disponibles pour en réaliser quelques unes en 2019. Enfin si je peux abuser de la générosité du Père Noël, j’aimerais bien lui demander de nous envoyer des personnes ultra sympa et super efficaces pour les prochains recrutements qu’on va mener.

Merci Monsieur Qyrool. Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes.

Merci ! Vous aussi , Monsieur l’intervieweur imaginaire.

Bonne résolution 2019 : ranger enfin notre bureau

On espère que cet article vous aura plu aussi bien dans le fond que dans la forme. N’hésitez pas à nous poser des questions dans les commentaires. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Je viens de lirecevoir votre article et votre commande au père Noël m’a interpellée et rassurée aussi….
    On cherche tous plus de temps😊
    Mais ce qui ressors le plus c’est le plaisir que vous prenez au quotidien à trouver des bons plans et des partenaires et vu coup vosûr journées sont speedes mais ça doit être tellement chouette 😅
    J’adorerai kiffer mes journées de travailles… (Je suis comptable… C’est pas drôle la compta…) si par hasard vous chercher de l’aide, ça m’intéresserait beaucoup 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*