Une petite enquête menée par le journal 20 minutes, publiée à la fin de l’année dernière et passée complétement inaperçue classait Lyon 6ème meilleur public de France selon un panel d’artistes.

J’ai été très très surpris du classement. Pas tant sur les premières places (pour avoir fait des concerts dans ces 2 villes, Lille et Paris méritent d’être en tête), mais sur la relative bonne position de Lyon, devant des villes comme Marseille, Toulouse ou Montpellier…

A mon sens, Lyon mérite un bonnet d’âne. Je ne compte plus le nombre de spectacles et de concerts que j’ai fait où le public m’a paru aussi enthousiaste qu’un groupe de retraités devant Des Chiffres et des Lettres. OK, les lyonnais sont froids, mais sont-ils tellement gelés qu’ils soient obligés de garder leurs mains dans leurs poches devant des musiciens qui s’échinent à créer une bonne ambiance. Je me sens parfois seul à crier mon excitation en gesticulant des bras aux premières notes d’un morceau que j’apprécie alors que , derrière moi, semble alignée une armée de zombie amorphes.

Alors, oui, j’ai aussi fait des concerts où le public avait l’énergie d’un réacteur nucléaire. Ces pures moments de communication ont d’ailleurs surement été sublimés grâce à leur rareté. Mais ce type de soirées n’est pas assez fréquent pour changer mon opinion sur le public lyonnais.

Du coup l’enquête de 20 minutes m’interpelle. Et si le problème venait de moi ? Et si je n’allais pas voir les bons concerts ? A force de fuir les artistes un peu trop populaires, n’ai-je pas tendance à me retrouver dans des concerts underground au milieu d’une foule de hipsters blasés ?

Et vous, vous avez quel opinion du public lyonnais ?

18 commentaires

  1. Mouais je dois voir des concerts de groupies mainstream, parce qu’à l’inverse je n’ai jamais compris tous ces reproches au public lyonnais, que ne trouve pas plus mou qu’ailleurs (bon ok, mon ailleurs se limite pour la majeure partie à des concerts live vus en vidéo, mais certes). Bref, pas d’accord ! 🙂

    1. Mince, Camille, on va presqu’au même concerts. En fait c’est peut-être juste moi qui ai une perception un peu déformé du public. J’aimerais que tout le monde saute hurle, pousse des Youhous déchainés.
      Par exemple lors du dernier concert de Metronomy c’était mignon mais sans plus 🙁
      En fait je crois que le public de Lille me manque…

      1. Ahah c’est marrant, moi Metronomy j’étais à fond donc j’ai trouvé le public à fond ! 😉 Question de perception oui, certainement ! (Et puis bon, je suis lyonnaise, hein, alors quand je suis à fond, je tape gentiment dans mes mains en faisant des youhou inaudibles ^^)

  2. Mes meilleurs ambiances vécus à Lyon, c’était soit dans des petites salles blindées (chaleur + sueur), soit aux nuits de Fourvière. L’agencement du lieu joue beaucoup sur l’état d’esprit. Le marché gare par exemple est un lieu où on voit le public se lâcher.
    Mouai… Cela dit, c’était peut être à cause de substances illicites…

  3. Remember Woostower 2010 à titre d’exemple de public amorphe…

    Pour moi les meilleurs souvenirs d’ambiance sont lors d’événements musicaux gratuits comme les fêtes escale à Vénissieux ou encore la petite salle du Kraspek myzik (montée st sébastien et je crois qu’il y a un festoche par eux cette semaine). Sinon quelque soit l’artiste que je suis allé voir au transbo je me rappelle d’une très bonne ambiance 😀

    1. Bien d’accord pour Woodstower, mais l’agencement n’aide pas ! Quand tu as 2 mètres de vide autour de toi, c’est un peu plus compliqué d’être à fond, je trouve ! 😉 (et oui, vive le Transbo !)

  4. Bah après une grosse décennie parisienne, je trouve que le public lyonnais n’est pas pire ou mieux que le parisien. Ce cliché du Lyonnais froid, difficile, c’est du pipi de chat ! Et à présent, moi-même Lyonnaise, ça me saoûle un peu d’entendre ça à longueur de temps ou même d’entendre des Lyonnais se gargariser de cela « ouais, intel est venu rôder son spectacle ici, si le public lyonnais accroche, ça veut dire que les autres aussi, on est réputés tellement dur ! ». Pff….

    1. Moi aussi je me bats contre ce cliché des lyonnais froids que je trouve infondé, mais au niveau du public, c’est vrai que parfois, c’est pas la folle ambiance. De là à dire que c’est spécifique à Lyon, ça par contre, je ne pense pas

  5. Je doit dire que j’ai souvent de la peine pour les artistes qui jouent dans les salles lyonnaises, et du mépris envers les ‘spectateurs’ qui peuvent me regarder genre ‘pft qu’est qu’elle fait à sauter et gueuler, elle?’, bref, il m’arrive souvent à me demander ce qu’ils foutent là … donc oui, je suis d’accord avec toi – souvent le public lyonnais est aussi froid et réservé que sa, mauvaise réputation 😉

  6. Pour avoir fait quelques concerts « têtes d’affiches » exclusivement aux halles j’ai une toute autre expérience : l’impression de finir par mourir écrasée contre les barrières dès les premières minutes est pour moi assez loin d’une ambiance « glacée ». Peut être que ce sont également des concerts tellement populaires que l’attente est forte & que les résultat est « à la hauteur ». La seule fois où j’ai été étonnée c’est dans les gradins pour voir Tryo, où j’ai voulu me lever pour une chanson énergique & où les gens ont gueulé… puis finit par se lever aussi. Bref,je n’ai également jamais remarqué que les lyonnais sont froids, je viens d’une ville plus au sud & vraiment, je trouve que c’est un cliché absolument infondé (surtout que la plupart des lyonnais ne le sont pas vraiment, surtout chez les étudiants!).

  7. Moyen d’accord moi, parfois ok le public a du mal à se chauffer je trouve, mais après en général c’est toujours une bonne ambiance. Après je vais p-e uniquement à des concert où au bout d’un certain stade les 3/4 du public est alcoolisé, quoique pas dit..

  8. Comment ça, Lyon mauvais public ? Comment ça les Lyonnais sont froids ? Il faut connaitre les bons Lyonnais. Et il faut aller dans les bons concerts aussi.

  9. Et puis y’a rien de plus chiant que des abrutis qui t’expliquent que « un concert c’est fait pour bouger mec ». Depuis quand on doit obligatoirement tenir une attitude prévue à l’avance sur un live ?

    Chacun a le droit d’assister au set comme il l’entend. Et sauter et crier n’a rien de plus légitime ou mélomane qu’apprécier la musique et le set de manière calme et posée.

    Y’a rien de plus lourdingue que le mec bourré qui braille et danse tout seul pendant un set folk, ou la nana qui sous prétexte de « se lacher », commence à pogoter toute seule en atterissant chez les voisins. Et après ça gueule quand on l’envoie ailleurs.

    Sérieusement, les concerts ça se vit selon la config de la salle, la taille, le style de musique, le public (hétérogène ou spécialisé) et l’humeur. On est pas des machines prévues pour danser à chaque morceau. Surtout à une ère où on ne peut plus fumer, slamer ou prendre une photo, où la bière en godet plastique coute la peau des fesses, ou les salles, à défaut de sentir le tabac, sentent la transpi, et j’en passe.

    Le vrai problème de Lyon, c’est surtout son manque de petites salles malgré des acteurs réguliers (Grrnd Zero, Kraspek, Marché Gare et Kaos…), pour diversifier l’offre un peu trop « blockbuster » de la HTG et faussement cool du Transbo (qui possède une bonne programmation, mais qui peut faire bien mieux).

    Laissez le public tranquille, il n’a pas à subir la dictature de la pensée unique.

  10. Je n’ai pas dit qu’il fallait hurler (ou vomir) dans l’oreille de son voisin pour être un bon public.
    C’est plus un manque de ferveur que d’excitation que je reproche au public de ma chère bonne vieille ville.
    La ferveur peut-être calme et tranquille mais elle traduit toujours une sorte d’exaltation commune que le public lyonnais, à mon sens, à du mal à faire ressortir.

    Alors peut-être, comme tu le dis, que c’est une question de salle, mais je n’ai pas l’impression que de ville comme Lille ou Clermont soient mieux lotis. Et pourtant…

  11. J’avais entendu dire que le public lyonnais était difficile, un peu « froid », retenu… J’ai malheureusement pu le confirmer à plusieurs reprises depuis mon arrivée sur Lyon..

    A part au théâtre où le public reste convivial et enthousiaste, j’ai retrouvé un manque d’énergie, une passivité, une lenteur d’adaptation, aucune chaleur au public lyonnais !

    Je ne critique pas les Lyonnais (mon ami est Lyonnais et ça ne l’empêche pas d’être un bon vivant et joyeux luron) mais plutôt l’ ambiance assez terne qui se dégage du public…je en sais pas d’où ça vient..une pudeur? un sens d’observation plus fort que d’agitation ?

    Exemples que j’ai pu constater depuis mon arrivée à Lyon :

    – Il m’est arrivé de voir que des gens (la moitié de la salle) partaient AVANT la fin d’un concert qui avait pris un peu de retard avec un super final (Gospel américain, plein d’entrain, très réussis, super joyeux et festif, bref, bonnes vibes).

    Les gens sont si impatients de rentrer chez eux pour ne pas attendre la fin du final et le salut des artistes ?????juré le concert était excellent !

    Difficile de rester de marbre à un gospel je vous assure, pourtant… autour de moi personne n’applaudissait d’eux-même, limite les gens attendaient qu’on leur dise qu’il fallait applaudir

    -Idem lors d’un show organisé par le salon du chocolat, pendant la fête des lumières…

    un défilé qui, certes n’avait rien à voir avec les lumières (d’où la déception du public j’imagine et je peux comprendre) mais où le son et les efforts des créateurs auraient pu être tout de même rythmés par des applaudissements.bah non.. là, bras ballants.

    Les créateurs d’ailleurs, saluaient le public chacun leur tour et en retour, à ma grande surprise, aucune réaction de la part des spectateurs !! LE GROS VENT !!

    sentiment de malaise…pas d’ambiance, pauvres organisateurs… et pauvre de nous ! au milieu d’une foule silencieuse et contemplative, inerte et passive, où manquait chaleur et ferveur…(la musique s’y prêtait pourtant)

    Quelque soit l’age, le style de manifestation ou de concert, c’est quand même chouette de trouver un public motivé, prêt à vibrer… Après mes mauvaises expériences, et pour un prochain événement, je n’espère plus assister à une grosse ambiance lyonnaise…sauf si chauffeur de salle il y a….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*