Ça pousse à la Part-Dieu…

Ou du moins ça risque de pousser très fortement.

La semaine dernière se tenait le MIPIM (en gros, un salon immobilier version pro et projets d’envergure). Chaque année, c’est l’occasion pour le Grand Lyon et son VRP de maire d’aller promouvoir les projets urbains de notre chère bonne vieille ville.

Et chaque année, le discours est toujours un peu le même : « vous allez voir ce que vous allez voir » sans qu’on voit finalement grand chose à force de balancer des infos un peu trop conceptuelles ou dans un jargon peu accessible aux néophytes.

Et puis cette année BIM ! Du concret, des belles images, des dates de livraisons et le sentiment que finalement, il va finir par se passer quelque chose sur cette Part-Dieu souvent décriée.

Alors que nous réserve l’avenir ?

Déjà un nouveau record. Le futur point culminant de Lyon (la Tour Incity) n’est pas encore achevé qu’il se voit déjà dépassé par un nouveau projet qui a été davantage dévoilé : la Tour Eva, qui devrait tourner autour de 225m, sera le plus haut bâtiment de Lyon et dépassera même la Tour Montparnasse à Paris.

Mais ce n’est pas tout : un ensemble de tours-hôtels viendra se flanquer sur le coté de l’esplanade de la gare en 2017, tandis qu’une autre tour devrait s’élever à l’angle de Vivier Merle et de Félix Faure. Au final une vraie skyline pourrait enfin se dessiner dans le ciel de Lyon.

Sans compter que d’autres projets moins hauts sont aussi dans les cartons : une place arborée sur le toit du Centre Commercial, une grande verrière tempérée, un musée du jeu vidéo et des programmes d’habitations.

Chez Lyon69, nous sommes plutôt pro-tours et on voit d’un plutôt bon œil la Part-Dieu prendre des allures de vrai quartier d’affaires, mais on ne peut s’empêcher d’émettre aussi quelques questions.

Ces projets se réaliseront-ils ? Et si oui, est-ce que tout ça ne ressemblera pas furieusement à une Défense bis ? Est-ce que la circulation des nombreux usagers attendus en plus restera gérable ? La Part-Dieu sera-t-elle toujours aussi morte le soir ?

Et d’une façon générale, Lyon prend-t-elle la bonne voie à vouloir devenir une ville tertiaire qui compte, au détriment d’un certaine insignifiance parfois agréable ?

Et vous qu’en pensez-vous  ?