motop2

 

« Motopoétique » c’est le nom de l’exposition en cours actuellement et jusqu’au 20 avril (seulement) au Musée d’Art Contemporain de Lyon (dites bien « le MAC » pour vous la péter un peu à la machine à café !).

Une exposition qui a finalement fait peu parler d’elle, alors qu’elle est vraiment chouette !

J’aurais pu écrire « déroutante » pour faire un bon mot (moto, route, déroute, ah, ah, ah…) mais non, cette expo nous a vraiment plu !

Paul Ardenne – critique d’art, muséologue français, spécialisé dans le domaine de l’art contemporain, de l’esthétique et de l’architecture, et surtout : motard passionné depuis l’adolescence et auteur de « Moto notre amour » – a rassemblé pour cette exposition 200 oeuvres de 42 artistes autour de la thématique de la moto dans tous ses états.

Des oeuvres éclectiques interrogeant notre perception de la moto et du monde du deux roues en général : oeuvres d’art à part entière (ils suffit de voir les prototypes et pièces de collection exposés dans le hall d’entrée – accessible gratuitement, pour s’en rendre compte !), symbole de la liberté, ou au contraire élément rassembleur dans les bandes de motards ? Métaphore de vitesse et de plaisir ou de dangerosité et de mort ? Objet industriel, monstre mécanique ou machine ne faisant qu’un avec l’homme dans un rapport fusionnel, voir même carrément sensuel ? Objet essentiellement masculin et place de la femme ?

La moto est omniprésente dans notre quotidien, dans le cinéma, la BD ou les jeux vidéos. Elle passionne, elle effraye, elle interroge.

DSC_0857   DSC_0852

DSC_0848

« Motopoétique », comme son nom l’indique, n’est donc pas un vrombissant hommage aux belles cylindrées.

Cette expo explore plutôt de nombreuses pistes sur le sujet  à travers installations, photos, vidéos, sculptures… qui feraient presque oublier le sujet principal : la moto !

En plus d’être vraiment intéressante, on a trouvé que « Motopoétique » est une exposition très ludique et donc très « facile d’accès » pour les réfractaires à l’art contemporain.

C’est l’exposition idéale pour enfin aller au musée en famille avec votre père, fan de Johnny, et Jean-Kévin pour qui art contemporain = « moi aussi je peux le faire ! ».

DSC_0860     DSC_0850

DSC_0839

Enfin, à noter que le programme d’animations organisées autour de cette exposition est très riche, avec notamment :

–  Mercredi 19 mars 2014 à 18h : Table ronde animée par Paul Ardenne, commissaire de Motopoétique, avec trois artistes de l’exposition, Conrad Bakker, Tïa-Calli Borlase et Ali Kazma, qui parleront de leur démarche.

– Mercredi 16 avril 2014 à 18h : Projection de « Stone », film culte australien dans la salle de conférence du Musée (gratuit).

– Jeudi 27 mars 2014 à 18h : Projection de « Tron Legacy », film motofuturiste, à L’UGC Cité Internationale (4 euros).

DSC_0842

Musée d’Art Contemporain de Lyon
Cité Internationale
81 quai Charles de Gaulle
69006 Lyon

Bus TCL lignes C1, C4, C5 : arrêt Musée d’art contemporain.
Tarifs : 6 € / 4 € / Gratuit
Ouvert du mercredi au dimanche de 11H À 18H.

Photos : FB

2 commentaires

  1. Une expo sympa, mais pas non plus renversante.
    Certaines œuvres méritent vraiment le coup d’oeil, alors que d’autres sont tout à fait quelconques (que viennent faire les photos de policier ici ?).
    Et c’est surtout un peu rapide d’en faire le tour: 3/4 d’heures, voire 1h en prenant vraiment son temps.. mais bon, c’est 6 euros.
    En tout cas, c’est vrai qu’il n’est pas nécessaire d’être un expert en Art moderne pour en profiter. L’initiative est donc à saluer.

    1. 1h en prenant vraiment son temps ? Alors là je ne suis pas d’accord, il y a vraiment beaucoup d’œuvres et beaucoup (ok, peut-être pas les motos des policiers, encore que) méritent qu’on s’y attarde un peu, qu’on réfléchisse à la démarche, etc…
      Et puis pour le même prix, depuis le 6 mars, vous avez aussi accès aux œuvres multimédia du 3ème étage qui sont vraiment intéressantes (dans le cadre de la biennale musique en scène)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*