Alors que la programmation complète des Nuits de Fourvière sera annoncée lundi prochain (certains noms ayant déjà fuité), Lyon69 vous propose un petit retour en arrière sur ce festival qui sent bon l’été avec un TOP 5 des meilleurs concerts s’étant tenus dans l’enceinte majestueuse du Théâtre.

Ce Top 5 est bien sûr extrêmement subjectif. N’hésitez pas à raconter vos meilleurs souvenirs de Fourvière dans les commentaires.

1- Blur – juillet 2009

Ce concert a été proposé par tous les membres de la team ainsi que sur notre compte Twitter et Facebook. Que dire ? Ceux qui y ont assisté, ont encore les yeux qui brillent à la simple évocation de ce live surréaliste tandis que ceux qui n’ont pas réussi à avoir des places pour cette unique date (hors UK) de leur seule tournée depuis 10 ans s’en mordent encore les doigts. Incontestablement le meilleur jeté de coussins de toute l’histoire des Nuits de Fourvière.

2- Arcade Fire – Juillet 2007

C’était avant qu’Arcade Fire gagne un Grammy Awards, avant qu’on invente le concept de hipster, avant que le groupe Montréalais soit connu et reconnu, et ce fut exceptionnel. Un groupe composé de plus de 10 musiciens qui semblent interchanger leurs instruments à chaque morceau, un public qui connait les chansons par coeur, une ambiance étrange mélangeant poésie et énergie.

3- Dionysos – juin 2006

La réputation du groupe Dionysos sur scène n’est plus à faire. Mais quand Mathieu Malzieu se fait littéralement porter par le public jusqu’en haut des gradins du Théâtre on se dit que son énergie n’a décidément pas de limite. Dans un décor Burtonesque, les Dionysos ont livré une prestation survoltée ne laissant aucune seconde au public qui ressortira complétement lessivé de ce live. Bonne nouvelle, le groupe est de retour à Fourvière en 2012.

 4- Sting – juillet 2006

Des trombes d’eau. Des gens qui hurlent à chaque coup de foudre qui s’abat à quelques mètres. Des gens qui hurlent à chaque but de l’équipe de France en demi-finale de la Coupe d’Europe. Et Sting. Un concert vraiment apocalyptique, un public détrempé mais qui tient jusqu’au bout pour écouter les meilleurs morceaux de Police et de Sting qui livra ce jour là une prestation hors-norme vue les conditions. On en tirera même un article simplement intitulé Le pire meilleur concert.

5- Moriarty – juin 2008

Quand le groupe censé assurer la première partie reçoit le jeté de coussins qui est généralement dédié au groupe principal, on peut parler de old up. Ce fut le cas avec le premier passage de Moriarty à Fourvière en 2008. Le groupe trouva, ce soir là, dans le théâtre antique un écrin musical qui sublima leurs compositions folks. La voluptueuse Rosemary et sa voix si particulière conquit le public dès les premières notes. Le groupe sut établir un contact sincère avec le public grâce à une vraie mise en scène de leurs chansons.