Lorsque j’ai appris qu’un cabaret nouvelle génération ouvrait ses portes dans le quartier de la Confluence, j’ai foncé participer à l’inauguration. C’était en 2016, et depuis, cette salle si particulière a bien évolué. J’y suis retournée pour vous présenter cet OVNI des soirées lyonnaises.

Si pour vous le cabaret rime avec cheveux blanc et Michou, vous pouvez aller vous rhabiller (ou te déshabiller?). Ici, les numéros se focalisent sur la danse contemporaine, les disciplines aériennes (parfois du cerceau, du pole dance), un peu de chant et d’autres surprises ! La grande nouveauté réside aussi dans le rythme du show : les numéros ne s’enchainent pas d’un bloc mais sont présentés comme des « happenings » un peu partout dans la salle. Du coup, on se fait surprendre entre 2 bouchées par des ambiances très variées.

La pipelette que je suis a adoré ce principe qui permet de débriefer entre les numéros. Cela m’a permis de mieux profiter et mieux imprimer les émotions vécues dans mon esprit.

Le spectacle change tous les 3 mois environ, avec une nouvelle thématique dominante. En ce moment c’est le Freaky Show qui anime les soirées.

Black By Jack

J’ai adoré les partis pris artistiques et les musiques retenues. La playlist d’ambiance rappelle les mix de Paris Dernière, et pour les numéros, là aussi la modernité est au rendez-vous, avec des choix audacieux.

J’ai amené des amis non-initiés à la danse, et même eux ont été convaincus de la qualité du spectacle : donc rassurez-vous, c’est accessible à tous !

 

A  table !

Bon, ce n’est pas tout de nous mettre des paillettes dans les yeux, mais nos papilles réclament aussi leur ration. On est pas Lyonnais pour rien, dis !

Trois menus sont proposés : Black Tapas (39€), Black Dinner (59€) et Black Box  (79€). Cela vous permet de vous adapter en fonction du type de soirée désirée : entre amis ou avec Chéri(e). Nous sommes partis sur la formule Black Box, histoire de se la jouer grande classe.  Dans ce pack, nous avions : Entrée, Plat, Dessert + le spectacle + l’after + une bouteille de champagne.

Niveau repas, le goût et la recherche étaient là. L’entrée à partager était un peu pauvre en quantité, dommage. Heureusement pour le plat, c’était un régal avec un bon équilibre des saveurs. Pour le dessert à partager, quelques mignardises en plus n’auraient pas été de trop.

 

L’after

En réalité, j’ai vécu 2 afters différents (oui, comme une accro, j’y vais souvent).

Le 1er était très festif, avec un guitariste et une chanteuse qui ont mis le feu et ont su lancer l’ambiance après le spectacle. Les tables du restos ont été poussées pour créer une mini piste de danse. J’en garde un très bon souvenir, mais nous étions repartis vers 2H.

Le second, lui, était plus mitigé. Le remplissage ce soir là n’était pas terrible, et aucun musicien « physique » pour animer la soirée. Le public est donc parti relativement vite, surement pour continuer sa soirée ailleurs (le Selcius se trouve juste à côté…). Nous sommes donc partis vers 1H mais nous étions les derniers et depuis minuit et demi, les seuls à danser. Le potentiel de la salle est énorme mais cela ne semble pas prendre sur le public lyonnais, oups.

Verdict

On a aimé : 

  • L’originalité du concept (dont la déco dépaysante de la salle)
  • Les choix artistiques audacieux
  • Les danseurs animent le début de l’alter et sont dispo pour échanger

On a moins aimé : 

  • Les formules très changeantes tous les deux ou 3 mois : dur dur de s’y retrouver
  • Le lieu se vide très vite sur l’after
  • Les quantités un peu minces dans l’assiette

En résumé, le Black By Jack est un lieu étonnant qui change de ce qu’on peut voir actuellement à Lyon. Même si on peut lui trouver quelque défaut et que les prix peuvent en refroidir certains, cela reste une expérience très originale. A faire au moins une fois avec votre chéri(e) ou entre copain(e)s.

 

 

🏠 45 Quai Rambaud, 69002 Lyon
🚇 Hôtel de Région Mont Rochet
⏰ Ouvert du Jeudi au samedi (hors spectacles spéciaux)
💻 Suivre Black By Jack sur  Facebook