Dès que j’ai eu vent de la création de ce projet, j’étais totalement séduit par l’idée. Et depuis que je l’ai testé, je suis convaincu. J’ai bravé le froid et la grisaille de fin d’hiver pour tenter cette expérience qui réchauffe les cœurs et les estomacs.

Le concept

L’idée, c’est de créer du lien social au sein d’un quartier. De lutter contre l’isolement et la solitude de ses habitants. Deux recettes pour y parvenir : le plaisir de cuisiner à plusieurs et la joie de partager sa table. Ici, pas de professionnel de la cuisine. Le commis c’est toi ! Donc pas d’excuse si t’es pas au niveau de monsieur Paul Bocuse. L’union fait la force. Et le groupe le repas !

Pour les matières premières, l’association travaille dans un esprit éco-responsable. Les aliments sont issus de l’agriculture biologique et/ou de producteurs locaux. Les produits secs sont achetés en vrac à une association lyonnaise. Et la boutique bio d’à côté leur donne régulièrement des invendus. Grâce à eux j’ai eu le bonus du jour : smoothie banane à volonté (smiley avec cœur dans les yeux !! Merci!)

 

 

Tout le monde met la main à la pâte

Me voilà donc prêt pour une matinée remplie d’émotions. Je suis chaleureusement accueilli par Juliette, la maîtresse de maison. Son rôle est d’encadrer et d’animer le lieu. C’est ensuite l’arrivée des habitués, et de quelques novices comme moi. Tout le monde se réunit  autour d’un café bien chaud. Un rapide tour de table de présentation, histoire de faire connaissance et de papoter un peu (oui le lien social, ça commence avant la cuisine). Répartition des taches : « qui fait le plat ? Moi je me lance sur les desserts ! Chouette je voulais faire l’entrée…» Et c’est parti. On se lave les mains, on met les tabliers. Et hop tous à son poste.

J’obtiens le titre de pâtissier de la matinée. Ma mission est de réaliser un gâteau aux fruits rouges et aux amandes. La recette du jour me donne déjà l’eau à la bouche ! Mais avant de déguster ce fameux dessert, il faut le cuisiner (ça tombe bien, c’est le concept). Et c’est comme à la maison. Enfin presque. Les quantités ne sont clairement pas les mêmes. Ici on peut recevoir jusqu’à 40 couverts. Alors je remonte les manches et use d’huile de coude pour pétrir les kilos de pâte. Mais je peux compter sur mon super binôme du jour. Alice est là pour me relayer quand les biceps fatiguent.

Et c’est pareil pour tous les ateliers. Tout le monde s’entraide, discute, rigole. Ça sent la cuisine et la bonne humeur à plein nez. Mais c’est que l’heure tourne et il faut se préparer à accueillir les premiers hôtes. Alors on dresse la table et on fait la vaisselle. Et oui, même la plonge ça se partage !

On mange à la bonne franquette

Je retourne en enfance avec de grandes tablées. On y mange tous ensemble. Les plats sont posés au centre de la table et chacun se sert. Ou fait le service. La convivialité jusqu’au bout. De nouveaux invités arrivent. D’autres partent. Comme à la cantine il y a plusieurs services. Et je rencontre encore des nouvelles têtes et échange d’autres histoires avec les convives du jour.Et en plus le repas est délicieux et original. L’équipe du jour a fait un boulot d’enfer. Bravo à eux. Je me suis régalé de la salade de la mer, j’ai savouré les carottes glacés à l’orange/sirop d’érable et la polenta. Et le dessert… Que des compliments ! Je repars fier comme un enfant qui a gagné son bon point. Direction la caisse pour l’addition. Pas de risque qu’elle soit salée. Ici le prix est libre. A toi d’évaluer ce que tu veux ou peux donner.

En résumé

Mission largement accomplie pour Les Petites Cantines, je n’ai pas passé la matinée seul. Une grande cohésion et un esprit d’échange largement à la hauteur de mes espérances. Une chose est sûre, j’y retournerai !!

Le concept marche tellement bien que de nouvelles cantines se montent un peu partout. Dernière en date l’ouverture d’un local à Perrache début mars. En préparation pour le 7ème et le 8ème arrondissement. N’hésite pas à aller jeter un coup d’œil sur leur site pour avoir les dernières infos.

On a aimé :

  • Juliette la maitresse de maison pour sa bonne humeur
  • Être en petit comité pour mieux profiter de l’expérience
  • Le mélange des genres

On a moins aimé :

  • Le local un peu perdu dans une rue tristounette

Les Petites Cantines
🏠 37 rue Saint-Pierre de Vaise 69009 Lyon
🚇 Métro D Valmy
04 26 64 79 24
⏰ Cuisine participative le matin 9h30-12h (Lundi-Vendredi) et l’après-midi 17h30-19h (Mercredi-Vendredi)
Repas le midi 12h-14h (Lundi-Vendredi) et le soir 19h-21h
💻 Les Petites Cantines sur Facebook
📸 Les Petites Cantines sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*