mimesis

La semaine dernière, nous avons testé Mimesis, un concept unique d’aventure immersive. Je sais ce que vous vous demandez : « Mais c’est quoooiiiii une aventure immersiiive » ? Allez, pour vous répondre, je vous balance une petite référence cinématographique datant pas d’avant guerre, mais quand même, d’avant la Coupe du monde de football 98’…

Le Principe

C’est en 1997 que sortait « The Game » (starring Michael Douglas, s’il vous plait). Le pitch ? C’est un type riche et ennuyeux qui va se faire offrir un « jeu » pour son anniversaire. Ce jeu va peu à peu s’intégrer dans sa vie réelle au travers d’acteurs, le mettant dans des situations les plus improbables, dont il ne pourra tirer les ficelles.

« Si tu marches dans la rue et qu’une cabine téléphonique se met à sonner pile au moment où tu passes, prends garde, quelqu’un t’a peut-être offert une aventure Mimesis… »

Mimesis, c’est un peu comme dans « The Game », la personne qui exécute la mission n’est, en général, pas au courant et se retrouve complètement immergée dans une histoire folle dirigée par les acteurs de cette mission.

Flippant, hein ?

« Si tu rentres dans un magasin et que les TV se mettent à grésiller et t’envoient un message, c’est peut-être qu’une aventure immersive est en train de venir à toi… »

Notre parcours que nous avons testé était sûrement le moins immersif de tous puisque nous étions en équipe et nous connaissions à peu près le principe à l’avance. Nous avons été plongés dans une enquête policière avec une bonne touche « Dexter », en mode « thriller ». Mais des scénarios « frissons » ou  « action » sont aussi proposés en session individuelle.

Comme son nom l’indique, tout se joue à l’extérieur (contrairement à l’Escape Game que nous avons pu tester ici et ici). L’aventure immersive se passe donc au beau milieu d’étudiants qui vont en cours, de grands-mères qui promènent leur chien, d’élagueurs qui taillent les arbres… Du coup, c’est un petit peu comme si on « slidait » dans un monde parallèle…

La Mission

1803285-0(2)

9h15 : l’équipe est au complet et le jeu peut commencer.

On nous explique le but de notre mission : reprendre une enquête en cours et trouver un serial killer qui sévit dans le quartier. Assez excitant, mais pas très rassurant…

Nous partons avec un certain nombre d’informations et accessoires qui nous ont soigneusement été laissés dans une mallette. Nous savons aussi que notre temps est limité car nous avons une bombe à désamorcer…

Grâce aux indices, nous nous mettons rapidement en route vers les lieux de rendez-vous. Le jeu prend vite un rythme effréné, et au fur et à mesure que nous avançons dans l’enquête, la paranoïa s’installe… On s’interroge : Qui ?? Mais qui fait partie du complot ??? Qui autour de nous mène sa vraie vie et qui est un acteur ?

« Lui, là ! Il a l’air louche, tu crois qu’il fait partie du jeu ? » rétorque chaque membre de l’équipe tour à tour.

L’adrénaline se fait sentir et les endroits dans lesquels nous nous retrouvons, vraiment bien choisis, nous mettent sacrément dans l’ambiance…

Gagné !

Hourra ! Après deux bonnes heures, nous réussissons à désamorcer la bombe à temps. On se dit que l’équipe CityCrunch a bien fait travailler ses méninges (cette fois-ci), on est contents.

thumb_IMG_3461_1024

Verdict

❤ On a aimé :

Le travail en équipe qui permet vite de se plonger dans l’histoire. Si tout le monde se met en mode Gibbs, ça permet un vrai engouement qui est bien motivant pour aller à la recherche du code et du méchant tueur. « Je suis quasiment sûr que nous avons affaire à un serial-killer ».

Les lieux de l’enquête sont vraiment bien trouvés. Sans vous en dévoiler trop, on peut dire que la plupart des lieux sont bien glauques et assurent une ambiance à la True Detective.

Le jeu en lui-même, bien ficelé. Les énigmes à trouver pour avancer ne sont ni trop faciles ni trop compliquées. Et si vous êtes bloqués, le numéro d’un collègue détective peut vous aider (mais nous, on n’en a pas eu besoin : trop forts !).

La paranoïa qui s’installe : le fait d’être en extérieur nous amène à être suspicieux et à se méfier de chaque personne portant des lunettes de soleil ou une capuche. Nous tenons d’ailleurs à nous excuser auprès d’un homme posé à un arrêt de bus avec des lunettes noires et une mallette, que nous avons soupçonné à tort d’être dans le coup alors qu’il  n’avait rien à voir avec le jeu !

☁ On a moins aimé :

L’engouement et l’ambiance ont eu tendance à s’essouffler un peu à mesure que nous avancions dans l’enquête : nous n’avons pas ressenti de pression particulière pour finir l’enquête. Un compte à rebours aurait par exemple été plus motivant.
On aurait aimé plus d’interactions, notamment avec les acteurs que nous pensions croiser davantage. Du coup, le prix de 40€ par personne nous semble un peu élevé.

Conclusion ?

Mimesis est un concept vraiment original et le fait de travailler en équipe permet d’avoir un vrai engouement sur l’enquête. En session collective, le jeu est bien ficelé et les lieux sont géniaux, mais il manque un peu  d’interaction et de pression (habituellement, plusieurs équipes s’affrontent pour retrouver le tueur, ce qui devrait apporter plus de pression) par rapport au prix qui reste un peu élevé.

En revanche, en regardant les teasers, on se dit que les sessions individuelles, bien que chères, doivent être vraiment sympas pour un anniversaire surprise par exemple :

super chat avis 4sur5

Infos :

Mimesis Aventure
Site internet
04 72 14 01 81