Vous connaissez les smokehouses ? C’est un fumoir où la viande marinée et fumée vous invite à voyager en Amérique du Nord : du Canada à la Louisiane, embarquement immédiat !

La cabane qui fume

De prime abord, Shack BBQ m’a dérouté : aucun signe distinctif à l’extérieur (ni de trappeur), c’est à l’intérieur que ça se passe. Et l’endroit s’amuse à mélanger les genres. Ambiance cabane canadienne dans la partie cuisine avec son vrai fumoir, ambiance rétro au rez-de-chaussée avec des fauteuils tout droit issus de chez mamie et ambiance cosy à l’étage avec tables en bois, beaux coussins et lumière tamisée. Un mix de styles qui peut sembler un peu curieux, mais très chaleureux.

Ici la spécialité c’est la viande fumée. Elle est d’abord marinée pour obtenir une chair tendre, puis fumée pour faire ressortir le goût. Tendresse et saveurs, la cuisine est avant tout une histoire de poésie que les proprios, Alexandre et Cyril, aiment raconter quand arrive le menu et ses suggestions. Je me laisse alors facilement embarquer pour une sangria blanche à base de vin blanc, fruits grillés et ginger ale : bien équilibrée, fruitée, pas trop sucrée. J’ai aussi pu apprécier la sélection de bières américaines.

Hommage à la cuisine nord-américaine

Il n’y a que des burgers en Amérique ? Chez Shack, j’ai ouvert mes shackras (attention, jeu de mots) à la viande et à la culture américaine : barbecues de compèt, grills, steakhouses… Loin des clichés du hotdog bourratif et du burger dégoulinant de sauce, la cuisine est alternative et raffinée et fait ressortir l’essentiel de ce que je cherche dans un bon plat : le goût.

A son arrivée à table, le pulled pork sandwich, plat phare de la maison (14 €), fait grave envie. A la dégustation, le porc effiloché a beaucoup de goût et le coleslaw crémeux rend le sandwich bien dodu. Pour l’accompagner, la pomme de terre à la cendre est bien cuite et sa sauce tomate est très bonne. Ça change des frites !
Vous pouvez aussi opter pour des incontournables Mac & Cheese pour 2 € de plus, histoire de baigner encore plus dans la culture américaine.

De son côté, le sandwich au homard s’est avéré un poil décevant ce soir-là : à cause d’une sauce un peu trop présente, le goût du homard s’est perdu en cours de route. Dommage. Petite déception aussi pour le dessert : le gâteau aux 3 laits était certes bon, mais manquait d’originalité.

J’ai entendu dire que le donut perdu et ses fruits grillés au BBQ était à se rouler par terre… Je reviendrai aussi pour goûter au camembert braisé aux noix et sirop d’érable.
Surveillez la carte, elle change régulièrement en fonction des saisons et approvisionnements auprès des producteurs locaux.


Shack BBQ
🏠 4 Rue Terme, 69001 Lyon
🚇 métro Hôtel de ville
⏰ ouvert le mardi soir et du mercredi au samedi midi et soir
☎ 04 37 40 20 04
💻 suivez Shack sur facebook

7 commentaires

  1. Bonjour,

    J’adore LyonCityCrunch, et je ne commente jamais sur votre site, d’ailleurs, c’est mon premier commentaire.

    Je suis désolé, mais je ne comprend pas que vous puisiez aller tester des lieux comme ceux-ci… Rien que de voir les photos, ca me donne envie de vomir.

    Je ne vais pas déballer ici tous mes arguments pour le végétarisme, mais la moindre des choses seraient de respecter vos lecteurs, qui sont composés a plus de 50% de vegan, facilement. Je peux le constater lors des mes meeting ou nos reunions végan.

    Je vais parler au nom de la communauté, nos devons supporter TOUS LES JOURS les pubs sur la viande, les odeurs de viande dans les restaurants etc… Ca peut paraitre bête pour vous, mais pour nous c’est une épreuve.

    Et quand l’on veut s’éloigner de ce monde sans remord sur la cruauté animale, nous allons nous aérer sur internet… Si vous commencez à pondre des articles comme celui-ci, vous nous empêchez de pouvoir nous échapper de ce monde horrible.

    Merci, la prochaine fois, de pensez à vos lecteurs, c’est simplement une question de respect.

    Excellente journée à vous tout de même… 🙁

    1. Le Mac & Cheese est de loin le meilleur que j’ai pu goûter sur Lyon ! Le pulled pork aussi.

      Et à votre lecteur Arnaud, je ne pense pas que son commentaire soit très acceptable. Et la tolérance dans tout ça ?!! Nous sommes tous différents et tous les goûts sont dans la nature et heureusement ! C’est ce qui fait la richesse de l’être humain. Lyon City Crunch visite un panel très diversifié de lieux, de restaurants et toutes les envies son représentées.
      Donc voir un commentaire de la sorte c’est aussi dérangeant pour moi que l’intolérance vis à vis du sexe ou de la religion.
      On est au XXIème siècle quand même !!
      Alors vive la diversité, vive les végétariens et leurs déclinaisons, et vive la viande 🙂

    2. Rassure-toi Arnaud, l’équipe de CityCrunch pense aussi aux lecteurs vegan. J’ai publié il y a quelques jours un article sur le bar à chat vegan et éthique. Et demain, un article sur un lieu qui propose d’excellents sanwichs vegan.
      Je ne crois pas qu’on manque de respect à qui que ce soit en parlant de lieux qui existent et qui font plaisir à tout plein de gens.

    3. Sauf que s’ils ne parlent plus de restaurants où l’on mange de la viande parce que pour toi « c’est une épreuve » (lol) de voir des photos de viande, bah ils deviennent un blog vegan (et ça risque d’être un tout petit peu chiant, soit dit en passant…).
      Donc un peu de tolérance, l’article s’appelle « restaurant de viande fumée », donc si ça te fais si mal que ça, tu ne le lis pas et tu ne viens pas emm*** les autres, merci, c’est simplement une question de respect.
      Excellente journée à toi tout de même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*