A Marrakech tout est différent.

Le soleil brille même en plein mois de Novembre, les palmiers bordent les rues, la couleur des murs est ocre comme la terre. Tout est différent… et tellement familier en même temps.

Le bruit d’abord, des rues, des voitures, les cris, les klaxons, parce que c’est comme ça que ça marche ici. On roule à l’instinct, l’âne, la charrette, le scooter ou le taxi. Ils connaissent le chemin par cœur. A la fin de la semaine, moi aussi je marche d’un pas plus assuré, comme si je ne risquais plus ma vie à chaque carrefour, je zigzague entre les étals des vendeurs d’oranges et les scooters surchargés me frôlant.

marrakech1

La foule, les sourires et les interpellations rythment nos pas. “salamalikoum” “alikoum salam”, “combien tu m’en donnes pour ce bracelet Berbère ?”, Chouf mes babouches en cuir véritable fait main, promis elles sont pas de Chine comme celles de mon voisin ”!

Les odeurs ensuite, grillades, mouton, épices, bouillons, cuir, menthe,… le cumin surtout, qui se mêlent aux odeurs de la rue, celles qui écorchent les narines. Les couleurs saturées, parfois empoussiérées par cette terre ocre présente partout dans la “ville rouge”, chatouillent la rétine.

marrakech5

Au milieu de ce souk (le mot est on ne peut mieux choisi), on rêve d’un lieu à part. Un cocon paisible. Où le silence semble être un luxe. Et pourtant, on le trouve, facilement, en passant une porte au cœur d’un riad verdoyant, en dégustant un thé sur le toit terrasse d’un café, dans la moiteur d’un hammam, ou à l’ombre d’un olivier au cœur d’un opulent jardin.

marrakech3

Alors, oui, Marrakech est une ville épuisante, qui titille nos 5 sens. Pour qui est prêt à se laisser entraîner dans son rythme, pour qui a envie de se laisser aller à discuter avec de sympathiques inconnus qui nous tapent dans la main et nous proposent de refaire le monde en découvrant le pays, pour qui a l’envie de sortir un peu des clichés des 1000 et une nuits… il y a de quoi se faire surprendre. (Où bien alors, on peut aussi rester dans son hôtel au bord de la piscine évidemment).

marrakech2

Une ville aux deux visages

On se rend vite compte qu’il existe en fait deux Marrakech bien différentes, où la tradition et les coutumes côtoient la modernité occidentale.

C’est assez flagrant géographiquement, avec d’un côté la Médina (vieille ville) et l’ambiance vraiment dépaysante d’un pays d’orient, avec tous ses clichés (du charmeur de serpent au vendeur de tapis qui ne cessera de vous embobiner), tandis que côté Guéliz (ancien quartier Français), on trouvera plutôt cafés branchés, galeries d’art, banques, boites de nuits, centres commerciaux et hôtels.

marrakech6

Nous sommes parties donc, ma sœur et moi, pour ce City Break dépaysant, avec en tête de ramener de belles histoires, pleins de photos et surtout des tas de bons plans et d’astuces sur cette ville magique.

marrakech4

Mais écrire sur Marrakech n’est pas une mince histoire. C’est comme se promener dans les ruelles de la Médina : C’est compliqué. C’est pourquoi, pour y voir plus clair, nous avons créé plusieurs rubriques thématiques de nos expériences et bons plans.

Marrakech-Guide

Crédit photos Photosgraphe Magali StoraMilie pour CityCrunch