A l’approche du plus gros événement touristico-festif de Lyon (la Fête des Lumières), CityCrunch reçoit une grand nombre de mails d’internautes souhaitant savoir ce que l’on peut faire et voir à Lyon en une journée.

Voici donc, en guise de réponse, un article donnant quelques pistes de choses à faire en 24H dans la Capitale des Gaules. Plutôt que de traiter la question comme si c’était la première fois que je venais à Lyon, je me suis demandé ce que je ferais si c’était ma dernière journée ici. Ne vous étonnez donc pas si je suis un peu sorti du cadre touristique pour privilégier des lieux de vie lyonnais que j’apprécie particulièrement.

Lyon en 24h : que voir, que faire ?

10h : Berges du Rhône
Prises d’assaut le week-end par les familles en balade et par les fêtards en soirée, les Berges du Rhône proposent le matin une ambiance apaisante. Par beau temps, la brume s’élevant du fleuve crée une ambiance étrange. Commencez la balade au sud en empruntant les planches entre le Pont de l’Université et le Pont de la Guillotière. Faites un arrêt au marché Augagneur (tous les jours sauf le lundi) pour acheter un croissant et prendre un café au boui-boui attenant. Les plus sportifs prendront leurs baskets pour se joindre à la procession de joggeurs, d’autres préféreront enfourcher un Vélo’v.
Accès : Arrêt Tram T1 Quai Claude Bernard ou Métro Guillotière. Vous pouvez aussi descendre à l’arrêt de Métro Ampère et traverser le Pont de L’Université.

12h : Halles Paul Bocuse
Il fait faim ! Direction les chicissimes Halles de Lyon, dans le quartier de la Part-Dieu. Si le quartier et le bâtiment n’ont rien de sexy, les étals, eux, sont un plaisir pour les yeux. Perdez-vous au milieu des saucissons, des poulets de Bresse, des tartes à la praline et des Saint Marcellin. Quand votre estomac suppliera de le sustenter, installez-vous au comptoir d’un des établissements pour avaler un plateau d’huîtres ou des bonnes quenelles au brochet.
Accès : Depuis les Berges, attrapez le bus C3 au niveau du Pont Lafayette.

14h : Café au Musée des Beaux-Arts
Rien de tel qu’un petit café en guise de digestif aux Terrasses Saint Pierre, l’agréable café du Musée des Beaux-Arts. Au milieu du tumulte de la ville, le Palais Saint-Pierre se révèle être un véritable havre de paix avec son jardin intérieur.
Accès : Depuis les Halles, reprendre le bus C3 en sens inverse et descendre à l’arrêt Hôtel de Ville.

16h : Balade en Presqu’Ile
Commencez votre après-midi par une petite virée dans le bas des pentes de la Croix-Rousse. C’est le paradis des Friperies, des concepts stores et des boutiques de créateurs. Ne manquez pas le Passage Thiaffait qui accueille le Village des Créateurs et ses boutiques de création made in Lyon. Rejoignez l’effervescente Presqu’île au niveau de la Place des Terreaux et attrapez l’un des nombreux pousse-pousses qui sillonnent le quartier (bon le vrai nom est cyclopolitain, mais pousse-pousse est plus parlant). Demandez à votre conducteur de vous emmenez sur la Place Bellecour mais en passant vers les bouquinistes des quais de Saône, le Palais de la Bourse et la Théâtre des Célestins.
Accès : Métro A. Arrêt Hôtel de Ville.

18h : Vue sur la ville à Fourvière
C’est l’étape 100% touriste de la journée, mais même les Lyonnais de longue date aiment y aller de temps en temps : la colline de Fourvière (Oui, comme le tunnel, mais en beaucoup plus sympa!). Profitez du jour qui tombe pour admirer le panorama sur la partie est de la ville et pour vous prendre en photo (c’est le moment cliché-souvenir !). Ensuite, vous pouvez visiter l’intérieur de la Basilique et son décorum clinquant. Redescendez pas la rue Radisson pour admirer depuis le haut le théâtre antique. Tournez à gauche, rue Cleberg, puis quelque mètres plus loin à droite, rentrez dans le Parc des Hauteurs. Perdez vous dans les jardins, jusqu’à vous retrouver tout en bas, dans le Vieux Lyon.
Accès : Depuis la Presqu’Ile, traversez le Pont Bonaparte (ou prenez la ligne D du métro jusqu’à Vieux Lyon) puis entrez dans la station de métro pour emprunter le funiculaire allant à Fourvière.

20h : Repas dans le Vieux Lyon
Trouvez une bonne table dans le Vieux-Lyon, mais faîtes attention aux nombreux attrape-touristes. D’une manière générale, évitez la rue Saint-Jean et préférez lui la rue du Boeuf. Attention, le week-end, les bonnes tables sont souvent complètes. Pensez à réserver à l’avance. Vous pouvez trouvez quelques idées de restaurants sur notre site.
Accès : Depuis le Métro Vieux Lyon, partez à gauche et dépassez la Cathédrale Saint Jean.

22h : Bière dans les pubs du Vieux Lyon
Une fois le repas avalé, place à la fête ! Et dans cette catégorie, le Vieux Lyon n’est pas en reste, le quartier regorge de pubs. La rue Saint-Jean en est pleine, mais n’hésitez pas à pousser un peu plus loin (vers la gare Saint Paul ou vers l’Eglise Saint Georges). Avalez quelques bières en guise de warm-up pour la suite.

00h : Finir la nuit sur les Berges
Retour à la case départ pour terminer la journée et la nuit. Au niveau du pont Wilson, de nombreuses péniches proposent concerts, DJ set, cocktails, bières et grosse ambiance. Il y en a pour tout les goûts du plus classe ou plus cheap, du plus cosy au plus excitant. L’entrée pour les soirées est la plupart du temps gratuite, ce qui permet de passer d’un endroit à l’autre au gré de vos envies. Les établissements ferment vers 3h ou 5h. Difficile de s’ennuyer. L’été, la fête déborde même sur les pelouses et les marches de la Guillotière.
Accès : depuis le Vieux-Lyon, prendre le métro D et descendre à Guillotière, remontez en direction du fleuve et partez sur la droite.

Intinéraire sur Google Map


Agrandir le plan

Crédit Photo : www.b-rob.com