Lyon, la nuit, c’est beau. Et quand c’est en mode cascadeur et clandestin c’est tout simplement surréaliste. C’est ce qu’on vous propose de découvrir aujourd’hui avec Victor dont on a découvert les photos au détour d’un site web. Son travail nous a complétement scotché, on s’est dit qu’il fallait vous le présenter.

Bonjour photographe de l’extrême, peux-tu te présenter pour les lecteurs de Lyon69 ?

Bonjour, je m’appelle Victor, j’ai 20 ans. Je travaille sur les toits de Lyon en tant que couvreur depuis 1 an et suis également un passionné de photo, notamment de nuit. Les toits la nuit offrent des points de vues sensationnels et originaux. Je me suis dit que cela pouvait être sympa de photographier ces panoramas, j’apprécie beaucoup ce coté vertigineux et clandestin.

Comment procèdes-tu ? Tu prépares tes expéditions photos avec minutie ou tu y vas plutôt au feeling ?

Je réfléchi pas mal avant, j’essaye de voir si la vue va être intéressante et quels seront les voies pour accéder au toit. Je ne monte pas sur les bâtiments au hasard, c’est une démarche pensée. Je cherche les bons spots. A chaque fois, les accès sont différents, cela peut-être en escaladant ou plus simplement par les échafaudages, par des grues ou des fois par des escaliers. Je grimpe rarement tout seul. On utilise parfois des cordes et des baudriers. Tout est sécurisé.

Peux-tu nous expliquer comment tu procèdes ? Par exemple pour la photo prise du haut de la Pyramide du la Tour Part-Dieu.

Je me suis bien habillé pour monter au dernier étage : le lobby de l’hotel. Après j’ai emprunté un escalier de service jusqu’au dernier étage. Pour la suite c’est un secret ! Après il m’a suffit de grimper sur une des arrêtes de la pyramide. Par contre en redescendant, je me suis retrouvé coincé: le vigile avait refermé la porte d’accès. Au final, j’ai trouvé une échelle et suis passé par la verrière au dessus des chambres : comme dans un mauvais James Bond (rires).

Tu as des spots à Lyon où ailleurs que tu aimerais faire ?

Il y a spot que je n’ai jamais fait à Lyon, c’est la Tour Télégraphique, mais c’est très compliqué. Il y a des alarmes et c’est très surveillé, sans parlé du danger que représente les antennes. Pour le reste j’ai fait la quasi totalité des bâtiments emblématiques de Lyon : Fourvière, Saint Jean, Tour  Oxygène, Théâtre des Célestins, Saint Nizier, Hotel Dieu. L’été prochain j’aimerais beaucoup faire les ponts de New-York.

Quel est ton rapport avec le vide ? Attraction ? Répulsion ?

Un peu de vertige au début, mais en fait je fais plus trop attention maintenant avec mon boulot. S’en est même un peu dangereux car je peux passer à raz du vide sans avoir avoir forcement peur.

Tu utilises quoi pour pour ce genre de photos ?

Ça fait 2 ans que j’ai un petit Nikkon D60 et là, il y a un mois je suis passé au Canon 5D Mark II, je me suis fait plaisir. Pour la photo en haut du crayon j’ai utilisé au objectif Fish Eye 15mm. Ça arrondi l’horizon c’est marrant.

Vous avez déjà fait des levers de soleil sur les toits ?
Le truc c’est que c’est un peu chaud, quand tu escalades les monuments tu dois redescendre en rappel et dès qu’il fait jour, tu es plus visible. On préfère donc descendre avant que le jour se lève.

Quel est le risque si tu te fait attraper

C’est interdit donc la garde à vue. Mais après je ne dégrade rien car j’ai beaucoup de respect pour les monuments historiques. Je ne tag pas, j’essaye de ne pas laisser de traces de mon passage donc je pense que je ne risque pas grand chose.

Merci pour tes réponses et encore bravo pour tes photos toutes aussi sensationnels que magnifiques.

Vous pouvez retrouver plus de photos de Victor sur son site : djabam.free.fr