Marie : « Allo Popay, Tu fais quoi ce soir?  » ?
Popay : « Je suis vers les berges du Rhône et je vais au Sirius avec des collègues de boulot ça te dit ? Le lundi, C’est Scène ouverte ! »
Marie : « Scène ouverte? Ça a l’air chouette ! »

…………..« J’arriiiiiiiiiive!!! »………….

 sirius 2 Sirius

En gros, voilà la raison (bien banale, me direz-vous) du pourquoi je me suis retrouvée un lundi soir à sortir sur les berges du Rhône. Bon, je reconnais : on n’a jamais eu besoin de trop me pousser, mais il faut quand même rappeler que le lundi, même à Lyon, c’est pas la grosse, grosse ambiance…

Ahhhh, ces lundis que tout le monde déteste parce qu’on reprend le boulot. C’est un peu THE soir où il ne se passe… rien. Où seuls les bars vraiment ressemblant à des « afters » du samedi matin arrivent à un taux de fréquentation de plus de 15%. En gros c’est THE soir où on veut aller se coucher tôt, car on se « remet » de la bringue du week-end, THE soir de la flemme attitude car la semaine vient tout juste de commencer, et on sait que ça va être dur ! X_x

Paradoxalement, ce jour là, j’avais une patate d’enfer! Et puis quoi, c’est le Sirius, un de mes QG favoris, pas besoin de prêcher une convertie.

Le Sirius, une institution Lyonnaise

J’imagine qu’il est inutile de présenter cette péniche méga conviviale, située entre la Plateforme (la grosse blanche et rouge) et la passagère (toute petite noire), car oui, je présume que la majorité des noctambules de la ville des lumières ont déjà mis un pied sur le parquet dansant de ce bar musical aux allures de pub de Camden Town…

Arrivée pas trop tard, juste pour boire un petit verre…

J’arrive sur place vers 21 heures trente, la salle est vide à pleurer. De toute façon, je compte juste boire une bière et ne pas rentrer trop tard. Au fur et à mesure, les gens arrivent et le bar commence sérieusement à se remplir. Très vite, des petits groupes se forment non loin de la scène.

Vingt-deux heures pétantes, des musiciens se mettent en place et commencent à jouer…

sirius 2

La « scène ouverte », ça signifie quoi au fait?

Le principe de la scène ouverte est d’accueillir des musiciens qui ne se connaissent pas forcément, et qui décident de jouer ensemble pour un, ou plusieurs morceaux. En gros, si tu t’inscris et que tu ramènes ton ukulélé, tu pourras nous montrer comment tu joues super bien « Over the Rainbow », et en plus, tu seras peut-être accompagné d’une batterie, d’un synthé ou d’une guitare, et même d’une chanteuse si t’as du bol (car oui, les chanteurs sont aussi les bienvenus).

Sirius 3

Au final, ça rend comment ?

En deux mots : Super ambiance! Même si on peut sentir que certains habitués ont pris le pli en venant jouer quasi tous les lundis, on n’est jamais déçu de la musique et la sauce prend assez vite.

La moyenne d’âge est plus élevée que le week-end (25/35), et perso, en tant que trentenaire, ça fait du bien de voir cette belle péniche sans les ados du samedi soir qui viennent boire la première bière de leur vie. (Ne vous méprenez pas j’adore les Djeuns, mais chacun son jour, j’ai envie de dire !)

Niveau style, c’est plutôt éclectique, avec une ligne directrice tendance Reggae/Rock, mais il n’est pas rare d’y entendre des voix soul ou qu’un groupe prenne une déviation type musique africaine ou Hip-Hop.

Résultat : Le Perrier que tu étais venu boire de 21h30 à 22h30 se transforme en une grosse pinte de Chouffe jusqu’à minuit ! car vu que tu as une réunion mardi matin, faut quand même rester un peu sérieux et pas finir à 2h du mat’, surtout pour un lundi…

Inscriptions : Le jour même au bar, si possible avant 22h00

Le Sirius
4 Quai Victor Augagneur
69003 Lyon
04 78 71 78 71