Il y a de cela quelques siècles, le chef bien-aimé de LyonCityCrunch avait lancé une rubrique sobrement intitulée « Suggestion d’amélioration » dont le principe était simple et assumé : « détecter des dysfonctionnements dans notre douloureux quotidien de trentenaire citadin et proposer des solutions ».

Cette rubrique, qui renaît donc aujourd’hui de ses cendres, ne consiste pas seulement à « taper sur ce qui va pas » dans notre belle ville de Lyon, trop facile, mais surtout à tenter d’apporter (ou d’importer dans ce cas précis) des solutions inventives ou qui ont fait leurs preuves ailleurs.

Alors aujourd’hui, mes chers chatons, je viens vous proposer… (roulements de tambours)… Tadaaaaam :

« Le Ticket TCL court-trajet »

(Oui, oui, encore les TCL et c’est même pas fait exprès…)

Alors, c’est quoi dont et pourquoi donc ?

Mmmm. Commençons par le commencement. Avant de poser mes valises à Lyon, je suis passée rapidement à Paris, avant cela j’habitais à Lille, et même avant encore à Dunkerque. Mais je m’égare…

Quand je suis arrivée sur Lyon, après Paris, et que j’ai acheté mon premier ticket de métro TCL, je me suis dit « La vache !!! ». J’ai trouvé le prix vraiment abusé !

Les amis lyonnais, tentant de plaider la cause de la ville dans un bel élan de chauvinisme, m’ont répondu « Oui, c’est cher, mais c’est parce que c’est un système équitable où il n’y a pas de zones et où tout le monde paye donc la même chose ! ».

Au début, en bonne bobo, je me suis dit « équitable = bien » (ouai, comme le commerce équitable quoi…).
Sauf qu’en fait, après 5 ans passés à Lyon, maintenant je me dis « Hinhinhin, la bonne blague ! ».
Sans rire, tu voudrais les définir comment toi les « zones » du métro lyonnais ? Perrache -Ampère = zone 1 / Bellecour – Cordelier = zone 2 / Hôtel-de-Ville = zone 3 / Foch-Massena = zone 4 et Villeurbanne = zone 5 ?

J’exagère le trait ok, ok.
Le tram va jusqu’à l’aéroport, le métro B va bientôt aller jusqu’à Oullins, le pont Raymond Barre est en place. Oui, je sais, je sais.

IMGP2269

Ben n’empêche que.
Je ne prends vraiment pas souvent les transports. Quand je les prends c’est parce je suis vraiment pressée, parce qu’il pleut ou qu’il est 23h55 le vendredi soir et que je me vois mal traverser tout Lyon toute seule (je ne devrais pas avoir peur de quoi que ce soit, mais quand on est une fille en robe et qu’on rentre seule, on prend tout de même quelques précautions…) pour la simple et bonne raison que pour faire 3 stations que je fais en 20 minutes à pieds, ben je prends… mes pieds ! 

De Perrache à Cordelier  ? De Bellecour à Hôtel de Ville ? De Hôtel de Ville à Massena ? De Foch à la Guillotière ?
Je marche, je marche, je marche.
Alors certes, j’aime bien marcher, Lyon est si jolie, les berges sont chouettes et c’est vivifiant.

Mais en plus, parfois je gagne du temps en plus de gagner de l’argent : 1,70 € le tickets à l’unité (1,47 € grâce au carnet de 10), tu descends dans la station, tu prends 2 escaliers, tu marches 2 minutes, tu attends ton métro 5 minutes et la correspondance…

J’ai beau ne pas être radine, quand il pleut et que j’use un ticket (1,70 €) pour faire Bellecour – Hôtel de Ville, je trouve ça vraiment cher !

Et bien à Lille, il existe un système que je trouve vraiment super : le « ticket Zap » ou « ticket court-trajet » permettant de voyager en métro et en tramway (et avec les correspondances) sur 3 interstations maximum pour la moitié du prix d’un ticket de métro normal.

524_001

A Lyon, ça voudrait dire payer 85 centimes d’euros pour faire Bellecour – Hôtel de Ville (je récupère mon exemple) (Oui, je sais qu’il n’y a  pas QUE la Presqu’île à Lyon, mais ce sont bien les endroits où tout le monde sort non ?), Hôtel de Ville – Charpennes, Saxe-Gambetta – Vieux Lyon ou encore Perrache – Saint-André.

Je ne sais pas si ce principe de « tickets court-trajet » existe dans d’autres villes que Lille, mais je trouve cette initiative vraiment intéressante pour éviter les marathons du samedi par exemple…

Y’a que moi que ça intéresse ou vous aussi vous trouvez que ce serait une bonne idée ?