sushi_main
C’est l’invasion !
Les restaurants de sushis à Lyon poussent comme des champignons Nameko !
On pouvait les compter sur le doigt de la main il y a 3 ans, c’est maintenant toutes les semaines qu’un nouvel établissement japonais ouvre ses portes.

C’est nos amis les thons rouges qui vont être contents !

Il y a quelques années, LeSud avait tenté de répertorier tous les restos de sushis à Lyon, c’est devenu impossible aujourd’hui. On s’est donc dit qu’il était grand temps de vous donner nos astuces pour éviter de tomber dans un traquenard nippon (ni mauvais… ouhouhou ^^)

Avant de pousser la porte d’un restaurant de sushis (à Lyon comme ailleurs), il est important de vérifier les points suivants :

Règle 1 : Regarde s’il y a du monde à l’intérieur.
Cette règle est certes vraie pour tous les restaurants, mais elle s’applique doublement pour les restaurants de sushis et autres sashimis. Qui dit beaucoup de monde, dit aliments qui tournent plus souvent. C’est la garantie d’avoir du poisson toujours frais (ou du moins toujours fraichement décongelé) et pas un onigri qui traine au fond de la cuisine depuis des jours.

Règle 2 : Les sushis doivent être préparés devant vous.
Si vous connaissiez la provenance de certains sushis, vous vomiriez votre bout de saumon cru. La multiplication des restaurants de sushis a engendré un véritable business de sous-traitance de confection de makis et sushis. Ces derniers ne sont pas toujours préparés dans des conditions d’hygiène irréprochables. Certains restaurateurs se font même livrer d’Asie des caisses entières de sushis congelés. Alors assurez vous que les sushis sont préparés sur place. La vue sur le maitre sushi ou sur les cuisines est un gage de qualité.

Règle 3 : Éviter le mélange des genres.
L’établissement qui vous propose aussi de la nourriture chinoise (voire pire des pizzas!) est à éviter. Préférez les spécialistes purs et durs de la cuisine nippone. Les établissements capables de fournir aussi bien du canard laqué que des makis au thon sous-traitent très probablement la préparation de ces derniers (cf règle 2).

Règle 4 : Fiez-vous à la carte.
Si la carte semble être la même que partout ailleurs, ce n’est pas bon signe : ça sent le restau qui veut refourguer du sushi hors de prix en masse. Si par contre la carte propose également d’autres mets japonais ou bien une certaine innovation dans le contenu des makis, c’est signe du véritable attachement à la cuisine nippone. Vous serez assuré que la nourriture qui se retrouvera dans votre assiette aura été préparée avec passion.

Règle 5 (optionnelle) : Allez chez les vrais japonais.
Il va falloir apprendre à distinguer les visages japonais de ceux du reste du continent asiatique, mais cette capacité vous sera fort utile. Le nombre d’établissements vietnamiens s’étant convertis à la cuisine japonaise est hallucinant. Quand vous allez manger une pizza, vous préférez aller chez un vrai italien plutôt que chez un anglais, c’est pareil pour les sushis, préférez la version originale.
Cette règle comporte quand même quelques exceptions. Le Wasabi, par exemple, un des meilleurs restaurants japonais de Lyon, n’est pas tenu par un citoyen du pays du soleil levant… (NDLRelectrice : Ben zut alors, on y va pas du coup, ou bien ?!)

Règle 6 : Consulter notre top 5 des restaurants japonais à Lyon.
Même si de nombreux établissement ont ouvert depuis, aucun n’a réussi à surpasser ceux proposés dans notre petite sélection.

Itadakimasu !